Ille-sur-Tet, les remparts

Ille-sur-Tet, parmi les communes de taille importante, est sans doute celle qui a le mieux conservé son enceinte médiévale. En beaucoup d’endroits, de larges pans de remparts subsistent, ainsi que trois portes : celles de la Parayre et de la Font, et, sans doute construite au XVIIe siècle, celle du Comte. Pour compléter cette page, j’ai ajouté deux superbes clichés de la fontaine Saint-Jacques, qui se trouve au nord de la ville, au début du chemin des Neuf Fontaines.

Enfants jouant près des remparts
La porte de la Parayre
La porte de la Font
La porte du Comte
La porte de la Parayre (2)
La porte du Comte vers 1940

Retour à l’index