Poids et mesures anciens

dans les Pyrénées-Orientales

Le tableau qui suit sera utile aux chercheurs qui n’ont souvent pas sous la main l’équivalence de telle ou telle mesure rencontrée dans un acte notarial, un inventaire, un registre terrier.

Pour mieux le comprendre, voici quelques précisions :

Le système métrique est adopté partout en France à la période révolutionnaire. A la suite de cette décision, on demande aux préfets de chaque département d’établir un tableau de comparaison entre les mesures anciennes et celles qui les ont légalement remplacées (légalement, mais pas dans la réalité des faits !).

Pour les Pyrénées-Orientales, le tableau a été établi le 15 brumaire an X et distribué dans toutes les mairies. La chose n’était pas simple, car le département était divisé en deux parties : d’une part l’ancienne province du Roussillon, utilisant des mesures catalanes ; de l’autre le Fenouillèdes, qui appartenait jusqu’en 1790 à la province du Languedoc, et utilisait donc des mesures languedociennes. Plus compliqué encore, la valeur de ces mesures n’était pas forcément la même selon qu’on se trouvait dans tel ou tel secteur géographique : on voit par exemple que les mesures diffèrent selon qu’on se trouve à Caudiès-de-Fenouillèdes, à Saint-Paul-de-Fenouillet ou à Latour-de-France !

Il convient de consacrer quelques lignes aux mesures de superficie, car là non plus ce n’est pas simple. D’abord les noms : le journal (utilisé en Conflent et en Cerdagne jusqu’au XXe siècle) s’appelle ainsi car il désignait au départ la superficie que l’on pouvait labourer en un jour. Les autres mesures (ayminate, sétérée notamment) tirent leur nom d’anciennes mesures de capacité : ainsi la sétérée était la surface permettant de remplir à la récolte un setier de grain. Mais on comprend facilement qu’une terre accidentée se laboure moins vite qu’une parcelle en plaine, et qu’un champ irrigué produit plus de grain qu’un champ à l’aspre. Ainsi, à Estagel, l’ayminate vaut 60 ares en terres arrosables, mais 48 sur les terres à l’aspre (non irriguées). De même, dans la plaine perpignanaise, l’ayminate pour les champs est à 60 ares, celle pour les vignes à 50 ares !

Autre piège avec le quintal : d’abord il ne vaut jamais 100 kilos (se méfier des automatismes). Ensuite, même si au XIXe siècle on fixe le plus souvent sa valeur à 50 kilos, tout varie selon les matières pesées : ainsi le liège femelle se vendait au quintal de 42 kilos dans le canton de Céret.

Autrement dit, la plus grande prudence s’impose dans la conversion des mesures anciennes !

1. Mesures linéaires

aune

1,188 m

toise

1,9490 m

pied

32,484 cm

pouce

2,7070 cm

ligne

2,2558 mm

canne

1,9879 m

pan

24, 8 cm

En catalan pam ou palm. Le pan de Catalogne fait 19,5 cm

2. Mesures agraires

ayminate du Vallespir

63,225 ares

L’ayminate se divise en 4 cartonates (catalan aiminada, souvent écrit eyminada)

ayminate du Roussillon

59,273 ares

ayminate du canton d’Estagel

47,419 ares

journal de Conflent, Cerdagne, Capcir

35,565 ares

Le journal se divise en 4 cartonates

cétérée de Caudiès

41,887 ares

La cétérée se divise en 4 quarterées

cétérée de Saint-Paul

40, 464 ares

(souvent écrit sétérée)

cétérée de Latour

31,948 ares

3. Mesures de capacité pour grains et matières sèches

mesure du Roussillon

17, 95 litres.

catalan migera, mitgera

cosse

2,992 litres

1/6 de la mesure

picotin

0,898 litres

1/20 de la mesure

quartière de Latour

21,60 litres

boisseau

2,700 litres

1/8 de la quartière

quartière de Saint-Paul et Caudiès

21,86 litres

boisseau

2,7325 litres

1/8 de la quartière

4. Mesures de capacité pour liquides

a. huile

dourg du Roussillon

16,734 litres

en usage sous l’Ancien Régime (catalan dorc, souvent écrit dorch)

dourg nouveau

20 litres

petite

0,2615 litre

1/64 du dourg

dourg de Latour

14,399 litres

livre

0,5760 litres

1/25 du dourg

b. vin

charge du Roussillon

120,325 litres

migère

15,0419 litres

1/8 de la charge

pot

1,8802 litres

1/8 de la migère

bouteille

0,9401 litres

1/2 pot

chopine

0,4700 litres

mesuret

0,2350 litres

charge de Caudiès

132,361 litres

migère

13,2361 litres

1/10 de la charge

feuillette

0,8272 litres

1/16 de la migère

charge de Latour

123,472 litres

migère

12,3472 litres

1/10 de la charge

feuillette

1,2347 litres

1/10 de la migère

pistolet

0,3087 litres

1/4 de la feuillette

charge de Saint-Paul

125,692 litres

migère

15,7115 litres

1/8 de la charge

feuillette

0,9820 litres

1/16 de la migère

5. Poids

quintal de 104 livres (Roussillon)

41,76269 kg

robe

10,44067 kg

26 livres

livre

0,40156 kg

12 onces

once

0,01673 kg

quintal de 100 livres (Languedoc)

40,89672 kg

livre

0,40897 kg

16 onces

once

0,02556 kg

Les histoires qui font l’Histoire

Histoire de l’agriculture