A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par D

Da Costa-Dansot
Dantan-Davy
Dawance-Decroix
Decrop-Delavierre
Delavigne-Demay
Demaya-Desandrouins
Désannaux-Detournay
Detrait-Diner
Dingremont-Doudelet
Doudement-Ducarouge
Ducasse-Dupas


Dantan Le nom est surtout porté dans la Seine-Maritime et l’Eure-et-Loir. On en trouve pas mal de mentions anciennes aussi dans l’Allier et dans les Vosges (variantes : Dantand, Dantant). Le nom de famille Danten, porté pour sa part dans la Somme, paraît être une forme similaire. Sens obscur, du moins pour moi. Le rapprochement avec le mot “antan” (= l’an dernier, puis autrefois) peut sembler aller de soi, mais on voit difficilement quelle serait la motivation d’un tel surnom.
Dantec Nom breton, généralement considéré comme un sobriquet désignant celui qui a les dents longues.
Danten Le nom est surtout porté dans la Somme. Sens incertain. Peut-être une variante de Dantin (62, 80), désignant celui qui est originaire d’Antin, hameau à Valhuon (62).
Danthez Surtout porté dans les Landes, le nom peut aussi s’écrire Dantès. Il semble désigner celui qui est originaire d’un lieu-dit Anthez, dont je ne trouve pas trace. Il pourrait s’agir de la commune d’Anthé (47), qui est cependant assez éloignée des Landes. A noter aussi l’existence d’un lieu-dit Antes à Saint-Vincent-de-Paul (40).
Dantin Surtout porté dans le Pas-de-Calais, le nom y désigne celui qui est originaire d’Antin, hameau à Valhuon (62). On rencontre également le nom dans le Gers et les Hautes-Pyrénées, où il renvoie soit à la commune d’Antin (65), soit à des hameaux du même nom à Bazian et à Saint-Soulan (32), soit enfin au hameau de Dantin à Marseillan (65). Enfin, il y a aussi des Dantin en Savoie, où le nom pourrait être une forme contractée de Durantin, diminutif de Durand (à rapprocher de formes italiennes telles que Dantino, Dantini).
Danton C’est dans la Creuse et la Loire que le nom était autrefois le plus fréquent, mais on le rencontre dans de nombreux autres départements, notamment le Puy-de-Dôme, le Cher et le Gers. Plusieurs possibilités : dans certaines régions, par exemple dans le Sud-Ouest, on pensera au fils d’Anton (= Antoine). Dans le Massif Central et ses environs, une forme syncopée de Duranton (voir ce nom) semble possible (de la même façon, l’italien Dante correspond au prénom Durante). Enfin, un toponyme n’est pas à exclure (cf. la commune d’Anthon, dans l’Isère).
Dantreuille Nom très rare rencontré dans le Pas-de-Calais. Désigne celui qui est originaire d’Antroeuille, nom d’un hameau situé sur la commune d’Ennevelin (59).
Dantzer Surtout porté dans le Haut-Rhin, le nom désigne un danseur ou un baladin (allemand moderne Tänzer). Variantes : Daentzer (67), Danzer.
Danvin Désigne celui qui est originaire d’Anvin, commune du Pas-de-Calais (département où le nom est le plus porté).
Danyach Désigne sans doute une personne originaire d’une localité nommée Dagnac, ou plutôt Agnac (nom d’une commune du Lot-et-Garonne, mais aussi de deux hameaux de l’Aveyron). La forme Danyach est une variante catalanisée du nom.
Danzé Nom porté dans le Finistère, où on en trouve de nombreuses attestations au XVIIe siècle, souvent sous la forme Le Danzé. Sens incertain, un rapprochement étant toutefois possible avec le breton “danzead” (= gras, obèse).
Daon C’est en Normandie (76) que le nom est le plus fréquent : il y désigne sans doute celui qui est originaire d’Aon, hameau de la commune de Putot-en-Auge (14). Mais le nom peut se rencontrer ailleurs (83, 74 notamment). Dans ce cas, il doit désigner le fils d’Haon, Ahond (nom de baptême assez fréquent au moyen âge, issu du latin Abundus et popularisé par plusieurs saints).
Daoud, Daoudi Nom arabe qui correspond au roi biblique David, le vainqueur de Goliath (de l’hébreu dawidh = bien-aimé). La forme Daoudi comporte le suffixe d’appartenance -i, et signifie en quelque sorte ‘de Daoud’.
Daoust Le nom est notamment porté dans la Seine-et-Marne, le Pas-de-Calais et la Seine-Maritime. Voir Davoust pour le sens.
Daouze Nom porté dans les Vosges. Désigne celui qui est originaire d’Aouze, village du même département, près de Châtenois.
Dapère Nom très rare porté dans les Pyrénées-Orientales (Perpignan). Je n’en connais pas le sens.
Daperon Nom porté dans la Somme (variante ancienne : Dapron). M.T. Morlet propose le fils de Péron (diminutif de Pierre). Peut-être tout simplement celui qui est originaire de Péronne, sachant qu’en Picardie le e final était soit ajouté, soit enlevé au nom, souvent sans rime ni raison.
Daphniet Nom porté dans les Côtes-d’Armor, rencontré aussi sous les formes Daffniet, Dafniet (29). Le terme ‘danvez’, à l’origine de ce nom, signifie ‘étoffe’, mais aussi ‘patrimoine’. Il pourrait désigner un propriétaire fortuné, même si le rapport avec l’étoffe n’est pas à négliger.
Dapp Patronyme porté en Alsace-Lorraine. Semble correspondre à l’allemand Tapp, pour lequel Bahlow (Deutsches Namenlexikon) donne le sens de bonde de tonneau, sans doute celui qui tient un débit de boissons.
Dapvril Porté en Belgique et dans le Nord, désigne celui qui est né au mois d’avril (surnom d’un enfant trouvé ?).
Daramy Porté dans les Pyrénées-Atlantiques, désigne sans doute celui qui est originaire d’Aramits, commune du même département (qui a donné son nom à l’un des trois Mousquetaires), ou encore d’Aramy, nom de deux hameaux dans les Landes (communes d’Orist et Pey).
Darasse Le nom est porté dans l’Ardèche, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. Il désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Arasse. On pensera notamment à Arasse, hameau à Foulayronnes (47).
Darbon Porté dans l’Ain et les départements voisins (69, 39, 38 notamment), le nom évoque la taupe (occitan et franco-provençal darbon). On pense évidemment à un sobriquet pour celui qui a une mauvaise vue, mais il est difficile d’avoir des certitudes avec les surnoms animaliers. Dérivés : Darbonna, Darbonnat (39).
Darc Nom assez rare, rencontré dans le Bordelais et la Seine-et-Marne. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Arc, toponyme qui peut évoquer un pont ou un dolmen (encore que dans ce dernier cas c’est la forme Arque qui est le plus employée). C’est en Franche-Comté que ce toponyme est le plus répandu.
Darcaigne Le nom est porté dans l’Oise, où il est attesté depuis le XVIIe siècle mais où il n’a jamais été très fréquent. On le rapprochera des formes Darcagne (nom porté autrefois surtout dans l’Île-de-France) ou Darcange, très rare et rencontré dans l’Orne. Il paraît renvoyer à un nom de localité (Arcaigne, Arcagne par exemple), mais je n’en trouve aucune qui corresponde. On peut noter l’existence du nom de famille “d’Arcagne” (ou “d’Arcayne”), mentionné à quelques rares reprises dans des textes. Je n’en sais pas plus.
Darche Surtout porté dans la Seine-et-Marne (également 93, 33), désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Arche, toponyme très répandu qui évoque soit l’arche d’un pont, soit un ancien dolmen (arche = coffre).
Darchen Nom porté dans le Finistère. Selon A. Deshayes (Dictionnaire des noms de famille bretons), c’est un surnom correspondant à un poisson, la plie (breton tarchenn).
Darches Nom rare porté dans les Vosges et le Lot. Désigne celui qui est originaire d’Arches : un village porte ce nom dans les Vosges (canton d’Epinal) et un autre dans le Cantal (canton de Mauriac).
Darcheville Surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais, devrait désigner celui qui est originaire d’Acheville, commune du Pas-de-Calais, le nom de famille comportant un r épenthétique dû sans doute à la contamination du mot “arche”. Le nom Dacheville est également présent dans le Pas-de-Calais. Significations possibles du toponyme : le domaine d’Ascharus, nom de personne germanique (Nègre), le domaine d’Ascius, nom de personne latin, ou le domaine du frêne, germanique “ask” (Dauzat et Rostaing).
Darcillon Surtout porté dans le Finistère, le nom est présent dans ce département au moins depuis le début du XVIIe siècle (“Le Darcillon” à Plogonnec en 1602). Sens incertain. Si le nom est réellement breton, il faut peut-être le rattacher au mot “dars” (= dard, poisson appelé aussi vandoise). A noter qu’en ancien français on appelait “darselles” une sorte de filet. On peut aussi supposer une forme “d’Arcillon”, renvoyant peut-être à un nom de lieu. Le nom de famille Arcillon existe, il est porté en Picardie (60, 80)
Darcissac Porté en Corrèze, devrait désigner celui qui est originaire d’Arcissat, hameau à Bosmoreau-les-Mines (23).
Darcos Le nom est porté en Aquitaine (33, 40, 47). Il est attesté à Bazas (33) depuis le début du XVIIe siècle. Il devrait normalement désigner celui qui est originaire d’une localité appelée Arcos, sachant que ce toponyme ne se rencontre qu’en Espagne et au Portugal (voir Arcos).
Darcq Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Arc ou Arcq (voir Darc pour le sens). C’est dans les Ardennes que le nom est le plus répandu (également 21, 51, 62).
Darcy Désigne celui qui habite une localité appelée Arcy, Arsy, ou qui en est originaire. Surtout porté dans le Pas-de-Calais, il peut renvoyer soit à un hameau de ce département, soit à Arsy (60) soit encore à Arcy-Sainte-Restitue (02). Variantes : Darsy, Dercy.
Dard On rencontre surtout le nom dans l’Allier. Il s’agit sans doute d’un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine tart (= javelot), qui est elle-même à l’origine de *darod, dont est tiré le nom commun dard, mentionné vers 1080. On peut d’ailleurs penser que, dans certains cas, le patronyme Dard se rapporte à ce nom commun, et désigne celui qui pique (sobriquet).
Dardaillon Surtout porté dans le Gard, désigne celui qui habite un lieu-dit Ardaillon. Il pourrait s’agir de l’Ardaillou, nom d’un cours d’eau de l’Hérault. Plus généralement, l’occitan ardalhon a le sens de petit ruisseau, canal, déversoir d’un étang. Variantes : Dardailhon, Dardalhon.
Dardaine Variante de Dardenne (voir ce nom) portée en Lorraine (54, 57) ainsi que dans l’Yonne.
Dardelin Surtout porté en Saône-et-Loire et dans le Jura, c’est un diminutif de Dardel, Dardeau (73, 27, 37, 51), eux-mêmes diminutifs de Dard (voir ce nom). Formes voisines : Dardelay, Dardelet.
Dardelle Le nom semble désigner celui qui est originaire d’Ardelles, dans l’Eure-et-Loir. Il est porté dans l’Île-de-France, où sa présence est attestée depuis le XVIIe siècle. Autre possibilité : matronyme formé sur Dardeau, diminutif de Dard (voir ce nom).
Darden Voir Dardenne pour le sens. Le nom se rencontre dans les Pyrénées-Atlantiques et dans le Nord.
Dardenne, Dardennes Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Ardenne ou qui habite un lieu-dit ainsi nommé. Sens du toponyme : plateau (racine celtique ardu = haut > arduenna). Le patronyme est assez répandu en Midi-Pyrénées. On le trouve aussi dans les Ardennes et la Marne, et là il renvoie bien sûr à la région boisée des Ardennes. La forme Dardennes se rencontre surtout dans l’Ille-et-Vilaine.
Dardillac Porté notamment dans la Haute-Vienne et en Poitou-Charentes, le nom peut aussi s’écrire Dardilhac, Dardillat. Il renvoie visiblement à un toponyme lié au terme “ardillat”, qui désigne une terre argileuse dans plusieurs régions. À noter qu’un hameau s’appelle Dardillac, mais il se trouve dans l’Aveyron (Salles-Courbatiès).
Dardouillet Le nom est surtout porté dans le Loir-et-Cher. On trouve la forme Dardoullier en Saône-et-Loire. Les deux noms devraient renvoyer à des toponymes (Ardouillet, Ardoullier) formés peut-être sur ardille (= l’argile).
Daré C’est dans le Finistère que le nom est le plus répandu. Sens incertain. Peut-être une contraction de Doaré, Le Doaré (= maniéré).
Dareix Très rare, le nom est porté dans le Gers (également en Martinique) et devrait désigner celui qui est originaire d’Arech, hameau à Castelnau-d’Auzan, dans le même département. Le toponyme semble avoir le sens de ‘ruisseau’.
Darengosse Porté dans les Landes, désigne celui qui est originaire d’Arengosse, commune du même département. Le sens du toponyme est incertain. Dauzat et Rostaing proposent le domaine d’Aris, nom de personne aquitain, suivi de deux suffixes (-encum et le suffixe aquitain -ossum). Cette explication est douteuse. On pourrait envisager plutôt un nom formé à partir du terme “aran” (= vallée).
Daret Nom porté dans les Landes. Variantes : Darets, Dareths. Désigne celui qui est originaire de Daret, hameau à Ygos-Saint-Saturnin (40), au départ nom de maison formé sur Aret, toponyme fréquent dans le Sud-Ouest où il évoque un sommet rocheux. On trouve dans les Pyrénées-Atlantiques les formes Darete, Darette, qui renvoient pour leur part au village d’Arette, dans le même département.
Dargassiès Désigne celui qui est originaire du hameau de Dargassiès, dans la commune du Burgaud (31). Aucune idée sur la signification de ce toponyme.
Dargaud Surtout porté dans la Saône-et-Loire, désigne le fils d’Argaud (voir ce nom), ou celui qui appartient à sa famille, à sa ferme, à son domaine.
Dargent Assez répandu dans la Somme, le nom est également porté en Lorraine et dans diverses autres régions. Il désigne en principe celui qui habite un lieu-dit “Argent” ou “Argens”, toponyme très fréquent le plus souvent lié à la présence d’une rivière portant le même nom, parfois à un nom de personne latin (Argentius).
Dargenton Surtout porté dans le Centre et le Poitou, désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Argenton, nom entre autres de deux communes des Deux-Sèvres et d’une commune de l’Indre. Les formes les plus anciennes de ces toponymes (Argentomago) montrent qu’ils sont d’origine gauloise : le premier élément évoque l’argent ou la blancheur, le second (“mago”) avait le sens de “marché” (puis “village”).
Dargery Porté dans le Loiret, le nom désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Argery ou Argerie, sans doute le Clos d’Argerie à Saint-Benoît-sur-Loire (45). Un hameau s’appelle également l’Argerie au Louroux-Béconnais (49).
Darges Le nom est présent dans le Cantal, on le rencontre également en Lorraine et en Belgique, ainsi que dans la Somme. Il devrait désigner celui qui est originaire d’une localité appelée Arche, ou Arches. On pensera notamment aux communes d’Arches, dans le Cantal et dans les Vosges, ainsi qu’à de nombreux lieux-dits. Le toponyme peut évoquer soit l’arche d’un pont, soit plutôt un dolmen (latin arca = coffre). Variantes : Darge, Darje.
Darget Désigne celui qui est originaire d’Arget, nom d’une commune des Pyrénées-Atlantiques. Etymologie incertaine, mais il semble s’agir d’un hydronyme (nom de cours d’eau).
Dargis Le nom est porté au Québec. Il paraît désigner celui qui est originaire d’Argis, nom d’une commune de l’Ain. Le toponyme évoque sans doute un lieu argileux (on a aussi envisagé un éventuel nom de personne gallo-romain *Argilius). On pensera aussi à la commune d’Argy, dans l’Indre, à l’origine du nom de famille Dargy.
Darguesse Nom porté dans la Somme et le Pas-de-Calais, rencontré aussi sous la forme Dargaisse. Désigne apparemment celui qui est originaire du hameau des Argaises, dans la commune de Pont-Remy (80). Sens du toponyme : lieu broussailleux.
Daribot Rare et porté dans le Morbihan, c’est un nom de sens incertain, qui pourrait désigner le fils d’Aribot, probable nom de personne d’origine germanique (Haribald : hari = armée + bald = audacieux). A noter la présence en Martinique des noms Aribo, Aribot, Daribo.
Daridor Nom rare porté dans le Morbihan. On peut supposer une forme d’origine *Dalidor, composée du breton “da” (= bon, agréable) et de “lidour” (= célébrant, puis enjôleur). Ce n’est cependant qu’une timide hypothèse.
Darif Nom porté notamment au Maroc. Je n’en connais pas le sens, mais il faut peut-être y voir une variante de Tarif, autre nom arabe (Tarîf) qui peut signifier “nouveau, étrange”, mais qui évoque aussi l’argent, le commerce (avec le sens de “notification”, le mot arabe est à l’origine du français “tarif”). On ne confondra pas ce nom avec Da Rif, porté en Italie (province de Belluno)
Darius S’écrivait autrefois surtout Darrius, ce qui a son importance, car le nom de personne Arrius a existé, et Darrius pourrait signifier d’Arrius. Autrement, il s’agit du nom Darius, qui fut popularisé par une dynastie de rois perses.
Darlan Porté en Gironde (également 46, 47), semble désigner celui qui est originaire d’Arlan, nom de hameaux ou de fermes à Bardos et à Bidarray (64), ou encore d’Harlan à Tartas (40).
Darlet On rencontre le nom dans la Creuse, la Drôme et l’Aube. Il désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Arlet, nom entre autres d’une commune de la Haute-Loire. On a aussi Arlay, dans le Jura, qui pourrait expliquer le nom Darlay, bien que celui-ci soit surtout porté dans l’Isère. Autre forme : Darley, rencontrée notamment dans l’Yonne.
Darmanté Nom porté dans les Landes. Variantes : Darmanthé, Darmenté. Il semble correspondre à un toponyme, mais je ne trouve aucun lieu appelé Armanté ou Armenté. Le nom devrait renvoyer au latin “armentum” (= troupeau de gros bétail), qui a donné le catalan “arment” (même sens), voire à “armentarius” (= bouvier).
Darme, Darmé Le nom est surtout porté dans l’Ain (Darme) et le Loir-et-Cher (Darmé). Dans les deux cas, il semble qu’on ait affaire à un toponyme, Arme ou Armé, avec le sens de terre inculte. Sans qu’il y ait forcément un lien, on peut citer la commune d’Armes, dans la Nièvre, et le hameau de l’Armé à Genneteil (49).
Darmendrail Nom basque légèrement francisé. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Armendrail (Armendarail ?), à rapprocher d’Armendarits, commune du même département (qui est à l’origine du patronyme Darmendarits, Darmendaritz). Sens du toponyme : le dernier élément du nom (arail) évoque une fente, une crevasse (basque arrail), le début étant constitué de mendi (= montagne) précédé de ar- (= pierre).
Darmigny Nom rencontré dans la Côte-d’Or. Désigne sans doute celui qui est originaire d’une ancienne localité appelée Armigny ou Harmigny, qui reste à situer géographiquement. Il existe bien une commune nommée Harmignies, mais elle se trouve en Belgique ! On peut évidemment penser aussi à Darmigny, nom d’une commune de l’Orne, ce qui ne nous rapproche hélas toujours pas de la Bourgogne.
Darmon Patronyme porté le plus souvent par des juifs d’Afrique du Nord. Ce nom vient de Dharmon, une branche de la tribu berbère des Haouara. Les formes voisines Darmond, Darmont sont différentes : elles désignent soit le fils d’Armond, nom de personne d’origine germanique (Harimund : hari = armée + mund = protection), soit celui qui est originaire d’une localité appelée Armont, Armond (nom d’un hameau de la Loire, commune de Montagny).
Darmuzey Le nom est porté dans les Landes. Formes voisines : Darmuzai, Darmusié, Darmusier, Darmuzier (64, 33, 40). Sens obscur, du moins pour moi (peut-être existe-t-il un lieu-dit Armuzey ?).
Darnajou Surtout porté dans la Haute-Vienne, le nom se rencontre aussi sous la forme Darnajoux. Sens obscur. Le terme qui ressemble le plus est l’occitan du Rouergue ‘dardejun’ (= déjeuner, repas copieux), mais on est peut-être bien loin de la véritable solution.
Darnaud Désigne le fils d’Arnaud (voir ce nom). C’est dans l’Ardèche que le nom est le plus répandu. Variantes : Darnal (aujourd’hui Martinique et Guyane), Darnau (47), Darnault (36), Darnaut (62, 31), Darnaux (54, 26), Darneal (89), Darneau (58), Darneaux (90).
Darnaudet Surtout porté dans les Landes, désigne celui qui appartient à la famille ou à la maison, à la ferme d’Arnaudet, diminutif d’Arnaud. De nombreux hameaux ou fermes s’appellent Arnaudet en Aquitaine, en particulier dans les Landes (communes de Callen, Estibeaux, Pomarez et Sainte-Colombe).
Darne Surtout porté dans la Haute-Loire, désigne celui qui est originaire de l’un des divers hameaux appelés (la) Darne, Darnes dans ce département. On a le choix entre Darne à Charraix, mais aussi Darnes à La Besseyre-Saint-Mary, sans compter les lieux autrefois habités que sont Darne à Saint-Ilpize et La Darne à Coubon. Pour le sens, je ne vois rien d’autre qu’une métaphore à partir du mot “darna” (= tranche).
Darné Origine incertaine. Pourrait désigner celui qui est originaire de la commune d’Arné (Hautes-Pyrénées), mais cela semble très improbable, vu la fréquence du patronyme dans toute la Catalogne, souvent rencontré sous la forme Darner. On trouve aussi une variante plurielle, Darners, Darnés. Une éventuelle forme avec D’ ne correspond apparemment à rien. On a envisagé un nom de personne d’origine germanique, qui serait formé sur une racine darn signifiant caché. On a aussi pensé à rapprocher le nom du catalan derna (= tranche, morceau d’un aliment), en occitan darna, qui donne le verbe darnar (= trancher). Le darné serait-il un trancheur ? Rien n’est moins sûr.
Darnis Le nom est surtout porté dans le Lot, il était autrefois très présent dans le Cantal. C’est un toponyme, nom de hameaux à Rignac (46), à Boisset et à Saint-Illide (15). On rapprochera ce nom de Darnets, commune de la Corrèze et nom de famille (variante : Darnetz), toponyme qu’Ernest Nègre considère comme formé de la préposition “de” et du mot arnès (= buisson, ancien occitan “arn”, nom de diverses plantes épineuses).
Daronne Surtout porté dans la Drôme, désigne celui qui est originaire de la Daronne, nom d’une rivière et d’un hameau à Saint-Félicien (07). On trouve dans la même région la forme Daronnat, qui renvoie à un hameau de Saint-Victor (07)
Daroude Nom très rare porté en Martinique. Pourrait correspondre à Darrodes, patronyme du Sud-Ouest (32, 65) qui désigne celui qui est originaire d’Arrode, nom de hameaux à Luz-Saint-Sauveur (65) et à Saint-Symphorien (33).
Daroz Nom aujourd’hui très rare. Désigne celui qui est originaire d’Aroz, commune de la Haute-Saône, non loin de Vesoul.
Darphel Rare, le nom est porté en Dordogne où il est attesté depuis le XVIIIe siècle. Variante ancienne : d’Arphel. Ce devrait être une variante de Darfeuil, Darfeuille, noms portés dans le Limousin désignant celui qui est originaire d’une localité appelée Arfeuille(s), Arpheuille(s), toponyme très fréquent évoquant un lieu où pousse le houx (latin “acrifolium”). On trouve les noms de famille Darpheuil et Darpheuille dans la Loire.
Darquest Rare (variante ancienne : D’Arquest), le nom est plus fréquent sous la forme Darquet (80, 23). Il renvoie à un lieu-dit “l’Arquet” (= petite arche, avec deux sens possibles : soit l’arche d’un pont, soit parfois un petit dolmen). Pour la Creuse, un hameau s’appelle Arquet à La Nouaille. Parmi les formes voisines, les noms Darques, Darque (62, 59, 60) renvoient à la commune d’Arques (62), tandis que Darqué (47) évoque divers hameaux à Magnas (32), Boé et Prayssas (47). Enfin Darquey (33, 47) désigne celui qui est originaire d’Arquey, nom de hameaux à Saint-Michel-de-Castelnau (33), Saint-Vincent-de-Tyrosse (40) et Fargues-sur-Ourbise (47).
Darquy Nom porté dans les Pyrénées-Atlantiques, rencontré aussi sous la forme Darqui. Il semble correspondre au basque aurkhi (= devant, en avant, désignant la situation de la maison). Variante probable : Darguy.
Darracq Assez fréquent dans les Landes, désigne celui qui est originaire d’Arracq, nom de deux hameaux à Tilh et à Castaignos-Souslens (40), également signalé comme hameau à Orthez au XIVe siècle. À envisager aussi Arrac, nom de hameaux à Gan et à Arthez-de-Béarn (64). Variante : Darrac. En composition : Darracjuzan (juzan = en dessous).
Darras Fréquent dans le Nord-Pas-de-Calais et la Somme, désigne celui qui est originaire d’Arras (62). Dans le Sud-Ouest, où on le rencontre aussi, il désignera celui qui vient d’Arras-en-Lavedan (65). Autre possibilité : la commune d’Arras-sur-Rhône (07).
Darret Surtout porté dans la Somme, devrait désigner celui qui est originaire d’Arrest, village du même département. Le sens du toponyme est obscur. Il semble avoir été écrit surtout Arrech au Moyen Âge.
Darretche Nom basque (également présent au Québec où il est écrit Daraiche) désignant celui qui habite la maison (etxe) en pierre (arr). Autre sens possible : la maison sur le rocher.
Darrey Porté notamment dans les Pyrénées-Orientales, le nom devrait venir du Béarn, où il est fréquent sous la forme Larrey (agglutination de l’Arrey). C’est un toponyme fréquent dans cette région, où il semble désigner un fossé, une rigole.
Darriberouge Porté dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Arribarouy ou Ribarrouy (= le ruisseau rouge). C’est le nom d’une commune des Pyrénées-Atlantiques (Ribarrouy), également celui d’un ruisseau à Arue (40).
Darricau Surtout porté dans les Landes, c’est un nom de famille gascon issu d’un toponyme ayant le sens de ravin (arric) creux, profond (cau). Variantes : Darricaud, Darricaux.
Darriet Porté notamment dans les Pyrénées-Atlantiques et la Gironde (variante : Dariet), désigne celui qui habite un lieu-dit Arriet, nom de plusieurs hameaux dans les Pyrénées-Atlantiques mais surtout dans les Landes. Pour le sens, on hésitera entre le basque harrieta (= lieu pierreux) et un diminutif de riu (= cours d’eau), sans doute plus acceptable dans les Landes.
Darrieu Nom de famille gascon désignant celui qui habite auprès d’un cours d’eau. Variante : Darrieux.
Darrieumerlou Surtout porté dans les Pyrénées-Atlantiques, désigne celui qui habite un lieu-dit Arrieumerlou, le cours d’eau marneux, boueux (arriu = cours d’eau, ruisseau + marlós = marneux). Avec le même sens : Darrieumerle, Darrioumerle. Avec d’autres qualificatifs : Darrieulat, Darrioulat, Darriulat (le cours d’eau large), Darrieusec, Darrieusecq, Darrieussecq (le cours d’eau à sec), Darrieutord, Darrieutort (le cours d’eau tortueux).
Darrigade Porté dans les Landes, la Gironde et les Pyrénées-Atlantiques, désigne celui qui est originaire d’Arrigade, hameau à Mimbaste (40), de Darrigade à Soustons (40), ou encore de Larrigade, à Landiras (33), Hagetmau et Villeneuve-de-Marsan (40). Sens du toponyme : terrain déboisé (arrigar, darrigar = déraciner).
Darrobers Nom assez rare porté dans les Pyrénées-Atlantiques. Semble renvoyer à un éventuel toponyme (Arrobers ?), je n’en sais hélas pas plus.
Darroman D’origine gasconne, désigne celui qui appartient à la famille ou habite le domaine d’Arroman, variante du prénom Roman (= Romain).
Darroux Nom surtout porté dans le Gers et les départements voisins, rencontré aussi en Saône-et-Loire (variante : Daroux). Dans tous les cas, on a affaire à un toponyme : en Saône-et-Loire, l’Arroux est une rivière dont le nom entre en composition dans celui de plusieurs communes. En pays gascon, on pensera à une variante d’Arrous (= lieu pierreux).
Dars C’est en Corrèze que le nom est le plus répandu. Il désigne celui qui habite un lieu-dit Ars ou en est originaire. Plusieurs communes et de nombreux hameaux s’appellent ainsi. Ici, il devrait s’agir d’un hameau non loin de St Merd les Oussines. Signification : le plus souvent arches de pont (pluriel de arc), plus rarement terre défrichée par brûlis.
Darsonville C’est dans l’Aisne que le nom a toujours été le plus répandu, notamment à Caillouël-Crépigny. Il désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Arsonville ou qui en a détenu la seigneurie. Il existe dans l’Aisne un ancien petit fief portant ce nom, situé dans la commune de Maizy.
Darstein Porté notamment dans la Moselle, désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom (deux localités en Allemagne : en Rhénanie-Palatinat et en Bavière). A envisager aussi la commune de Dalstein (57).
Dartevelle Désigne celui qui est originaire d’Ertvelde, localité belge de Flandre orientale, ou encore d’Artevelde à De Panne (Flandre occidentale). A noter que le nom est également porté en dehors de la Belgique, en particulier en Franche-Comté. Variante : Dartevel. S’agit-il d’une migration ou d’une autre localité d’origine (par exemple Autreville dans les Vosges) ? Difficile de le dire.
Darthus Assez rare, désigne en principe le fils d’Arthur. Cependant, dans le Sud-Ouest, on pensera à une variante de Darthous (originaire d’Arthous, nom d’une ancienne abbaye à Hastingues, dans les Landes).
D’Arthuys Voir Arthuys.
Dartigalongue Nom porté dans le Gers, rencontré dans les Landes sous les formes Dartiguelongue, Dartiguelonque. Désigne celui qui habite un lieu-dit l’Artiguelongue (artigue = terre défrichée par brûlis). Un hameau s’appelle Artiguelongue à Saint-Barthélemy (40).
Dartix Porté dans le Gers et les Pyrénées-Atlantiques, désigne sans doute celui qui est originaire d’Artix (64). Une autre commune porte le même nom, mais dans l’Ariège. Sens du toponyme : terre défrichée par brûlis.
Dartois Fréquent dans le département du Nord, également porté en Meurthe-et-Moselle, désigne celui qui est originaire de l’Artois. Variantes : Darthois, Dhartoit, Dartoy.
Dartout Désigne le fils d’Artout, nom de personne d’origine germanique (Hartwulf : hard = dur + wulf = loup). Le patronyme se rencontre dans la Haute-Vienne. Variantes : Dartou, Dartoux, Darthou, Darthout, Darthoux.
Dartus Patronyme rencontré surtout dans le nord de la France (62, 80), également présent en Belgique. Désigne le fils d’Arthur, Artus étant au moyen âge le cas sujet de ce nom (voir Arthuys).
Darwin Porté en Grande-Bretagne, c’est sans doute un ancien nom de personne anglais, Deorwine, attesté au Xe siècle (racines deor = cher + wine = ami). Autre possibilité : celui qui est originaire de Darwen, localité du comté de Lancashire.
Dary Le nom est surtout porté en Corse aujourd’hui, mais, historiquement, on le rencontre aussi dans deux autres régions : la Lorraine (54, 57) et la Basse-Normandie (14, 50). Dans ces deux dernières régions, ce devrait être une variante de Darry, désignant celui qui est originaire d’Ary (deux communes dans la Moselle et la Somme, un hameau au Locheur (14). En Corse, on pensera a une variante de Dari, forme plurielle du nom de personne Dario (équivalent de Darius).
Das Le nom est porté en Normandie (76). On le rencontre aussi en Belgique et aux Pays-Bas, où c’est un surnom lié au blaireau (néerlandais das). Le sens est peut-être le même en Normandie (seule la généalogie peut le dire). M.T. Morlet envisage pour sa part l’ancien français das (= crible).
D’Ascenzo Nom porté dans le centre de l’Italie, notamment dans les Abruzzes, où l’on trouve aussi la forme Ascenzo : Ascenzo est un ancien nom de baptême, en latin Ascensius, qui correspond à la fête de l’Ascension.
Dasch Porté notamment dans la Moselle, c’est une variante de Tasch, correspondant à l’allemand “Tasche” (= poche, gousset, bourse, gibecière), surnom probable de fabricant, de marchand ou de porteur de tels objets.
Dasoul Nom porté en Belgique (variante : Dassoul). Désigne celui qui est originaire soit de Daussoulx, soit de Daussois (province de Namur), ces deux localités étant écrites Dasoul ou Dassoul dans des textes anciens (source : dictionnaire des noms de famille en Belgique romane).
Dasquet Le nom est porté dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Il pourrait renvoyer à un lieu appelé Asquet ou Asqué, dont le sens m’est inconnu. Un hameau s’appelle Asqué à Parleboscq (40), un autre Asquets à Nérac (47). Le nom voisin Dasque, porté dans les Hautes-Pyrénées (variante rare : Dasques), renvoie pour sa part à la commune d’Asque, dans le même département. Là encore, le sens du toponyme est obscur. À noter que le lexique de Pégorier (voir bibliographie) signale le mot “asque” en lui donnant le sens d’endroit d’où partent les avalanches.
Dasse Surtout porté dans les Landes, le nom est aussi écrit Dassé. Il semble renvoyer à une ferme appelée Asse ou Assé, de sens incertain, mais qui pourrait correspondre à un nom de personne d’origine germanique, Anshari (ans = nom de divinité + hari = armée). Le nom Dassé est également porté dans la Mayenne, où il désigne celui qui est originaire d’Assé-le-Béranger.
Dassens Rare et porté dans l’Aude, devrait désigner le fils d’Assens (voir ce nom) ou celui qui appartient à sa famille, à sa maison. Il y a eu également des Dassens en Belgique, où on trouve encore la forme Dassen, dans le Nord-Est du pays. Ce nom peut être un génitif du néerlandais “das” (= blaireau), ou encore une déformation de Stassen (correspondant au prénom Eustache).
Dasseville Rare et porté en Normandie (14, 76), désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Asseville. Il semble qu’un village se soit appelé Saint-André d’Asseville dans l’évêché de Rouen, mais je n’en sais pas plus. On rencontre dans la Somme un village appelé Assevillers.
Dassié Surtout porté dans les Landes, devrait désigner celui qui appartient au domaine, à la maison ou à la famille de celui qui s’appelle Assié (voir ce nom). Avec un sens similaire mais dans d’autres régions : Dassier (voir Assier). À noter cependant qu’en occitan le mot “dasièr” signifie “hier”.
Dassigny Le nom peut désigner celui qui est originaire d’Assigny, communes du Cher et de la Seine-Maritime. Mais on pensera aussi à Assignies, hameau à Tourmignies, dans le département du Nord (où le nom de famille est assez répandu). Dernière possibilité : Assigny, hameau à Champcevrais (89). Sens du toponyme : le domaine d’Assenius, nom d’homme latin.
Dassiou Rare et porté dans les Pyrénées-Atlantiques, le nom désigne la maison d’Assiou, nom de personne médiéval également écrit Assiu, Arsieu (voir Assibat). Un hameau ou une ferme s’appelle Dassiou à Bosdarros (64).
Dassonval Désigne celui qui est originaire d’Assonval, hameau du Pas-de-Calais (commune de Renty). Variante : Dassonvalle.
Dassonville Nom très répandu dans le Nord-Pas-de-Calais. Désigne celui qui est originaire d’Assonville, un toponyme dont la forme primitive est Assonleville (= en haut de la ville, au-dessus de la ville). Plusieurs hameaux portent ce nom, depuis l’Aisne jusqu’en Belgique. Variantes : Dassoneville, Dassonneville.
Dassy Porté en Belgique ainsi qu’en France (91, 77, 13), désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Assy, peut-être la commune d’Assis, dans l’Aisne, mais il existe un lieu-dit Assy à Julvécourt (55), et un hameau du même nom à Ouilly-le-Tesson (14). Variante : Dassi (10).
Dasville Porté autrefois dans le Calvados et la Seine-Maritime, pourrait être une variante de Darville, désignant celui qui est originaire d’Arville (nom de deux communes dans le 41 et le 77, mais aussi hameau à Sainte-Geneviève, dans la Manche). Autre solution : celui qui est originaire d’Haville, hameau à Benoîtville (50). Voir aussi Dasseville.
Datchy Porté en Picardie (02, 80), c’est une contraction de Datichy (02), qui désigne celui qui est originaire d’Attichy, commune de l’Oise.
Dath, D’Ath On rencontre ce nom en Belgique. Il désigne celui qui est originaire de la commune d’Ath (province du Hainaut). Etymologie : peut-être le gaulois attegia (= cabane), qui est à l’origine des nombreux Athis rencontrés dans le nord de la France.
Datin Le nom est porté en Normandie (50, 76). Il peut désigner celui qui est originaire d’Attin, commune du Pas-de-Calais, ou d’une ancienne localité portant le même nom. Autre possibilité : variante par dissimilation de Tatin, diminutif du nom de personne d’origine germanique Tato (racine tat = fait, action).
Daub Porté en Alsace-Lorraine, c’est un surnom donné à celui qui est sourd (allemand taub).
Daube Le nom est porté dans les Hautes-Pyrénées (il est également présent en Guadeloupe). A priori, il devrait renvoyer à un lieu appelé Aube. Il existe un lieu-dit Aube à Cadeilhan-Trachere (65), c’est aussi le nom d’un cours d’eau dans le même département. A noter également un hameau appelé Daube à Castillon-Debats (32). En principe, qu’il s’agisse d’un cours d’eau ou d’un autre lieu, la racine alb- évoque l’idée de blancheur.
Daubelcour Patronyme porté dans le département du Nord (variantes Daubelcourt, Daubercourt et sans doute Doublecourt). La finale -cour(t) montre visiblement qu’il s’agit d’un toponyme, et il doit s’agir de la commune d’Aubercourt, dans la Somme (= le domaine d’Auber). Donc, celui qui est originaire d’Aubercourt.
Daubenberger Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Daubenberg, toponyme rencontré notamment en Moselle (commune de Rémering). Signification : la montagne, la colline (Berg) aux pigeons (Taub), ou encore la montagne de celui qui s’appelle Daub (voir ce nom). A noter aussi les formes Daubenfeld, Daubenfeldt, Daubenfelldt, Daubenfild (= le champ aux pigeons ?), qui pourraient renvoyer au lieu-dit Daubenfeld à Phalsbourg (57)
Daubenton Surtout porté dans l’Aisne (variante : Daubanton), désigne celui qui est originaire d’Aubenton, commune du même département.
Daubies Porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique, désigne celui qui est originaire d’Auby, nom d’une commune du Nord, également localité belge de la province de Luxembourg. Avec le même sens : Daubie, Dauby (ce dernier nom se rencontre également en Limousin : il devrait désigner le fils d’Auby, variante du prénom Aubin).
Daubigney Porté notamment dans le Jura, désigne sans doute celui qui est originaire d’Aubigney, village de la Haute-Saône (commune de Broye-Aubigney-Montseugny). Sens du toponyme : le domaine d’Albinius, nom de personne latin. Formes similaires : Daubigné et sa variante Daubinier (17, 79, une commune des Deux-Sèvres s’appelle Aubigné), Daubigny (71, nom de très nombreuses communes, notamment en Bourgogne).
Daubinat Nom très rare rencontré dans le Sud-Ouest. Pourrait désigner celui qui est originaire d’Aubinat, hameau à Saint-Barthélémy-d’Agenais (47). Autre nom très rare, Daubinas, rencontré dans la Drôme, peut renvoyer au hameau d’Aubinas à Gilhac-et-Bruzac (07), ou encore à la commune d’Aubenas.
Dauboeuf Plus fréquent sous la forme Daubeuf, désigne celui qui est originaire de Daubeuf, nom de deux communes de l’Eure et d’une commune de la Seine-Maritime, département où le patronyme est le plus répandu. Le toponyme est formé de deux racines norroises : ‘dal’ signifie ‘vallée’ et ‘beuf’ (norrois buth) a eu le sens de ‘maison’, puis a servi à désigner des hameaux, des villages.
Daubrege Un nom qui vient du département du Nord et qu’il faut sans doute comprendre comme D’AUBERGE, avec agglutination du D et métathèse du E et du R. Quant au mot auberge, il avait sans doute alors encore le sens de campement, habitation, qui était celui de herberge au moyen âge.
Daubresse Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique, d’où il semble originaire. On rencontre parfois la forme “d’Aubresse”, qui laisse penser qu’on a affaire à une localité appelée Aubresse, mais je ne trouve rien qui corresponde, ni en France, ni en Begique.
Daucé Surtout porté en Bretagne (35, 44, 56), pourrait désigner celui qui est originaire d’Aucey, nom d’une commune de la Manche (ou d’un éventuel hameau appelé Aucé, Aussé).
Daucher Le nom est porté en Limousin et en Auvergne (87, 63). Variante : Dauchier (24, 03). Il désigne le fils de celui qui s’appelle Aucher (voir ce nom).
Dauchez Nom surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Devrait désigner celui qui est originaire de la commune d’Auchel (62), mais on pensera aussi à Aucey-la-Plaine (50).
Dauchin Porté dans l’Oise et dans le Nord, le nom s’est écrit aussi Dauchain. Il désigne celui qui est originaire d’Haulchin, nom d’une commune du département du Nord.
Dauchy Nom fréquent dans le Nord-Pas-de-Calais. Variante : Dauchie. Désigne celui qui est originaire d’Auchy, nom de trois communes du Pas-de-Calais (également Nord et Oise). Sens du toponyme : nom de domaine gallo-romain (suffixe -acum), le domaine d’Alcius (nom latin) ou d’Alco (nom gaulois).
Daucloi Rare et porté en Belgique, c’est un nom dont le sens m’est inconnu. La finale en -oi laisse penser qu’on pourrait avoir affaire à un nom de localité (Aucloi ??).
Daucourt Originaire de la localité d’Aucourt (Viviers-Aucourt) dans les Ardennes.
Daudelin Rare en France, le nom est plus fréquent au Québec. Il désigne le fils d’Audelin, patronyme porté en Normandie (27, 76), nom de personne d’origine germanique formé sur la racine ald (= vieux).
Daudenthun Nom porté dans le Pas-de-Calais. Désigne celui qui est originaire d’Audenthun, hameau à Zudausques (62).
Dauder Porté dans les Pyrénées-Orientales, c’est un nom de personne d’origine germanique, Theodari (tehod = peuple + hari = armée).
Daudicourt Porté dans la Somme et le Pas-de-Calais ainsi que dans l’Aisne, le patronyme renvoie à un nom de localité, reste à savoir laquelle. Il existe un lieu-dit les Haudicourts à Renneval (02), également la Vallée d’Audecourt à Viry-Noureuil (02).
Daudiès Rare, le nom est surtout porté dans l’Aude. Il pourrait désigner celui qui est originaire d’Audiès, hameau de la commune de Saint-Faust, dans les Pyrénées-Atlantiques.
Daudin Agglutination de d’Audin, autrement dit le fils d’Audin. Quant à Audin, c’est un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine ald (= vieux). Les Daudin sont surtout présents dans le Loir-et-Cher.
Dauer Porté notamment en Alsace, pourrait désigner un tanneur, un mégissier (celui qui apprête les peaux, moyen-bas-allemand “touwer”, cité par Duden Familiennamen). À envisager aussi une forme contractée de Dauenhauer (celui qui fait les douves pour les tonneaux). On notera enfin que Dauer est le nom d’une commune allemande, mais dans le Brandebourg et donc très loin de l’Alsace.
Dauga, Daugas Patronyme béarnais désignant celui qui habite le lieu-dit Auga, Augar, ou qui en est originaire. Sens du toponyme : terrain marécageux (occitan et latin alga = algue, et plus généralement plante aquatique). Il existe une commune appelée Auga dans les Pyrénées-Atlantiques.
Daugabel Nom porté dans le Finistère. Variante : Daougabel (22). Dans son dictionnaire des noms de famille bretons, A. Deshayes pense à celui qui portait deux chaperons (moyen breton cabell = chaperon, précédé de daou = deux). L’expression peut éventuellement être prise au sens figuré, avec une signification restant à définir.
Daugène Nom porté dans les Pyrénées-Atlantiques. Variantes : Daugenne, Augène. Il désigne sans doute celui qui est originaire de la commune d’Ogenne-Camtort (64), ou encore du hameau d’Ogenne à Bugnein (64). Le toponyme pourrait correspondre au basque “oi(h)en” (= tordu, tortueux), et dans ce cas Camtort en serait une traduction gasconne (E. Nègre). Autre solution, toujours basque, le mot “oi(h)an” (= forêt).
Daugeron Nom porté dans l’Indre. Semble désigner le fils d’Augeron, diminutif d’Auger (voir Auger).
Daugreilh Désigne celui qui est originaire d’Augreilh, hameau à Saint-Sever (40). Variante : Daugreil. Signification du toponyme : contraction de augarelh (= petit marécage). On trouve, également en Aquitaine et avec le même sens, les noms Daugareil et Daugareilh.
Dauguet Porté notamment dans l’Ille-et-Vilaine, c’est selon M.T. Morlet une variante régionale de Duguet (voir ce nom).
Daul Surtout porté dans le Bas-Rhin (il y est attesté au moins depuis le XVIe siècle), le nom s’écrit aussi Daull. Je n’en connais pas le sens, mais M.-T. Morlet propose une forme alémanique Taul, avec le sens de tête, cime d’un arbre.
Daulne Porté dans l’Île-de-France et dans l’Yonne, le nom est assez rare. Il devrait désigner celui qui habite un lieu-dit Aulne (lieu caractérisé par la présence d’un aulne remarquable). A noter aussi que l’Aulne est une rivière de Bretagne.
Dault Porté notamment dans la Somme, désigne celui qui est originaire d’Ault, nom d’une commune de ce département.
Daumand Egalement écrit Dauman, ce nom rare est porté en Charente-Maritime. Il devrait désigner le fils d’Aumand (ou Auman, Aumant), patronyme rencontré dans la même région. Signification : nom de personne d’origine germanique, Adalman (adal = noble + man = homme).
Daumarie Le nom est peut-être originaire de la Creuse. Apparemment, il s’agit d’une forme particulière de Dammarie (variante de sainte Marie avec dam < domina = féminin de seigneur), nom de plusieurs localités françaises.
Daumas Fréquent dans les Alpes du Sud, c’est peut-être une variante de Dumas (celui qui habite un mas), mais plutôt une variante de Dalmas, Dalmace, nom de baptême correspondant au latin Dalmatius.
Daumec Variante de Domec (voir ce nom) porté en Gironde.
Daumel Le nom est porté dans la Manche, mais les plus anciennes mentions le situent dans l’Ille-et-Vilaine (Tinténiac au XVIe siècle). Il paraît désigner celui qui est originaire de l’Aumel, hameau à Iffendic (35), toponyme ayant probablement le sens d’ormeau.
Daumier Egalement écrit Daumié, c’est un nom méridional, variante de Deumier (celui qui percevait la dîme).
Daumont Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, semble désigner celui qui est originaire de l’une des nombreuses localités appelées Aumont, Haumont, Hautmont (= le haut mont). On me signale cependant une variante ancienne Dosmont qui, elle, désigne le fils d’Osmont (voir ce nom).
Daunès Surtout porté dans la Haute-Garonne, c’est une variante régionale du prénom Denis, rencontrée notamment dans le Lot où une commune et deux hameaux s’appellent Saint-Daunès. Portée dans les Landes, la forme Daunesse devrait en être une variante, à moins qu’il ne s’agisse d’un matronyme.
Daunis Une variante catalane de Denis (voir ce nom).
Daunizeau Diminutif de Daunis, qui est une variante du nom de baptême Denis.
Dauphas Le nom correspond au breton “daoufarzh” (= les deux-tiers). Reste à savoir ce qu’il peut signifier comme nom de famille, ce qui n’est pas évident. Peut-être une part d’héritage attribuée à l’aîné ? On le rencontre dans le Morbihan. Variantes : Dauphart (56), Daufart (29), Daoufars (29), Daouphars (56).
Dauphin C’est un nom de personne, issu du latin Delphinus (qui semble correspondre au cétacé), qui fut très porté au moyen âge. On le rencontrait en Auvergne (écrit Dalfi) et en Dauphiné. C’est en effet parce que les seigneurs de la province s’appelaient Dauphin (certains pensent que le prénom a été alors emprunté à l’anglais Dolfin) que celle-ci a pris ce nom. Et, à la suite de l’annexion du Dauphiné par la France, le dauphin désigna le second fils du roi, puis l’aîné.
Daura Porté en Catalogne, c’est l’équivalent du nom Daure (31), désignant celui qui est originaire de la vallée d’Aure, dans les Pyrénées françaises.
Dauré Equivalent catalan ou occitan du français Doré. Il s’agit du métier de doreur.
Daures Nom surtout porté dans l’Aveyron. Pourrait désigner celui qui habite un lieu où souffle le vent du nord (en occitan aura).
Dauriac, Dauriach Originaire d’Auriac, nom porté par de nombreuses localités, puisque le toponyme se rencontre dans l’Aude, mais aussi dans les départements du Sud-Ouest, ainsi que dans l’Aveyron et le Cantal. Auriac est au départ un nom de domaine gallo-romain formé avec le suffixe -ac sur le nom de personne latin Aurius.
Daurios C’est dans le Lot-et-Garonne que le nom est le plus répandu : il y était déjà présent au XVIIe siècle, époque où on le rencontrait aussi dans le Cantal. Il semble correspondre à un toponyme “aurio”, assez courant dans le Gers : deux hameaux s’appellent Aurio à Réjaumont et à Troncens. On trouve aussi Les Aurios à Encausse, sans compter les nombreux lieux appelés Laurio. Le mot “aurio” est attesté en Auvergne avec le sens d’abri. Reste à savoir s’il a eu le même sens dans le Sud-Ouest. À noter l’existence du nom de famille Daurio (32).
Dausend Nom porté en Moselle. On le rencontre également sous la forme Tausend. Ce serait le surnom d’un personnage ayant le goût du faste, du luxe (selon Bahlow, Deutsches Namenlexikon).
Dausque Nom surtout porté dans le Pas-de-Calais. Variante : Dausques. Désigne celui qui est originaire d’Ausques, hameau à Tardinghem (62).
Daussaint Très rare, le nom est difficile à localiser. Il pourrait s’agir d’une variante de Daussin, Daussint (Ardennes, Picardie), nom de famille dont la signification n’est pas très claire : M.T. Morlet propose un lien avec l’ancien français dausse (gousse d’ail). Jules Herbillon en fait une variante de Dossin, et y voit l’ancien français douzain, nom d’une ancienne mesure.
Dausse Nom porté dans l’Aveyron et le Lot-et-Garonne, ainsi que dans le Pas-de-Calais. En pays languedocien, il désigne celui qui est originaire de (la) Dausse, nom d’une commune du Tarn-et-Garonne et de hameaux à Figeac (46), Nauviale (12) et Labastide-Dénat (81). Dans le Pas-de-Calais, même s’il existe parfois des lieux-dits l’Ausse (80), on pensera plutôt à une variante de Dausque (voir ce nom).
Dausseing Désigne celui qui est originaire d’Ausseing, nom d’une commune de la Haute-Garonne.
Daussy Surtout porté dans la Somme, devrait désigner celui qui est originaire d’Auxi-le-Château, commune du Pas-de-Calais très proche de la Somme. Autres possibilités : les trois communes appelées Auchy, toujours dans le Pas-de-Calais, ou encore Haussy et Auchy, dans le Nord. Si on excepte Haussy, tous ces toponymes, qui ont pu s’écrire Aussi ou Aussy au Moyen Âge, désignent le domaine d’Alcius, nom de personne latin. Formes voisines : Dauchie, Dauchy (59).
Dautais Le nom est porté dans l’Ouest (44, 86, 79). Variantes : Dautay, Dauté. Il renvoie à un lieu-dit Autais, Autay, toponyme qui pourrait correspondre à ‘autel’ (terme souvent associé à la présence d’un dolmen).
Dautel Rencontré notamment dans le Nord, les Ardennes et la Meuse, désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Autel (voir Desautels pour le sens). Variante : Dautelle (51, 62).
Dauteloup On rencontre surtout le nom dans la Nièvre. Il désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (H)auteloup, peut-être le hameau d’Auteloup à Logron (28), mais plutôt celui d’Hauteloup à Cressy-sur-Somme (71).
Dauteuille Le nom est surtout porté dans l’Aisne (variante : Dauteuil). Il désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Auteuil, nom d’une commune de l’Oise (département où une autre commune s’appelle Autheuil). On pensera aussi à Authieule, dans la Somme. Le toponyme Auteuil est formé de la racine alt (= haut) et du gaulois -ialo (= clairière, puis village).
Dauth Le nom a toujours été très rare en France, il est plus fréquent en Allemagne. Il n’est pas cité par Bahlow (voir bibliographie), mais celui-ci explique les noms voisins Daud, Daude en y voyant des toponymes désignant un lieu marécageux. Par contre, il est cité dans “Familiennamen”, et les auteurs pensent qu’il s’agit d’une variante du nom de personne germanique Dudo.
Dautheribes Surtout porté dans l’Hérault, également présent dans l’Aveyron, le nom s’écrit aussi Dauteribes, Dautherives. Il désigne celui qui habite un lieu-dit Hauterive, Hautesrives (ou graphies voisines) ou qui en est originaire. Pour l’Aveyron, on pensera au hameau de Hautes Rives à Combret. Sens du toponyme : les rives hautes.
Dauthuille Nom surtout porté dans la Somme. Variante : Dauthuile. Désigne celui qui est originaire de la commune d’Authuille, dans le même département. Variante ancienne : D’Hautuil.
Dautreloup Porté en Belgique (variante : Dautreloux), désigne celui qui est originaire d’Outrelouxhe, nom d’une commune de la province de Liège.
Dautriche Originaire d’Autriche. Nom porté dans le Pas-de-Calais et en Haute-Saône.
Dautruche Rencontré notamment dans la Meuse et la Marne, désigne celui qui est originaire d’Autruche, commune des Ardennes. L’Autruche est également le nom d’un cours d’eau du Territoire de Belfort.
Dautry Porté dans l’Eure, désigne celui qui est originaire d’Autry, nom de communes dans les Ardennes, l’Allier et le Loiret, sans doute aussi nom de divers hameaux. Signification probable du toponyme : le domaine d’Althari, nom de personne germanique.
Dauvé Nom porté dans la Loire-Atlantique. Il faut sans doute le décomposer en d’Auvé. Reste à savoir le sens du nom Auvé, qui apparaît dans divers hameaux bretons : la Ville Auvé à Cohiniac (22), Saint-Onen-la-Chapelle et Saint-Pern (35), le Pré Auvé à Bréal-sous-Montfort (35).
Dauverchain Porté dans le département du Nord, le nom s’écrit aussi Doverchain. Il paraît désigner celui qui est originaire de Verchain (Verchain-Maugré), commune du même département.
Dauvergne Désigne celui qui est originaire d’Auvergne. Le nom se rencontre dans des régions très diverses. C’est dans la Saône-et-Loire qu’il est le plus répandu. Il pourrait s’agir dans certains cas d’une déformation de Duvergne (originaire d’un lieu où pousse l’aulne).
Dauvet Porté dans l’Aube (variante : Dauvey), semble désigner celui qui est originaire d’Auvet-et-la-Chapelotte, commune de la Haute-Saône.
Dauvilliers Le nom est surtout porté dans l’Eure-et-Loir et l’Essonne (variante : Dauvillier). Il désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Auvillier(s) ou Hautvillers, toponyme fréquent avec le sens de village, hameau situé sur une hauteur. Formes voisines : Dauvilaire, Dauvillaire, Dauvillairs (03, 71, 59, 62), Dauvillée (59), Dauviller (76), Dauvillers (02), Dauvillié (75), Dauvilliez (93).
Dauvin Surtout porté dans la Manche et la Gironde, devrait désigner le fils d’Auvin (voir Auvinet). A noter cependant qu’un hameau s’appelle Dauvin à Saint-Martin-du-Bois (33).
Dauxerre Rencontré aussi sous la forme Dauxere, le nom est surtout porté dans le Centre (45, 41). Il semble désigner celui qui est originaire de la ville d’Auxerre, mais il existe des hameaux portant ce nom à La Chapelle-Aubareil (24) et à Moureuille (63).
Davadant Le nom est notamment porté en Bourgogne (21). Variante : Davadan. Je n’en connais pas la signification.
Davadie Les parlers de langue d’oc sont parfois bien étranges : alors que généralement le v a tendance à se transformer en b, ici c’est l’inverse qui s’est produit pour ce nom girondin. C’est en effet l’équivalent de Dabadie, celui travaille pour une abbaye ou habite près de l’abbaye.
Daval On trouve surtout le nom dans les Vosges. En principe, désigne celui qui habite en aval (tout en bas) du village. Variante : Dabal.
Davant Porté en Gascogne, désigne la maison située à l’est, ou tournée vers l’est, plutôt que la maison à l’avant du village (en gascon davant = l’est s’oppose à darrer = l’ouest).
Davenel Le nom est surtout porté dans l’Ouest (35, 72). Variante : Daveneau. Il paraît renvoyer à un éventuel lieu-dit Avenel (champ d’avoine), mais ce n’est pas une certitude.
Davenier Rare et porté dans le Maine-et-Loire (il est présent à Mazé depuis le XVIe siècle), devrait désigner celui qui est originaire d’une localité appelée Avenier ou plutôt Avenière, Avesnière. On pensera en particulier à Avesnières (Mayenne, commune de Laval). Sens du toponyme : champ d’avoine.
Daverio Nom italien désignant celui qui est originaire de Daverio, commune italienne de la province de Varese (Lombardie), située à la limite entre la Lombardie et le Piémont.
Daviau Surtout porté dans le Maine-et-Loire et en Vendée, c’est un diminutif du prénom Davy (= David). Variantes : Daviaud (85, 17, 79), Daviault (79, 17, 49), Daviaux (51, 79), Davieau (85, 49, 79), Davieaud (17, 85).
David Ce roi et prophète biblique vainqueur de Goliath a vu son nom adopté par les chrétiens comme nom de baptême. Il signifie au départ le bien-aimé (hébreu dawidh).
Davidson Très répandu en Grande-Bretagne, désigne le fils de David.
Davier Nom surtout porté dans la Loire et la Côte-d’Or. Pourrait être, comme Davière (72), un toponyme désignant le domaine de David (Davy), mais les hameaux appelés le Davier se rencontrent tous dans l’Ouest. M.T. Morlet propose un surnom donné à celui qui utilise un davier, sorte de pince, puis au XVIe siècle instrument servant à arracher les dents.
Daviet Diminutif de Davy (= David) fréquent en Vendée et en Savoie. Variante : Daviez.
Davignon Le nom est porté dans des régions très diverses (28, 89, 63). Il peut évidemment désigner celui qui est originaire d’Avignon (84) ou d’autres localités portant le même nom (voir Avignon). En outre, pour l’Yonne, on pensera au hameau d’Avigneau à Escamps (89). A noter qu’il existe un Bois d’Avignon à Soulaires (28). Formes voisines : Davigneaux (61, 28), Davigneau.
Davignose Nom porté autrefois dans l’Indre. Pourrait désigner celui qui est originaire d’un lieu-dit (la) Vignouse, terrain planté en vigne.
Davin Nom porté dans le Sud-Est et dans l’Isère. C’est une variante de David.
Davion Surtout porté dans le Pas-de-Calais et la Somme, désigne celui qui est originaire de la commune d’Avion (62).
Daviré Assez rare, le nom est porté dans la Sarthe et dans le Maine-et-Loire. Il désigne celui qui est originaire d’Aviré, nom d’une commune du Maine-et-Loire. Les noms voisins Daviray (41) et Daviret (28) pourraient avoir le même sens. Signification probable du toponyme : le domaine d’Avirius, nom d’homme latin.
Davis Forme anglaise du nom de personne David, avec s de filiation. Variantes : David, Davitt, Davies, Daviss, Daves.
Davisseau Diminutif de Davis, qui est lui-même une variante de David. C’est en Vendée que les Davisseau sont les plus nombreux.
Daviu voir David, Deviu.
Davodet Le nom est porté dans la Manche. On le rencontre dans la Sarthe sous la forme Davoudet. Il correspond apparemment à l’ancien français “davoudet”, signalé par Godefroy avec le sens de “vantard”. A envisager aussi un diminutif de noms tels que Davot (14) ou Davoud (27), Davoult (76, 27), qui pourraient être des diminutifs de David (voir aussi Davoust). Avec un autre diminutif : Davodeau (44).
Davoigneau Nom porté en Seine-et-Marne (variante : Davoigniot) ainsi que dans la Vienne et l’Indre-et-Loire. Pourrait désigner celui qui est originaire d’Avigneau, hameau à Escamps (89). On trouve aussi les noms de famille Davigneau, Davigneaux, Davignot.
Davoine Le nom est assez fréquent dans le Nord (variante : Davoisne), on le rencontre aussi en Savoie et dans la Sarthe. Dans la plupart des cas, il désigne celui qui est originaire d’une des nombreuses localités appelées Avesne, Avesnes, un toponyme très répandu dans le Nord qui semble n’avoir aucun rapport avec l’avoine : son sens est plutôt celui de terre maigre, peu fertile. Avec le même sens : Davaine, Daveine, Davesne, Davesnes, ainsi que l’étonnant Davesnne.
Davos Le nom est trop rare pour qu’on puisse se prononcer. D’anciennes mentions le situant notamment dans l’Aube et la Nièvre, il pourrait désigner de celui qui est originaire d’Avot, commune de la Côte-d’Or. Le lien avec la ville suisse de Davos est évidemment envisageable, mais rien n’indique que le nom ait un rapport avec la Suisse.
Davoust Le nom est surtout porté dans la Mayenne et dans la Sarthe. Variantes : Davout (61, 72), Davoux (86, 53), Daoust (77, 76, 62), Daout (18, 89, 10), Daoux. Il semble désigner celui qui est né au mois d’août. Le dictionnaire de M.T. Morlet préfère le rattacher à l’ancien français “aoust” (= récolte, moisson, surnom possible pour un ouvrier saisonnier). La fréquence de ces noms pose malgré tout problème, et on envisagera aussi l’hypothèse de diminutifs du prénom David.
Davranche Désigne celui qui est originaire d’Avranches, dans la Manche. Sens du toponyme : la cité d’un peuple gaulois appelé les Abrincates, ou encore les Abrincateni.
Davy Variante de David (voir ce nom) fréquente dans l’Ouest (22, 44, 49).

Retour à la page d’accueil du dictionnaire