A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par H

Ha-Hartmann
Hartwich-Herbillot
Herbometz-Honneux
Honnoré-Hyza

Hartwich Surtout porté dans la Moselle, c’est un nom de personne d’origine germanique, Hartwig (hart = dur + wig = combat). Variantes : Hartvick, Hartweck, Hartweg, Hartwig, Harvich.
Harvengt Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique. Variantes : Harveng, Harvent. Il désigne celui qui est origiaire d’Harveng, village belge situé à quelques kilomètres de Mons.
Harvey En Angleterre et en Ecosse, c’est une autre forme du prénom d’origine bretonne Hervé (voir ce nom). En Irlande, c’est plutôt une forme anglicisée du gaélique O’hAirmheadhaigh, formé à partir d’un nom de personne d’origine incertaine.
Harvut Nom assez rare, que les plus anciennes mentions situent dans l’Ille-et-Vilaine et dans la Meuse (variante : Harvus). Sens obscur.
Hascoët Nom porté dans le Finistère et le Morbihan, rencontré aussi sous les formes Hascouet, Hascoat, Harscoat, Harscoet, Harscouet, Arscoat, Ascoat, Ascoet. C’est un ancien nom de personne breton, Hoiarnscoet qui signifie bouclier (scoet) de fer (hoiarn).
Hasdenteufel Ecrit autrefois Haßdenteufeul, ce nom est porté en Moselle. Variante : Hasdentenfel. Il signifie mot à mot ‘hais le démon’, et pourrait être un nom à peu près similaire à Gottlieb (= aimé de Dieu).
Hasni Forme contractée de Hassani (voir ce nom).
Hasquin Porté dans le département du Nord et en Belgique, c’est un dérivé en -kin du nom de personne germanique Hasso (racine had = combat selon M.T. Morlet).
Hass, Hasse Nom allemand ou alsacien. Plutôt que la haine (allemand Hass), évoquée par le dictionnaire de M.T. Morlet, ce nom semble à rapprocher de Hase (= lièvre), surnom donné à un personnage couard. Variantes flamandes : Haas, Haes.
Hassad Egalement Hassed. Nom arabe qui peut correspondre à la racine H.s.d : envier (Hasad = jalousie, envie), ou bien à H.S.d : moissonner (HaSSâd = moissonneur).
Hassani Nom arabe formé avec le suffixe -i (marquant la filiation ou l’appartenance au clan) sur Hassan (Hasan = beau, bon). Hassan (variante : Hassen) était le petit-fils de Mahomet, ce qui explique en grande partie la fréquence importante de ce nom. Le nom Hassan est également porté par des Juifs d’Afrique du Nord, soit avec le même sens, soit plutôt comme variante de l’hébreu hazan (= chantre).
Hassenforder Nom alsacien. Pourrait désigner celui qui est originaire d’Hassfurth, en Allemagne, plutôt que d’un éventuel lieu-dit Hassenford, qui ne semble pas exister (il y a bien Hessenford, mais en Angleterre).
Hassid Le nom correspond à l’hébreu “Hasîd” (= pieux). En Europe de l’Est, il a dû désigner un partisan du hassidisme, mouvement juif ultra-orthodoxe fondé au XVIIIe siècle en Ukraine.
Hassine Porté notamment au Maroc, désigne en arabe celui qui est beau, bon (Hasîn).
Hassler Nom porté en Alsace-Lorraine. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hassel, Hasel, ou qui habite un lieu-dit portant ce nom. Sens du toponyme : noisetier, coudrier (allemand Hasel). De nombreuses communes allemandes portent ce nom, sans parler des hameaux ou lieux-dits. Autres formes : Hassel, Hasselbach (le ruisseau aux noisetiers), Hasselberg, Hasselberger (la colline aux noisetiers), Hasselwander, Hasselvender (la pente aux noisetiers), Hasselmann, Hasselmans (celui qui habite près des noisetiers, ou tout simplement celui qui habite Hassel).
Hastir Surtout porté en Belgique, devrait désigner celui qui est originaire d’Hastière, commune de la province de Namur. Autre possibilité : comme pour Hastier, un éventuel surnom de rôtisseur (ancien français “haste” = broche).
Hatem Nom de personne arabe pouvant avoir le sens de “pur, sans tache” (arabe “Hatm”), ou encore celui de “juge” (“Hâtim”). Variante ou forme voisine : Hatim, nom popularisé par Hatîm at-Ta’i, poète du VIe siècle devenu ensuite dans divers récits un symbole de générosité.
Hatier Surtout porté dans les Vosges et la Haute-Marne, c’est un nom de personne d’origine germanique, Hathari (hat = combat + hari = armée).
Hatilip Le nom est porté en Guadeloupe. Sens incertain. L’hypothèse d’une anagramme pourrait le faire correspondre à Philipat.
Hatot Porté notamment dans le Doubs, devrait être un diminutif du nom de personne d’origine germanique Hato (racine hat = combat), lui-même possible forme courte de Hathari (= Hatier, voir ce nom).
Hatry Patronyme surtout porté dans la Sarthe. Variante : Atry. C’est un nom de personne d’origine germanique, Hatric (hat = combat + ric = puissant).
Hattais Porté dans l’Ille-et-Vilaine (variante : Hatais), désigne celui qui est originaire de La Hattais, nom de sept hameaux dans ce département. Sens possible du toponyme : le domaine de Hatte, nom de personne d’origine germanique.
Hattet Diminutif de Hatt, Hatte, nom de personne d’origine germanique (racine hat = combat). C’est dans la Mayenne que le nom est le plus répandu.
Hattin Nom rare porté notamment dans l’Oise. Variante : Hatin. Il semble que ce soit un diminutif de Hatt, nom de personne d’origine germanique (Hato, racine hat = combat). Le patronyme Hatt se rencontre surtout dans les Vosges, le Bas-Rhin et le Pas-de-Calais (variante : Hatte, 80).
Hattinguais Nom de famille porté dans la Seine-Maritime. Variantes : Hatingois, Hatinguais, Hattingais, Hattingois. Semble désigner celui qui est originaire des Hattingues, hameau à Mortemer (76).
Hattoy Nom très rare rencontré uniquement dans les Ardennes (Blagny), présent depuis le XVIe siècle au hameau du Grand Hez (paroisse de Bouillon). Il désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, comme l’indique le suffixe -oy. On a le choix entre le Hattoy, ancien village entre les communes de Floing et Saint-Menges, et le Hatoy, dans la commune ardennaise de Margny. On trouve d’ailleurs à Margny la variante encore plus rare Hattay. Variante ancienne : Hatois.
Hatzenbuhler Désigne sans doute celui qui est originaire de Hatzenbühl, nom d’une commune en Rhénanie-Palatinat. Le second élément (bühl) a ici le sens de colline.
Hau Variante gasconne de Fau, toponyme désignant un lieu où pousse le hêtre (latin fagus). Autre possibilité, évoquée par M. Grosclaude (Dictionnaire étymologique des noms de famille gascons) : le mot haur (= forgeron), le r final ne se prononçant pas en gascon. Il y a cependant tellement de hameaux béarnais s’appelant (le) Hau que cette seconde solution me semble douteuse, même si elle est phonétiquement correcte.
Haubensack Porté dans le Haut-Rhin et les départements voisins, également présent en Allemagne, le nom s’écrit aussi Haubensak. Difficile de l’interpréter de façon précise, puisqu’il signifie grosso modo “sac pointu”. Selon un ouvrage allemand (Duden Familiennamen, voir bibliographie), ce serait un sac pour casque à pointe.
Haubert Rencontré en Normandie (27, 76), le nom n’a sans doute rien à voir avec le haubert porté par les soldats du Moyen Âge. C’est tout simplement une variante des prénoms Aubert, Albert. Diminutifs : Haubertin (59, 62), Haubertot (71).
Haubourdin Nom porté dans le Nord, l’Aisne et la Seine-et-Marne notamment. Désigne celui qui est originaire de la commune de Haubourdin (59), tout près de Lille. Sens du toponyme : nom de domaine formé avec le suffixe -in (= ing) sur un nom de personne germanique (Haribold). A noter qu’il existe aussi un lieu-dit Petit Haubourdin à Fournes-en-Weppes (59).
Hauchard Le nom est surtout porté dans la Seine-Maritime et le Pas-de-Calais. Variante : Hauchart (59, 80, 08). Sans doute une variante de Hochard, éventuellement de Haussard (voir ces noms).
Hauchecorne Nom porté en Normandie, où l’on rencontre aussi la forme Haussecorne, qui permet de mieux comprendre sa formation : il signifie mot à mot “celui qui hausse la corne”. Reste à savoir ce qu’est ici la corne. On a proposé parfois le surnom d’un buveur (corne à boire). A noter cependant l’existence d’une variante Hochecorne, qui, si elle était phonétiquement et graphiquement correcte, évoquerait un joueur de dés, celui qui secoue (verbe choquer) le cornet.
Haudebault Porté notamment dans le Maine-et-Loire, le nom s’est écrit aussi Hauldebaut, Hodebeau. C’est une variante de Audebault (voir ce nom).
Haudebourg, Hodebourg Nom de personne d’origine germanique, Aldeburg (ald = vieux + burg = forteresse). On trouve surtout les Haudebourg en Picardie, et les Hodebourg en Normandie. On rencontre également Audebourg, qui semble la forme primitive du nom.
Haudegond Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est un nom de personne d’origine germanique formé sur les racines “ald” (= vieux) et “gund” (= combat), souvent rencontré au féminin au Moyen Âge sous la forme Aldegundis (diverses mentions dans le Polyptyque d’Irminon). Variantes : Haudegand, Haudegon, Haudeguand, Audegond, Audegont.
Haudestaine Nom porté en Belgique. Désigne sans doute celui qui est originaire de Oud-Heusden, commune des Pays-Bas (province du Nord-Brabant), dont Haudestaine serait une forme francisée.
Haudiquet Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, le nom semble à rapprocher des formes Haudiquer, Haudiquert, Haudiquez (80, 76). Il devrait s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Aldigari, Aldigeri (ald = vieux + gari, geri = lance). A noter cependant l’existence dans le Pas-de-Calais de deux hameaux appelés Haudicq (commune de Lottinghen) et Haudique (Brexent-Enocq).
Haudrechy Porté en Picardie, le nom se rencontre aussi sous les formes Audrechy et Autrechy. Il désigne celui qui est originaire d’Haudrechy, ancien village de la commune de Maisnières, dans la Somme. C’est un nom de domaine gallo-romain, que l’on retrouve dans les Ardennes sous la forme Haudrecy.
Hauduroy Nom surtout porté dans le Loiret. Doit être en principe le surnom donné à un nommé Duroy de grande taille (le haut Duroy).
Hauer Porté en Allemagne et en Alsace-Lorraine, devrait avoir le même sens que l’allemand “Hauer”, qui désigne un mineur. À envisager aussi, de façon plus générale, celui qui utilise une pioche ou une houe (“Haue”), le mot “Hauer” pouvant aussi désigner un vigneron.
Hauff Nom d’origine allemande. Le mot a en allemand le sens de foule, tas, amoncellement. Que signifie-t-il en tant que patronyme ? Je n’en sais trop rien.
Hauffray Variante d’Auffray (voir Auffret) portée dans l’Ille-et-Vilaine.
Haugazeau Nom rare surtout porté dans l’Indre-et-Loire. Il devrait s’agir d’un toponyme, “le haut gazeau” (voir Cazeau pour le sens de “gazeau”). Il existe un domaine viticole appelé Château Haut-Gazeau à Lussac (33).
Haugmard Le nom est surtout porté dans la Loire-Atlantique. On le retrouve ailleurs en Bretagne sous des formes diverses : Haugnard, Haugomard, Haugomat, Haugommard, Hogmard, Hogommat. C’est un ancien nom de personne breton (Haelcomarch, Haelcomart dans le cartulaire de Redon) formé sur les racines “hael” (= généreux) et “comarch” (= salutation).
Haultcoeur Nom surtout porté dans le Pas-de-Calais, rencontré aussi sous les formes Haultecoeur (Côte-d’Or), Hautcoeur (59, 89, 76), Hautdecoeur (76), Hautducoeur (91, 35), Hautecoeur (62, 59, 02). On peut évidemment penser à celui qui fait preuve d’un grand courage, mais on peut aussi considérer qu’il s’agit de variantes de Haucourt, Hautecour(t), nom de très nombreuses localités.
Haultfoeuille (d’) Rare et porté dans le Pas-de-Calais, renvoie à une localité portant ce nom ou un nom voisin. Voir Hautefeuille pour le sens.
Haumant, Haument Nom rencontré en Lorraine (57). Il s’agit certainement de la déformation d’un autre nom, mais lequel ? Personnellement, je vois deux possibilités : d’une part le nom Haussmann (= gardien), de l’autre le toponyme Haumont, rencontré dans la Meuse. On peut même en trouver une troisième, avec le nom Hauptmann (= chef, capitaine).
Haumier Nom rare porté en Charente-Maritime. Si le h initial est d’origine, il devrait désigner un fabricant de heaumes, de casques. À noter que le mot “heaumier” a désigné aussi une variété de cerisier (terme cité par Olivier de Serres). Mais les mentions les plus anciennes (début du XVIIe siècle) donnent une graphie Aumier, qui pourrait correspondre à un nom de personne germanique (Altmarus dans le Polyptyque d’Irminon). Une famille Aumier, originaire d’Écoyeux (17) a migré vers le Québec au XVIIe siècle.
Haupert Nom porté en Moselle (variante : Hauppert). C’est sans doute une autre forme de Houpert (voir ce nom).
Hauret Diminutif de Haur, Haure, forme gasconne de Faure (= forgeron).
Haurou Parfois écrit Haürou (le tréma indiquant sans doute que le u, qui correspond au son “ou”, doit se prononcer), c’est un dérivé du gascon “haure” (= forgeron). A noter un lieu-dit Haurou près d’Arthez-de-Béarn (64).
Haus Nom alsacien, mosellan ou allemand également écrit Hauss. Il signifie “maison” (toponyme devenu nom de famille).
Hauser Nom porté en Alsace-Lorraine. C’est un dérivé de Haus (= maison, rencontré aussi comme nom de famille). A pu désigner celui qui vivait dans une maison isolée, ou dans une demeure plus riche que les autres, difficile de se prononcer. Le nom Haussmann, Hausmann désigne quant à lui un employé de maison.
Hausmann Porté en Alsace et en Moselle (variante : Haussmann), peut désigner le maître de maison, l’habitant d’une maison ou encore son gardien.
Hauspied Porté dans le département du Nord, le nom est rare. On trouve plus fréquemment les formes Hauspié (59, 56), Hauspiez (59), Haussepied (78), Hospié, Hospied, Hossepied, Hocepied, Hochepied (59). Il correspond à l’ancien français “haussepié”, qui peut avoir deux sens : soit un marchepied, un gradin, soit un instrument pour tendre avec les pieds les arbalètes à tour. En choisissant ce dernier sens, ce serait le surnom d’un arbalétrier.
Haussard Nom porté en Lorraine (54, 55) ainsi que dans l’Aisne. Variante : Haussart (08, 51). Le nom semble à rapprocher de Houssard et Houssart, portés dans les mêmes régions. Sens incertain. Peut-être celui qui porte ou fabrique des bottes (ancien français hose, d’origine germanique). M.T. Morlet voit dans Houssard un dérivé de housse (= housse, couverture).
Hausseguy Nom basque évoquant un lieu où pousse l’aulne (haltza).
Haussy Désigne celui qui est originaire d’Haussy, commune du Nord à quatre kilomètres de Solesmes. Sens du toponyme : le domaine d’Alcius, avec ajout du suffixe -acum. On trouve, avec le même sens, le patronyme Daussy.
Hauswirth Nom surtout porté dans le Bas-Rhin. Variantes : Hauswirt, Hausswirth. Le mot Hauswirt désigne en allemand moderne un propriétaire ou un chef de famille. C’est apparemment son sens dans le nom de famille, mais il a pu aussi désigner un hôtelier, un aubergiste (l’un des sens du mot Wirt).
Hautaplain Assez rare, le nom paraît venir de la Haute-Marne ou de la Haute-Saône. Sans doute un toponyme formé de l’adjectif “haut” et de “aplain” (= terre aplanie, défrichée). Reste à tenter de le localiser.
Hautbois C’est dans la Mayenne que le nom est le plus répandu. Variante : Haubois (53, 35). Il désigne celui qui habite un lieu-dit le Hautbois, le Haut Bois, autrement dit le bois situé sur une colline. Rien à voir en principe avec l’instrument de musique, dont le nom date de la Renaissance.
Hautbout Nom porté en Picardie. Tout comme About (Lorraine), ce devrait être un nom de personne d’origine germanique, Adalbold (adal = noble + bold = audacieux).
Hautcoeur Avec ses diverses variantes (Haudcoeur, Haudecoeur, Hautdecoeur, Hautducoeur, Hautecoeur), le nom est très répandu de la Normandie jusqu’à la Belgique. On le considère généralement comme un surnom donné à celui qui a le coeur vaillant, mais il pourrait bien s’agir d’une déformation de Haudecour(t) et surtout Haucourt (= la ferme sur une hauteur), toponyme très répandu dans cette région.
Hautecloque Désigne celui qui est originaire du village de Hautecloque (62), ou qui en a possédé la seigneurie (de Hautecloque). Variantes : Hautecloche, Hauteclocq, Hautclocq, Hautcloque. Le toponyme est mentionné au XIe siècle sous la forme latine Alta Campana, autrement dit la haute cloche. Sans doute le lieu dont l’église avait un clocher beaucoup plus élevé que ceux des villages voisins.
Hautefeuille Désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom. Sens du toponyme : haute feuillée, autrement dit un abri formé par le feuillage des arbres. Une commune de la Seine-et-Marne s’appelle Hautefeuille, mais c’est en Picardie que le patronyme est le plus répandu. On rencontre aussi la variante plus rare Hauttefeuille.
Hautehache Le nom se rencontre notamment dans le Gers. Faut-il l’interpréter au sens propre (celui qui a une hache de guerre à long manche) ? Difficile à dire, d’autant que ce genre de formation est bien rare en Gascogne. Seules des formes et des localisations anciennes du nom permettraient d’en savoir plus.
Hautenne Porté en Belgique et dans le nord de la France (02, 08, 59), c’est un nom de sens incertain. Peut-être une déformation (sous l’influence éventuelle de l’adjectif “hautain”) de Houtain ou Houten, nom de nombreuses communes en Belgique et aux Pays-Bas.
Hauterat Porté en Belgique (variantes : Hautera, Hauterra), désigne celui qui est originaire de Hautera, dans la commune d’Embourg (province de Liège). Souce : Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane.
Hauterville Le nom est porté en Martinique. Il renvoie certainement à un nom de localité, mais il n’y a rien qui corresponde. Est-ce une déformation de Hauteville, porté en Haute-Savoie mais également présent en Martinique ? Dans ce cas, il s’agirait de celui qui est originaire de Hauteville, nom de plusieurs communes, dont une en Savoie et une autre en Haute-Savoie. Mais je pencherais plutôt pour Autreville, nom de communes dans l’Aisne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle et les Vosges (toponyme formé sur le nom de personne Alterus, d’origine germanique, selon E. Nègre).
Haution Surtout porté dans l’Aisne, désigne celui qui est originaire d’Haution, commune du même département. Le sens du toponyme (Hautyon en 1260) est incertain.
Hautreux Surtout porté dans la Sarthe et le Maine-et-Loire, le nom me laisse perplexe. Apparemment un toponyme, mais je ne vois rien qui corresponde, sinon éventuellement le hameau des Hautereaux à Cerdon, dans le Loiret.
Hautrive Assez rare et surtout porté dans le département du Nord, c’est un toponyme, variante de Hauterive (la haute rive), nom de nombreuses localités. Dans le Nord, deux hameaux s’appellent Hauterive, à Bruille-Saint-Amand et à Nivelles. Le nom de famille Hauterive se rencontre pour sa part surtout dans le Loir-et-Cher.
Hautzenberger Nom rencontré en Bavière et en Autriche. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hautzenberg. On trouve notamment la commune de Hauzenberg, en Bavière, qui pourrait correspondre.
Hauviller Rencontré notamment en Alsace-Lorraine, désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom ou un nom voisin (Hautvillers par exemple). Signification du toponyme : le village (ou hameau) situé sur une hauteur.
Haux Le nom est assez rare, on le rencontre surtout en Moselle ainsi qu’en Belgique. C’est sans doute d’un nom de lieu, si l’on en croit diverses mentions relevées par le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane (par exemple Jean de Haulx, Dinant, 1593). Il pourrait s’agir de Haut-le-Wastia (province de Namur, commune d’Anhée), cité sous la forme Haulx en 1449.
Havard Le nom est fréquent dans l’Ouest (22, 35, 61, 76). Variante : Havart (62, 60, 56). On peut en faire un dérivé de l’ancien français “have” (= pâle, maladif), mais il s’agit plutôt d’un nom de personne d’origine germanique, dont Lorédan Larchey (voir bibliographie) signale la présence au IXe siècle sous la forme Hahwart. Le second élément correspond à la racine “wardan” (= garder), le premier est plus obscur.
Havas Le nom est surtout porté dans l’Orne et dans l’Eure. C’est sans doute l’équivalent d’Havard (voir ce nom), peut-être utilisé comme pluriel collectif (cf. l’ancien fief des Havars à Senneville, dans l’Eure).
Havet Porté dans la Somme et le Nord-Pas-de-Calais, désigne peut-être celui qui utilise un pic (francique *haf = crochet), donc un carrier ou un mineur. On trouve en Normandie et en Picardie, avec le même sens, les formes Havetz, Havez, Havier, Haviez (également Havette en Lorraine).
Hawkins Forme génitive de Hawkin, un nom sur lequel les avis divergent : pendant longtemps, on y a vu un hypocoristique de Harry (= Henri), mais cette solution est sans doute erronée. On pensera plutôt à un diminutif formé sur Hawk (= faucon, mais aussi colporteur, également ancien nom de personne).
Haxaire Porté dans les Vosges (variante : Hachair), devrait désigner, comme Lahaxe ou Lahache, l’utilisateur d’une hache.
Hay Nom fréquent dans les Deux-Sèvres, également porté dans la Mayenne et le Pas-de-Calais. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Hay, équivalent masculin de la haie. Parfois rencontré en Béarn, il y a un sens très différent (voir Hayet).
Hayat Lorsqu’il est porté par des juifs séfarades, le nom désigne un tailleur d’habits (arabe khayyâT, hébreu `hayat). Variante : Khayat (également portée par des musulmans). Par contre, pour les Hayat musulmans, on pensera plutôt à un nom signifiant ‘vie’ (arabe Hayât).
Haye Assez fréquent en Normandie (28, 61) et dans les Deux-Sèvres, désigne celui qui habite un lieu-dit (la) Haye. Signification : haie, propriété entourée d’une haie.
Hayem Patronyme porté en Lorraine (57, 54), c’est un nom juif correspondant à l’hébreu Hayîm = la vie.
Hayes En Angleterre, où le nom de famille est très fréquent, il désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit portant ce nom (= haie, enclos, parfois aussi broussailles). Mais, s’il s’agit d’un nom irlandais, le sens est tout autre : c’est une forme anglicisée du gaélique O’ hAodha = le descendant de Aodh, nom de personne signifiant le feu (ancien nom de divinité païenne). Enfin on trouve le nom en Normandie, avec le même sens qu’en Angleterre.
Hayet C’est dans les Pyrénées-Atlantiques que le nom est le plus répandu. Il y désigne un bois de hêtres (latin fagus, sachant qu’en gascon h = f). On trouve également le patronyme en Lorraine, où c’est sans doute un diminutif de haie.
Hayetine Porté dans les Ardennes, c’est apparemment un dérivé de Hayet, Hayette (= peite haie, petit bois).
Hayette Porté dans la Seine-et-Marne et dans l’Orne, c’est une variante de Hayet (= petite haie).
Hayois Porté notamment dans l’Aisne et dans le Nord (variante : Hayoit), désigne celui qui habite un lieu-dit la Haye, les Hayes (= la haie, les haies). Cf. Jean des Hayes, dit Hayois (1520, cité par le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane).
Hayoun Porté par des Juifs séfarades d’Afrique du Nord, devrait être une variante berbère de l’hébreu “Hayîm” (= la vie), éventuellement un augmentatif de l’arabe “Hayy” (= vivant). C’est un nom de type augural qui a été fréquemment pour assurer santé et longévité à un enfant. Variante : Ayoun.
Haza Nom porté notamment dans les Landes. C’est un toponyme assez fréquent dans ce département (hameaux ou quartiers à Castets, Sabres, Pontenx-les-Forges, Larbey, Gaujacq, Losse et Saint-Aubain). Le terme évoque un lieu boisé, sans doute un bois de hêtres (hau en gascon).
Hazan Porté par des Juifs séfarades, le nom désigne en hébreu (Hazzan) celui qui chante à la synagogue. Il a aussi désigné au Maroc le rabbin chargé de l’enseignement religieux des enfants. Variantes : Azan, Hazzan, Hazane.
Hazemann Porté notamment dans le Bas-Rhin, devrait renvoyer à l’allemand Hase (= lièvre, également nom de rivière en Allemagne), le sens précis restant à déterminer. On trouve la forme Hasemann en Moselle.
Hazera, Hazéra Nom porté dans le Bordelais. Semble désigner celui qui est originaire d’Hazéra, hameau de la commune de Saint-Magne (33). Mais il est possible que ce toponyme soit lui-même formé sur le nom de famille. Donc, prudence.
Hazevis Le nom est surtout porté dans le Morbihan. C’est un nom de personne féminin d’origine germanique (voir Avisse), écrit aussi Hadevis.
Hazim Nom de personne arabe désignant celui qui est volontaire, décidé (Hâzim). Variante : Hazm. Dérivés : Hazimi, Hazmi, Hazmoun.
Haziza Egalement fréquent sous la forme Aziza, le nom est porté à la fois par des musulmans et par des juifs d’Afrique du Nord. C’est un dérivé de Aziz (voir ce nom). A noter que les Aziza étaent une tribu à Taher, près de Bougie, en Algérie.
Héard Rencontré en Bretagne (44, 35) et dans le Maine-et-Loire, semble une forme contractée de Hélard (rencontré dans les Côtes d’Armor), nom de personne d’origine germanique, Hailhard (hail = bien portant + hard = dur).
Heaume Porté dans la Mayenne, le nom est plus fréquent sous la forme Heaulme (59, 62, 76). Il désigne sans doute un fabricant de heaumes (casques). A noter cependant diverses localités appelées le Heaume (nom d’une commune du Val-d’Oise et de divers hameaux), toponyme de sens incertain (auberge ayant un heaume comme enseigne, éventuellement forme du mot “orme” avec attraction de “heaume”).
Hebant Le nom Hébant se rencontre surtout dans le Nord-Pas-de-Calais. La forme initiale est sans doute Herbant, qui pourrait être un diminutif de Herbert, nom d’origine germanique (hari = armée + berht = brillant).
Hébert Nom de personne d’origine germanique, variante de Herbert (Hariberht < hari = armée + berht = brillant).
Hebrail, Hébrail Porté notamment dans le Tarn, le nom peut aussi s’écrire Hebral. L’existence d’un nom noble “d’Hébrail” depuis le Moyen Âge semble montrer qu’il s’agit d’un toponyme, mais je ne trouve aucun lieu qui corresponde.
Hébrard Nom de personne d’origine germanique, sans doute Eberhard (eber = sanglier + hard = dur). Le nom est très fréquent dans le Puy-de-Dôme et le Tarn.
Hébras Nom porté dans la Vienne et les départements voisins (87, 24). Variante : Hébrat. Sans doute une variante ou un diminutif de Hébrard (voir ce nom).
Hébréar, Hébréard Le nom est porté dans le Sud-Est (06, 83). Ce devrait être un dérivé de Hebré, Hébré, qui signifie hébreu, donc un surnom donné au départ à un juif. Autre hypothèse : variante de Hébrard (voir ce nom).
Hecht Assez répandu en Alsace-Lorraine, le nom signifie en allemand brochet. Beaucoup de noms allemands (souvent portés par des juifs) évoquent ainsi des poissons : Karpfen, Hering, Gründel, Lachs, Stör, Stint, Schlei (carpe, hareng, goujon, saumon, esturgeon, éperlan, tanche). On pense généralement qu’ils sont liés à des enseignes de maisons.
Heck Assez fréquent en Alsace et dans la Moselle, désigne celui qui habite un lieu-dit Heck(e), avec le sens de haie, buisson (allemand Hecke), éventuellement palissade (Heck). Avec le même sens : Hecke, Hecken. Dérivés : Heckel, Heckl, Heckle, Hecklen, Heckli, Heckly (diminutifs), Hecker, Heckmann, Heckman.
Heckenmeyer Porté notamment dans le Haut-Rhin, c’est un nom composé formé à partir de Hecke (la haie). Sans doute le fermier (Meyer) habitant un lieu-dit Hecken, nom de plusieurs communes en France et en Allemagne.
Heckings Forme génitive de Hecking (57), visiblement nom de localité (peut-être Hechingen en Baden-Württemberg), qui donne aussi le dérivé Heckinger (57). Le nom est à rattacher à l’allemand Hecke (= haie).
Hecquan Nom rare porté en Normandie (14, 50). Sans doute un dérivé du normand “hecque” (voir Hecquet).
Hecquet Nom porté en Belgique, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie. Variantes : Héquet, Héquette. Sans doute un toponyme formé sur l’ancien picard ou normand hec, hecque = porte ou petite barrière de lattes ou de jeunes branches, désignant une parcelle clôturée.
Hector C’est en Moselle que le patronyme est le plus répandu. On le rencontre aussi en Belgique, et en Allemagne sous la forme Hektor. A ma connaissance, aucun saint ne porte ce nom, qui renvoie donc au héros troyen de l’Antiquité, fils de Priam et mari d’Andromaque, tué par Achille.
Hédacq Nom rare porté dans les Pyrénées-Atlantiques. C’est un toponyme, nom d’un hameau à Saint-Armou (64). Il existe également des hameaux appelés Hédac à Meillon, Montory et Serres-Sainte-Marie (64). On trouve la forme sans doute équivalente Fédac dans l’Ariège (hameau à Brie). On a affaire à un nom de domaine (suffixe -ac). Le premier élément est en principe un nom de personne (reste à savoir lequel), mais on ne peut négliger l’occitan “feda” (= brebis). Le nom de famille Fédacou (65) devrait avoir la même origine.
Heddle Désigne sans doute celui qui est originaire de la localité de Heddle (Orkney Islands, Ecosse).
Hédoin, Hédouin Nom de personne d’origine germanique, Haidwin (haid = espèce, race + win = ami) ou Edwin (eid = serment + win), surtout porté en Normandie et en Picardie. Autre forme : Héduin (Picardie).
Hédou, Hédoux Assez fréquent en Normandie et en Picardie, c’est un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine haid (= espèce, race). La forme primitive doit être Haidwulf (wulf = loup).
Hedrich Porté en Alsace (68, 67), le nom se rencontre aussi sous les formes Heiderich, Heidrich, Hederich (57, 67). C’est un nom de personne d’origine germanique, Haidric (haid = espèce, race + ric = puissant).
Heerbrant Porté en Belgique, le nom s’écrit aussi Herbrand, Herbrandt, Herbrant. C’est un nom de personne d’origine germanique, Haribrand (hari = armée + brand = tison, épée).
Hégésippe Rencontré dans l’Indre-et-Loire et en Guadeloupe, c’est un nom de baptême d’origine grecque (celui qui guide les chevaux : egeomai = conduire + hippos = cheval). Saint Hégésippe (IIe siècle) est connu par ses écrits relatant les débuts du christianisme.
Hégron Le nom désigne le héron (voir Aigron). Il est porté dans la Loire-Atlantique et en Vendée.
Heguiaphal Nom basque porté dans les Pyrénées-Atlantiques. Le mot “hegi” désigne en basque une colline, un versant, et “aphal” (ou “apal”) signifie “bas”. Sens possibles : la colline basse, le versant bas, éventuellement le bas de la colline.
Heib Surtout porté dans la Moselle, pourrait correspondre à l’allemand Hieb, avec le sens de coupe de bois.
Heidet Également écrit Heydet, c’est dans le Territoire de Belfort que le nom a toujours été le plus répandu (il est déjà mentionné en 1512 à Felon sous la forme Haydet). Il semble s’agir d’un diminutif du nom de personne germanique Heid, Heide (parfois Haid, Haide). L’étymologie de ce dernier n’est pas très claire, sachant cependant qu’il y a deux mots “Heide” en allemand : l’un signifie “lande, bruyère”, l’autre “païen”.
Heil Nom de personne d’origine germanique, correspondant à la racine heil (contient l’idée de bonheur, de bonne santé). A noter cependant que Bahlow (Deutsches Namenlexikon) y voit un hypocoristique de Heinrich (= Henri). Diminutif : Heili. En composition : Heilmann (mann = homme).
Heilporn Patronyme venu de Pologne occidentale. On trouve dans le même pays les formes Halborn, Heilpern. Porté en principe par des juifs askhénazes, le nom désigne celui qui est originaire de la ville d’Heilbronn, dans le Württemberg. Variantes allemandes, portées aussi en Alsace : Halperin, Halbronn, Heilbronn.
Heim Fréquent en Alsace (67), c’est un nom de personne d’origine germanique, Haimo (racine heim = maison), éventuellement un toponyme (= maison). Cependant, le nom est souvent porté par des juifs askhénazes, et dans ce cas il correspond à l’hébreu Hayîm (= la vie). C’est aussi le cas pour les noms Heiman, Heimann, Heyman, Heymann.
Hein Porté notamment dans la Moselle, c’est une forme courte du nom de personne Heinrich (= Henri). Variantes ou génitifs : Heine, Heinen, Heins, Heintz, Heintze, Heinz, Heinze, Heinzen. Diminutifs et autres dérivés : Heineck, Heinecke, Heineke, Heini, Heinich, Heinicke, Heinig, Heiniger, Heinke, Heinkel, Heinkele, Heinle, Heinly, Heiny, Heinzle, Heinzler. En composition : Heinemann, Heinimann, Heintzelmann, Heintzmann, Heinzelmann, Heinzmann. Tous ces noms sont portés en Alsace-Moselle et en Allemagne.
Heïob Le nom vient apparemment d’Allemagne (peut-être de Suisse alémanique) et s’écrit aussi Heyob. Il devrait correspondre au nom biblique Job (hébreu ‘iyyov, transcrit fréquemment sous la forme Hayob). Il est possible qu’il ait été porté par des Juifs, mais je n’en ai aucune attestation.
Heiser Nom rencontré en Alsace. On le considère comme une variante de Heuser, Hauser (maître de maison, peut-être avec le sens de hôtelier).
Heissat Patronyme fréquent en Alsace et dans les Vosges, qu’il faut rattacher à Heiss, hypocoristique du nom de baptême Matthias (ou Matthieu).
Heitz Variante de Heinz, Heintz, hypocoristique de Heinrich (= Henri). Le nom est fréquent en Alsace. Variante rare : Heiz.
Heitzmann Porté en Alsace-Lorraine, désigne celui qui appartient à la maison ou à la famille de Heitz, variante de Heinz (hypocoristique de Heinrich = Henri). Variante : Heitzman.
Hekim Équivalent turc de l’arabe Hakim (voir ce nom), peut-être aussi avec le sens de “médecin” (turc “hekim” = médecin).
Hekimian Nom arménien désignant le fils du docteur (turc hekim, qui correspond à l’arabe Hakîm = avisé, savant).
Hélain Rare et difficile à localiser (sans doute Normandie et Nord), c’est une variante de Hélin, Hellin, nom de personne d’origine germanique assez fréquent dans le Nord (racine heil = sain, bien portant).
Hélas En France, le nom est porté dans la Meuse depuis plusieurs siècles. On le rencontre aussi en Belgique (province de Liège notamment). Variantes : Héla, Hella, Hellas. Son sens demeure obscur. On peut éliminer le mot français “hélas”, ou encore une variante d’Hélias (nom essentiellement breton). Herbillon et Germain (voir bibliographie) penchent pour un nom de personne germanique formé sans doute sur la racine “heil” (= sain). Il est très possible que la solution soit tout autre (peut-être un ancien mot du wallon liégeois).
Helbecque Porté dans le Nord et dans l’Oise, désigne celui qui est originaire d’Hellebecq, nom d’une localité belge dans le Hainaut.
Helbicq Nom porté dans le département du Nord, rencontré aussi sous la forme Helbig (59, 68). C’est une variante de l’allemand Heilwig, Helwig, nom de personne germanique composé des racines heil (= prospérité, bonheur) et wig (= combat).
Helbois Contraction de Hellebois, variante probable de Helleboid (voir ce nom), le nom est surtout porté dans le département du Nord.
Héleine Porté dans la Manche, le nom est une variante de Hélène, rencontré dans le même département. Il s’agit d’un matronyme correspondant au prénom latin Helena (d’origine grecque), popularisé dans la chrétienté par la mère de l’empereur Constantin. Autre forme : Hélaine (toujours dans la Manche).
Heleniak Nom polonais dérivé du nom de baptême féminin Helena (= Hélène).
Helfenstein Le nom est notamment porté dans la Moselle. Il renvoie à une localité portant ce nom, apparemment la commune d’Helfenstein en Autriche (Tyrol).
Helies, Hélias, Heliaz Patronyme porté en Bretagne. Correspond au nom de personne biblique Elie (‘eliyyahû = mon Dieu est Yahvé). Elie fut un prophète qui lutta contre le culte des Baals (IXe siècle avant J-C). Il se serait élevé au Ciel sur un char de feu. Comme beaucoup de noms bibliques, ce fut un nom de baptême très porté en Bretagne. Autres variantes : Elias, Ilias, Elies, Eliez, Heliez…
Héline Porté dans la Vienne (également 79, 44), semble un matronyme formé sur Hélin, nom de personne d’origine germanique (racine heil = sain, bien portant).
Hellandais Nom rare (35, 61) désignant sans doute celui qui est originaire de La Hellandais, hameau à Baguer-Morvan (35).
Hellard Porté en Bretagne (22, 29), c’est un nom de personne d’origine germanique, Hailhard (heil = sain, bien portant + hard = dur). Variantes : Hélard, Hélart, Hellart.
Helleboid Patronyme surtout porté dans le Pas-de-Calais. Il s’agit sans doute d’un nom de personne d’origine germanique, Hildebod (hild = combat + bod = messager) selon M.T. Morlet, Agilbald (agil = lame de l’épée + bald = audacieux) selon l’auteur belge J. Lindemans. Le nom se rencontre en Belgique sous les formes Ellebode, Elleboode, Elleboudt. Variantes probables : Hellebois, Hellebosch, également Hellebaud.
Hellec Nom porté dans le Morbihan, rencontré également dans l’Ille-et-Vilaine et le Loir-et-Cher (variante : Ellec). C’est un diminutif formé à partir de l’adjectif breton hael (= généreux), qui a été utilisé comme nom de baptême. Diminutif : Hellégou.
Hellegouarch Nom de personne breton, composé des racines hael (= généreux) et gouarch < comarch (= salut). Sous cette forme, il est surtout porté dans le Morbihan. Variantes : Hellegouarc’h (29), Hellegouarh, Hellegouars (56), Helgoualch, Helgouarch (29). Le patronyme apparaît dans le cartulaire de Redon sous les formes Haelcomarch, Haelgomarch, Haelcomart.
Hellequin Le nom est porté dans les Côtes-d’Armor au moins depuis la fin du XVIe siècle. La solution la plus raisonnable est d’y voir un diminutif du nom de personne Hellec, lui-même diminutif de l’adjectif breton hael (= généreux). C’est le même sens qui apparaît dans la forme finistérienne Halléguen. Il faut cependant savoir que Hellequin (écrit aussi Hennequin) était un diablotin malveillant des légendes médiévales, correspondant au germanique Erlkönig (= le roi des aulnes), au départ Elfkönig (le roi des elfes). Ce diablotin a très bien pu donner naissance à un surnom.
Heller Le nom est fréquent en Alsace et dans la Moselle. On le rencontre bien sûr aussi en Allemagne et dans d’autres pays, y compris en Italie (Trieste). Voir Haller pour le sens.
Helleringer Surtout porté en Moselle, désigne celui qui est originaire de Hellering-lès-Fénétrange, éventuellement de Hallering, deux communes de ce département. Signification : nom de domaine (suffixe -ing, -ingen) formé à partir d’un nom de personne germanique, peut-être Wildeharius (première mention connue pour Hellering : Veltharingen, 1050).
Hellet Porté autrefois dans le Jura, le nom me demeure obscur. On le rencontre en toponymie, mais plutôt du côté de la Normandie.
Hellinckx Nom porté en Belgique et dans le département du Nord. C’est un génitif de filiation formé sur Hellinck, nom rencontré en Moselle et en Allemagne sous la forme Helling. Semble correspondre au moyen-haut-allemand hellinc, nom de monnaie ayant la valeur d’un demi-pfennig (en français un demi-denier). Sans doute un sobriquet, dont la signification n’est pas évidente (surnom d’un miséreux ?). Le nom allemand Hellinger est peut-être un dérivé, mais il peut aussi désigner celui qui est originaire d’une localité appelée Hellingen.
Hello, Le Hello Nom surtout porté dans les Côtes-d’Armor, rencontré aussi sous la forme Hellou. C’est un ancien nom de personne, diminutif du breton hael (= généreux).
Helluin Patronyme porté en Picardie et en Normandie (variante : Hellouin). C’est un nom de personne d’origine germanique, Heilwin (heil = sain, bien portant + win = ami). Autres variantes : Héloin (02), Hélouin, Héluin (14, 76). Le nom composé Hellouin de Ménibus renvoie à la commune du Mesnilbus, dans la Manche.
Helly Nom porté dans l’Ardèche, où les plus anciennes mentions le situent à Gras dès la fin du XVe siècle (on y trouve d’ailleurs un hameau appelé “les Hellys”). Il s’écrit aussi Hély. Comme l’indiquent d’autres variantes anciennes (Élie, Hélie, Hélye), il semble correspondre au nom biblique Élie, souvent écrit Hélie (voir Helies pour le sens).
Helm Porté en Alsace-Lorraine, a pu désigner un fabricant de casques, mais c’est plutôt un nom de personne d’origine germanique, Helmo (même racine helm = casque).
Helman Aujourd’hui porté en Seine-Maritime (variante : Helmann), le nom est plus fréquent sous la forme Hellmann (Alsace). Généralement porté par des Juifs askhénazes, il signifie ‘l’homme lumineux, clairvoyant’, et est considéré par certains comme l’équivalent du nom Samuel (appelé dans la Bible ‘hanavi’, le prophète).
Helmbacher Nom porté en Alsace (67). Désigne, selon M.T. Morlet, celui qui est originaire d’une localité appelée Helmbach = le cours d’eau (bach) de Helmo (nom de personne d’origine germanique, Helmo, formé sur helm = casque). Une commune allemande s’appelle Helmbacher.
Helmstetter Désigne celui qui est originaire d’une localité allemande, sans doute la ville d’Helmstedt, en Basse-Saxe, à la limite des anciennes RFA et RDA.
Héloir Le nom est surtout porté dans le département du Nord, où l’on trouve aussi la forme Héloire. Il est assez logique de le rapprocher de l’ancien français heloire, helloire, désignant les étrennes (également le jour de l’an selon Godefroy). A noter cependant que M.T. Morlet y voit une variante de Hélouard, nom de personne d’origine germanique (Heilward : heil = sain, bien portant + wardan = garder). Ce dernier nom, rare, est porté en Normandie (variante : Hélouart).
Hélot Porté notamment en Mayenne et dans les Côtes-d’Armor, pourrait être une variante du breton Hello (voir ce nom), tout comme les formes Hélo (56) et Hélou (29). Autre possibilité : diminutif du nom de personne d’origine germanique Héloin (voir Helluin), sens que l’on choisira pour Hellot (27, 76).
Helpiquet Nom assez rare porté dans la Manche. Sens incertain. Il existe un hameau les Helpiquets à Amfreville (50), mais difficile de savoir si le toponyme est réellement antérieur au patronyme.
Helvetius D’origine hollandaise, fait partie des noms latinisés à la Renaissance dans les pays du nord de l’Europe. Sans connaître la motivation exacte du nom, le rapport avec la Suisse paraît évident.
Hémard Nom de personne d’origine germanique, Haimhard (haim = maison + hard = dur), porté notamment en Champagne (51, 10). Variante : Hémart.
Hemardinquer Porté notamment dans la Meuse, c’est une variante de Hemmerdinger, Heimerdinger (Alsace-Lorraine, Allemagne), désignant celui qui est originaire de Heimerdingen, localité allemande du Baden-Württemberg.
Hemeleers Porté en Belgique et dans le département du Nord, le nom se rencontre aussi sous les formes Hemelaar, Hemelaere, Hemelaers. Deux solutions sont envisagées par Debrabandere, reprises par Herbillon et Germain : soit un nom de métier dérivé du néerlandais “hemel” (= baldaquin, ciel, firmament), peut-être celui qui peint ou décore des plafonds. Soit un dérivé du moyen néerlandais “he(i)melen” (= enfermer, cacher, ranger).
Hemery, Hémery Nom de personne d’origine germanique Haimric, (haim = maison + ric = puissant). On trouve surtout ce patronyme en Normandie et en Bretagne.
Hemeury Variante de Hemery (voir ce nom) portée notamment dans les Côtes-d’Armor et dans l’Oise.
Hemingway Egalement écrit Hemmingway, désigne celui qui est originaire d’une localité anglaise ainsi appelée, le lieu n’étant pas identifié avec précision. Signification : le chemin (“way”) d’Hemming, nom de personne d’origine germanique formé sur “heim” (= maison).
Hémion Porté dans la Loire-Atlantique, paraît être une variante de Hémon (voir ce nom).
Hemmele Variante rare de Hemmel, diminutif du nom de personne germanique Hemmo ou variante de Hammel (= mouton).
Hémon Surtout porté en Bretagne (29), c’est un nom de personne d’origine germanique, Haimo (racine haim = maison). Avec le même sens : Hémond (45, 41), Hémont (41, 72). Diminutifs : Hémonel (Lorraine), Hémonet (56, 51, 54), Hémonic (56), Hémonin (29), Hémonnet (41, 72), Hémonnot (52), Hémono (56), Hémonot (52, 56).
Henache Deux possibilités : soit on a affaire à un nom picard, sans doute dérivé de Hen (hypocoristique de Henri ou de Jean), soit il s’agit d’un nom de personne arabe signifiant ‘serpent’ (Hanash).
Hénaff, Le Hénaff Patronyme breton qui désigne l’aîné de la famille (le plus vieux).
Henani Dérivé en -i de l’arabe Henan (Hanân), qui signifie ‘tendresse, bénédiction’ et est souvent utilisé comme prénom féminin.
Hénard Nom de personne d’origine germanique, Haginhard (hagin = enclos + hard = dur).
Henau (de) Porté en Belgique, le nom est une francisation de von Henau, désignant celui qui détenait la seigneurie de Henau, localité allemande proche de Coblence.
Hénault Nom de personne d’origine germanique, Haginwald (hagin = enclos + wald = qui gouverne).
Hénaux Surtout rencontré dans la Marne et les Ardennes, c’est un nom de personne d’origine germanique, Haginwald (hagin = enclos + wald = qui gouverne). La finale -aux est une variante ardennaise de – aud.
Hendel Porté dans les Ardennes et la Moselle, correspond à l’allemand Handel, Händel, Haendel. C’est un diminutif de Hans, forme par aphérèse de Johannes (= Jean). Les formes Handler, Händler, Hendler, Hendeler ne sont en général pas des diminutifs : elles correspondent à l’allemand actuel Händler (= marchand), formé sur le moyen-haut-allemand handeln (= vendre).
Henderson Désigne en Grande-Bretagne le fils d’Henri, souvent tranbsformé en Hendrey, Hendry outre-Manche.
Hendrickx Équivalent flamand du français Henri (voir Henric), le x final marquant un génitif. Autres formes : Henderick, Henderickx, Henderyck (dérivé filiatif : Henderycksen), Henderyckx, Hendrice, Hendrich (Moselle), Hendrichx, Hendrick, Hendricks, Hendricq, Hendricque, Hendricx, Hendriks (et Hendriksen), Hendrikx, Hendrix, Hendry, Hendrychx, Hendryck, Hendrycks, Hendryckx, Hendrykx.
Heneman Porté dans le Nord-Pas-de-Calais (variante : Henneman), désigne celui qui appartient à la famille de Hen, Henne (= Jean ou Henri selon les régions). On trouve en Alsace la forme Hennemann, devenue Hennemand dans les Vosges.
Heng Porté en Alsace-Lorraine, c’est un hypocoristique du prénom Heinrich (= Henri). Variantes : Henge, Hengge. Diminutif : Hengy (68, 90).
Henique, Hénique Nom rencontré en Belgique et en Picardie. Il s’agit du diminutif d’un nom de baptême, pour lequel on peut hésiter entre deux hypothèses : soit Hen, diminutif avec aphérèse de Jehen = Jean. Soit Hein, Hen, diminutif avec apocope de Heinrich = Henri.
Hennart L’un des nombreux diminutifs du nom de baptême Jean (Jehen > Hen-) que l’en rencontre dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique. On trouve la variante Hennard en Moselle.
Hennebelle Porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique (variante : Hennebel), correspond aux noms de personne d’origine germaniques Hennebaut ou Hennebert, portés dans la même région (racines hahn = coq + bald = audacieux ou berht = brillant). Le nom Hennebaut a comme variantes Hennebault, Hennebeau (86) et Hennebaux (62), ou encore Hennebo, Hennebot, Hennebou et sans doute aussi Hennebois (59).
Hennechart Le nom est surtout porté dans l’Aisne. C’est l’un des nombreux diminutifs de Hen (= Jehen) qui correspond au prénom Jean. Variantes : Hennechard, Hennequart.
Hennegrave Nom surtout porté dans le département du Nord et dans l’Oise. Variante : Hennegraeve. C’est un curieux nom flamand, qui signifie mot à mot “le comte des poules”. Bref, un sobriquet difficile à interpréter. M.T. Morlet y voit celui qui avait la garde de la basse-cour.
Hennequin Diminutif formé sur Hen, Henne, aphérèse de Jehen (= Jean) ou apocope de Henri. Surtout porté en Moselle, le nom est fréquent dans tout le nord et le nord-est de la France. Avec d’autres suffixes, on trouve les formes Hennequart, Hennequet, Hennequez. A noter aussi la variante Hennequi (57). Voir aussi Hellequin.
Henneresse Rare et porté dans la Meuse, pourrait être un diminutif (sans doute un matronyme) formé à partir du prénom Henri. On trouve la forme masculine Hennerez dans le Pas-de-Calais.
Henni Porté dans le Bas-Rhin (variante : Henny), c’est un diminutif de Henn, Henne, formes courtes du prénom Jean, parfois de Henri.
Henniaux Porté notamment dans le département du Nord, c’est sans doute un diminutif du prénom Henri ou de Jean (Jehen). Avec un autre suffixe : Henniard, Henniart.
Henniet Nom porté dans l’Oise. Voir Hennion et Henique.
Henninot Nom rencontré dans le Nord. C’est un diminutif de Hennin, lui-même diminutif de Jean (Jehen, Jehan).
Hennion Fréquent dans le Nord et l’Aisne, également très porté dans les Vosges. C’est le diminutif d’un nom de baptême, sans doute Henri, peut-être Jean (voir aussi Henique).
Henno Dans le Nord-Pas-de-Calais, ce nom est un diminutif correspondant au prénom Henri (éventuellement à Jean, sous sa forme Jehan, Jehen). En Bretagne (56), où on trouve aussi la forme Le Henno, c’est le diminutif de Le Hen, qui signifie le vieux, peut-être aussi l’aîné.
Hennuyer Le nom désigne celui qui est originaire du Hainaut. Il est porté dans la Somme et le Nord-Pas-de-Calais. Variante : Henuyer. Les noms Hennuy, Henuy semblent avoir la même signification, mais peuvent aussi être des noms de personne (diminutifs de Hen = Jean).
Hénocq, Henocq Nom surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Il existe de nombreuses variantes, toutes rencontrées en Picardie ou en Normandie : Hennocq, Hennocque, Hennoque, Henoc, Henoch, Henock, Henoque. Faut-il y voir le nom biblique Enoch (ou Henoch), comme le pense le dictionnaire de M.T. Morlet ? Ce n’est pas très emballant car on se demande ce qu’il viendrait faire dans cette région. Je préfère pour ma part l’hypothèse d’un diminutif formé à partir de Hen-, qui correspond soit au nom Henri, soit à Jean, les avis sont partagés.
Henon, Hénon Porté dans le Pas-de-Calais et la Somme, c’est un dérivé de Hen, forme courte de Jean ou de Henri selon les régions. Diminutif : Hénonin (80).
Hénos C’est dans la Seine-Maritime que le nom a toujours été le plus répandu. Il s’agit certainement d’une variante d’Hénoc, nom rencontré dans le même département (voir Hénocq pour le sens).
Henoux Le nom est surtout porté dans l’Aisne (variante : Henou). Il devrait s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Aginwulf (agin = lame de l’épée + wulf = loup), rencontré en Normandie et en Bretagne sous les formes Enou, Enouf, Enoul, Enoult, Enout, Enoux.
Henric, Henri, Henry, Henrich Nom de personne d’origine germanique (haim = maison + ric = puissant). La forme Haimeric s’est simplifiée en Hainric pour donner Henri(c).
Henricolas Porté dans les Vosges et la Haute-Saône, c’est un nom composé de deux prénoms : Henri et Colas, hypocoristique de Nicolas. On trouve dans la même région le nom Henrypierre.
Henrioux Diminutif du prénom Henri, le patronyme est assez rare. Il a surtout été porté dans le Loir-et-Cher, on le rencontre aussi dans le Nord. Quelques mentions anciennes le situent aussi en Savoie et en Suisse. Formes voisines ou variantes : Henrio (56), Henriod (74 et Suisse), Henriot (70, 52, 57), Henriou (41), Henrioud (74). Avec un autre suffixe : Henrion, Henriel (Lorraine), Henriet (08, 18, 25), Henriest (59), Henrieux (56), Henriey, Henriez (25, 70).
Henriques Essentiellement portugais, parfois espagnol, le nom désigne le fils d’Henri, en portugais Henrique (suffixe de filiation -es).
Henrotin Le nom est rare en France, on le trouve notamment en Seine-Maritime et dans les Ardennes. Il est plus fréquent en Belgique. C’est un diminutif d’Henrotte, lui-même diminutif d’Henri. On rencontre également en Belgique la variante Henrottin, présente aussi en Meurthe-et-Moselle.
Henrotte Variante de Henrot, l’un des nombreux diminutifs du prénom Henri (Belgique surtout).
Henry Voir Henric pour l’explication. Le nom est très fréquent en France, notamment dans l’Est (70, 88).
Hens Nom porté en Belgique, mais aussi en Moselle, dans la Marne et le Pas-de-Calais. On le considère comme une variante de Hans (= Jean). Autres formes, surtout présentes en Moselle et dans le Bas-Rhin : Hense, Hensel, Hensen, Hensi.
Henseler Nom rencontré en Allemagne et en Alsace-Lorraine. Voir Henssler.
Henssler, Hensler Nom allemand formé sur Hensel, diminutif de Hans (= Jean, latin Johannes).
Hentgen Rencontré au Luxembourg, c’est un diminutif de Johannes (= Jean). Autres formes rencontrées : Hentges, Jentges, Jentgen, Hengtgen.
Hentz Le nom est surtout porté en Moselle. Variantes : Hentze, Henz, Henze. C’est un hypocoristique du prénom Henri, rencontré aussi sous les formes Heinz, Heintz. Dérivés : Hentzel, Hentzien, Hentzienne (57), Hentzler (67, 88), Hentzy (68), Henzel (57, 59), Henzi (25), Henzien (57), Henzler (57, 88).
Hénuset Surtout porté en Belgique (Ardennes), où il s’écrit aussi Hénuzet, c’est un diminutif du nom Hénus, forme relatinisée du prénom Jean, à partir du thème Hen-.
Hepburn Anglais ou écossais, désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hepburn, nom d’une commune dans le Northumberland.
Hepp Surtout porté dans la Moselle, le nom peut avoir, tout comme Happ, le sens de serpette, faucille (moyen-haut-allemand heppe), surnom donné à l’utilisateur de cet outil (par exemple un vigneron). Le dictionnaire de M.T. Morlet propose un nom de personne d’origine germanique, Heppo (racine hilp = secours).
Hérail Le nom est assez fréquent dans le Tarn. Variante : Hérailh. Il pourrait s’agir d’un nom de personne, Eralius, mentionné à diverses reprises au Xe siècle dans le cartulaire de Conques (première mention en 903). Cependant, le nom s’écrivant également Héral, on envisagera aussi une seconde solution : un toponyme équivalent de l’occitan “airal” (= aire, espace autour de la maison). Un hameau s’appelle L’Héral à Salles-Curan (12).
Héran Ce nom semble avoir deux souches différentes : d’un côté, on trouve en Bretagne des Heran et Le Heran, et on peut penser qu’il s’agit d’un dérivé de Her (= hardi, vaillant). Mais le nom existe aussi dans les Cévennes, et il semble qu’il s’agisse d’un nom de personne (sans doute d’origine germanique), puisqu’on trouve au XVIe siècle le patronyme Saint Heran dans l’Ardèche.
Hérard Nom de personne d’origine germanique, Harihard (hari = armée + hard = dur) rencontré surtout en Champagne-Ardennes (08, 10, 51).
Heras Originaire de l’une des nombreuses localités espagnoles portant ce nom (provinces de Santander et Guadalajara notamment). Sens du toponyme : sans doute issu du latin area, désigne l’aire pour battre les céréales. La présence du h initial a cependant conduit certains à préférer une autre étymologie : le latin hedera (= lierre).
Hérault Nom de personne d’origine germanique, Hariwald (hari = armée + waldan = gouverner). Le patronyme est surtout répandu dans la Vienne et les Deux-Sèvres. Variantes : Héraud (33, 85, 30), Héraut (62, 59, 65), Héraux (08) et peut-être Héreau (49). Diminutifs : Héraudeau (17), Héraudet (03).
Herbaut Nom de personne d’origine germanique, Haribald (hari = armée + bald = audacieux). Très répandu notamment dans le Nord, de même que les variantes Herbaux, Herbeau, Herbeaux. On rencontre aussi des Herbaud en Auvergne (63), et des Herbault, Herbeault dans le Limousin.
Herbay Le nom est porté en Belgique et dans les Ardennes. Il désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, écrit aussi Herbais. Signification selon M.T. Morlet : ruisseau pierreux. A noter qu’un ruisseau des Ardennes s’appelle le Herbay. C’et aussi un hameau à Signy-le-Petit (08). Plusieurs petites localités belges s’appellent également Herbais.
Herbecq Le nom est porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Variante : Herbecque. Il devrait désigner celui qui est originaire d’Herbecques, hameau à Verchin (62). On trouve aussi en Lorraine la forme Herbeck (57, 54).
Herbemont Porté notamment dans les Ardennes, ce nom assez rare désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Herbemont. On peut penser à un hameau de la commune de Chaumuzy (51), ou plutôt à la petite ville belge d’Herbeumont (province du Luxembourg).
Herbert Nom de personne d’origine germanique, Hariberht (hari = armée + berht = brillant). Le nom est très répandu en Vendée, dans la Manche et dans l’Aisne. Variante : Herber (57, 67).
Herbet Variante du nom de personne d’origine germanique Herbert (hari = armée + berht = brillant). C’est dans la Somme que le patronyme Herbet est le plus répandu. On trouve la forme Herbeth en Moselle. A noter aussi, dans la Somme, le matronyme Herbette.
Herbiet Variante de Herbet (voir ce nom) portée en Belgique, dans les Ardennes et en Lorraine.
Herbillot Nom rare rencontré dans les Vosges. C’est le diminutif d’un nom de personne d’origine germanique, soit Herbert, soit Herbaud (tous deux formés sur la racine hari = armée). Avec un autre suffixe : Herbillon, Herbillion (Marne, Belgique).


Retour à la page d’accueil du dictionnaire