Tagète

Tagetes minuta L. (tagète des décombres)
Photo prise le 06/10/08 à Banyuls-sur-Mer
Le genre Tagetes (les tagètes), de la famille des astéracées (ou composées) est surtout connu pour deux espèces fréquemment cultivées, Tagetes patula L. (l’oeillet d’Inde) et Tagetes erecta L. (la rose d’Inde). Depuis plusieurs années, une troisième espèce, sauvage celle-là, s’est installée dans quelques régions françaises, Tagetes minuta L., le tagète des décombres, aujourd’hui commun à très commun sur la Côte Rocheuse, du Racou jusqu’à Cerbère, particulièrement abondant à Banyuls-sur-Mer, sur les bords de la route du col de Banyuls.

Le genre se caractérise notamment par l’involucre, dont les bractées sont soudées en une sorte de tube ou de coupe. Le capitule possède des fleurs ligulées et un disque central de fleurs tubulées, ces dernières s’ouvrant en cinq lobes étalés. Les fruits sont des akènes portant un pappus formé de 1-10 écailles ou soies de longueur inégale. Dans la plupart des espèces, les feuilles sont divisées. Ce sont des plantes odorantes, aux propriétés insecticides et nématicides (elles tuent les vers ronds appelés nématodes).

Description de Tagetes minuta : plante hermaphrodite annuelle originaire d’Amérique du Sud, pouvant atteindre jusqu’à 2 m. de haut, poussant dans les décombres, les lieux incultes, au bord des routes et des chemins (espèce plus ou moins nitrophile). Les feuilles sont opposées, pennatiséquées, à segments étroits, allongés et dentés. Inflorescence en panicule (de 20 à 80 petits capitules en grappe par panicule). Involucre en tube très étroit (10 à 15 mm sur 3 mm environ), ponctué de plusieurs tirets verticaux et terminé par 4-5 dents correspondant aux bractées. Les ligules, peu nombreuses (3 à 5 par capitule), à 3-4 dents souvent très atténuées, sont d’un blanc jaunâtre. Les fleurs du disque (10-15 par capitule), sont d’un jaune verdâtre. Akènes surmontés d’un pappus à 1-4 minuscules écailles. Floraison en automne.

Contrairement aux oeillets d’Inde, la plante est agréablement parfumée (citronnelle + pomme), d’où son emploi fréquent comme agent de saveur (produits alimentaires et cigarettes), et aussi comme huile essentielle en parfumerie. En Amérique du Sud, on l’utilise pour composer des boissons rafraîchissantes, ou comme condiment dans certains plats (par exemple, le cochon d’Inde farci).

Nom catalan : camamilla americana.


Tagetes minuta L. (tagète des décombres) : feuilles. Photo prise à Banyuls-sur-Mer le 06/10/08.


Tagetes minuta L. (tagète des décombres) : détail de l’inflorescence. Photo prise à Banyuls-sur-Mer le 06/10/08.

Tagetes minuta L. (tagète des décombres) : détail d’un capitule. Photo prise à Banyuls-sur-Mer le 06/10/08.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil