A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par H

Ha-Hartmann
Hartwich-Herbillot
Herbometz-Honneux
Honnoré-Hyza

Herbometz Nom porté dans le Pas-de-Calais, à rapprocher des formes Herbomel (62, 80), Herbomez (59, 80, 60), Herbommez (59). Désigne celui qui est originaire d’Herbommez, ancien hameau à Nomain (59).
Herbreteau Essentiellement porté en Vendée, c’est un diminutif de Herbert (voir ce nom), avec métathèse du r.
Herbuel Il semble que le nom ait surtout été porté autrefois dans l’Ardèche. Il devrait s’agir d’un diminutif du mot “herbue” (également écrit “harbue”) qui a désigné un pâturage, un lieu où pousse l’herbe. Autrement dit un toponyme, qui pourrait être le hameau d’Arbuel à Condrieu (69).
Hercouët Nom porté notamment dans les Côtes-d’Armor et la Loire-Atlantique. Variantes : Hercoué, Harcouët. A. Deshayes (voir bibliographie) l’explique par le nom “Argoat”, qui désigne la Bretagne intérieure par opposition à Arvor. Le nom peut aussi avoir le sens plus général de “bocage”. À noter cependant une grande ressemblance avec des noms tels que Harscoat, Harscoët, Harscouët. Mais l’évolution de ces derniers aboutit plutôt à Hascoët, Hascouët (voir Hascoët).
Herd Nom porté dans les îles britanniques. C’est une variante de Heard, qui désigne un gardien d’animaux (le plus souvent un berger).
Heredia Patronyme espagnol désignant celui qui est originaire d’une localité appelée Heredia, nom d’une commune de la province d’Álava. Signification probable : domaine héréditaire.
Hérelle Originaire de La Hérelle, nom d’une commune de l’Oise.
Hérembourg Le nom est surtout porté en Basse-Normandie (50, 14). Variantes : Erambour, Erambourg, Erembourg, Hérambourg. C’est un nom de personne d’origine germanique (en principe féminin) formé sur les racines erin (= honneur) et burg (= protection, fortification).
Herent, Hérent Voir Herrent.
Hérété Assez rare, le nom est surtout porté dans la Haute-Garonne. C’est une variante du nom Héritier, porté pour sa part dans la Loire et les départements voisins. Voir Lhéritier pour le sens. Formes voisines : Hérétier, Hérétieu ou encore Héréter, nom présent dans les Pyrénées-Orientales au moins depuis le début du XVIIe siècle (Serralongue, Montferrer).
Herfray Nom surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine. Variante : Herfroy. C’est un nom de personne germanique (Airfridus, Airfredus dans le Polyptyque d’Irminon) formé sur les racines hari (= armée) et frid (= paix).
Hergault Le nom est porté en Normandie (14, 50, 61). Variantes : Hergaut (35), Hergaux (28, 41, 14). Sens identique à Hérigault (voir ce nom).
Hergott Nom porté en Alsace-Lorraine (variante : Herrgott). On a coutume de le traduire par “Seigneur Dieu”, et d’y voir un surnom donné à celui qui utilisait cette expression.
Hergoualc’h Ancien nom de personne breton porté dans le Finistère. Variantes : Hergoualch, Hergouarch. Voir Hellegouarch pour le sens.
Hergueux Le nom, très rare, est porté dans l’Aisne (Puisieux-et-Clanlieu depuis le XVIIIe siècle). Son sens est incertain, mais un rapprochement semble possible avec le nom de famille Hergneux, porté dans le même département au XVIIe siècle. Dans ce cas, il correspondrait à l’ancien français “hergnos” (= hargneux, querelleur).
Hériat Porté dans les Vosges, c’est un diminutif de Héry, qui devrait être une variante d’Henri, mais dans lequel M.-T. Morlet voit le nom de personne d’origine germanique Hariric (hari = armée + ric = puissant).
Héribert Nom de personne d’origine germanique (voir Herbert) rencontré dans le Centre (45, 37).
Hérichard Porté dans la Seine-Maritime, c’est une variante de Hérissard, nom rencontré dans le même département. On hésitera entre un sobriquet pour celui qui a les cheveux hérissés et un toponyme (Hérissart est une commune de la Somme).
Héricher Porté en Normandie, notamment dans la Seine-Maritime, c’est un nom de personne d’origine germanique, Herigari (heri, hari = armée + gari = lance). Lorédan Larchey (voir bibliographie) signale l’existence de la graphie Hericher dès 765. La forme Hériché, rencontrée dans la même région, peut avoir le même sens ou être une variante de l’adjectif “hérissé”.
Hérigault Nom apparemment originaire de la Vienne (également 37, 72). Désigne apparemment celui qui portait un herigalt, vêtement que les hommes mettaient par dessus leur tunique. Peut aussi désigner bien sûr le fabricant ou le vendeur de ce vêtement. Autre possibilité : nom de personne d’origine germanique, mentionné sous la forme Hairgaud dans le polyptyque d’Irminon.
Hérissé Surnom donné à celui qui a les cheveux hérissés, le nom est surtout porté dans le Maine-et-Loire et les Deux-Sèvres. Avec le même sens : Hérisseau (49), Hérisset (35, 85, 80), Hérissey (27), Hérissez.
Hérisson Le nom est fréquent dans la Sarthe et en Normandie (76 notamment). C’est un surnom lié à l’animal, reste à savoir avec quel sens : peut-être celui qui a les cheveux hérissés ou encore celui qui a un caractère revêche. Variante : Hérichon (27).
Herlange Rare, le nom est porté dans le Pas-de-Calais. Il pourrait désigner celui qui est originaire de la commune luxembourgeoise d’Harlange.
Herlem Patronyme présent dans le département du Nord. Désigne celui qui est originaire d’Herlen, dans le Pas-de-Calais (hameau de la commune de Wissant), éventuellement d’Haarlem, aux Pays-Bas. Dans les deux cas, on a affaire on nom de personne germanique Harilo suivi de hem (heim) = maison.
Herlin Le nom est surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais (également 80, 68). Deux possibilités : soit un nom de personne d’origine germanique, Harilin (racine hari = armée), soit celui qui est originaire de la commune d’Herlin-le-Sec (62).
Herluison Surtout porté dans l’Aube, c’est un hypocoristique de Herluis, nom de personne féminin d’origine germanique (Erlwidis : erl = noble, guerrier + wid = bois).
Hermabessière Le nom est surtout porté dans la Lozère. Variantes : Hermabeissière, Hermabessières. Il désigne celui qui est originaire d’Hermabessière, hameau à Sainte-Colombe-de-Peyre (48). On reconnaît dans le nom les mots herma (terre inculte, déserte) et be(i)ssière (bois de bouleaux).
Hermand Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais (59, 62). C’est un nom de personne d’origine germanique, sans doute variante de Armand (hard = dur + man = homme). Autre possibilité pour le premier élément du nom : hari = armée.
Hermandesse Matronyme formé sur Hermand (voir ce nom), rencontré dans le Nord.
Hermans Nom porté en Belgique. C’est à l’origine un nom de personne germanique, Hariman (hari = armée + man = homme). On trouve en Allemagne et en Alsace-Lorraine le nom similaire Hermann (également Herrmann). Herman est également assez répandu, de l’Alsace à la Belgique.
Hermeline Le nom est porté presque exclusivement dans l’Eure-et-Loir, où il est déjà présent au XVIe siècle. C’est un ancien prénom féminin (popularisé par le Roman de Renart, où il désigne la femme du goupil). C’est un dérivé d’Ermilo, nom de personne germanique formé sans doute sur la racine “ermen” (= immense, géant). Formes masculines : Hermelin (04, 41, 28), Hermellin (04), diminutifs d’Hermel, Hermelle (Picardie, Nord-Pas-de-Calais).
Hermen Nom surtout porté dans le Tarn-et-Garonne, où l’on trouve aussi la variante Hermenc. Il semble s’agir d’un toponyme désignant une terre en friche, une lande. On ne peut cependant négliger totalement une variante du prénom Armand.
Hermentier Nom surtout porté dans la Lozère, rencontré aussi sous les formes Hermantier, Armantier, Armantiers et Armentier. C’est un dérivé du latin armentum (= troupeau, arment en catalan et en ancien français) désignant celui qui conduit un troupeau.
Hermes Porté en Moselle et dans le Haut-Rhin, le nom se rencontre aussi en Dordogne (écrit aussi Hermès). En pays occitan, c’est un toponyme désignant une terre inculte (également Herm). Dans l’Est, c’est une variante de Herms, forme génitive de Herm (génitif Herms), hypocoristique du prénom Hermann.
Hermet Nom rencontré dans la Lozère et la Haute-Loire. C’est au départ un toponyme, diminutif de l’occitan (h)erm = terre inculte. Le patronyme désigne donc celui qui habite le lieu-dit (l’) Hermet ou qui en est originaire.
Hermida Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hermida, toponyme fréquent en Galice. Signification : ermitage.
Hermier Patronyme porté notamment dans la Seine-Maritime et dans l’Yonne. C’est un nom de personne d’origine germanique, Harimeri (hari = armée + mari = célèbre).
Hermosilla Désigne celui qui est originaire d’Hermosilla, localité espagnole de la province de Burgos. On trouve également la forme Hermosillo, qui renvoie pour sa part à une localité de la province d’Avila. Ce sont apparemment des dérivés de hermoso (= beau, agréable).
Hermoso Surnom espagnol donné (peut-être par dérision) à celui qui est beau, agréable à voir (sens de l’adjectif hermoso).
Hernandez Nom castillan formé avec le suffixe de filiation -ez sur Hernando. C’est une variante de Fernandez (voir ce nom).
Hernould Porté en Belgique et dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est une variante d’Ernould, Arnould (voir ce nom). Variantes ou formes voisines : Hernou, Hernoult, Hernout, Hernoux, Hernu, Hernus.
Hérodin Nom rare, dont on trouve quelques mentions anciennes dans l’Indre et l’Ille-et-Vilaine. C’est une variante attestée du nom Héraudin, aujourd’hui disparu et porté autrefois dans les mêmes régions, lui-même diminutif du nom de personne Héraud (voir Hérault pour le sens).
Hérodote Très rare, le nom renvoie au célèbre historien de la Grèce antique. Souvent, ce genre de noms empruntés à l’Antiquité ont été donnés à des enfants trouvés, mais seule une recherche généalogique peut le prouver.
Héroguelle Le nom est un diminutif (éventuellement matronyme) de Hérogue, patronyme rencontré dans le Nord-Pas-de-Calais. Variantes : Héroguel, Héroguer, Héroguet, Héroguez. Sens obscur. Peut-être une variante d’Hérode, nom rendu célèbre par le tyran qui fit décapiter Jean-Baptiste et devant qui Jésus fut renvoyé par Pilate (du grec herôs = noble, demi-dieu), dont on pourrait penser qu’il était donné à celui qui interprétait son rôle dans les mystères.
Herold, Hérold Patronyme porté surtout en Alsace-Lorraine. Pour le sens, voir Hérault. Variante : Hérolt, Herolt.
Hérouard Nom de personne d’origine germanique, Hariward (hari = armée + ward = gardien). Le patronyme est porté en Normandie (76, 50). On trouve la variante Hérouart dans l’Oise.
Héroux Porté notamment dans l’Indre-et-Loire, l’Orne et la Mayenne, c’est un nom de personne d’origine germanique, Hariwulf (hari = armée + wulf = loup). Avec le même sens : Hérou (72).
Herphelin Nom porté dans le département du Nord et en Belgique, ainsi que dans la Seine-et-Marne. Il correspond au mot orphelin, avec le même sens.
Herpin Porté notamment dans le Loir-et-Cher, le Loiret et la Manche, c’est une variante de Harpin (voir ce nom).
Herpoelaert Patronyme porté en Belgique. C’est un dérivé de Herpoel, nom de personne d’origine germanique (erep, variante de hari = armée + wulf = loup).
Herranz Porté en Espagne, c’est l’équivalent de Ferran (voir ce nom). Le patronyme Herran a sans doute le même sens, mais c’est aussi un nom de localité (communes dans la Haute-Garonne et en Cantabrique).
Herrault Nom surtout porté dans la Sarthe et les Deux-Sèvres, ainsi que dans les Pyrénées-Atlantiques. Voir Hérault pour le sens. Variantes : Herraud (44), Herraut (40), Herraux (27, 35, 72), et sans doute Herreau (44, 53). A noter qu’en Béarn il peut aussi s’agir d’une variante de Féraud, Ferraud (voir Féraud).
Herrenschmidt Porté dans le Bas-Rhin, le nom désigne le forgeron (Schmidt) du seigneur (Herren). De la même façon, Herrenschneider est le tailleur du seigneur, et Herrenknecht son serviteur. Le nom Herrenberger désigne celui qui habite un lieu-dit Herrenberg (la montagne du seigneur), nom de diverses communes (Allemagne, Autriche, Belgique).
Herrent Patronyme porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique. Variante : Hérent (Herent). Plusieurs possibilités. Il peut s’agir d’un nom de localité, désignant un lieu où pousse le charme (néerlandais dialectal herenter). Mais il faut aussi envisager qu’Herrent soit une variante de Hereng, Herreng, correspondant soit un marchand de harengs, soit à un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine hari (= armée).
Herrera Soit un matronyme correspondant à Herrero, soit un nom de lieu lié au fer.
Herrero Fréquent en Espagne, le nom désigne en castillan un forgeron, un maréchal-ferrant.
Herriau Surtout porté dans la Mayenne (variante : Herriaux), c’est un diminutif du prénom Henri, à rapprocher des formes bretonnes Herrio, Herriou. Le nom est également porté dans la Haute-Saône, peut-être avec un sens différent (voir Herry).
Herrlé Ou Herrle. Le nom, porté notamment dans la Moselle, peut avoir deux significations : soit un diminutif de Herr (= seigneur, maître, propriétaire). Soit un diminutif du nom de personne Her(r)mann (voir Hermans pour le sens).
Herrou Un nom béarnais mais aussi breton. En Béarn, il désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Herrou, toponyme lié au fer (le f devient souvent h en gascon), peut-être une mine de fer ou un crassier. Il y a un lieu-dit Herrou à Tarasteix (Hautes Pyrénées), au nord-ouest de Tarbes. On trouve aussi le lieu-dit Ferrou sur la commune de Foulayronnes, près d’Agen (Lot et Garonne). En Bretagne, par contre, il s’agit d’un nom de personne, autrefois nom de guerrier, signifiant hardi, téméraire (breton hetr > herr).
Herroux Nom breton (29), variante rare de Herrou, ou encore nom porté dans l’Orne, variante de Héroux (voir ces noms).
Herry Deux possibilités : soit une forme bretonne du prénom Henri (variantes : Héry, Herri, diminutifs : Herrio, Hério, Herriou). Soit un autre nom de personne d’origine germanique, Hariric (hari = armée + ric = puissant). Cette solution s’applique aux Herry des Vosges (diminutif : Herriot).
Herryn Le nom, rare, est une variante de Herrin, lui-même peu fréquent. On hésitera entre un nom de personne germanique (racine hari = armée) et un toponyme, par exemple la commune de Herrin dans le Nord.
Hersant Porté notamment dans la Sarthe (également 41, 49), c’est un nom de personne féminin d’origine germanique, Harisindis (hari = armée + sind = chemin). Dame Hersent était la femme du loup Ysengrin dans le Roman de Renart. Variantes : Hersan (49, 27, 45), Hersand (37, 86, 50), Hersent (50, 72), Hercend, Hercent (53).
Hersard Porté notamment dans le Morbihan et le Maine-et-Loire, le nom semble avoir désigné le paysan se servant d’une herse, à moins qu’il ne s’agisse d’une déformation du nom de personne Hersant (voir ce nom). Variante ancienne : Hersart, que l’on retrouve dans le nom Hersart de la Villemarque (également : Hersart de la Villemarque de Cornouaille).
Herscovici Porté en principe par des Juifs d’origine roumaine, le nom renvoie au cerf (allemand “Hirsch”, voir Hertz pour la signification du patronyme).
Herson Surtout porté dans la Sarthe (variante ancienne : Herçon), devrait être une contraction de Hérisson (voir ce nom), nom de famille très répandu dans le même département.
Herstel Porté en Belgique et aux Pays-Bas, pourrait désigner celui qui est originaire d’Herstal, commune belge de la province de Liège.
Hertault Nom de personne d’origine germanique, Hardwald (hard = dur + waldan = gouverner), surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Variantes : Hertau, Hertaut, Hertaux, Herteau, Herteault, Herteaux (certaines de ces formes se rencontrent dans la Mayenne et les départements voisins).
Hertel Egalement Härtel. Alsacien ou allemand, le nom contient la racine germanique hard (= dur). C’est l’hypocoristique d’un nom de personne formé sur cette racine (par exemple Hartmann, Hartweg). On notera cependant que le nom est fréquent en Normandie (76), mais la racine semble être la même.
Herten Rare en France, le nom pourrait correspondre à l’adjectif (et au nom de famille) allemand hart (= dur). Mais il est préférable d’envisager celui qui est originaire d’une localité appelée Herten (deux communes en Allemagne, une en Belgique et une aux Pays-Bas).
Hertling Porté dans le Bas-Rhin et en Allemagne, c’est un dérivé sans doute filiatif de Hertel (voir ce nom).
Hertz, Herz Nom rencontré en Alsace-Lorraine, fréquent également en Allemagne. On peut parfois penser qu’il signifie celui qui a du coeur ou du courage (allemand Herz), mais le plus souvent il s’agit d’un nom porté par des juifs, variante de Hirz (forme ancienne de Hirsch = cerf). Il s’agit d’un terme de substitution métaphorique pour le nom hébreu Nephtali, qui s’explique par une phrase de la Genèse dans laquelle Jacob, évoquant ses douze fils, dit que Nephtali est une biche rapide qui donne de beaux faons.
Hertzberger Nom rare, rencontré dans la Moselle sous la forme Herzberger. Il désigne en principe celui qui est originaire d’une localité appelée Herzberg ou Hertzberg, toponyme asez fréquent en Allemagne, notamment en Brandebourg, également présent en Pologne. Signification du toponyme : la montagne du cerf (Herz étant ici à rapprocher de l’allemand moderne Hirsch). À noter cependant que le nom Herzberg et ses dérivés sont souvent portés par des Juifs askhénazes, sans qu’il y ait forcément un rapport avec un lieu précis.
Hertzog, Herzog Correspond au mot allemand Herzog (= duc). Il s’agit d’un sobriquet, ou encore du surnom donné à celui qui travaillait au service d’un duc.
Hervagault Nom porté dans l’Ouest (35 notamment). Sans doute un diminutif de Hervault (même région), lui-même diminutif du nom de baptême Hervé.
Hervais Variante rare du nom de baptême Hervé, rencontrée notamment dans la Somme et la Vienne.
Hervault Diminutif d’Hervé, le nom est surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine. Variantes : Hervaud (17), Hervaux (Picardie), Hervaut.
Hervé Nom de baptême d’origine bretonne, qui correspond aux racines celtes haer (= fort) et ber (= ardent). Très vénéré en Bretagne, saint Hervé, aveugle de naissance, aurait, entre autres miracles, domestiqué un loup. Attention cependant : Hervé peut aussi être un nom de personne d’origine germanique, Hariwic, latinisé en Heriveus (hari = armée + wic = combat).
Herveleu Diminutif d’Hervel, ancien nom de baptême breton formé sur les racines haer (= excellent) et mael (= prince), ou tout simplement diminutif d’Hervé.
Hervieu Fréquent en Normandie (50, 76), le nom se rencontre aussi sous la forme Hervieux, présente également dans le Morbihan. C’est une variante ou un diminutif du nom de baptême Hervé. Formes voisines : Herviau, Herviault, Herviaux (35, 56, 50).
Hervio, Hervo Diminutifs du nom de baptême Hervé portés surtout dans le Morbihan. Autres diminutifs voisins : Herviot (Poitou-Charentes), Herviou (22, 56).
Hervis Le nom est surtout porté en Bretagne (29, 56). Il s’agit certainement d’un nom de personne, reste à savoir lequel (voir Hervy, forme apparemment la plus proche).
Hervoche, Hervochon Diminutifs du nom de baptême Hervé portés dans les départements de l’Ouest (44, 35, 56).
Hervot Diminutif du prénom Hervé, porté notamment dans l’Ille-et-Vilaine. La forme Hervotte, portée autrefois dans la Meuse, semble en être une variante (ou un matronyme), encore que ce prénom soit spécifique de l’Ouest.
Hervouet Diminutif du nom de baptême Hervé, porté dans le sud de la Bretagne et en Vendée.
Hervy Fréquent dans l’Ouest (44, 50), rencontré aussi sous la forme Hervi (35), ce devrait être, tout comme Hervin (50), une variante ou un diminutif de Hervé. A noter cependant que M.T. Morlet fait de Hervin et Hervy des variantes de Hérouin (61, 72), nom de personne d’origine germanique (Hariwin : hari = armée + win = ami).
Héry Nom surtout porté dans les Côtes-d’Armor, où il est une variante du prénom Henri. On trouve également la forme Herry (29). Ces deux noms se rencontrent aussi en Lorraine (88, diminutif Herriot) : M.T. Morlet y voit le nom de personne d’origine germanique Hariric (hari = armée + ric = puissant).
Herzet Nom surtout porté en Belgique. Sens incertain : faut-il y voir un diminutif formé sur l’allemand Herz (voir ce nom) ? Il devrait plutôt s’agir de celui qui est originaire de la commune d’Harzé (province de Liège).
Hesling Surtout porté en Moselle, le nom se rencontre aussi sous les formes Hessling, Hesseling, et devrait désigner celui qui est originaire de Hesseling (Hessling), ancien village de Moselle à la frontière de la Sarre (commune d’Alsting).
Heslot Porté dans la Mayenne et les départements voisins (72, 49), le nom se rencontre aussi sous les formes Heslaut, Heslault, Hesleau. C’est une variante de Herlaud, Herlaut (44, 60 notamment), nom de personne d’origine germanique (Erlwald : erl = noble + waldan = gouverner).
Hesry Porté dans les Côtes-d’Armor, c’est une variante de Héry (22), Herry, Herri (29). Voir Héry pour le sens.
Hess Egalement Hesse. Le nom désigne sans doute celui qui est originaire de la province allemande de la Hesse. On peut aussi penser à la commune de Hesse, en Moselle. Autre possibilité : un nom de personne germanique, Hesso. Dérivés : Hessemann, Hessmann.
Hessel Porté en Allemagne et en Alsace, mais aussi en Belgique et dans le Nord, le nom peut avoir plusieurs sens. Soit un hypocoristique de Hess ou de Hermann (voir ces noms), soit celui qui est originaire de localités allemandes appelées Hessel ou Hesseln. Dérivés : Hesselmann (Allemagne), Hesselmans (Pays-Bas).
Hessmann Porté dans le Haut-Rhin, c’est un dérivé de Hess (voir ce nom).
Hesters Nom porté dans l’Aisne. On trouve aussi la forme Hester en Alsace (variante Heister). Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Hester, Heester (terme signifiant jeune hêtre en allemand et en néerlandais).
Hetelay Rencontré aujourd’hui dans la Somme, le nom était porté autrefois à Guerville (76). La finale -ay semble indiquer qu’il s’agit d’un nom de lieu, mais je n’en trouve aucun qui corresponde. Formes anciennes : Hetlay, Hettelay, Hetelet, Hetelay, Hetelé.
Hetmann Variante de l’allemand Hauptmann, Heiptmann, nom désignant celui qui commande, qui est à la tête (moyen-haut-allemand houpt = tête + mann = homme). On rencontre ce nom en Pologne sous la forme Hetman.
Hétroy Porté dans la Somme et les départements voisins (76, 62), c’est un toponyme avec le sens de “hêtraie”. Variante : Hétroit.
Hetté Porté notamment dans le Nord-Pas-de-Calais et la Meuse, c’est un nom de sens incertain, à rapprocher peut-être de l’ancien français “haitié” (= joyeux, allègre). On trouve la forme voisine Hété (variante Hétay) dans la Sarthe, qui pourrait être un toponyme.
Hettinger Patronyme porté surtout en Moselle. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hettingen, forme allemande qui correspond à Hettange, nom d’une commune de Moselle (Hettange-Grande) et d’un hameau dans le même département (Petite-Hettange, commune de Malling). A noter deux lieux-dits à Malling, qui confirment l’implantation du patronyme dans cette commune : Hettinger Weg et Hettinger Gewann.
Hétuin Surtout porté dans le département du Nord, ce devrait être une variante de Héduin, nom de personne d’origine germanique (voir Hédoin pour le sens).
Heude Patronyme porté en Normandie et en Picardie (76, 62). Il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Hildo (hild < hiltia = combat), ou peut-être Eudo (eud : élément qui pourrait renvoyer à un peuple du Jutland, les Eudisii), qui est à l’origine des noms Eude, Eudes, présents dans le même secteur géographique. A noter cependant deux autres possibilités : en ancien français, le mot heude peut signifier maison, hangar (moyen néerlandais hoede), ou encore désigner la garde de l’épée, le manche d’un poignard.
Heughebaert Patronyme porté en Belgique et dans le Nord-Pas-de-Calais. Variantes : Heugebaert, Heuguebart. C’est un nom de personne d’origine germanique qui est l’équivalent du prénom Hubert (Hugberht : hug = intelligence + berht = brillant).
Heugue Forme du prénom Hugues portée dans le département du Nord. Variantes : Heugues, Heughe. On trouve dans la Manche le diminutif Heuguet (= Huguet).
Heuille Nom porté dans le département du Nord, où il est très rare. En lui supposant une autre origine géographique, il pourrait désigner celui qui est originaire de Saint-Martin-d’Heuille (58). Autrement, on peut envisager éventuellement un rapport avec le mot “houille” (“hulhes” en 1278 dans la région de Liège).
Heulin Porté notamment dans le Maine-et-Loire, la Sarthe et le Loiret, paraît être un diminutif de Heude (voir ce nom), par contraction de la forme Heudelin (voir aussi Hulin pour une autre possibilité). Variante : Heullin (14). Matronyme : Heuline (61), à rapprocher des autres formes normandes Heudeline et Heudeleine.
Heumez, Heumetz Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais. C’est une variante de Humet, Humez, Humetz, toponyme désignant soit un petit orme, soit plutôt un bois d’ormes (du latin ulmus). On trouve dans la même région les formes Humel et Heumel (= petit orme).
Heurtaux Nom assez fréquent en Normandie (76, 50). On a tendance à le rattacher au verbe heurter (ancien français hurter = frapper), et à en faire un surnom désignant soit une personne bagarreuse, soit, et c’est peut-être la bonne solution, une personne entêtée (même sens en Bretagne pour l’adjectif heurt). Autre possibilité : diminutif du toponyme Heurt (= rocher dans un champ). En tout cas, sous ses diverses variantes, le patronyme est très répandu : Heurtau (02), Heurtaud (35), Heurtault (22, 76), Heurteau (45, 79), Heurteaut (94), Heurteaux (76, 61), Hurtaud (85), Hurtault (37), Hurtaut (51, 56), Hurtaux (02), Hurteau, Hurteaud (17), Hurteaux (51). Il existe un hameau appelé Heurtaux dans la Manche (commune de Saussey).
Heurtebize Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Heurtebize, toponyme fréquent qui évoque un endroit où souffle le vent du nord. Le nom est surtout porté dans la Mayenne. Variantes : Heurtebise (72), Heurtebis (56), Hurtebis, Hurtebise, Hurtebize (Picardie, Nord).
Heurtevin Ou Hurtevin. Porté autrefois dans la Marne, signifierait mot à mot “celui qui frappe le vin”, ce qui apparemment ne veut pas dire grand-chose. Il pourrait s’agir d’une déformation de Heurtevent, Hurtevent, toponymes ayant le même sens qu’Heurtebize (voir ce nom).
Heurtier Le nom est porté dans la Loire et les départements voisins (07, 69). On peut évidemment penser au surnom d’une personne violente (dérivé du verbe “heurter”), mais dans cette région il pourrait s’agir d’un toponyme : une montagne s’appelle Heurtier à Glandage, dans la Drôme (Lheurtier en 1636). Le mot “heurt” désigne d’ailleurs en Champagne un rocher dans un champ.
Heurtin Le nom est surtout porté dans la Loire-Atlantique. Il semble correspondre au verbe d’ancien français “hurter” (= frapper, heurter) et à son dérivé “heurte” (= choc). Peut-être le surnom d’un personnage entêté, sens attesté pour le breton “heurt”, à l’origine des noms de famille Heurt, Heurte, Le Heurt, Le Heurte (29).
Heuschling Peut-être d’origine luxembourgeoise, c’est de toute façon un toponyme, qui semble à rapprocher de Heuchling. On trouve une commune nommée Heuchling en Bavière, et il y a aussi pas mal de Heuchlingen dans toute l’Allemagne.
Heusdain Désigne celui qui est originaire d’Heusden, nom d’une localité belge dans la région de Gand. Variantes : Heusden, Heusdens, et peut-être Heudent.
Heutte Porté en Normandie, en particulier dans l’Eure, devrait, tout comme Hutte et Lahutte (Pas-de-Calais, Seine-et-Marne), désigner une sorte de cabane rudimentaire (germanique “hutta”). Le Robert historique précise que le mot a d’abord désigné un dispositif (une sorte de chaumière peut-être) permettant aux eaux des rivières de s’écouler dans les pâturages.
Heuzé Nom porté en Normandie (14, 76). Désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, peut-être le hameau du Heuzé, à Saint-Vaast-sur-Seulles (14). Le toponyme est également fréquent dans l’Ille-et-Vilaine. A noter aussi la commune de Heussé (50). Autre possibilité, celui qui porte des bottes (ancien français heuse).
Heuzel Le nom se rencontre dans le Morbihan, on me le signale aussi en Belgique. Dans les deux cas, il semble être un diminutif de heuse, house = botte.
Heydon C’est dans le Finistère que le nom a toujours été le plus répandu. C’est un nom de personne d’origine germanique, cas-régime de Haido (la racine “haid”, assez obscure, devrait signifier “race, espèce”). Surtout portés dans le Nord-Pas-de-Calais, les noms Hédon, Haidon, Haydon devraient avoir la même origine.
Heyer Nom rencontré en Alsace-Lorraine. Désigne celui qui fait les foins.
Heym Rare et porté en Alsace (également 90), c’est l’équivalent de Heim (voir ce nom).
Heymard Voir Aymar pour le sens. Le nom est rare, on rencontre plus souvent les formes Hémard, Hémart (51), Eymard (38), Eymar (05).
Heynemans Nom de famille flamand, génitif filiatif de Heineman, Heyneman, patronyme composé à partir de Heine (forme courte de Heinrich = Henri), désignant celui qui appartient à la famille ou à la maison de Heinrich.
Heyraud Surtout porté dans l’Ardèche, il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Hariwald (hari = armée + wald = qui gouverne). Variantes : Heyral, Heyrault, Heyraut.
Heyriès Patronyme surtout porté dans les Alpes-de-Haute-Provence. C’est un ancien nom de baptême d’origine latine, Aredius, que l’on retrouve en Limousin sous la forme Yrieix. Originaire du Limousin, saint Aredius (ou Yrieix) aurait évangélisé toute la Gaule à la fin du VIe siècle. Il a donné son nom, dans les Alpes-de-Haute-Provence, au hameau de Saint-Heyriès à Valernes. On trouve également un hameau Heyriès à La Motte-du-Caire.
Heyrman Porté en Belgique, c’est une variante de Herman (voir Hermans).
Heywang Porté dans le Bas-Rhin, le nom se rencontre aussi en Moselle et dans le Nord (variante : Heyvang). C’est un toponyme avec le sens de prairie à foin (Hey correspondant à l’allemand Heu). Assez répandu en Alsace, le nom Heyer désigne pour sa part celui qui fait les foins.
Hez Nom rare porté dans le Pas-de-Calais. Peut-être une variante de Haise, Haize (Normandie), avec le sens de haie, clôture.
Hézard On rencontre surtout ce nom dans la Nièvre. Serait une variante de Haisard, diminutif de haise, hèse (= haie), et donc un toponyme.
Hiard Nom surtout porté dans l’Ouest (35, 76). Semble désigner l’ouvrier qui se servait d’une hie (masse ou maillet pour enfoncer les piquets), mais on pensera aussi à un ancien nom de personne, variante de Huard (voir ce nom). Variante : Hiart (62). Diminutif : Hiardot (51).
Hibert Porté notamment dans le Lot-et-Garonne et en Vendée, c’est un nom de personne d’origine germanique, Idberht selon M.-T. Morlet (idh = travail + berht =brillant). On pensera aussi à Hildeberht (hild = combat + berht = brillant).
Hiblot Porté dans la Meuse, le nom est considéré par M.T. Morlet comme un diminutif de Hibel, Ibel, hypocoristique du nom de personne germanique Ibert.
Hicham Nom de personne arabe (hishâm) ayant le sens de ‘générosité’.
Hichard Variante d’Ichard (voir ce nom), c’est un patronyme rare et difficile à localiser. Il semble à la fois présent dans le nord de la France et dans le Sud-Ouest.
Hidalgo Nom castillan, qui désigne un noble (sans pour autant que soit liée l’idée de richesse et de grandeur , penser à l’expression un pauvre hidalgo). Contraction de hijo et de algo, autrement dit fils de quelque chose.
Hideux Voir Lehideux pour le sens. Le nom est porté dans le département du Nord et en Picardie (80, 02).
Hidondo Nom basque porté dans les Pyrénées-Atlantiques. Il existe une ferme ou un hameau appelé Hidondo à Aussurucq, dans le même département. Signification : sans doute la maison située près (-ondo) d’un lieu boueux, marécageux (idoi, hidoi).
Hidri Originaire d’Afrique du Nord, c’est un nom dont le sens ne m’est pas connu. On peut éventuellement faire le rapprochement avec l’arabe Haydar, l’un des nombreux noms du lion.
Hiele Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Variantes : Hiel, Hielle. Si l’on considère que le nom est d’origine française, il devrait s’agir d’un diminutif de “hie” (masse pour enfoncer les pieux). Une origine néerlandaise nous renverrait pour sa part au mot “hiel” (= talon).
Hien Egalement écrit Hienne, le nom est porté dans le Pas-de-Calais et dans l’Est. Tout comme Hianne (59), il pourrait correspondre au prénom Jean. Cependant le nom Hien existe aussi en Allemagne. Selon Bahlow, il correspond au patronyme Hühn, qui peut désigner un Hongrois, ou encore être une variante du mot Hüne (= géant).
Hieronymus Nom porté en Alsace-Moselle. Variantes : Hieronimus, Hyronimus. C’est la forme latine et allemande de Jérôme (voir ce nom). Avec aphérèse : Ronimus.
Hiesse Nom porté dans la Seine-Maritime, la Somme et le Nord-Pas-de-Calais. Sens obscur, du moins pour moi. Vu sa répartition géographique, il est difficile d’y voir celui qui est originaire de Hiesse, commune de Charente, d’autant qu’il existe une variante Hies qui semble plus ancienne.
Hiet Nom assez rare, rencontré dans l’Aisne au XVIIe siècle. C’est apparemment un dérivé de hie (masse pour enfoncer les pieux) désignant celui qui utilise cet outil.
Hieulle Porté dans la Moselle et la Meuse, ainsi que dans le Nord-Pas-de-Calais, le nom se rencontre aussi sous la forme Hyeulle (Meuse). Plusieurs possibilités. On pensera à l’ancien picard “heule” (= huile), mais aussi à l’ancien français “heulle” (= dos d’une hache ou d’un couteau), voire à un toponyme : M.T. Morlet explique le nom de famille Heulle (59, variante Heule) par une forme picarde de “hole” (talus entre deux champs), et en Moselle le mot “heule” a désigné un versant, une pente abrupte. On envisagera aussi une variante du mot “hièble” (variété de sureau).
Hiezely Surtout porté en Lorraine (54), c’est apparemment un diminutif de Hiesel, hypocoristique allemand du prénom Mathias selon Bahlow (Deutsches Namenlexikon).
Higelin Diminutif de Higel, nom de personne ou surnom d’origine germanique formé sur la racine igel (= hérisson). Les deux noms se rencontrent en Alsace-Lorraine, où l’on trouve aussi la forme Higele.
Hignard Porté notamment dans l’Ille-et-Vilaine et dans l’Orne, c’est une variante de Ignard, nom de personne d’origine germanique (Iginhard : ig = hérisson + hard = dur).
Hignou Rare, le nom est porté en Seine-Maritime. Variantes graphiques : Hignon, Ignon. Il paraît s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, sans doute Iginwulf (igin = hérisson selon M.T. Morlet + wulf = loup). De même, Hignard (35, 61) et ses variantes Ignard, Ignart correspondent au nom Iginhard (hard = dur).
Higounet Voir Igonet pour le sens. Le nom est porté dans le sud de la France (09, 31, 34, 81). Avec le même sens : Higonel (15, 47), Higonenc, Higonenq, Higonet, Higonnenq, Higonnet, Higounenc, Higouneng, Higounenq (12, 81, 31), Higonnaud (87), Higounninc (34).
Higuet Porté en Belgique et dans le département des Ardennes, c’est sans doute une variante de Huguet (diminutif de Hugues).
Higuier Nom rare rencontré en Bourgogne (21). C’est une déformation de Huguier (surtout porté dans l’Aube), nom de personne d’origine germanique (Hughari : hug = intelligence + hari = armée).
Hilaire Fréquent dans la Haute-Loire et l’Ardèche, c’est un nom de baptême issu du latin Hilarius (hilaris = joyeux). Plusieurs saints ont popularisé ce nom, notamment les évêques de Poitiers et d’Arles aux IVe et Ve siècles, ainsi qu’un pape. Diminutifs : Hilaireau (44, 85), Hilairet (85, 86), Hilaret (33, 24).
Hilari Voir Ilari.
Hildembrand Nom de personne d’origine germanique formé sur les racines hild (= combat) + brand (= épée). Porté en Saône-et-Loire, il vient d’Alsace-Lorraine, où l’on trouve plus couramment les formes Hildenbrand, Hildenbrandt, Hildebrand, Hildebrandt, Hiltebrand, Hiltenbrand, Hiltenbrandt, Hiltembrand, Hiltbrand, Hildbrand, toutes avec le même sens.
Hildéral Le nom est porté en Martinique, où l’on trouve la variante Hildérald. Il s’agit apparemment d’un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine hild (= combat), mais le second élément est bizarre. Peut-être s’agit-il d’une déformation de Hildebald (bald = audacieux).
Hill Très fréquent en Grande-Bretagne, désigne celui qui habite sur une colline. Peut aussi, comme Hille, être un hypocoristique de Hillary (= Hilaire en français).
Hillaire Variante d’Hilaire (voir ce nom) portée surtout dans la Lozère et les départements voisins. Diminutifs : Hillairaud, Hillaireau, Hillairet (17, 85, 86, 79), Hillairin.
Hillel Porté par des Juifs séfarades, c’est un nom de personne qui correspond à l’hébreu “hallel” = “louange” (à Dieu). Dans la Bible, Hillel est le père d’Abdon, l’un des juges d’Israël (Juges 12:13).
Hillère Très rare et difficile à localiser, c’est une variante du prénom Hilaire. Plus fréquents sont les diminutifs Hilleraud, Hillereau (85, 17, 44), Hilleret (17,79, 86) et sans doute Hillerait (27). Double diminutif : Hilleriteau (85).
Hilmoine Porté dans le Nord-Pas-de-Calais et la Somme (on trouve dans ce dernier département la variante Hillemoine), pourrait être un nom de personne d’origine germanique, à rapprocher de Hillemann, Hilmann (Hildman : hild = combat + man = homme). Le second élément paraît identique à celui que l’on trouve dans Austremoine (nom d’un saint auvergnat). Mais je n’ai vraiment aucune certitude.
Hilpert Porté surtout en Moselle, c’est un nom de personne d’origine germanique, Hildeberht (hild = combat + berht = brillant). Variante : Hilbert.
Hilpertshauser Désigne celui qui est originaire de la commune de Hilpertshausen, en Bavière. Sens du toponyme : la maison, le domaine de Hilpert (voir ce nom).
Hiltgen Patronyme d’origine luxembourgeoise. Peut-être un dérivé (suffixe -ken) formé à partir de Hild, Hilt, formes courtes du nom de personne Hildebrand (voir Hildembrand). En Lorraine, le nom Hiltgen est devenu Hiltgun.
Hinard Nom de personne d’origine germanique, Haginhard (hagin = enclos + hard = dur), surtout porté en Normandie (14, 50), présent aussi dans le Tarn-et-Garonne.
Hinault, Hinaud, Hinaut Variantes bretonnes de Hinaux (voir ce nom).
Hinaux, Hynaux, Hineaux Noms surtout portés en Picardie. Il s’agit du nom de personne d’origine germanique Haginwald (hagin = enclos + wald = qui gouverne).
Hincapie Ou Hincapié. Nom espagnol désignant celui qui est originaire d’Incapié (village de la province de Salamanque). Signification probable : lieu où le pied s’enfonce (hinca + pié). Variante : Incapié.
Hinck Porté notamment au Luxembourg et en Belgique, mais aussi en France dans le département du Nord, c’est une variante de l’allemand Hinke, forme courte du prénom Heinrich (= Henri). Dérivés : Hinckel, Hincker, Hinkel, Hinkels, Hinker, Hinkle (Alsace-Moselle). Avec génitif filiatif : Hinkens (59).
Hinfray Porté en Normandie (variante : Hainfray), c’est un nom de personne d’origine germanique (peut-être norrois), Haginfrid, formé sur les racines “hagin” (= haie, clôture) et “frid” (= paix).
Hingant Nom porté en Bretagne (22). Variantes : Hingan (50, 56), Hingand (22, 50), Hingamp (22). Il semble s’agir d’un ancien nom de personne, formé sur le vieux breton hin, superlatif de hen (= vieux, ancien), selon A. Deshayes (Dictionnaire des noms de famille bretons). On retrouve ce nom dans de nombreux toponymes appelés Keringan.
Hingray Porté en Lorraine (88, 54), ce nom désigne sans doute celui qui est originaire du lieu-dit Hingray, dans la commune de Rupt-sur-Moselle (88).
Hinojo Nom espagnol désignant celui qui est originaire d’une localité ainsi appelée. C’est un toponyme évoquant le fenouil (castillan “hinojo”). Forme similaire : Hinojos. Avec le même sens : Hinojal, Hinojar, Hinojosa, Hinojosas.
Hinterseber Le nom vient d’Autriche (Tyrol), où il est également écrit Hinterseeber. Une traduction mot à mot donnerait ‘l’ours derrière le lac’, mais on envisagera plutôt une ancienne localité nommée Hinterseeben (une mention en Tyrol au XVIIIe siècle), également à l’origine du patronyme rare Hintersebner.
Hintzy Le nom est surtout porté dans le Doubs, venant sans doute de Suisse alémanique. C’est un diminutif des noms Hintz, Hintze, Hinz (67, 68, 57), variantes de Heinz (forme courte de Heinrich = Henri).
Hinx Assez rare, le nom est porté dans les Landes et correspond à divers noms de lieux, notamment la commune de Hinx et celle de Saint-Martin-de-Hinx (40). Le toponyme correspond au latin “finis” (= limite, frontière), avec un passage de f initial à h habituel en gascon.
Hippolyte C’est dans les départements d’Outre-Mer que le nom est le plus répandu (il a dû y être donné le plus souvent à des esclaves). Autrement il est assez rare, y compris en comptant les variantes Hippolite, Hipolite et Hipolyte. Le nom vient du grec (= celui qui dompte les chevaux). Il a été popularisé par un martyr du IIIe siècle, prêtre d’Antioche qui fut égorgé pendant les persécutions attribuées à l’empereur Dèce.
Hirault Le nom est surtout porté dans le Pas-de-Calais (variante : Hiraut). On trouve la forme Hiraux dans l’Aisne. Il semble s’agir d’une variante de Hérault, nom de personne d’origine germanique (Hariwald : hari, heri = armée + waldan = gouverner). M.T. Morlet envisage plutôt un dérivé de l’ancien français ire, surnom d’un homme coléreux.
Hirbec Surtout porté dans la Manche, c’est apparemment un toponyme breton signifiant “la longue pointe”, mais je ne trouve aucune trace d’un tel toponyme.
Hirgorom Nom porté dans le Loiret. Variante : Hirgorome. Aucune idée, et il faut avouer que ce nom est bien surprenant.
Hiriart Nom basque porté dans les Pyrénées-Atlantiques. Variante : Hiriarte. Voir Iriarte pour le sens.
Hiribarrondo Nom basque rencontré aussi sous la forme Hiriberhonde. On y trouve les racines iri (= village), ibarr (= vallon) et ondo, qu’il faut sans doute considérer ici comme un suffixe marquant la proximité. Donc, mot à mot, le lieu situé près du vallon du village (près du bas du village).
Hiriberry Voir Iriberry.
Hirigoyen Voir Irigoyen. Variante : Hirigoin.
Hirigoyenberry Nom de famille basque composé de trois racines : iri (ville, village) + goyen (le plus élevé) + berri (= nouveau, neuf). Autrement dit, le nouveau village sur une hauteur (ou la nouvelle partie haute du village).
Hirschauer Désigne celui qui est originaire de Hirschau, nom de plusieurs localités allemandes, notamment en Bavière. Le toponyme est un dérivé de Hirsch (= cerf). En France, c’est en Moselle que le nom de famille est le plus répandu. Comme tous les patronymes formés à partir de Hirsch, il a pu être porté par des juifs askhénazes.
Hirsoil Nom rare porté en Picardie (80, 60). Aucune idée quant à sa signification.
Hirson Surtout porté dans l’Aisne, désigne celui qui est originaire de la commune d’Hirson, dans le même département. Le toponyme paraît évoquer le hérisson (Iricio, 1136, mention un peu trop tardive pour être sûr que la forme latine correspond bien à la réalité).
Hirstel Rare et porté en Alsace, c’est une variante de Hürstel, lui-même variante de l’allemand Horstel (dérivé de Horst = bosquet).
Hirtz Nom porté en Alsace-Lorraine et en Allemagne. Il signifie cerf (forme ancienne de Hirsch) et a souvent été porté par des juifs. Pour des précisions supplémentaires, voir Herz.
Hirtzlin Surtout porté dans le Haut-Rhin, c’est un diminutif de Hirtzel (variante : Hirzel), lui-même formé sur Hirtz, Hirz (= le cerf).
Hirtzmann Désigne celui qui appartient à la famille ou à la maison des Hirtz (voir ce nom).
His Porté dans l’Orne et la Seine-Maritime, ce devrait être un toponyme : un hameau s’appelle Le His à Mée (53). A noter aussi Les His à Saint-Gonlay et à Maure-de-Bretagne (35). Sens obscur.
Hisbacq Nom rare porté dans l’Oise. Variante : Hicbacq (forme la plus ancienne). La famille est mentionnée à Béthisy-Saint-Pierre (60) depuis 1650. La finale -bacq laisse penser qu’on pourrait avoir affaire à un toponyme (germanique baki = cours d’eau, cf. les nombreuses communes de l’Est terminées par -bach). De toute façon, rien de bien évident.
Hisbergue Le nom est porté dans le département du Nord. Variante : Hisbergues. Il désigne celui qui est originaire de la commune d’Isbergues (62), à la limite du Pas-de-Calais et du Nord.
Hispa Surtout porté dans l’Ariège (variante Ispa), pourrait désigner celui qui est originaire d’Ispe, hameau de la commune de Biscarrosse, dans les Landes.
Hisquin Nom rare surtout porté dans la Nièvre. Variante : Isquin. Forme ancienne : Hisquain. Les noms Isekin (57) et Iscain (04) pourraient en être des variantes. Sens obscur. M.-T. Morlet voit dans Isekin un possible nom de personne germanique formé sur la racine is- (= fer).
Histe C’est dans l’Aisne que l’on trouve le plus souvent ce nom assez rare. Variante : Iste. Il semble s’agir d’un hypocoristique d’Istace, Istasse, forme picarde du prénom Eustache.
Hita Tout comme ses variantes Hitta et Hitte, le nom est originaire le plus souvent des Pyrénées-Atlantiques. C’est un toponyme avec le sens de borne, limite, frontière (équivalent de Fita, Fite, Fitte).
Hitrop Rare et porté dans la Loire-Atlantique, c’est une variante du prénom Eutrope (voir ce nom).
Hittler Porté en Alsace et dans la Moselle, devrait être une variante de Hüttler, lui-même dérivé de Hütte (= cabane), peut-être avec le sens de charpentier, menuisier (Bahlow).
Hitzky Rare et porté au Luxembourg, semble un diminutif de Hitzke, nom porté en Allemagne orientale et que Bahlow (voir bibliographie) considère comme une forme slave de Heinrich (= Henri).
Hivernaud Nom rencontré dans le Limousin et en Charente. Sans doute un toponyme désignant une terre exposée au vent du nord. On trouve le hameau d’Hivernaud à Beaumont-du-Lac (87), ou encore l’Hiverneau à Saint-Viâtre (41).
Hivert Vers 1900, c’est en Dordogne que le nom était de loin le plus répandu. Il était fréquent en Haute-Vienne auparavant. On le rencontre aussi dans la Loire et la Loire-Atlantique. Il doit s’agir dans bien des cas d’une variante de Hibert (voir ce nom), les deux patronymes se rencontrant dans des régions à peu près similaires. On ne peut cependant négliger un rapport avec l’hiver (éventuel toponyme désignant un lieu où il fait froid, exposé au vent du nord).
Hivon C’est dans le département du Nord que le nom est le plus répandu, mais on le trouve aussi en Bretagne et plus généralement dans l’Ouest. C’est une variante de Yvon, Ivon, et donc du prénom Yves (breton iv = if). Diminutifs : Hivonnait (86), Hivonnet (79, 56).
Ho Le nom désigne en vietnamien un lac. C’est un nom de famille très répandu.
Hoareau, Hoarau C’est aujourd’hui à la Réunion que ce patronyme est extrêmement fréquent. Mais il vient de France. Les rares renseignements que je possède situent les Hoareau dans le Pas-de-Calais au XVIIe siècle. La forme initiale pourrait être Waro, nom de personne d’origine germanique (racine war = protection).
Hoccry Nom rare porté dans la Marne et dans l’Aisne. Variante : Hocry. C’est apparemment un toponyme, que l’on rencontre sous la forme la Hocquerie à Oye-Plage (62), également Hocherie dans la Vienne et la Manche. Sens obscur.
Hocdé Le nom est surtout porté dans la Mayenne (variantes : Hocdée, Hocdet). Le dictionnaire de M.T. Morlet en fait une variante de Hochedé (voir ce nom).
Hochard Nom porté dans l’Ille-et-Vilaine (également 76, 80). Variante : Hochart (62). C’est un dérivé de Hoche (voir ce nom). Avec le même sens : Houchard, Houchart (08, 57, 76, 80).
Hoche Le nom se rencontre notamment en Normandie, en Picardie et en Lorraine. Il peut avoir plusieurs sens. C’est d’abord un toponyme assez courant, avec le sens de “cabane” (sens du mot en Champagne selon Pégorier), sans doute aussi “colline” si on en croit le diminutif lorrain “hochot” (= coteau). C’est aussi une variante du nom alsacien Hoch (allemand “hoch” = haut, élevé). Hoche(s) est également attesté comme prénom dans divers textes médiévaux, notamment en Belgique. Certains auteurs pensent que, dans ce cas, il devrait s’agir d’une variante de Hugues. C’était notamment l’avis de Föstermann au XIXe siècle. Cette explication pourrait être aussi valable pour les noms Hoc, Hock ou Hocq (Pas-de-Calais, Moselle), ainsi que pour divers dérivés (Hochet, Hochard etc.).
Hochedé Le nom est porté en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais. Variante : Hochedez, Hocedé, Hocedez (on trouve aussi Hochedel dans l’Oise). C’est le surnom probable d’un joueur (celui qui secoue les dés, ancien français “hochier” = secouer).
Hochet Le nom est courant à la fois dans l’Ouest et dans l’Est. Dans l’Est, il s’agit d’un diminutif de Hoche (voir ce nom). Ailleurs, c’est peut-être un sobriquet s’appliquant à un joueur de dés (celui qui secoue les dés, du verbe d’ancien français “hochier”), sens confirmé par l’existence de patronymes tels que Hochedé, ainsi que par le sens médiéval du mot “hochet” (= jeu d’osselets). Variante : Houchet (50).
Hochgenug Nom allemand. Composé de hoch (= grand, élevé) et de genug (= suffisamment), le patronyme pourrait désigner une personne grande, à moins qu’il ne s’agisse d’un toponyme.
Hochstras, Hochstrass Nom rencontré dans l’Est, et qui pourrait être d’origine luxembourgeoise. Il s’agit d’un toponyme, signifiant la route haute (ou éventuellement la grande route). Deux communes portent ce nom, mais elles se trouvent en Autriche.
Hochut Très rare, le nom est notamment porté dans la Marne. Forme voisine : Hochu (80, 55). C’est apparemment le participe passé du verbe d’ancien français “hochier” (= secouer, agiter), avec un sens précis incertain (peut-être celui qui a la tremblote).
Hocine Variante de Hussain (voir ce nom).
Hocmert Porté dans le département du Nord, le nom, rare, est apparu au XVIIIe siècle à Wallers sous la forme Hocmer, le porteur de ce nom venant d’Allemagne. Il devrait s’agir d’une déformation de Hockmeyer (également Hockemeyer, Hockmaier). Signification : sans doute le fermier habitant près de la haie.
Hocmiller Rencontré aussi sous la forme Hocquemiller (62, 02, 51), le nom correspond aux formes allemandes Hockmiller, Hockmuller, sans doute celui qui a un moulin près de la haie, éventuellement le grand meunier.
Hocquard Porté en Lorraine (variantes : Hocquart, Hoquart), c’est un nom dont le sens devrait être identique à Hochard (voir ce nom). Voir aussi Hocquet.
Hocquet Nom surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie. Variantes : Hoquet, Hocquette, Hoquette. Son sens est difficile à établir, tant les possibilités sont nombreuses. Il pourrait s’agir d’un diminutif de l’ancien français hoc (= crochet, houe, houlette). Mais le mot hoquet peut aussi avoir le sens de heurt, secousse, ou encore piège, tromperie. À ne pas négliger non plus le wallon hoquèt (= monceau), utilisé parfois comme toponyme. À envisager enfin le diminutif d’un nom de personne (voir Hoche).
Hodanger Nom rare, qui semble désigner celui qui est originaire d’Hodenger (commune d’Hodeng-Hodenger, en Seine-Maritime).
Hodeau Porté dans le Centre (45, 18, 41), le nom s’écrit aussi Odeau. c’est un diminutif de Hode, Hodde, des noms également portés dans le Centre. On trouve vers la Provence les formes équivalentes Ode, Odde. On a affaire à un nom de personne d’origine germanique, Oda (racine od = richesse).
Hodge, Hodges Nom de personne anglais, hypocoristique de Roger. Avec le suffixe de filiation -son : Hodgson, Hodson.
Hodicq Porté surtout dans le Pas-de-Calais, désigne celui qui est originaire de Hodicq, hameau de la commune de Parenty (62). M.T. Morlet signale un autre hameau à Brexent (62), et précise que le toponyme est formé du flamand hoog (= hauteur) et du moyen néerlandais dijc (= digue). Variante : Hodique. Diminutif : Hodiquet.
Hodierne Le nom est porté en Normandie (14, 76). Variantes : Hodienne, Hodiesne. Voir Odienne pour le sens.
Hodin Porté notamment dans le Nord-Pas-de-Calais et la Somme, c’est une variante d’Odin (voir Odin et Oudin). Diminutif : Hodinot (51, 52).
Hodot Nom surtout porté dans la Haute-Marne. C’est une variante de Odot (52, 88), diminutif du nom de personne d’origine germanique Ode (Odo, formé sur aud, od = richesse).
Hody Nom porté dans les Ardennes, dans le Nord et la Moselle notamment, ainsi qu’en Belgique. Désigne celui qui est originaire de Hody, dans la province de Liège.
Hoellinger Porté en Moselle, le nom se rencontre aussi sous les formes Hollinger (57), Holliger (25, 68). Il désigne celui qui est originaire de Holling, nom d’une commune de Moselle et de diverses localités en Allemagne (Holling, Hollingen) et en Autriche (Hölling). Signification du toponyme : le domaine (-ing) de Holdo, nom de personne germanique.
Hoen Porté en Belgique, c’est un nom de personne d’origine germanique, Huno (hunn = ours).
Hoertel Rare et porté en Alsace, c’est sans doute une variante du patronyme Oertel (voir ce nom).
Hoez Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Tout comme Hoet (Hoët), Howet et Howez, ce devrait être une variante de Huet (voir ce nom).
Hoffelé Surtout porté dans les Vosges, c’est un dérivé de Hoffel, lui-même formé sur Hoff (= cour, puis ferme).
Hoffmann Nom très fréquent en Alsace-Lorraine, qui désigne un fermier (allemand Hof = cour, ferme). Variantes : Hofman (59), Hofmann (57).
Hoflack Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hoevelaken (commune des pays-Bas), ou portant un nom voisin. Sens du toponyme : hof = cour, ferme + lake = étang.
Hogniard Surtout porté dans l’Oise (variante : Hognard), c’est un sobriquet pour un personnage grognon (ancien français hognart). Le nom Hognon, rencontré en Lorraine, devrait avoir le même sens.
Hogrel Surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine (également 14), rencontré aussi sous la forme Hoguerel, c’est sans doute un toponyme avec le sens de petite colline (vieux norois haugr = hauteur). Autre possibilité, pour M.T. Morlet : diminutif du vieux norois hôgr (= nonchalant, paresseux). Un hameau s’appelle le Plessis-Hogrel à Domalain (35).
Hogue Surtout porté au Québec, le nom devrait venir de Normandie, où c’est un toponyme fréquent avec le sens de colline, monticule (variante : Hougue).
Hoinard Porté dans le Maine-et-Loire, le nom pourrait correspondre à l’ancien français hognart, hoignart (= grognon). Variante : Hoisnard.
Holay Surtout porté dans la Seine-Maritime, le nom s’écrit aussi Hollay et surtout Holley (50, 76). Il semble s’agir d’un toponyme formé sur la racine germanique (et norroise) “hol” (= trou, creux). On pensera notamment au château du Houlley à Saint-Aubin-le-Vertueux (27).
Holden Le nom désigne celui qui est originaire de Holden, lieu-dit assez fréquent en Angleterre. Signification : la vallée profonde (ancien anglais hol = profond + denu = vallée).
Holemans Nom flamand désignant celui qui habite un lieu-dit Hole (moyen néerlandais hol = creux). Le nom est formé avec -man (= homme) et un s final de filiation.
Holin Surtout porté dans le département du Nord, le nom se rencontre aussi sous les formes Hollin, Hollain, Holaind. Semble désigner celui qui est originaire de Hollain, en Belgique (province du Hainaut).
Hollande Désigne celui qui est originaire de Hollande. Le nom est surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Variantes : Holland (62, 67, 60), Hollandt, Hollandts, Hollant (Nord, Belgique). Dérivés : Hollander, Hollanders, Hollandre (62, 59), Hollaender, Hollender (Alsace-Lorraine).
Hollard Nom assez rare porté notamment dans les Vosges. Sans doute un sobriquet péjoratif désignant une personne débauchée (éventuellement un proxénète). Vient de l’ancien français hole (= lieu de débauche, bordel), issu lui-même du germanique hol (= trou, caverne), qui semble à l’origine de l’allemand Hole (= l’Enfer).
Hollebecq Egalement Hollebeek, Hollebeck, Hollebecque, Hollebeke, Hollebeque, Holbecq, Holbecque. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hollebeek, Hollebeke, nom de deux communes belges et de plusieurs lieux-dits. Sens du toponyme : le cours d’eau profond.
Hollerer Désigne celui qui habite un lieu-dit Holler, toponyme allemand ou alsacien ayant, tout comme Holl, le sens de ‘trou, creux’, mais pouvant aussi évoquer le sureau (forme courte de Holunder).
Holleville Nom assez courant dans la Somme, où il s’écrit aussi Hollville, Horville. Il renvoie à un nom de localité, mais laquelle ? M.-T. Morlet propose Houville (nom de deux communes dans l’Eure et l’Eure-et-Loir). On peut aussi penser à Orville, dans le Pas-de-Calais. À moins qu’il ne s’agisse d’un lieu aujourd’hui disparu. Il y aurait eu une localité appelée Holleville à Offrethun (62), mentionnée jusqu’au XVe siècle.
Hollinger Surtout porté en Moselle, doit désigner le plus souvent celui qui est originaire de la commune d’Holling, dans le même département. Variantes : Holinger, Hoellinger. Sens du toponyme : le domaine (suffixe -ing) de Holo, nom de personne germanique.
Holmes Forme génitive ou plurielle de Holme, désignant celui qui est originaire d’un lieu-dit ainsi appelé (également Holm). Deux significations possibles : soit un lieu où pousse le houx, soit une île, un terrain entouré d’eau.
Holowczuk Nom de famille ukrainien formé sur le mot “holova”, à rapprocher du polonais “glowa” (= tête). On trouve plus fréquemment la forme Holowczak.
Holtz, Holz Nom assez fréquent en Alsace. Le nom allemand Holz signifie bois, et le patronyme est donc un surnom donné par métonymie à celui qui débite ou vend du bois. Le nom peut aussi être un toponyme.
Holtzmann, Holzmann Nom porté en Alsace-Lorraine, désignant un bûcheron.
Holub Variante ukrainienne ou tchèque du russe Golub, surnom évoquant la colombe. Le nom, également écrit Hollub, a parfois été porté par des Juifs askhénazes.
Holzacker Rencontré dans le Haut-Rhin, le nom désigne un fendeur de bois (allemand Holzhacker).
Holzapfel Patronyme porté en Alsace. Le nom signifie en allemand pomme sauvage. Il s’agit certainement d’un toponyme devenu patronyme. Variantes : Holzaepfel, Holzaphel, Holtzapffel. A noter qu’une commune du Palatinat s’appelle Holzappel.
Holzhauer Le nom désigne en allemand un bûcheron, celui qui fend du bois. Variante : Holtzhauer. Le sens devrait être le plus souvent le même pour Holzer et Holtzer. En France, tous ces noms sont portés en Alsace-Moselle.
Homage Porté dans le Vaucluse, le nom s’écrit aussi Hommage. Il semble que ce soit un toponyme (plusieurs hameaux et lieux-dits en France s’appellent l’Hommage, les Hommages). On pensera à une terre détenue en hommage (lien de dépendance d’un vassal à son seigneur). À noter, dans le Vaucluse, le lieu-dit “Plane des Hommages” à Vaison-la-Romaine.
Hombert voir Humbert. Le nom Hombert est surtout fréquent en Picardie (62, 60, 02).
Hombrados Nom espagnol désignant celui qui est originaire d’Hombrados, localité de la province de Guadalajara.
Homette Nom de famille assez rare, pour lequel on me signale une variante Aumette. Désigne en principe un lieu planté d’ormes. Autre forme : Hommette. Egalement Homet, Hommet (Normandie).
Homgren Forme contractée du suédois Holmgren, qui signifie mot à mot ‘la branche de l’île’. Précision : la plupart des noms de famille suédois ont été créés de façon artificielle vers les années 1800. Il ne faut pas chercher forcément un sens logique à ces créations.
Homo Nom porté en Normandie (76, 27), également présent dans les Ardennes. Il désigne celui qui habite un lieu-dit Ecce Homo (= ‘voici l’homme’, phrase prononcée par Pilate), nom donné en Normandie et en Picardie à des calvaires représentant le Christ couronné d’épines. On trouve de tels lieux-dits par exemple à Honguemare-Guenouville (27), Vatteville-la-Rue (76) ou Noyelles-sur-Mer (80).
Homs voir Oms.
Hondarrague Nom basque désignant un lieu sablonneux (ondarr = sable). Le sable est également présent dans les noms Hondareite, Hondareyte.
Honecker Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Hoheneck, toponyme assez fréquent en Allemagne, rencontré aussi sous la forme Hohenegg, dont est issu le nom de famille Honegger. En principe, le toponyme signifie “coin élevé” (hohen = hoch = haut + Ecke = coin, angle).
Honnay Nom porté en Belgique, désignant celui qui est originaire de la commune de Honnay (province de Namur).
Honnet Surtout porté en Normandie, le nom se rencontre aussi dans l’Aube. C’est un diminutif du nom de personne d’origine germanique Honno, Hunno (= ours en vieux norrois).
Honneux, Le Honneux Sobriquet donné à un personnage grognon, variante de l’ancien français hogneux, hongneux (Jehannot le hongneux, 1335). On rencontre ce nom en Normandie (76). Autre possibilité : bois d’aulnes (sens du mot honnel en ancien français).


Retour à la page d’accueil du dictionnaire