Téléphium

Telephium imperati L. (téléphium d’Imperato)
Photo prise le 09/06/09 à Corneilla-de-Conflent
Le genre Telephium appartient à la petite famille des molluginacées, dont fait aussi partie la corrigiole. Il ne comporte qu’une espèce en France, Telephium imperati, le téléphium d’Imperato. Selon Pline, le nom de la plante renverrait à Télèphe, roi de Mysie, dont les ulcères auraient été guéris par Achille grâce à son suc (mais le téléphium de Pline peut correspondre à plusieurs autres plantes, notamment l’orpin). Quant au qualificatif imperati, il renvoie au naturaliste italien Ferrante Imperato (1550-1625), le premier à avoir fait la correspondance entre notre plante et celle décrite par Pline.

Description de Telephium imperati : petite plante vivace de 20 à 40 cm, glabre et glauque, à tiges couchées et étalées, poussant çà et là sur les rochers et dans les lieux pierreux calcaires du Midi et de l’Est. Les feuilles, qui ont tendance à être unilatérales, sont alternes, un peu épaisses, entières, à limbe ovale rétrécià la base en pétiole court accompagné de minuscules stipules membraneuses. Inflorescence en racème simple (grappe) au sommet des tiges ou des rameaux. Les fleurs blanches, d’environ 1 cm, ont cinq sépales oblongs à linéaires, à bords membraneux, et cinq pétales oblongs entourant cinq étamines et un ovaire à trois loges et à trois styles. Le fruit est une capsule à trois angles, d’aspect pyramidal. Floraison de mai à août. Nom catalan : telefi rastrer.


Telephium imperati L. (téléphium d’Imperato) : feuilles. Photo prise à Corneilla-de-Conflent le 09/06/09.

Telephium imperati L. (téléphium d’Imperato) : détail d’une fleur. Photo prise à Corneilla-de-Conflent le 09/06/09.
Retour à la liste des fleurs
Retour à la page d’accueil