Sorgho

Sorghum halepense (L.) Pers.
Photo prise le 15/06/09 à Ille-sur-Tet.
Le genre Sorghum (le sorgho) regroupe des plantes de la familles des poacées (ou graminées) utilisées comme fourrage ou comme céréales. L’espèce la plus connue est le sorgho commun (Sorghum bicolor), qu’on suppose originaire d’Éthiopie. On le rencontre çà et là en France dans les friches, mais l’espèce la plus répandue chez nous, du moins dans le Midi, est Sorghum halepense (L.) Pers., le sorgho d’Alep, aussi appelé houlque d’Alep, dont l’origine géographique semble assez incertaine puisqu’on l’appelle aussi herbe de Cuba et herbe de Guinée ! La plante est très élégante mais un peu encombrante.

Description de Sorghum halepense : grande plante vivace mesurant de 50 cm à 2 mètres, à souche rampante stolonifère, poussant dans les lieux incultes ou cultivés, de préférence sur sol sablonneux. Tige robuste, simple, dressée, pubescente aux noeuds. Feuilles longues et larges (2 cm environ), à bords scabres, à nervure médiane épaisse et blanche, souvent terminées par une sorte d’arête. Ligule très courte, ciliée. Inflorescence en panicule rose à violacée, à rameaux grêles et un peu scabres. Chaque épillet porte de 2 à 3 fleurs, dont une seule est fertile. Les glumelles stériles, lancéolées, n’ont pas d’arête, tandis que les fertiles, plus ovales, ont généralement une arête genouillée deux fois plus longue que l’épillet. Floraison de juin à septembre. Nom catalan : canyota.


Sorghum halepense (L.) Pers. : vue d’ensemble de la plante. Photo prise à Ille-sur-Tet le 15/06/09.

Sorghum halepense (L.) Pers. : une partie de l’inflorescence. Photo prise à Ille-sur-Tet le 15/06/09.


Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil