Scutellaire

Scutellaria alpina L. (scutellaire des Alpes, toque des Alpes)
Photo prise le 05/08/10 dans la Vall d’Aneu (Catalogne)

Les scutellaires doivent leur nom à l’aspect de leur calice, du latin scutella (petite tasse, soucoupe) avec deux interprétations différentes : pour les uns c’est le calice tout entier qui a une forme de tasse, pour d’autres il s’agit seulement de la forme d’une écaille portée par une lèvre de ce calice. Ce sont des plantes vivaces appartenant à la famille des lamiacées (ou labiées), aux fleurs souvent groupées par paires. Le calice, assez court, présente deux lèvres non dentées, la supérieure avec un appendice écailleux plus ou moins arrondi. Le tube de la corolle est allongé, formant une sorte de S dans sa partie inférieure. La lèvre supérieure forme un petit capuchon, la lèvre inférieure présente trois petits lobes.

Espèces du genre Scutellaria en France (noms acceptés, source Tela Botanica) :

Scutellaria albida L.
Scutellaria alpina L.
Scutellaria altissima L.
Scutellaria columnae All.
Scutellaria galericulata L.
Scutellaria hastifolia L.
Scutellaria minor Huds.

Espèces décrites ici :


Scutellaria alpina L. (scutellaire des Alpes, toque des Alpes) : plante vivace de 10 à 30 cm poussant dans les lieux rocailleux des Alpes et des Pyrénées de 1 000 à 2 500 mètres. Feuilles pétiolées ou subsessiles, ovales, obtuses, crénelées-dentées, rapprochées. Fleurs bleu violacé avec lèvre inférieure blanchâtre, grandes, rapprochées en épi d’abord ovale tétragone dense, à la fin allongé. Bractées larges, oblongues, entières, membraneuses, souvent colorées, recouvrant le calice à poils glanduleux. Corolle de 2 à 3 cm, pubescente, à tube courbé. Floraison de juin à août. Nom catalan : escutel·lària alpina. Photo prise dans la Vall d’Aneu le 05/08/10.

Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil