Le loup : mythe et réalité

I. LA RÉALITÉ : LE LOUP AU XIXème SIÈCLE

IV. LE DIABLE A-T-IL CRÉÉ LE LOUP ?

II. LE LOUP ET LA TOPONYMIE

V. LA LYCANTHROPIE : HOMMES-LOUPS ET FEMMES-LOUVES.

III. MALÉFICES ET REMÈDES DE “BONNE FEMME.”

VI. ENTRE MYTHE ET RÉALITÉ : LA BÊTE DE GÉVAUDAN

Cette étude sur le loup dans les Pyrénées-Orientales (et ailleurs) a été réalisée en 1985, avec une classe d’élèves du collège Pierre Fouché, à l’occasion d’un travail sur la commune de Rabouillet.

III. MALÉFICES ET REMÈDES DE ” BONNE FEMME. “

Nous aurons l’occasion d’en reparler plus loin, le loup est fréquemment associé au diable. Il n’est donc pas étonnant de trouver de nombreuses ” recettes infaillibles ” dans la composition desquelles le loup joue un rôle important. Nous les avons empruntées au GRAND ALBERT, ouvrage qui connut un grand succès depuis le Moyen-ge jusqu’au début du XXe siècle.

Et tout d’abord l’amour: si l’on veut éviter que sa femme tombe amoureuse d’autres hommes, il faut prendre les poils de la paupière et de la barbiche d’un loup, ainsi qu’une certaine partie de son corps que nous vous laissons deviner; on fait brûler le tout, puis on le mélange à un liquide qu’on fera absorber à l’épouse sans qu’elle n’en sache rien. Passons main tenant au cas d’une femme qui s’apercevrait que son mari ne l’aime pas suffisamment; le remède est simple: qu’elle prenne la moelle du pied gauche d’un loup et qu’elle la porte sur elle; il est certain qu’elle sera satisfaite et qu’elle sera la seule qu’il aimera !

Si quelqu’un porte sur soi l’oeil d’un loup, il est hardi, victorieux et au-dessus de ses ennemis. Inversement, si vous Portez sur vous les yeux et le coeur d’un dogue mort par violence, vous n’aurez plus rien à craindre du loup, que vous verrez fuir devant vous comme un lapin.

La tête et la queue du loup sont également très efficaces, notamment pour éloigner des troupeaux et des pigeonniers les divers prédateurs; mais attention, le loup que vous utiliserez doit absolument avoir péri de mort violente !

Plus extraordinaire : pour savoir pendant votre sommeil le bien ou le mal qui doit arriver, prenez du sang caillé d’un âne, avec de la graisse et la poitrine d’un loup-cervier ; faites-en des grains avec lesquels vous parfumerez (sic) la maison. Ensuite, pendant votre sommeil, vous apparaîtra quelqu’un qui vous dira tout ce qui doit arriver.

La fiente du loup est aussi un produit aux nombreuses vertus. “Il n’y a personne qui ne sache que le loup est un animal cruel, qui dévore souvent la chair avec les os; si l’on prend les os que l’on trouvera parmi sa fiente, et qu’on les pile bien menu, ensuite qu’on les boive avec un peu de vin, ce breuvage a une vertu particulière et admirable pour guérir sur-le-champ de la colique, de quelque manière qu’elle soit venue.”

Suivant une tradition très répandue, le foie de loup desséché et mis en poudre, ou fumé dans la pipe d’un sorcier, provoque des paniques terribles parmi les hommes et, surtout, parmi les bestiaux. En Hainaut, selon Paul SEBILLON, auteur d’un remarquable ouvrage sur le folklore français, les voleurs font taire les chiens de garde en leur donnant du foie de loup.

Enfin, si le loup est souvent utilisé par les sorciers, on peut aussi s’en servir contre eux. La peau du loup arrachée à l’endroit du cou de manière à former une sorte de manchon était bonne contre les sorciers. Il en était de même de la tête de ce carnassier, et c’est pour cela que les paysans attachaient autrefois les têtes de loups aux portes de leurs maisons et de leurs cabanes.

Les histoires qui font l’Histoire