Les curés de choc du XIXe siècle

Le XIXe siècle a vu se développer peu à peu un violent conflit entre démocrates et conservateurs. Dans cette lutte, les curés de villes et de villages ont joué un rôle non négligeable, et, sauf rares exceptions, ils se sont toujours situés dans le camp des conservateurs, s’attirant par là de solides haines dont les documents d’archives fourmillent. Il va sans dire que le conflit s’exacerbe pendant les premières années de la 3e République, avec un paroxysme au moment des lois Ferry sur l’école. Mais ce n’était rien en comparaison de ce qui se passerait au début du XXe siècle, avec les lois Combes sur la séparation de l’église et de l’état.

Voici quelques textes, relevés au hasard d’études sur les villages du département, qui ne manquent pas de piquant et sont autant de tableaux vivants d’une époque finalement pas si lointaine que ça, dans un département foncièrement anticlérical, faut-il le préciser.

1. Les curés de Castelnou.

2. Fin de siècle difficile à Saint-Michel de Llotes.

Les histoires qui font l’Histoire