A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par L

La Duca-Lageiste
Lagel-Landreau
Landrin-Laseure
Lasgi-Lazzaroni
Le Baccon-Le Meur
Le Mevel-Le Youdec
Léa-Lehelloco
Lehérissier-Lescuyer
Lésébos-Lieffroy
Liégeard-Loisel


Lubais Nom rare porté notamment dans le Morbihan. C’est un ancien nom de baptême (Leobatius) popularisé par un abbé en Touraine (fête le 25 janvier).
Luberne Nom assez rare porté dans le Cher. Il a désigné au Moyen Âge un animal au pelage tacheté : panthère, léopard, loup-cervier et sans doute lynx. C’est aussi le nom d’une fourrure faite avec le pelage d’un de ces animaux. Reste à savoir si le nom de famille correspond bien à l’une de ces définitions.
Lubias Nom très rare porté en Seine-Maritime, où il est attesté depuis le XVIIe siècle. Sens obscur. Peut-être une déformation de Lubais (voir ce nom).
Lubin C’est en Martinique et en Guadeloupe que le patronyme est aujourd’hui le plus répandu. Il s’agit d’un ancien nom de baptême, formé sur la racine germanique leub, liub (= cher, aimé). Le nom a été popularisé par saint Lubin, qui fut moine et abbé de Brou dans le Bugey avant de devenir évêque de Chartres, où il mourut en 560. Diminutif : Lubineau (41).
Lubrano Fréquent en Italie dans la région de Naples, le nom se rencontre aussi en Espagne. Sens obscur.
Luc On trouve le patronyme dans l’Oise, où c’est un nom de personne popularisé par l’apôtre Luc (voir Lucas pour le sens). On le rencontre aussi en Béarn, où son sens est tout différent : c’est un toponyme évoquant un bois, une forêt (latin lucus, variante Lucq). C’est sans doute ce même sens que l’on retrouve dans le Sud-Est (84 notamment).
Lucante Surtout porté dans les Pyrénées-Atlantiques, désigne celui qui habite un lieu-dit (la) Lucante ou le Lucanté, nom de plusieurs hameaux dans le Gers et dans le Rouergue. Je ne connais pas le sens du toponyme. Peut-être une clairière, sens attesté par Mistral pour “lucana”.
Lucarré Originaire de Lucarré, petit village près de Pau. Etymologie : luc = le bois (latin lucus : bois sacré) et arrèr = à l’ouest (mot gascon).
Lucas Nom de baptême dont Luc est une variante, et qui fut donc popularisé par cet évangéliste, dont on dit qu’il fut le compagnon de saint Paul, et aussi qu’il voua à la Vierge Marie un amour platonique, se contentant de la peindre. Le nom vient du grec Loukas, la forme Luc étant une variante latine (Lucius). On trouve le patronyme Lucas surtout en Bretagne (22, 29).
Lucazeau Porté en Poitou-Charentes, c’est un diminutif du prénom Lucas.
Lucbernet Surtout porté dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Lucbernet (= le bois d’aulnes). A noter le hameau de Lucbernet à Callen (40), dont pourraient bien provenir les porteurs du nom.
Lucbert Ce patronyme gascon est au départ un toponyme, qu signifie “le bois vert” (luc = bois en gascon). Trois hameaux portent ce nom, l’un à Escalans (40), les deux autres à Guérin et Saint-Martin-Curton (47).
Lucchesi Le nom est fréquent en Corse (variante : Luchesi) et en Italie, notamment en Toscane. Il y désigne celui qui est originaire de Lucca (en français Lucques), ville de Toscane. On trouve aussi la forme Lucchese, surtout en Sicile, où elle désigne sans doute celui qui est originaire de Lucca Sicula (province d’Agrigente). Le nom Lucchesi a pu subir diverses altérations en France : Lucchessi, Lucchesy, Lucchezi. Diminutif : Lucchesini (variante : Luchesini).
Luccin Le nom est essentiellement porté dans les départements d’Outre-Mer. On le rencontrait autrefois dans la Gironde. Semble une francisation de Luccini, diminutif corse ou italien du prénom Luc.
Luce Le nom est surtout présent en Normandie. C’est sans doute un matronyme renvoyant au nom de baptême popularisé par sainte Luce (ou Lucie, en principe c’est la même), dont le martyre aurait été particulièrement atroce (arrachement des dents et des seins, flammes du bûcher, puis décollation). Une variante de sa légende voudrait qu’elle se soit elle-même arraché les yeux (que la Vierge aurait fait instantanément repousser). Aussi est-elle invoquée pour les maladies des yeux.
Lucero Nom espagnol qui peut avoir plusieurs sens en castillan. Il désigne en particulier un animal (boeuf ou cheval) à la robe sombre, au front orné d’une tache blanche. C’est aussi le nom de la planète Vénus.
Lucet Nom porté notamment dans les Deux-Sèvres, dans l’Île-de-France et en Haute-Normandie. C’est un diminutif de Luc, éventuellement de Luce (voir ces noms). Le féminin Lucette se rencontre pour sa part dans le Calvados et les D.O.M.
Luche C’est dans le Loiret que le nom est le plus répandu (sa forme d’origine paraît être Luché), mais on le rencontre aussi dans des régions plus méridionales (12, 30, 48). Il désigne celui qui est originaire d’une localité ainsi appelée. Luché est le nom de trois communes (deux dans les Deux-Sèvres et une dans la Sarthe) et de divers hameaux. Plusieurs hameaux ou lieux-dits s’appellent aussi (la) Luche. Pour le sens, on rattache en général Luché au nom de personne latin Lupius, mais aussi bien Luché que Luche peuvent venir du latin “lucus” (= bois, au départ bois sacré).
Luchini Diminutif du nom de baptême Luc (italien Luca), le patronyme est notamment porté en Toscane, en Vénétie et dans les Marches. On trouve plus fréquemment la forme Lucchini (très répandue en Lombardie, portée aussi en Corse). Les noms Luca et Lucca sont présents en Italie du Nord, surtout en Lombardie (Lucca peut parfois être un toponyme). Autres diminutifs : Luchetta, Lucchetta (matronymes, Lucchetta étant fréquent en Vénétie), Luchetti, Luccheti, Lucchetti, Luchino, Lucchino.
Luciani Forme corse ou italienne de Lucien (voir ce nom).
Lucien Nom de baptême venant du latin Lucianus. Selon la tradition, saint Lucien (martyrisé au IIIe siècle) fut le premier évêque de Beauvais.
Lucini Le nom est très fréquent en Lombardie. Il semble que ce soit un toponyme, avec le sens de “petit bois” (latin “lucus” = bois sacré, forêt). On trouve plus rarement les formes Lucino et Lucinio.
Luck Porté en Alsace-Moselle, dans les Ardennes et en Belgique, c’est une forme courte de Lukas, équivalent du prénom Luc. Avec le même sens : Lucka, Lucke, Luckas (57), Luckx (59, avec génitif de filiation).
Lucmau Assez rare et porté dans les Landes, désigne celui qui habite Lucmau (ou en est originaire), nom d’une commune de la Gironde et d’un hameau à Bats (40). Signification : le mauvais bois (luc = bois + mal = mauvais).
Lucotte Matronyme formé sur Lucot, qui est lui-même un diminutif de Luc (voir Lucas). Le nom Lucotte semble venir de Bourgogne.
Lucq Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est l’équivalent du prénom Luc. Par contre, en Béarn, c’est le plus souvent un toponyme désignant un bois.
Luczak Patronyme polonais qui correspond au nom de baptême Luc (Lukasz).
Ludendorff Le nom renvoie à une localité allemande ainsi appelée. On a le choix entre Ludendorf (Rhénanie du Nord-Westphalie) et Lüdendorf (Brandebourg), solution plus probable pour le général prussien du même nom. Sens probable du toponyme : le village (Dorf) de Lude, forme courte de Ludwig (= Louis).
Ludet Nom surtout porté dans les Ardennes. Sans doute un diminutif de Lude, lui-même hypocoristique allemand ou flamand (Lode en flamand) de Ludwig (= Louis). Autre possibilité, un toponyme à rapprocher de Ludes (Marne), qui signifie clairière (latin *lucida).
Ludi, Lüdi Porté en Alsace et en Franche-Comté, le nom est plus fréquent en Suisse, et devrait être un diminutif de Ludwig (= Louis), ou encore de Ludolf. Variante : Ludy.
Ludinart, Ludinard Nom rencontré dans les Ardennes ainsi que dans la Marne. Selon le dictionnaire de M.T. Morlet, ce nom désignait un fabricant de toile (toile faite au Lude).
Ludwig Porté en Alsace et en Moselle, c’est l’équivalent allemand du prénom Louis, nom de personne d’origine germanique. Variantes ou formes voisines : Ludvig, Ludwige, Ludwigs. Le nom existe également en Pologne (variante : Ludwik), où on trouve aussi les dérivés Ludwicki, Ludwiczak et Ludwikowski.
Luec Nom rare porté dans le Morbihan. Difficile d’en connaître la signification, vu le nombre de possibilités. Peut-être celui qui joue du luth (contraction de Ludec). Peut-être un diminutif de lu (= ridicule, indécent). Mais plutôt une variante de Le Leuch, du breton leue = veau, surnom d’un homme indolent, paresseux.
Luez Le nom est porté dans le département du Nord et dans la Somme. Tout comme Luet (50, 29, 49), son sens est incertain. Peut-être une agglutination de l’Huet (voir Huet). A noter cependant qu’un hameau s’appelle Le Luet à Béville-le-Comte (28), et que le mot “luet” a désigné une redevance en seigle (dictionnaire de Bescherelle).
Lugen Le nom est porté dans l’est de la Belgique, au Luxembourg et dans la Moselle. Avec génitif filiatif : Lugens. Il semble s’agir d’un ancien prénom, peut-être un génitif en -en de Luc.
Lugez Le nom est porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie (62, 80 surtout). On le rapprochera des formes Lugier (72) et Lugiez (59). Il devrait s’agir d’une agglutination de l’Huger (voir Huger) ou de l’Huguet (voir Huguet).
Lugia Aujourd’hui disparu, ce nom basque devrait être un dérivé de lurr (= la terre), formé avec -gia (= endroit où).
Lugo Désigne celui qui est originaire de Lugo, sans doute la ville de Galice portant ce nom. S’il est très fréquent en Espagne, le nom de famille se rencontre aussi en Italie, où plusieurs communes s’appellent Lugo. Etymologie : sans doute le latin lucus (= bois, bois sacré). On propose parfois une racine celtique pour la ville de Galice.
Lugon Le nom est porté en Suisse et dans la région lyonnaise. C’est une agglutination de l’Hugon, nom de personne correspondant au prénom Hugues.
Lugrezi Porté en Corse, le nom correspond à l’italien Lucrezio, Lucrezi, nom de personne d’origine latine (dérivé de lucrum = gain, richesse), dont la forme féminine est plus connue (penser à Lucrèce Borgia).
Luguet Agglutination de l’Huguet, diminutif de Hugues (voir Huet pour le sens). C’est dans la Haute-Vienne que le nom est le plus répandu. Le même processus se retrouve dans les noms Lugue (56), Lugues (89), Luguin (07), et sans doute Lugo, Lugot.
Luherne Nom porté dans le Morbihan. Variante : Luhern. Selon Albert Deshayes (voir bibliographie), c’est une autre forme de (Le) Louarn, qui désigne en breton le renard (surnom donné sans doute à une personne rusée). Autre possibilité : le mot “lugern” (= brillant, luisant), qu’on retrouve dans le nom de famille Luguern (29).
Lui Nom porté dans le nord de l’Italie, en particulier dans la province de Mantoue. Il semble correspondre au mot “lüi”, variante de “luglio” (= juillet) dans divers dialectes de cette région.
Luitaud Rare et porté dans la Haute-Loire, désigne celui qui est originaire de Lutaud (ou Luitaud), hameau à Saint-Martin-de-Fugeres (43). Le toponyme est fréquemment mentionné au XIVe siècle, avec des graphies diverses. Les plus anciennes : Villa de Loytaus (1309), Mansus deus Oytaus (1344), Luitau (1345). On trouve plus fréquemment pour le nom de famille la graphie Lutaud, qui pourrait être au départ un nom de personne d’origine germanique, signalé par le dictionnaire de M.-T. Morlet (Liutwald : liut = peuple + waldan = gouverner).
Lujan, Luján Désigne sans doute celui qui est originaire de Luján, nom d’une commune de l’Aragón.
Lukaszewski Patronyme polonais formé à partir de Lukas, nom de baptême qui correspond au français Lucas (= Luc).
Lull Ecrit aussi Llull, c’est un patronyme catalan correspondant au nom de personne médiéval Lullus, qui serait d’origine germanique.
Lumbroso Le nom correspond à l’espagnol lumbroso (= lumineux). Il est essentiellement porté par des Juifs séfarades, dont beaucoup ont vécu en Tunisie. Variantes probables : Lambrazo, Lambrozo, Lombroso, Lombrozo. A noter que Luis de Carvajo el Mozo, israélite martyrisé pour sa foi à Mexico à la fin du XVIe siècle, avait pris le nom de Joseph Lumbroso. Un nommé Jacob Lombrozo, rabbin et médecin italien d’origine espagnole, vécut à Venise au début du XVIIe siècle. Le nom est attesté à Tunis en 1681.
Lumière Une lumière était au moyen âge un flambeau, une lampe. Le nom a pu être donné à un marchand de ces ustensiles, ou bien à celui qui était chargé d’éclairer un lieu (notamment une église). Mais il semble s’agir plutôt d’un toponyme, assez répandu dans diverses régions de France sous la forme la Lumière. Par exemple, dans la région d’origine des frères Lumière, on trouve le hameau de la Lumière à Pierreclos (71). Le toponyme est également très fréquent en Bourgogne et en Franche-Comté sous les formes le Luminaire, la Luminaire (lumière vient du latin luminaria). Son sens est incertain (auberge reconnaissable à sa lanterne ? tour à signaux ?). Le patronyme Lumière est aujourd’hui rare : on le trouve dans le Bordelais et surtout dans les départements d’Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique).
Lumineau Porté dans la Vendée et la Loire-Atlantique, le nom paraît être un diminutif de Lumine, forme régionale du prénom Lubin (voir ce nom), qui a donné son nom à deux communes : Saint-Lumine-de-Clisson et Saint-Lumine-de-Coutais (44). Les données généalogiques montrent cependant une fréquente confusion entre Lumineau et Guillemineau (diminutif de Guillaume), au point qu’on ne sait plus vraiment lequel des deux noms est antérieur à l’autre.
Lumon Nom rare porté en Guadeloupe. Aucune idée sur sa signification.
Luna Nom de famille espagnol désignant celui qui est originaire d’une localité appelée Luna (nom d’une commune dans la province de Saragosse), toponyme qui semble évoquer un lieu éclairé, donc dégagé ou ensoleillé (dérivé du latin lumen = lumière).
Lunant Le nom est rare, et son origine géographique difficile à situer : apparemment une région allant du Puy-de-Dôme à la Saône-et-Loire. Au Moyen Âge, une famille noble s’appelle indifféremment “de Lunaut” ou “de Lunant”. Il semble qu’on ait affaire à un toponyme, peut-être la commune de Luneau, dans l’Allier. Une autre commune s’appelle Lunan, mais elle se trouve dans le Lot.
Lundi Nom porté dans les Deux-Sèvres et dans la Vienne. Pour le sens, voir Mardi.
Luneau C’est le nom d’une commune de l’Allier (toponyme formé sans doute à partir du nom de personne gaulois Lunos). Peut donc désigner celui qui en est originaire. Cependant c’est surtout dans le 44 qu’on rencontre le patronyme, ce qui laisse supposer une autre origine : voir Lunel.
Lunel Pourrait évidemment désigner celui qui est originaire de Lunel (34), mais force est de constater que le patronyme s’est développé dans d’autres régions, essentiellement vers la Normandie (72, 61, 35). Il faut donc lui trouver une autre explication : sans doute celui qui est sous l’influence de la lune, autrement dit une personne un peu extravagante (ce sens est attesté au moyen âge pour l’adjectif lunage, forme populaire de lunatique).
Lunetta Le nom est fréquent en Sicile, on le trouve aussi dans la région romaine et le nord de l’Italie. C’est un diminutif de luna (= la lune), avec un sens qui reste à préciser. On évoque parfois le nom donné à une enfant née un lundi. Lunetta est en tout cas le nom d’une commune du Piémont.
Luong Nom vietnamien très fréquent. Il peut signifier ‘riz’ mais la prudence est recommandée, comme pour tous les patronymes vietnamiens.
Lupeau Porté dans le Gers et autrefois dans l’Allier, devrait être un diminutif de Loup, sans doute comme nom de personne (voir Llop). Variante : Lupau. À noter qu’un hameau du Gers d’appelle Lupau (commune de Saint-Médard). S’il était antérieur au nom de famille, cela changerait sans doute le sens.
Lupin Porté en Savoie, c’est un ancien nom de baptême (latin Lupinus, dérivé de lupus = loup). Un mystérieux saint Lupin est vénéré à Carcassonne, un autre fut évêque de Chartres.
Lupinacci Nom italien surtout porté en Calabre (province de Cosenza). Deux possibilités : soit un toponyme, lieu où pousse le “lupinaccio” (sainfoin d’Espagne). Soit un dérivé, en principe péjoratif, de Lupino, Lupini, diminutifs du prénom médiéval Lupo (latin lupus = loup). Les noms de famille Lupo et Lupi sont très fréquents en Italie (autres formes : Luppo, Luppi, portées dans le nord du pays). Autre dérivé de Lupino : Lupinelli.
Lupter Patronyme rare porté en Martinique. Apparemment une contraction de Lupiter, rencontré parfois comme équivalent de Jupiter.
Luquet Le nom est porté en Béarn, ainsi que dan l’Ardèche, le Cher et la Saône-et-Loire. Il s’agit parfois d’un diminutif du prénom Luc, mais, au moins en pays gascon ou occitan, on a le plus souvent affaire à un toponyme avec le sens de petit bois (latin lucus = bois). Variante probable : Luqué (64, 66).
Luquin Porté notamment dans l’Ain, devrait être un diminutif du prénom Luc.
Lurette Porté surtout dans le Pas-de-Calais, a dû être le surnom de celui qui dit des sornettes (sens du mot “lurettes” en ancien picard).
Lurien, Lurienne Noms rencontrés en Bretagne et dans la Manche. Difficile de se faire une idée. On trouve aussi en Bretagne le nom Lhuriec, que Deshayes (Dictionnaire des noms de famille bretons) rapproche de Guiriec (= qui dit vrai). Mais y a-t-il vraiment un rapport avec Lurien ? La forme Lurienne apparaît comme un matronyme (= la femme de Lurien). Autre possibilité, mais pas forcément dans cette région, un chasseur de loutres.
Lurion Le nom est porté en Moselle, mais on le trouve aussi dans le Sud-Est (84, 83). Selon M.T. Morlet, ce serait un diminutif de Lurier, Lurié, désignant un chasseur de loutres.
Lurkin, Lurquin Nom porté dans le Pas-de-Calais et dans la Marne, présent aussi en Belgique. C’est le diminutif (suffixe -kin) d’un nom de baptême, certainement Laurent. Variante : Leurquin (59, 54).
Luscan Porté dans la Haute-Garonne (variante : Luscans) et en Béarn, désigne celui qui est originaire de Luscan, nom d’une commune de la Haute-Garonne et de deux hameaux : à Escanecrabe et à Montgaillard-sur-Save (31). Sens probable du toponyme : le domaine de Luscus, nom de personne latin.
Lusque Le nom est porté dans l’Aude, où on le rencontre au XVIIe siècle notamment à Termes. Il semble correspondre à l’adjectif occitan “lusc” (= qui louche, myope), la graphie “lusque” étant signalée par F. Mistral. À noter cependant qu’une montagne et un bois s’appellent Lusque à Laruns (64). Autre hypothèse : il pourrait s’agir d’une déformation du nom de famille Luc, venu sans doute du Sud-Ouest, par l’intermédiaire d’un toponyme : la ferme des Lux, située à Clermont-sur-Lauquet (11).
Lusseau Nom assez répandu dans l’Ouest. Variantes : Lussaud, Lussault, Lussaut, Lusseaud, Lusseault, Lusseaux, Lussot. Il s’agit d’un toponyme très répandu, issu du gaulois uxello (= haut), servant à désigner une colline, un coteau. On trouve notamment les communes d’Usseau dans les Deux-Sèvres et dans la Vienne, et celle de Lussault dans l’Indre-et-Loire.
Lussier Le nom est porté dans le Nord-Pas-de-Calais (variantes : Lussiez, Lhussier, Lhussiez) et dans le Poitou. Il désigne un huissier (le mot est écrit “ussier” vers 1140), avec le sens de portier, également fabricant de portes (sens attesté au XIIIe siècle).
Lusteau Le nom est porté en Vendée et en Bretagne (44, 35). Formes voisines : Lustaud (16, 24), Lusteaux (02, 51). Sens incertain. Dans certains cas, notamment pour Lustaud, on peut envisager une autre graphie de Loustau (voir Loustal).
Lustiger Moins courant que Lustig, dont il est un dérivé, le nom désigne un homme gai, joyeux (sens de l’adjectif allemand lustig). Lustig et Lustiger, tout comme Lustigman, Lustman, sont souvent portés par des juifs askhénazes : on les considère comme des traductions de l’hébreu sim’ha (= joie).
Lustrement Nom rencontré dans le département du Nord. Apparemment, il s’agit d’une francisation d’un nom flamand, avec la finale -man (= homme). Le mot “lust” signifie “plaisir, joie”, et il pourrait donc s’agir d’un surnom donné à un homme joyeux. Même chose pour le nom de famille Lustre (59, 62).
Lusven Nom de famille assez rare porté dans le Finistère, à rapprocher des noms Lunven et Luven, rencontrés dans le même département. Sens incertain. A. Deshayes propose pour Lunven un ancien nom de personne dans lequel le second élément correspond au breton gwenn (= blanc), le premier étant plus incertain (peut-être le gallois llun = forme, image).
Lutgen Le nom est porté en Lorraine, en Belgique et au Luxembourg (également Lütgen). C’est la forme courte d’un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine liut- (= peuple), on pensera surtout à Ludolf ou Ludwig. Avec génitif fort : Lutgens.
Luther Porté en Allemagne,ainsi que dans la Moselle et le Bas-Rhin, c’est un nom de personne d’origine germanique, équivalent de Lothaire ou du prénom allemand Lothar (Liuthari : liut = peuple + hari = armée). Variante allemande : Leuther.
Lutter Porté en Alsace, le nom semble lié à un toponyme (moyen-haut-allemand lut = boue). Plusieurs localités allemandes s’appellent Lutter ou Luttern. On envisagera aussi une variante de Luther (voir ce nom).
Lutz Fréquent en Alsace-Lorraine, c’est un hypocoristique de Ludwig (= Louis). Variante : Luz. Diminutifs : Lutzi, Lutzy.
Lux Surtout porté en Alsace-Lorraine, peut correspondre au prénom Lukas (= Luc) ou à l’allemand Luchs (= lynx, également comme adjectif : matois, rusé). Variantes : Luxe, Luchs, Luck, Lucke.
Luxain Rare, le nom semble surtout porté dans la Dordogne. Difficile de se prononcer, de même que pour le nom Luxin (Martinique, Aube). Peut-être un ancien prénom.
Luxembourger Nom porté en Moselle. Variantes : Luxemburger, Luxenburger. Désigne, tout comme le patronyme Luxembourg, celui qui est originaire de Luxembourg.
Luxen Nom allemand assez rare, originaire de l’Eifel. C’est un dérivé de Lux (voir ce nom).
Luzard Nom rare porté en Martinique. Peut désigner celui qui est originaire de Luzard, hameau à Pont-Péan (35), éventuellement du Luzard, lieu-dit à Champs-sur-Marne (77). C’est dans les Yvelines que le nom était autrefois le plus répandu.
Luzin Les plus anciennes mentions connues situent le nom en Picardie (60, 02). Sens incertain. Il pourrait s’agir d’un toponyme, diminutif du mot “luz”, qui a désigné un bois ou une forêt en ancien champenois. Autre possibilité : variante de Lusine, Luzine (noms portés autrefois dans la région lyonnaise), avec le sens d’usine (le terme désignant le plus souvent autrefois une grande forge).
Luzot Nom aujourd’hui très rare, pour lequel on me signale la variante Lussot (plus rarement Lusson). Il devrait s’agir de l’un des nombreux toponymes formés à partir du gaulois uxello (= lieu élevé), par exemple la commune de Lussault (37).
Luzurier Le nom est porté en Picardie (02, 80). Variante : Lusurier (28). Il désigne celui qui prête de l’argent à intérêt, sans qu’il y ait forcément, au Moyen Âge du moins, la moindre connotation péjorative.
Luzuy Rare, le nom est porté dans le Puy-de-Dôme, où il est attesté depuis le XVIIe siècle. Se présentant souvent autrefois avec une particule (ou une préposition), il devrait désigner celui qui est originaire d’une localité ainsi appelée, mais je n’en trouve aucune. Par contre il y a pas mal de communes appelées Luzy, notamment une dans la Nièvre.
Luzy Le nom est porté dans la Saône-et-Loire et les départements voisins (01, 69), on le rencontre aussi dans le Pas-de-Calais et le Jura. Il désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Luzy, nom de trois communes (52, 55, 58). En ce qui concerne la commune de la Nièvre, le toponyme est mentionné dès le IVe siècle sous la forme Lausea, renvoyant selon Nègre au nom de personne latin Lausius, mais qui pourrait très bien être un dérivé du gaulois *lausa (= lauze). Toujours selon Nègre, les deux autres communes viennent des noms latins Lusus et Lusius.
Lvovschi Porté notamment en Moldavie, présent en Pologne sous la forme Lwowski, désigne celui qui est originaire de Lvov (Lviv, Lwow), en Ukraine.
Lyagoubi Porté en Afrique du Nord, le nom s’écrit aussi Lyacoubi, Lyakoubi. C’est une contraction de El Yacoubi, El Yagoubi, El Yakoubi (voir Yakoubi pour le sens).
Lycus Rare et porté dans l’Eure, c’est un nom donné à un enfant trouvé au début du XIXe siècle. Il évoque le personnage mythologique de Lycus, fils du dieu Poséidon et tyran de Thèbes.
Lynch Surtout porté en Irlande, c’est une forme anglicisée de O’Loingsigh, le descendant de Loingseach, nom de personne gaélique qui a d’abord eu le sens de marin (long = bateau). Si le nom est anglais, il peut s’agir d’un toponyme, avec le sens de colline, pente.
Lynde Nom anglais évoquant un lieu où pousse le tilleul.
Lyphout Le nom est porté dans le département du Nord et en Belgique. Variante : Lyphoudt. Formes anciennes : Liephoudt, Liepot, Liepout, Liphout. Certaines de ces formes montrent qu’on doit avoir affaire à une variante du patronyme allemand Lippold, nom de personne d’origine germanique (Liutbald : liut = peuple + bald = audacieux).
Lys Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, le nom renvoie soit à la Lys, affluent de l’Escaut, soit à un nom de localité (par exemple Lys-lès-Lannoy). L’origine du nom, incertaine comme pour la plupart des hydronymes, pourrait être le gaulois liga (= dépôt, sédiment). Un rapprochement avec le lis est également possible pour expliquer le nom de famille (nom d’enseigne).

Retour à la page d’accueil du dictionnaire