A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par R

Raab-Ray
Rayer-Reynal
Reynard-Robic
Robidel-Rosselet
Rosselle-Rysermans

Raab Porté notamment dans la Moselle et le Bas-Rhin (variante : Raabe), devrait être un surnom lié au corbeau (allemand "Rabe").
Rabacèdes Toponyme devenu patronyme. Désigne un lieu où l’on trouve de nombreuses souches (voir Rabasse).
Rabah Nom de personne arabe (rabâH) signifiant profit, bénéfice. On retrouve le même sens dans le nom Rabhi (rabHî). Dérivié : Rabahi.
Rabanel Porté notamment dans le Lot-et-Garonne, désigne un producteur de raves ou un lieu planté en raves.
Rabary Le nom est surtout porté dans le Tarn (également 31, 65). Variante : Ravari. Il pourrait s’agir d’un toponyme avec le sens de champ de raves, mais la prudence s’impose, tout comme pour les noms Ravarit (Poitou-Charentes), Ravary (49) et Ravery (39, 58, 21).
Rabasse Issu du latin "rapacea", le nom signifie en catalan ou en occitan racine, souche ou cep de vigne. Il semble que ce soit un toponyme devenu nom de famille : de nombreux hameaux ou lieux-dits s’appellent (la) Rabasse. Notons quand même que le sobriquet "rabassa" est utilisé pour qualifier un nigaud, et qu’en occitan on appelle aussi "rabassa" une variété de brebis. Le nom de famille est porté dans les Pyrénées-Orientales et le Vaucluse, mais aussi dans la Manche, où un hameau s’appelle Rabasse à Cérences (avec un sens qui devrait être différent : sans doute une terre dont le niveau a été abaissé, aplani).
Rabasté Le nom est porté dans l’Indre (variante : Rabaté) et dans les Côtes-d’Armor. Il correspond apparemment au verbe d’ancien français rabaster, qui signifiait ‘faire du tapage, frapper, chamailler’. A noter cependant quelques toponymes : on trouve à Irodouër (35) un hameau appelé Rabasté. D’autres lieux-dits s’appellent Rabaste(s), notamment dans l’Ardèche, et semblent à l’origine des Rabaste rencontrés en Velay. Enfin, notons dans la Vienne trois hameaux Rabaté, à Saint-Léger-de-Montbrillais, Roiffé et Maulay. Reste à connaître le sens de ce toponyme.
Rabat, Raba Le premier de ces deux noms, porté dans les Pyrénées-Orientales, désigne sans doute celui qui est originaire de la commune de Rabat-les-Trois-Seigneurs (Ariège). Le second, surtout présent dans les Landes, également porté en Espagne, devrait correspondre au mor "raba" (= rave, radis).
Rabaute Peut-être un matronyme formé sur le nom de personne d’origine germanique Rabaut (Ratbald, avec les racines rad = conseil + bald = audacieux). Peut-être aussi un toponyme (il existe un hameau nommé Rabaute près de Lavelanet, dans l’Ariège). C’est dans le département de l’Aude que le nom est le plus répandu.
Rabeau Sans doute un nom de personne d’origine germanique, Ratbald (rad = conseil + bald = audacieux). Le patronyme est surtout porté dans la Vienne. Variantes : Rabaud (85), Rabault (49, 86), Rabaut (60, 02), Rabeaud (87, 11), Rabeaux (02, autrefois 76).
Rabechault Nom assez rare porté dans la Vienne.Son sens est incertain. On peut penser à un dérivé du mot rabache, qui désignait en ancien français une sorte de caleçon couvrant les jambes. Mais un toponyme n’est pas à exclure (voir Ravache pour plus de précisions).
Rabeisen Porté dans la Moselle, c’est un nom dont le sens ne m’est pas connu.
Rabenda Nom polonais rencontré aussi sous la forme Rabeda. Sens incertain. An noter en Pologne l’existence de localités appelées Rabendy (Rabedy).
Rabenstein Assez rare et porté en Alsace, c’est un toponyme avec le sens de gibet, lieu de torture, au départ rocher aux corbeaux. Plusieurs communes allemandes s’appellent Rabenstein.
Rabia Le nom peut être bourguignon (voir Rabian), mais c’est le plus souvent un nom de personne arabe, pouvant avoir divers sens. On le rattachera d’abord au printemps (rabî`), mais on trouve aussi pour "rabî`a" d’autres significations : lourde pierre utilisée dans les concours de force, casque, jardin, grande outre. On pensera enfin à "râbi`", avec le sens de "quatrième".
Rabian Nom porté en Bourgogne, où l’on trouve les formes voisines Rabia, Rabiant, Rabiat. Il s’agit sans doute d’un toponyme, attesté par le Rabianne, lieu-dit à Jully-lès-Buxy (71) ou par les hameaux de Rabias, Rabiat, rencontrés en Auvergne. En principe le nom doit être lié aux racines ou aux raves.
Rabier Patronyme porté dans l’Indre et les départements voisins (86, 87). C’est un ancien nom de baptême, dont le souvenir s’est conservé grâce au nom de la commune de Saint-Rabier (24). Cette commune est mentionnée en 1053 sous la forme Sanctus Riberius, qui paraît renvoyer au nom de personne d’origine germanique Ricber (ric = puissant + ber = ours).
Rabillard Le nom est surtout porté en Vendée. Il a dû désigner un rebouteux (voir Rabiller).
Rabiller Le nom est fréquent en Vendée. Variantes : Rabillé, Rabillet, Rabillier. Le verbe rhabiller signifiant dans l’Ouest réparer, raccommoder, M.T. Morlet y voir le nom donné à un rebouteux (sens attesté au XVIe siècle pour le mot rabilleur, rhabilleur).
Rabin Signifie sans doute ravin. Voir Rabine. Nom porté dans l’Ouest (49, 22, 44).
Rabine Géographiquement d’abord, on trouve surtout ce nom dans la vallée de la Loire, disons entre Tours et Nantes. On en trouve trois variantes, RABIN, RABINE et le diminutif RABINEAU. Quant au sens, on peut sans gros risque d’erreur le rattacher au nom médiéval RAPINE, qui avait plusieurs sens : d’abord le sens actuel (vol de peu d’importance), mais aussi le sens de terrain raviné, qui est sans doute celui qu’il faut attribuer à ce nom de famille. C’est d’ailleurs de là que viennent les mots RAVIN et RAVINE.
Rabineau Diminutif de Rabine (voir ce nom).
Rabinel Diminutif formé sur le nom occitan Rabin ou sur le nom commun rabina. Son sens demeure controversé. On peut y voir un dérivé de raba (= rave) ou rabe (= radis). Mais, s’il est formé sur rabina, il désignera soit une personne impétueuse, soit un lieu-dit équivalant au français ravine. Signalons enfin que rabinel peut aussi signifier lardon rissolé à la poêle.
Rabouan Nom porté dans l’Ouest (49, 72, 79). Variantes ou formes voisines : Rabouant, Rabouam (79), Rabouin, Raboin (49). Signification assez obscure. M.T. Morlet évoque une ancienne monnaie valant trois sous (le raboin). A noter cependant que le nom existe comme toponyme : il existe un hameau appelé le Rabouin à Chalonnes-sur-Loire (49), un autre se nomme Raboin à La Roche-Chalais (24). Signalons enfin la Vallée Rabouan à Marnes (79).
Rabouille Porté dans la Somme et les départements voisins, c’est un nom incertain. M.T. Morlet y voit un toponyme évoquant des eaux bouillonnantes (également rebouille), mais celui-ci est quasiment absent de Picardie : il y a bien une Ferme Rabouille à Leuze (02), mais le toponyme y est certainement formé à partir du noms de famille.
Raboul Également écrit Rabouil, le nom est porté notamment dans l’Aude. C’est une variante de Reboul (voir ce nom).
Rabourdin Surtout porté dans le Loiret, c’est un nom de sens incertain. M.-T. Morlet en fait un dérivé du verbe d’ancien français "abourder" (= tromper, duper).
Rabouy Porté dans le Bordelais, ce nom rare pourrait désigner celui qui est originaire de Rabouin, hameau à La Roche-Chalais (24), à condition que le toponyme soit antérieur au nom de famille. Le patronyme Rabouin est pour sa part fréquent dans le Maine-et-Loire (voir Rabouan).
Rabreau Diminutif de Rabier (voir ce nom) porté en Vendée et en Loire-Atlantique. Variante : Rabreaud.
Rabusseau Nom porté dans l’Indre-et-Loire et la Vienne, ainsi que dans l’Orne. On le rapprochera de Rabussier (36, 87), terme désignant un individu contrariant, revêche (sens de l’occitan reborsièr et de l’ancien français rebors).
Rabusson Nom porté dans le Puy-de-Dôme et l’Allier. En Ardèche, le mot rabusou (variante : rabuson) désigne un jeune enfant. C’est peut-être une solution pour ce nom assez obscur.
Raby Porté surtout dans la Charente, c’est sans doute un toponyme avec le sens de ravin. Il existe un hameau le Raby à Bouteville (16). Les sens est sans doute le même dans la Loire, où le nom est également présent (un cours d’eau s’appelle le Raby dans le Puy-de-Dôme). A noter cependant l’existence d’un hameau Saint-Raby dans le Gard (Alès), qui laisse penser qu’il a pu aussi s’agir d’un nom de personne. On trouve enfin des Raby dans la Haute-Marne, avec un sens assez incertain. Il existe une Combe Raby à Cohons (52).
Racaud Patronyme assez fréquent dans la Haute-Garonne, en Vendée et dans les Deux-Sèvres. C’est un nom de personne d’origine germanique, Racwald, Ragwald (ragin = conseil + waldan = gouverner). Variantes : Racau, Racault, Racaut, Raccaud.
Raccurt Le nom est porté dans l’Ain, où on me signale sa présence depuis le XIIe siècle (région de la Dombes). C’est apparemment un toponyme. Un hameau de Faramans s’appelle le Racoud, et est mentionné en 1847 sous la forme ‘chez Raccourt’ (cité dans l’ouvrage ‘Noms de lieux de l’Ain’). La finale -curt laisse penser à un nom de domaine ou de ferme.
Racette Forme québécoise de Rasset, patronyme surtout porté dans la Seine-Maritime, qui est un diminutif de Rasse (voir ce nom).
Rachdi Dérivé de Rached (voir ce nom).
Rached, Rachid, Rachidi Nom arabe correspondant à rashîd (= le guide, celui qui conduit dans la bonne voie), l’un des noms divins de l’Islam, ou encore à râshid (= bien guidé).
Rachel Outre les départements d’Outre-Mer, c’est en Haute-Savoie que le nom est le plus porté. Il correspond au prénom biblique Rachel (hébreu rahel = brebis) porté par la femme préférée de Jacob (mère de Joseph et de Benjamin).
Rachinel Porté dans la Manche, c’est un diminutif de "rachine", variante normande de "racine" (voir Racine pour le sens). On trouve également dans la Manche le nom de famille Rachine.
Rachou Nom gascon évoquant le frêne (latin fraxinus), surtout porté dans les Pyrénées-Atlantiques. On trouve la variante Réchou dans le Gers.
Racine Patronyme rencontré à la fois dans le Doubs et en Normandie ou en Picardie (l’écrivain Jean Racine est originaire de l’Aisne). Deux possibilités : soit le surnom d’un producteur de racines (= tous les légumes dont on mange la partie située sous la terre : carottes, navets par exemple), soit celui qui est originaire d’une localité appelée (la) Racine, (les) Racines, toponyme très répandu en France. Une commune de l’Aube s’appelle Racines, sans compter une bonne cinquantaine de hameaux. Variantes et dérivés : Racinne, Racinais, Racinay, Racineau, Racineaux, Racinet, Racineux, Racinou, Racinoux, presque tous dans l’Ouest.
Racle Porté notamment en Franche-Comté et en Savoie, c’est un nom qui peut avoir divers sens : il a désigné le geai en ancien français (parfois dans d’autres régions la perdrix ou le lièvre), mais aussi un racloir, et il est attesté en occitan ("rascle") avec le sens de jachère, terre aride. A noter aussi qu’il est assez souvent associé à des cours d’eau (Savoie, Forez). Dérivés : Raclet (38, 69), Raclin (58, 77, 21), Raclot (52, 88, 10), Racloz (74).
Raco Porté dans diverses régions de l’Italie, c’est au sud de la Calabre que le nom semble le plus répandu. Je n’en connais pas la signification. Le nom existe aussi en catalan sous la forme Racó : c’est un toponyme désignant un lieu écarté, plus ou moins caché.
Racofier Nom porté dans la Vienne. Variante : Racoffier. Aucune idée, hélas, sinon un éventuel rapport avec le verbe recoiffer, qui semble un peu tiré par les cheveux.
Racouchot Le nom est porté en Bourgogne (21, 71), il est également écrit Racoussot (71). Sens obscur. Le dictionnaire de M.T. Morlet y voit un terme viticole, dérivé du verbe recoucher (refaire le provignage).
Racque Nom rare rencontré dans la Creuse. Selon M.T. Morlet, il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Racco (ragin = conseil).
Radakovic Nom serbo-croate formé sur Radak, l’un des nombreux dérivés de la racine slave "rad" (= joie), à l’origine de divers noms de personne (par exemple Radoslav ou Radomir). La forme voisine Radakovitch, si on en croit sa graphie, serait plutôt russe (dérivée de Radakov).
Radcliffe Nom de famille anglais correspondant à un toponyme assez courant qui signifie "falaise rouge" ("red cliff"). Autres formes : Radcliff, Radclyffe, Ratcliff, Ratcliffe, Redcliffe.
Radecki Patronyme polonais dérivé de Radek, diminutif de l’un des nombreux noms de personne slaves formés à partir de la racine rad (= joie), par exemple Radoslaw ou Radomierz. Autre possibilité : celui qui est originaire d’une localité appelée Radecz.
Radelet Nom porté dans les Ardennes (également 62, 88). C’est un diminutif de Radel (52, 55), également Rael (08), qu’il faut considérer sans doute comme un hypocoristique d’un nom germanique commençant par la racine Rad- (par exemple Radwulf = Raoul). Autres possibilités : diminutif de l’ancien français rade (= rapide, impétueux), ou bien, notamment sous la forme Radelle, rondins de bois que l’on faisait flotter sur les rivières (à l’origine du mot radeau).
Radenac Désigne le plus souvent celui qui est originaire de la commune de Radenac, dans le Morbihan. Sens du toponyme : lieu où pousse la fougère (breton raden). A noter cependant l’existence de plusieurs hameaux appelés Radenec, Radénec, notamment dans le Finistère.
Radenne Un nom présent dans des secteurs géographique très différents, allant du Nord-Pas-de-Calais au Bordelais, en passant par le Limousin. Aucune idée précise, hélas. On peut éventuellement faire le rapprochement avec l’adjectif d’ancien français rade (= rapide, impétueux), mais ce n’est qu’une timide hypothèse.
Radic Patronyme serbo-croate. C’est un dérivé filiatif formé sur Rado, nom de personne issu de la racine slave "rad" (= joie).
Radier Nom de personne d’origine germanique, Radhari (rad = conseil + hari = armée). Le patronyme est surtout porté dans l’Allier (également 88, 79). Variante ou matronyme : Radière (08, 80).
Radigois Porté notamment dans la Loire-Atlantique, le patronyme est à rapprocher de Radiguet (voir ce nom).
Radiguet Surtout porté dans le Calvados (variante : Radiquet), devrait être le diminutif d’un nom de personne germanique (peut-être scandinave) formé sur la racine rad- (= conseil). M.T. Morlet propose le nom Radico, au XIXe siècle Lorédan Larchey envisageait Radigeri (geri = lance), qui semble à l’origine du patronyme Radiguer (50). On trouve dans la même région le nom Radigue (27, 72).
Radisset Sans doute petit radis (sobriquet pour un homme petit) ou lieu planté de radis, le nom, très rare, semble avoir été porté dans le Centre (18, 45). Avec un autre suffixe : Radisson (01, 69).
Radondy, Radonde, Ronde, Rondes Le nom exprime l’idée de rondeur (latin rotundus), et est généralement considéré comme un surnom désignant une personne enveloppée.
Raduj Nom polonais à rapprocher d’ancien noms de personne tels que Radoslaw, formés sur la racine rad (= joie), dont Raduj pourrait être un hypocoristique.
Radziejewski Désigne celui qui est originaire de la ville polonaise de Radziejów (ou encore de Radziejewo, nom d’une autre localité). Le toponyme est formé sur le nom de personne Radziej (racine rad = joie).
Raevens Le nom est porté dans le département du Nord et en Belgique. C’est un surnom lié au corbeau (néerlandais raaf). Variante : Raeven. Dérivés : Raevensteyn, Raevesteyn, Ravenstein (le rocher aux corbeaux).
Rafael, Rafel Noms de personne relativement rares (le premier est castillan, le second catalan) correspondant à Raphaël (hébreu refa’el = Dieu a guéri). L’archange Raphaël est étroitement lié à la légende de Tobie, aveugle qui recouvra la vue grâce au dévouement de son fils (nommé lui aussi Tobie), secondé par Raphaël.
Raffaeli Forme plurielle de Raffaele, équivalent italien du prénom Raphaël. Variantes : Raffaelli, Raffalli (portées notamment en Corse).
Raffaillac Porté en Périgord et en Limousin (variantes : Rafaillac, Rafaillat), désigne celui qui est originaire de Raffaillac, hameau à Badefols-d’Ans (24), ou encore de Ravaillac à Saint-Vincent-de-Cosse (24), hameau qui a donné son nom à l’assassin d’Henri IV. La finale -ac correspond au suffixe latin d’origine gauloise -acum, qui a servi le plus souvent à former des noms de domaines gallo-romains.
Raffanel, Raffenel Le nom Raffanel est porté dans le Tarn et l’Aveyron. La forme Raffenel, plus rare, se rencontre surtout dans l’Ouest (50, 22). Tous ces noms renvoient au raifort, au radis noir, et plus généralement aux raves (ancien français rafane). Il s’agit donc en principe d’un producteur de ces légumes.
Raffard Surtout porté dans le Loiret et l’Ardèche, c’est sans doute un nom de personne d’origine germanique, Rafhard (rafon = arracher + hard = dur). Variante : Rafard (19). Autre possibilité : surnom d’un homme moqueur (sens attesté en ancien français pour rafard et pour le verbe rafarder = railler). Enfin, en occitan, le mot rafar(d) a désigné un mulet âgé de plus de cinq ans, puis un vieux soldat ou un domestique.
Raffarin Le nom est surtout porté dans la Vienne. Variante : Rafarin. Sans doute un diminutif de Raffard ou de Raffier (voir ces noms). A noter cependant qu’en occitan le terme "rafard", désignant un mulet de plus de cinq ans, a été utilisé pour désigner un homme vieux, un valet de ferme ou un reître.
Raffault Nom porté dans le Centre (18, 36, 37). C’est un nom de personne d’origine germanique, Rafwald (raffon = arracher + waldan = gouverner). Variantes : Raffaud, Raffaut, Rafaud, Rafaut.
Raffeneau Le nom est surtout porté en Vendée. Variantes : Raffenel (50, 22), Raffenaud (17, 87). Voir Raphanaud pour le sens.
Raffestin Le nom est surtout porté dans le Cher. Variantes : Raffetin, Raffaitin, Rafaitin, Rafesthain, Rafestin, Rafetin (18, 45). Avec un autre suffixe : Raffeton (45). C’est un dérivé du verbe d’ancien français rafaitier, qui signifiait ‘raccommoder, réparer’, mais qui a eu aussi le sens de ‘caresser amoureusement une femme’.
Raffier Nom de personne d’origine germanique, Rafhari (raf semble renvoyer à un verbe signifiant arracher, et hari = armée). C’est dans le Limousin et le Périgord que le nom est le plus répandu. Variantes : Raffié, Rafié (47), Rafier (24).
Raffin Diminutif de Raffe, nom de personne d’origine germanique, Raffo (sans doute à rattacher au verbe raffon, rapon = arracher). Nom fréquent en Vendée et dans la région lyonnaise. Diminutifs : Raffinat (18), Raffineau (85). Variante : Rafin (85, 86, 47).
Raffray Voir Reffray pour le sens. Le nom est surtout porté dans les Côtes-d’Armor. Variantes : Raffrais, Raffré, Rafray (44, 56, 22).
Raffy Variante occitane de Raffin (voir ce nom), le patronyme est surtout porté en Corrèze.
Rafi Nom de personne arabe (rafî `) qui signifie élevé, de grande valeur. Dérivés : Rafia, Rafiai.
Rafton Très rare et porté en Île-de-France ainsi que dans le Loiret, c’est une contraction de Raffeton (45), diminutif de Raffet, qui est lui-même un diminutif du nom de personne germanique Raffo (racine raffon = arracher).
Raga Nom portugais dont le sens m’échappe pour l’instant. Correspond peut-être à Rague (voir Ragot).
Rageul Nom porté dans l’Orne et l’Ille-et-Vilaine. Sens incertain. Pourrait correspondre à l’ancien français rajal (= souche < latin *radicalem), et désignerait alors un terrain où les souches sont nombreuses. C’est l’explication donnée par M.T. Morlet pour les formes Rageau (79), Rageaud (03) et Rageault (35).
Rageys Le nom est surtout porté dans le Rhône, où l’on trouve plus fréquemment la forme Ragey. Difficile de chosir entre le surnom d’un homme rageur et un toponyme désignant un lieu abondant en souches, en racines.
Raggioli Nom italien assez rare rencontré en Toscane. C’est apparemment un dérivé de raggio (= rayon) avec un sens qui reste à déterminer, mais peut-être aussi de raggia, variante de rabbia (= rage). A noter que quelques localités italiennes s’appellent Raggio.
Ragimbeau Nom de personne d’origine germanique, Raginbald (ragin = conseil + bald = audacieux), rencontré dans l’Hérault. C’est un patronyme très rare, et donc l’origine géographique peut se situer ailleurs.
Ragnaud Forme régionale de Renaud, portée notamment en Poitou et en Anjou. Variantes : Ragneau, Ragneaud.
Ragody Nom aujourd’hui très rare. On le trouve en Charente-Maritime et dans le Calvados. Il semble s’agir d’un dérivé de Ragaud, nom de personne d’origine germanique rencontré dans l’Ouest (Ragwald : rag = conseil + waldan = gouverner) : peut-être un toponyme, la ferme ou le domaine de Ragaud. Mais la rareté du nom invite à la prudence.
Ragon Surtout porté dans l’Allier et dans l’Yonne, c’est un nom de personne d’origine germanique, cas-régime de Rago (racine ragin = conseil). Diminutifs : Ragonnaud (17, 85), Ragonneau (21, 86, 58), Ragonneaud (42), Ragonnet (70).
Ragondet Nom rencontré vers la Bourgogne (21, 70). Semble un diminutif du nom de personne d’origine germanique Ragon (< ragin = conseil).
Ragoni Nom italien porté en Toscane. Sans doute un pluriel de filiation formé sur Ragone, patronyme rencontré dans le sud du pays et qui désigne celui qui vient d’Aragon. A envisager aussi : nom de personne d’origine germanique (voir Ragon).
Ragonit Porté en Vendée au moins depuis le XVIe siècle (1588, Talmont-Saint-Hilaire), c’est un dérivé de Ragon (voir ce nom), soit un diminutif, soit un toponyme (la Ragonie = le domaine, la ferme de Ragon).
Ragot Sans doute un diminutif de Rague, nom de personne d’origine germanique, Rago (ragin = conseil).
Ragozzi Nom italien rare, porté dans le nord du Piémont. C’est un pluriel masculin de filiation formé sur Ragozza, nom de famille présent dans le même secteur géographique. Il existe un lac de Ragozza dans cette région (commune de Bognanco). Reste à savoir si le toponyme est antérieur au nom de famille. Le nom correspond sans doute à une forme "radicozza", dérivée de "radice" (= racine).
Ragueneau Surtout porté en Vendée, dans l’Indre-et-Loire et dans la Nièvre, c’est un diminutif de Raguin (25, 89, 77), nom de personne formé sur la racine germanique ragin (= conseil). Variantes : Raguenaud (79, 87, 58), Raguenault (89, 86), Ragueneaud (79). Autre forme : Raguenel (61). Avec un autre suffixe : Raguenet (45), Raguenot (58, 33).
Raguenes, Raguénès Rencontré dans le Finistère, c’est un toponyme breton signifiant "île adjacente" (île située près d’une plus grosse île), ou encore "en face de l’île". A noter les hameaux et îlots de Raguénez à Crozon et à Névez (29).
Raguideau Le nom est porté en Vendée. M.T. Morlet en fait un dérivé d’un verbe dialectal ‘raguider’, avec le sens de ‘regarder, épier’.
Rahal Le nom désigne en arabe un voyageur ou un pèlerin (raHHâl).
Rahim Nom de personne arabe qui signifie ‘très clément, très miséricordieux’ (raHîm). C’est l’un des 99 noms divins et aussi un nom coranique pour le prophète Mohammed. Dérivés : Rahimi, et peut-être Raïmi.
Rahir Le nom se rencontre en France dans la Haute-Marne, mais c’est en Belgique qu’il est le plus répandu. Il peut désigner celui qui est originaire de Rahier, commune belge de la province de Liège. Il faut aussi noter que Rahier est un nom de personne d’origine germanique, Radhari (rad = conseil + hari = armée). En France, le nom de famille Rahier est surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine.
Rahm Nom porté en Alsace-Lorraine. On peut le rattacher à l’allemand Rahm (= la crème) et y voir le surnom d’un producteur de crème. Mais il doit plutôt s’agir de celui qui est originaire d’une localité appelée Rahm, nom de plusieurs communes allemandes pas très éloignées de la frontière. Cette dernière solution est certainement la bonne pour la forme Rahms, rencontrée à Strasbourg.
Rahmani Nom arabe formé sur raHmân = clément, miséricordieux.
Rahmouni Nom formé avec le suffixe arabe -i (indiquant la filiation ou l’appartenance au clan) sur raHmûn, variante populaire ou augmentatif de raHmân (= clément, miséricordieux).
Rahyr Porté notamment dans le département du Nord, c’est une variante de Rahier, nom de personne d’origine germanique (Radhari : rad = conseil + hari = armée). A noter cependant que Rahier est aussi le nom d’une localité belge (province de Liège).
Raîche Nom porté dans l’Oise, présent aussi au Québec. Je n’ai aucune idée quant à sa signification. Il existe des lieux-dits portant ce nom, mais le plus souvent en Savoie.
Raiffé Porté dans la Vienne, pourrait être une variante de Raffier (voir ce nom), mais c’est loin d’être une certitude.
Raillard Nom porté en Bourgogne et en Champagne (21, 51, 52). C’est en principe un surnom donné à un personnage moqueur. Variante : Raillart (51).
Raimbault Nom de personne d’origine germanique, Raginbald (ragin = conseil + bald = audacieux). Nom fréquent dans l’ouest, notamment en Mayenne et dans le Maine-et-Loire. Variantes : Raimbaud (85), Raimbaut (49), Raimbaux (62, 60, 44), Raimbeau (49), Raimbeaud (44), Raimbeault (79, 37), Raimbeaux (08, 80, 62), Raimbold (10), Rainbeaud (93) et sans doute aussi Raimpault (79, 49).
Raine Surnom lié à la grenouille (ancien français raine), le nom est surtout porté en Charente-Maritime.
Rainfray Le nom est porté en Normandie (61), où on le rencontre aussi sous la forme Rainfroy (50). Autres formes : Rinfrais (56), Rinfray (35), Rinfroy. C’est un nom de personne d’origine germanique, Raginfrid (ragin = conseil + frid = paix). Il a pu devenir parfois toponyme : ainsi un charmant manoir à Bouillon (commune de Jullouville, 50) s’appelle le Rainfray, sans parler de la commune du Mesnil-Rainfray (50). Autre hameau le Rainfray à Mantilly (61).
Rainguez Nom porté dans le Pas-de-Calais. C’est une variante de Rainguet, diminutif d’un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine ragin (= conseil), par exemple Ragingari (gari = lance). Autre possibilité, comme pour Ringuet, la racine hring (= anneau).
Rainier Nom de personne d’origine germanique, Raginhari (ragin = conseil + hari = armée), aujourd’hui bien rare et difficile à localiser. Variantes : Raigner, Raignier (17, 87).
Rainvillé On rencontre surtout ce nom dans l’Oise. La présence d’un accent aigu montre clairement qu’il s’agit d’une personne originaire de Rainvillers, dans le même département. Cependant, il est possible que le toponyme se rencontre dans des régions voisines. Signification : le petit domaine, le hameau (latin villare) appartenant à Rain (Ragin, nom de personne d’origine germanique = conseil). La forme Rainville, sans accent, pourrait désigner celui qui est originaire de Rainville, dans les Vosges. A noter également, dans la Somme, le village de Rainneville.
Raison Difficile de cerner l’origine géographique du nom. Il est fréquent en Bretagne, mais aussi dans le Nord et dans l’Est. Je pense qu’il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Rago, -onis, formé sur la racine ragin (= conseil). Un lien avec le nom commun raison n’est cependant pas à exclure (sobriquet désignant une personne raisonneuse).
Raiteri Nom italien surtout porté dans le Piémont (province d’Alessandria). Sens incertain, mais on peut penser à une forme archaïque ou régionale de "raitro", équivalent du français "reître", qui a désigné à la Renaissance un cavalier mercenaire (allemand "Reiter").
Raitière Variante de Retière (voir ce nom), rencontrée surtout en Loire-Atlantique.
Raiz, Raíz Porté en Espagne, c’est l’équivalent du français Racine (raíz = racine en espagnol). Il devrait s’agir d’un toponyme. Une commune des Asturies s’appelle Raíz.
Raja Porté notamment dans les Deux-Sèvres, devrait désigner celui qui est originaire d’un lieu-dit Rajac, Rajat (nom entre autres de hameaux dans le Puy-de-Dôme et le Rhône).
Rajat Porté dans l’Isère, désigne celui qui est originaire de Rajat, hameau de la commune de Saint-Pierre-de-Chandieu (69).
Rajola Nom italien rare porté en Campanie, où il est beaucoup plus fréquent sous la forme Raiola. Selon Fucilla (Our Italian Surnames), le terme (raia, raiola) désigne dans la région de Naples des plantes telles que le liseron épineux ou la salsepareille. Le même auteur dit que le sens de radis est également possible.
Rajon Nom porté dans l’Isère et le Vaucluse, mais aussi en Vendée. Semble un dérivé de rage (également raje en ancien français), désignant une personne coléreuse.
Rallo Ou Ralló. Le nom est porté en Espagne, notamment en Catalogne. Sens incertain. Le dictionnaire d’Alcover-Moll lui suppose une origine française. Il pourrait dans ce cas correspondre au nom de famille Rayon (= sillon, toponyme). Variantes : Raió, Rayó.
Rallo, Ralli Nom italien qui est sans doute un hypocoristique de Pierallo, lui-même diminutif de Piero (variante de Pietro = Pierre).
Ralon Patronyme surtout porté en Côtes-d’Armor (variante : Rallon). Il faut sans doute le rapprocher des autres noms bretons Le Ral, Le Rale, Le Ralle, Le Ralle, Le Ralec, Le Rallec, Le Rallic, dont on pense qu’ils évoquent le râle, oiseau échassier au cri désagréable. Peut-être le surnom d’une personne à la voix rauque.
Rama Nom d’origine castillane. Pourrait être lié à la fête des Rameaux (voir Ramos). De toute façon, rama signifie branche.
Ramadani Nom lié au ramadan, arabe ramaDân, neuvième mois de l’année hégirienne, consacré au jeûne chez les musulmans. Variantes : Ramdane, Ramdani.
Ramade Surtout porté dans le Tarn, rencontré sous la forme Ramada dans les Pyrénées-Orientales, le nom peut avoir deux sens en occitan : soit une treille, une feuillée, soit un grand troupeau partant à l’estive (et, par métonymie, un lieu d’estive).
Ramadier Un nom languedocien, porté notamment en Lozère et dans l’Hérault. Désigne celui qui conduit un grand troupeau (sens de l’occitan ramat), notamment lors de la transhumance. En catalan, on appelle un chemin de transhumance camí ramader. La plupart des dictionnaires font de leur côté un rapprochement avec le feuillage, interprétation qui me paraît erronée.
Ramael Le nom semble originaire de Belgique et devrait être l’équivalent de Rameau (voir ce nom).
Ramakers Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, le nom est également écrit Ramacker, Ramackers, Ramaekers. C’est une forme contractée du moyen néerlandais "rademaker" (= fabricant de roues, charron, néerlandais rad = roue). Avec le même sens : Rademacher, Rademakers, Radermacher, Radermacker, Radermecker.
Raman On trouve ce nom assez rare à la fois à Roubaix et dans la région marseillaise. Dans le Midi on peut en faire un dérivé de ram (= rameau) désignant un lieu feuillu. Dans le Nord il devrait s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, peut-être *Radman (rad = conseil + man = homme).
Ramaugé Le nom est surtout porté dans la Sarthe. Variantes : Ramauger (53), Ramogé, Ramoger. Son sens est incertain. Selon M.T. Morlet, il pourrait être rapproché du verbe remiger (= remettre un membre disloqué, surnom possible pour un rebouteux). On peut aussi faire le lien avec une commune de la Somme appelée Remaugies (= le domaine de Rumoald, nom de personne germanique). Un nom de lieu similaire a-t-il existé dans la Sarthe ? On trouve certes dans ce département le hameau des Ramaugées à Parigné-le-Pôlin, mais il est possible que le toponyme vienne du nom de famille.
Rambaud Voir Rambaut pour le sens. Le nom est porté de la Vendée au Bordelais (variante Rambau dans le Sud-Ouest), mais on le trouve aussi dans les Hautes-Alpes et l’Isère (variante : Ramboud). Dérivés : Rambaudon, Rambaudoux (19).
Rambaut, Rambaux, Rambault C’est un nom de personne d’origine germanique, Hrambald (hramn = corbeau + bald = audacieux). La forme Rambaut est surtout portée dans le Nord-Pas-de-Calais et en Lorraine, tout comme Rambaux. On trouve les Rambault dans le Poitou. En composition : Rambault de Barallon (voir Barallon).
Rambeau Variante charentaise de Rambaut (voir ce nom). Egalement Rambeaud, Rambeault, Rambeaut. On trouve la forme Rambeaux en Lorraine (88, 55).
Rambert Nom de personne d’origine germanique, Hramberht (hramn = corbeau + berht = brillant). On rencontre ce patronyme dans l’Allier, mais aussi dans le Gard et en Gironde.
Ramblado C’est un nom d’origine espagnole, sans doute un toponyme désignant un petit torrent, ou une petite allée.
Rambour Le nom est porté dans la Somme et le Pas-de-Calais, ainsi qu’en Lorraine (54). Deux possibilités : soit celui qui est originaire de la commune de Rambures, dans la Somme (variantes : Rambur, Rambure, Rambures), soit le nom de personne d’origine germanique Raginburg, en principe féminin (ragin = conseil + burg = forteresse). Variantes pour la deuxième solution : Rambourg (08), Raimbourg (76).
Ramé Comme Ramée, c’est un toponyme désignant un endroit feuillu, un bosquet.
Rameau C’est en Bourgogne (89, 71) que le nom est le plus répandu. C’est le plus souvent un toponyme désignant un endroit feuillu, un petit bois (sen attesté en ancien français pour le mot "rameil"). Le rapport avec la fête des Rameaux semble douteux (cet emploi du terme ne date que du milieu du XVIe siècle). On peut éventuellement envisager un surnom pour un pèlerin (voir Paumier). Variantes et formes voisines : Ramau (40, 89), Ramaud (87), Ramault, Ramaut (59), Ramaux (39, 86), Rameaud (87), Rameaux (39, 87, 71), Rameil (09, 83), Ramel (74, 83, 43).
Ramesée Porté en Belgique, c’est sans doute un toponyme avec le sens de lieu boisé (dérivé de rameau).
Ramez Porté dans le Nord-Pas-de-Calais et rencontré aussi sous la forme Rametz, c’est une variante de Ramet, Ramette (même région), qui désigne un lieu boisé, abondant en feuillage.
Ramirez Nom castillan formé sur le nom de baptême Ramiro, avec le suffixe de filiation -EZ (Ramiro est issu d’un nom de personne germanique, Radamir). Variante : Ramires.
Ramis Nom catalan ou castillan. Origine incertaine, on hésite entre un dérivé de ram (= branche, rameau) et un nom de personne d’origine germanique.
Ramoisy Rare, le nom est surtout porté en Belgique. Il pourrait désigner celui qui est originaire de Ramousies, dans le département du Nord. Le toponyme, mentionné sous la forme Ramulgiis en 1103, signifie ‘le domaine de Ramoldus’ (nom de personne germanique).
Ramolu Le nom est porté dans l’Aisne. On trouve dans le Nord-Pas-de-Calais la forme voisine Ramoleux, qui permet d’en comprendre le sens : il désigne un rémouleur (ancien picard "rameuleu" = rémouleur).
Ramon, Raymond, Rémond Nom de personne d’origine germanique, Raginmund (ragin = conseil + mund = protection).
Ramona Matronyme formé sur Ramon, qui est présent sans interruption depuis le XIIIe siècle à Collioure (P-O).
Ramonatxo Nom d’origine espagnole ou basque (Ramonacho) catalanisé. Sans doute un dérivé de Ramon. Au XIXe siècle, presque tous les Ramonatxo se trouvaient à Porta et à Porté-Puymorens (P-O), et ils étaient nombreux.
Ramonbordes Surtout porté dans les Landes (variante : Ramombordes), désigne celui qui habite un lieu-dit Ramonborde(s) ou en est originaire. Signification : la ferme de Ramon (= Raymond).
Ramond Nom de personne d’origine germanique, Raginmund (ragin = conseil + mund = protection). Le patronyme est surtout porté dans la Haute-Garonne et dans le Tarn. C’est l’équivalent du français Raymond.
Ramonde Porté en Espagne, c’est un nom galicien qui semble correspondre au prénom Raymond. Rencontré parfois dans le Sud-Ouest c’est un matronyme correspondant à Raymonde.
Ramondou Diminutif de Ramond (= Raymond) porté dans la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne. Variante : Ramondoux (47).
Ramoneda Il s’agit au départ d’un toponyme, qui est une transformation par métathèse de romaneda (= lieu où pousse le romarin), correspondant au catalan romanineda.
Ramonet Hypocoristique de Ramon (suffixe -ET). Notons cependant qu’en occitan un ramonet était un métayer ou un maître-valet.
Ramos Nom très fréquent en Espagne, qui est lié à la fête des Rameaux. Peut désigner un enfant né le jour des Rameaux ou pendant cette période, mais le nom peut aussi avoir été donné sans rapport de date. Ramos est également un toponyme, aussi bien en Espagne qu’au Portugal.
Rampal Le nom est surtout porté dans les Bouches-du-Rhône. Il pourrait désigner celui qui est originaire de Rampale, hameau à Saint-Cyr-sur-Mer (83). Mais le dictionnaire de M.T. Morlet y voit l’ancien occitan rampalm (= rameau que l’on fait bénir le Dimanche des Rameaux).
Rampillon, Rempillon Sans doute un toponyme désignant une pente (diminutif de rampe).
Ramseyer Nom surtout porté dans le Haut-Rhin. Variantes : Ramseier, Ramsayer, Ramsaier. Semble désigner celui qui est originaire de Ramsei, localité suisse dans le canton de Berne.
Ramuz Nom porté en Savoie et en Suisse (variante Ramus). On le considère comme un toponyme désignant un endroit boisé, ombragé (équivalent du mot ramée). On trouve également en Savoie la forme Ramaz.
Ranc Voir Rang.
Rancher, Ranchier Nom de personne d’origine germanique, Ranchari (ranc = courbé + hari = armée). On trouve les Rancher surtout dans l’Indre-et-Loire et la Vienne. Quant aux Ranchier, beaucoup plus rares, on les trouve en Provence (13, 84).
Ranchon Nom porté dans l’Ardèche et les départements voisins. C’est un diminutif de Ranc, Rang, qui peut désigner soit un rocher escarpé (toponyme), soit un boiteux (sobriquet).
Rancière C’est dans les Pyrénées-Orientales que le nom est le plus répandu, notamment à Rivesaltes. Il ne semble cependant pas catalan, et devrait désigner celui qui est originaire d’une lieu-dit Rancière, à rapprocher de Rancier. On trouve des hameaux appelés (le) Rancier à Millac (86) et à Sidiailles (18). Le nom de famille Rancier existe aussi, on le rencontre surtout dans la Creuse et en Bourgogne. Il existe bien un lieu-dit Rancières, mais dans les Vosges (Tranqueville-Graux). Enfait, le nom Rancière semble une déformation de Roncière (lieu où poussent les ronces).
Ranck Sans doute une variante du nom allemand Rank, avec deux sens possibles : soit un surnom pour une personne svelte (moyen-bas-allemand "rank"), soit un toponyme ou un surnom (= courbe, sinueux, tordu).
Randoin Surtout porté dans l’Allier, c’est un nom de personne d’origine germanique, Randwin (rant = bouclier + win = ami). Variante : Randoing (03). Diminutifs : Randouineau, Randuineau (41).
Randon Le nom est surtout porté dans le Gard et l’Hérault, où il désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Randon (qu’on retrouve notamment dans les deux communes de Rieutort-de-Randon et Châteauneuf-de-Randon, dans la Lozère). Le toponyme est formé sur le mot gaulois "randa" (= limite, frontière), qui a été conservé en occitan avec le sens de "haie". Diminutifs : Randonneix (23, nom d’un hameau à Châtelus-le-Marchaix), Randonnet (85, 51 notamment), Randonneau (23). A noter cependant que M.-T. Morlet voit en Randon un nom de personne d’origine germanique, Rando (racine "rant" = bouclier), solution qui est possible dans certains cas, notamment en Picardie, où il y a aussi des Randon.
Rang Nom porté dans la région stéphanoise, également présent en Alsace. De nombreuses solutions sont possibles, au moins deux par région ! Dans le Forez, on a le choix entre un toponyme désignant un rocher escarpé et un sobriquet appliqué à un boiteux. En Alsace, on préfèrera le moyen-haut-allemand range (allemand actuel Range) désignant un galopin, un garnement, mais M.T. Morlet propose une autre solution, le nom de personne germanique Ranco (rank = courbé, sinueux). Précisons, histoire de compliquer les choses, que ce nom germanique et le terme occitan signifiant boiteux ont la même étymologie. On rencontre aussi le nom sous la forme Ranc (07, 48).
Ranger Nom porté en Poitou-Charentes et dans le Limousin. Variantes : Rangier (16, 84), Rangé (85, 89). C’est un nom de personne d’origine germanique, Ranghari (rang = courbé + hari = armée).
Rango (de) Le nom de famille De Rango est fortement localisé en Calabre. Il désigne celui qui appartient à la famille de Rango, sans doute nom de personne d’origine germanique (racine rank, rang = courbé, sinueux). A noter aussi le nom allemand von Rango, que je ne saurais expliquer de façon certaine (peut-être la localité de Rangau en Bavière ? peut-être là encore un nom de personne ?), mais qui a pu dans certains cas être francisé en ‘de Rango’.
Rangoly Le nom est porté en Martinique. Il pourrait être d’origine gasconne, à rapprocher de Rangole, Rangolle, Rangoline, noms rencontrés dans les Pyrénées-Atlantiques. Signification : sans doute terre franche, exempte de droits seigneuriaux. Deux hameaux s’appellent Rangole à Aydius (64). Rangoly pourrait aussi être une forme gasconne de Francolin, diminutif du nom de personne d’origine germanique Francoul.
Ranguetat Patronyme rare porté en Béarn (64). Variantes : Ranquetat, Renguetat. Il correspond au mot occitan franquetat (= franchise), qui a pu désigner en toponymie une terre franche, libre de droits. Il existe un hameau appelé Ranquetat à Rivehaute (64).
Ranieri Très fréquent dans toute l’Italie, c’est un nom de personne d’origine germanique, Raginhari (ragin = conseil + hari = armée). Formes voisines : Raniero, Rainiero, Rainieri, Rainero, Raineri, Raneri, Renieri, Renièr, Rineri, Rinieri.
Rannou Nom essentiellement porté dans le Finistère. C’est un ancien nom de baptême, mentionné dans les textes dès le XIe siècle. Sens incertain : la recherche d’une racine bretonne ne donne pas grand-chose (ran = part, portion n’est guère satisfaisant). Mieux vaut envisager un nom de personne d’origine germanique, Hramnwulf (hramn = corbeau + wulf = loup), qui est à l’origine des noms Ramnout et Ramnoux (87).
Ranque Nom surtout porté dans les Pyrénées-Atlantiques. On le trouve aussi dans le Vaucluse. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Ranque. Cinq hameaux des Pyrénées-Atlantiques portent ce nom (communes de Lacadée, Bournos, Uzein, Lasseube, Gelos). La signification du toponyme est moins évidente : en Béarn, on peut en effet penser que Ranque est une variante de Franque (terre franche de droits seigneuriaux). Mais le mot ranc désigne aussi dans toute l’Occitanie un rocher, un lieu rocailleux.
Ransinangue Le nom est porté dans les Landes. Variante : Rancinangue. On trouve aussi dans les Landes et la Gironde les noms Ransinan, Rancinan. Les finales -angue et -an (suffixes servant à former des noms de domaines gallo-romains) semblent montrer qu’on a affaire à des toponymes. Reste à les localiser et à en comprendre le sens. A noter que le r initial peut correspondre au gascon hr-, lui-même équivalent de fr- (ce qui nous donnerait des formes Fransinangue, Fransinan).
Rantrua Porté dans les Alpes-Maritimes, le nom paraît originaire de La Brigue, où il est attesté en 1435. Je n’en sais pas plus.
Ranvier Surtout porté dans le Puy-de-Dôme, désigne celui qui est originaire de Ranvier, hameau à Auzelles, dans le même département.
Raoulas Porté en Normandie (76) et en Picardie (80), également présent dans le Morbihan, c’est un dérivé de Raoul, soit comme nom de personne, soit comme toponyme.
Raoult Nom surtout porté en Bretagne (22). Voir Rault pour le sens.
Raout C’est dans le département du Nord que le nom est le plus répandu. C’est un nom de personne d’origine germanique, à rapprocher de Rault (voir ce nom).
Raoux Variante de Raoul (voir Rault), surtout rencontrée aux confins de l’Auvergne (07), mais aussi dans les Vosges.
Raphalen Tout comme Raphal, le nom est porté dans le Finistère. C’est une forme bretonne du prénom Raphaël.
Raphanaud Nom originaire de la Creuse. Semble correspondre au latin raphanus (= raifort). Peut-être le surnom d’un producteur ou d’un marchand de radis noirs. Autre possibilité : diminutif de Raffin, nom de personne d’origine germanique.
Raphoz Porté en Haute-Savoie, c’est un nom de sens incertain. Félix Fenouillet le rapprochait de Raphin, et faisait des deux patronymes des diminutifs de Séraphin (on pensera aussi au prénom Raphaël). Le dictionnaire de M.T. Morlet voit pour sa part dans tous ces noms en Raph- des dérivés de l’ancien occitan "raphe" (= raifort, radis noir). On peut aussi penser à l’ancien français "rafos" (= excavation, fouille).
Rapicault Le nom est surtout porté dans la Sarthe (également 49, 37). C’est sans doute un dérivé du verbe repiquer, avec un sens qui reste à préciser. A noter cependant que, pour M.T. Morlet, Rapicault est un dérivé du nom de personne d’origine germanique Rapaud.
Rapidel Le nom est surtout porté dans les Pyrénées-Orientales (Fosse). Sens incertain : le rapprochement avec l’adjectif ‘rapide’ semble s’imposer, mais les apparences peuvent être trompeuses.
Rapidie Le nom est porté dans les Charentes, où l’on trouve aussi la forme Rapidy. Sens obscur. Le rapport avec l’adjectif ‘rapide’ semble s’imposer, mais n’est pas convaincant.
Rapinel Surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine, c’est un diminutif de Rapin (85), Rapine (45), des noms qui n’ont à mon avis rien à voir avec quelque menu larcin. Tout comme Rabin, Rabine ou Rabinel, ils désignent un ravin ou un terrain raviné. Formes voisines : Rapina, Rapinat (86, 23), Rapineau (89), Rapinet (16).
Rapiteau Surtout porté en Vendée, c’est un nom de sens incertain, à rapprocher de Rapit (87), lui aussi obscur.
Rapnouil Patronyme porté en Dordogne, dont je n’arrive pas à trouver la signification. Peut-être des variantes anciennes permettraient-elles de résoudre le problème. Si vous pouvez m’aider, n’hésitez pas.
Raposo Fréquent au Portugal et en Espagne, le nom est lié au renard (raposa ou raposo dans les deux langues), soit comme surnom, soit comme toponyme. Avec le même sens : Raposa.
Rapp Nom alsacien signifiant corbeau (allemand rabe).
Raquin Porté en Saône-et-Loire et dans la région lyonnaise, c’est un diminutif de Raque, nom de personne d’origine germanique (Rako, formé à partir de ragin = conseil). Double diminutif : Raquinard (16). Avec un autre suffixe : Raquet, Raquez (Nord, Picardie).
Rascagnères Le nom est porté dans un secteur allant des Pyrénées-Orientales à la Haute-Garonne. C’est un dérivé du verbe occitan rascanhar (= égratigner), qui devrait désigner un lieu où abondent les ronces. Variantes : Rascagnières, Rascanières, Rasquanières (portées le plus souvent dans l’Aude).
Rascalon Le nom est surtout porté dans la Lozère. On le rencontre sous la forme Rascalou dans l’Aveyron. C’est un terme qui désigne en occitan du Rouergue une noix dépouillée de son brou ou une noix sèche. Reste à savoir le sens exact du surnom. A noter qu’un hameau s’appelle le Rascalou à Molières, dans le Lot.
Rascle Nom assez courant dans la Haute-Loire et les départements voisins. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Rascle. Dans la Haute-Loire, un hameau porte ce nom à Yssingeaux. Sens du toponyme : roche calcaire fissurée par les eaux.
Rascol Surtout porté dans le Tarn, paraît être un surnom lié à l’occitan "rascol" (= chien pelé), mais il est possible que le nom ait eu autrefois un autre sens (celui de "terre aride" ne serait pas étonnant).
Rasez Assez rare, le nom est surtout porté dans le Nord, où on trouve aussi la forme Raset. Deux possibilités : soit un diminutif de ras (= rasé, tondu), soit un diminutif de Rasse (voir ce nom), sur lequel sont formés les noms Rasset (76, 02) et Rassez (59).
Rasigade Nom rencontré en Languedoc et en Provence. Désigne celui qui habite un lieu-dit appelé Rasigade ou qui en est originaire. Un tel toponyme existe dans l’Albigeois, mais on peut le rencontrer dans d’autres régions. Il signifie : lieu abondant en racines, en souches (occitan rasic = racine). Le village de Rageade, dans le Cantal, a exactement la même étymologie.
Raspaud, Raspaut voir Respaut.
Rassat Essentiellement porté en Charente, le nom se rencontre aussi dans la Haute-Vienne et en Savoie. Son sens est incertain : en Savoie et dans l’Est, c’est un toponyme associé à un bois, une forêt, sans doute dérivé du verbe rassier (= scier). Le sens est peut-être le même en Charente et en Limousin, mais on pensera aussi à l’occitan ‘raissa’ (= bande de terre) ou au participe passé du verbe ‘rassar’ (= mettre au rebut, terme utilisé en particulier pour le grain que l’on écartait de la récolte et que l’on donnait aux bêtes).
Rasse Surtout porté dans la Somme et la Seine-Maritime, c’est peut-être un nom de personne d’origine germanique, Rasso, Ratho (racine rad = conseil). A noter cependant que le mot "rasse" a désigné une scie en ancien français, et est qu’il est également une variante de "rase" (= fossé, rigole).
Rasseneur Porté dans le Nord et les Ardennes ainsi qu’en Belgique, le nom pourrait venir de l’ancien français rassener, un verbe qui signifiait soit ‘revenir’, soit ‘signifier de nouveau’ (terme juridique). Une origine wallonne n’est cependant pas impossible : le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane propose un dérivé du verbe borain rachener (= glaner le charbon sur le terril). Variante : Racheneur.
Rassiguier Nom rare porté dans l’Aude et l’Hérault. Voir Rességuier pour le sens.
Rastello, Rastelli, Rastrelli Nom italien qui désigne en principe un râteau, et donc celui qui utilise cet outil ou le fabrique. Je suis quand même étonné par la fréquence importante du nom.
Rastoueix Porté dans la Creuse, le nom s’écrit aussi Rastoix (23, 63), mais il est plus fréquent sous la forme Restoueix (87). Autres variantes : Restoix, Restouex. C’est un toponyme : un village de la Creuse s’appelle Le Retoueix (commune d’Aulon). Signification : peut-être un dérivé de "raste" (= sec, aride), mais on pensera plutôt au chaume ("rastolh").
Ratabouil, Rataboul On rencontre ce nom dans l’Aude et les départements voisins (34, 81). On trouve également la forme Rotaboul (81), et surtout Routaboul (12, 81). Tous ces noms ont la même origine, le latin rutabulum (= barre utilisée par le boulanger pour remuer les braises du four, également appelée fourgon), qui a donné l’occitan redable. Il pourrait donc s’agir d’un surnom donné à un boulanger. Pour l’anecdote (mais allez savoir !) précisons qu’en latin rutabulum désignait aussi le membre viril.
Ratajczak Dérivé filiatif formé sur Rataj, qui désigne en polonais ("rataj") un paysan. Avec une autre finale : Ratajczyk.
Rateau Surtout porté dans les Charentes et la Haute-Vienne, le nom a pu désigner celui qui utilisait un râteau. Mais il doit plutôt s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Ratwald (rad = conseil + waldan = gouverner). Variantes : Ratau, Rataud, Ratault, Rateaud (Poitou-Charentes, Vendée), Rataux (51, 71), Rateaux (60, 16).
Ratel Nom courant en Normandie et en Picardie. Désigne celui qui utilise un râteau, notamment pour ramasser les foins.
Räter Très rare, le nom est alsacien ou allemand. Il devrait s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, sans doute Rathari (voir Rattez). A envisager aussi le surnom possible d’un charron (moyen-haut-allemand "rat" = roue). Le nom est plus fréquent sous les formes Rader, Räder.
Rathbeger Bien que porté dans le Sud-Ouest, le nom paraît venir de l’Est. Il pourrait s’agir d’une métathèse de Rathgeber (= conseiller).
Rathonie Nom porté dans le Limousin, essentiellement en Corrèze. Désigne celui qui est originaire de La Rathonie, hameau de la commune de Naves (19). Sens du toponyme : sans doute le domaine de Rathoin, nom de personne d’origine germanique.
Ratineau Porté dans la Haute-Vienne et la Dordogne, le nom s’écrit aussi Ratinaud, Ratineaud. Avec un autre suffixe : Ratinet (23). Sens incertain. Peut-être le diminutif d’un nom de personne germanique formé sur la racine "rad" (= conseil). Un éventuel lien avec le rat semble moins crédible.
Ratinier Surtout porté dans l’Allier, le nom est à rapprocher des formes Ratigner, Ratignier (69), Ratignet, Ratigniet (03). Sens incertain. Peut-être un toponyme : un hameau s’appelle Ratignié à Poule-lès-Echarmeaux (69), un autre Ratignet à Laprugne (03). On pensera aussi à un diminutif de nom de personne germanique formé sur la racine "rad" (= conseil).
Ratte Nom porté en Franche-Comté, notamment dans le Jura, également présent dans le département du Nord. Sens incertain. Le mot "rate, ratte" a le sens de "souris", mais il semble que dans le Jura on ait affaire à un toponyme, nom de plusieurs hameaux et lieux-dits en Bourgogne et en Franche-Comté.
Rattez Nom porté dans le département du Nord. C’est une variante de Ratier, Rattier (61, 80, 85, 87), nom de personne d’origine germanique, Rathari (rad = conseil + hari = armée). Autres formes : Rathié (82), Rathier (16, 87). Autre sens possible : l’ancien français ratier désignait un avare, également un voleur, un pillard.
Ratton Nom porté dans la région lyonnaise (01, 69), renontré aussi sous la forme Raton (23, 69). S’agit-il d’un petit rat (sobriquet), comme le proposent généralement les dictionnaires ? Peut-être. Mais on peut aussi avoir affaire à un toponyme (cf. le hameau du Raton à Bessenay, dans le Rhône), ou a un nom de personne d’origine germanique formé sur la racine rad (= conseil).
Raturas Nom porté en Corrèze. Variante : Raturat. Il semble s’agir d’un toponyme, à rapprocher de la Rature, hameau à Bourran (47). Sens incertain.
Ratzmann Un nom d’origine allemande. C’est vraisemblablement un sobriquet s’appliquant à celui qui dort comme un loir (ratz = loir, marmotte + mann = homme). A noter cependant que M.T. Morlet donne une autre explication : un dérivé de Ratz, ancien nom de personne formé sur rad (= conseil).
Raucent Le nom est porté en Belgique. On le rencontre en Picardie sous la forme Rauscent. Autres variantes : Raussin, Raussain, Raussent. Il semble que ce soit un dérivé de Raus, cas-sujet médiéval de Raoul. Une certitude en tout cas : Rausin est fréquemment attesté comme nom de personne au Moyen Âge. Le dictionnaire des noms de famille en Belgique romane cite un Rausin l’eschevin à Orval en 1244.
Rauch, Rauh Nom porté en Alsace-Lorraine. C’est un sobriquet désignant une personne hirsute ou très poilue (cf les adjectifs allemands rauch et rauh, du moyen-haut-allemand rûch, rûh).
Raucroix Porté en Belgique, le nom désigne celui qui est originaire de Rocroi, ville des Ardennes proche de la frontière. Variantes : Raucroy, Rocroix, Rocroy. Signification du toponyme (Raucroy en 1455) : la croix de Raoul, le mot ‘croix’ pouvant avoir ici le sens de carrefour.
Raufast Nom surtout porté dans l’Ariège (variante Raufaste). Désigne celui qui est originaire de Raufaste, hameau de la commune de Seix (09), près de Saint-Girons.
Raulais Porté dans l’Ouest (35, 44), c’est un dérivé de Raul (= Raoul), soit comme diminutif, soit comme toponyme : un hameau s’appelle la Raulais au Mesnil-Tove (50).
Raulet Le nom est notamment porté en Bretagne (22) et dans la Marne. Dans la plupart des cas, c’est un diminutif de Raul (= Raoul), mais Raulet est parfois attesté comme variante de Ravelet (voir ce nom), on en trouve un exemple en Belgique au XVIe siècle.
Raulin Porté dans les Ardennes et la Meuse ainsi qu’en Normandie (76), c’est un diminutif du prénom Raoul. Variante : Raullin (51). Matronymes : Rauline, Raulline (50).
Rault Un nom très fréquent en Bretagne. J’aurais pour ma part tendance à en faire une variante de Raoul, mais M.T. Morlet y voit plutôt le nom de personne d’origine germanique Radwald (rad = conseil + wald = qui gouverne). la différence n’est d’ailleurs pas énorme, puisque Raoul correspond au nom germanique Radwulf (seule la dernière racine change, wulf = loup).
Rauner Nom très présent en Alsace, soit formé sur un toponyme (Raun/Rauner), soit du moyen haut allemand rûner (= diffamateur), selon Bahlow (Deutsches Namenlexikon).
Raunier Pourrait désigner celui qui arase, qui aplanit un sol (ancien français raonir, verbe de même sens).
Rautou Nom porté dans le Lot, la Dordogne et la Corrèze. Sens incertain : peut-être un toponyme évoquant une terre défrichée. Un hameau s’appelle Routou à Anzex (47).
Raux Nom rencontré à la fois dans l’Est et dans l’Ouest. Dans les deux cas, il s’agit vraisemblablement d’une variante de Raoul (pour l’explication de ce nom, voir Rault).
Rauzy Le nom est surtout porté dans l’Ariège. Sens incertain : peut-être un lieu où poussent les roseaux (occitan "raus"). A noter aussi le mot "rausilh", désignant soit un lardon rissolé, soit un bout de planche. En composition : Rauzy dit Couille, Rauzy dit Mauferas, Rauzy dit Toutou (noms rencontrés à Auzat). Variantes ou formes voisines : Rauzi, Rauzil.
Ravache On rencontre surtout ce nom dans l’Ille-et-Vilaine. Peut-être un toponyme ayant le sens de terrain inondé ou raviné (que l’on retrouve dans Ravachol, mais c’est un nom du Forez). Peut-être aussi une variante du picard Rabache (en ancien français sorte de caleçon qui couvrait l’ensemble des jambes. Vient de rabe = mollet).
Ravail Surtout porté en Charente, c’est un toponyme devenu nom de famille. Un hameau s’appelle Ravail à Sainte-Sabine-Born (24). Sens incertain, à rapprocher peut-être de Ravel (voir ce nom) ou du verbe "ravailler" (= ravaler, abaisser). On trouve les noms voisins Ravailhe et Ravaille en Languedoc (81, 34, 12). Diminutifs : Ravaillaud, Ravaillault, Ravaillaux, Ravailleau (Poitou). Autre dérivé probable : Ravailler (54, 51).
Ravaine Nom porté en Lorraine (57, 55, 54). Le nom désigne en ancien français la rave ou le raifort (latin raphanum). Sans doute le surnom d’un producteur ou d’un marchand de raves.
Ravard Porté notamment dans les Deux-Sèvres (également 44, 49), désigne selon M.T. Morlet un producteur de raves. Il pourrait cependant s’agir, tout comme Ravaud (85, 36, 71), d’un toponyme avec le sens de terrain raviné. Variante : Ravart (85, 44, 49). A noter qu’un hameau s’appelle Ravaud à Aussac (16).
Ravat Nom porté dans l’Allier et la Saône-et-Loire, ainsi que dans la Loire. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Ravat. A noter le hameau de Ravat et du Petit-Ravat à Saint-Pierre-Laval (03), ou encore celui du Ravat à Marcilly-le-Châtel (42). Le toponyme est également très présent dans l’Isère et dans l’Ain. Sens incertain : peut-être une terre inculte.
Ravaux Le nom est porté dans l’Aisne, ainsi que dans la Marne et le Nord-Pas-de-Calais. On le rencontre aussi en Belgique. Sens incertain. Le terme se rencontre dans les Ardennes ("ravaud") comme toponyme avec le sens d’écoulement d’un torrent, ravine. On a aussi appelé "ravaux" de grandes perches garnies de branches utilisées pour la chasse aux oiseaux.
Ravel Surtout porté dans la Loire et la Haute-Loire, c’est un toponyme (nom d’une commune du Puy-de-Dôme et de plusieurs hameaux). Sens incertain. Tout comme Revel (12, 11, 01), le nom est à rapprocher de l’italien Revello, Revelli (Ligurie) et de sa variante Ravelli (Lombardie). On pourrait avoir affaire à un diminutif du latin rivus (= cours d’eau), ayant désigné au départ un fossé protégeant une fortification, puis une fortification (cf. le diminutif ravelin, désignant une fortification avancée, une demi-lune, en italien rivellino, revellino). Le rapport avec les raves, parfois évoqué, semble peu convaincant, par contre celui qui est fait avec l’adjectif ‘rebelle’, désignant une forteresse inexpugnable, est une solution intéressante.
Ravelet Le nom est surtout porté dans les Vosges (également 77, autrefois aussi 08, 52 et surtout 51). Il semble que ce soit un toponyme (cf. le Ravelet, lieu-dit à Chevillon, dans la Haute-Marne). Signification : petit ravin (sens attesté pour "revelet" en Champagne).
Ravenel Nom porté dans l’Ille-et-Vilaine et le Calvados, ainsi que dans les Ardennes. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Ravenel, toponyme fréquent lié à la culture des raves, des radis. Formes voisines : Ravenaud (17), Ravenaux (02), Raveneau (49, 89), Raveneaux (02, 77), Ravenelle (41), Ravenet, Raveney, Raveniaud (70, 71).
Raverat Porté en Bourgogne (89, 21), c’est un diminutif de Ravier (voir ce nom).
Raveydts Porté en Belgique, le nom est apparemment une germanisation de Ravet, toponyme qui semble désigner un petit ravin, un ruisseau.
Ravichon Assez rare, le nom est porté dans l’Ain et le Rhône. Il pourrait être originaire de Savoie, où un hameau s’appelle Ravichon dans la commune du Châtel. Cependant, les plus anciennes mentions connues le situent dans le Rhône (début du XVIIe siècle). Variante probable : Rabichon (23, 69). Sens incertain.
Ravier Nom surtout porté en Savoie. On a l’habitude d’y voir le surnom d’un producteur de raves. A noter cependant qu’il peut aussi s’agir d’un toponyme : deux hameaux de la Loire s’appellent Le Ravier. On trouve aussi un hameau nommé Ravier en Haute-Savoie (Cercier), mais il n’est pas certain que le toponyme soit ici antérieur à l’anthroponyme. A Louhans, le mot ravier désignait une sorte de silo pour stocker les céréales.
Ravignat Nom porté en Belgique (également présent au Canada), dont on trouve des formes voisines dans le nord de la France, notamment dans les Ardennes : Ravignaux, Ravigneaux, Ravignon, Ravignot, Ravigny. Il semble s’agir de toponymes, rencontrés d’ailleurs dans plusieurs régions françaises, mais curieusement pas dans les Ardennes. Si l’on suit l’interprétation de Dauzat, ils viendraient du verbe ravignier (= renouveler une vigne).
Ravigné Désigne celui qui est originaire de la commune de Ravigny, dans la Mayenne.
Ravinel Surtout porté dans l’Ardèche, le nom désigne un petit ravin. Autres diminutifs de "ravin" : Ravinal (83), Ravinaud (24), Ravineau (41), Ravinet (01, 69, 70). Le nom Ravin est pour sa part porté dans l’Yonne, ainsi qu’en Martinique. On trouve la forme Ravine en Dordogne.
Ravix Surtout porté dans l’Isère, ce nom se retrouve dans le hameau des Ravix, à Villard-de-Lans (38). C’est un toponyme évoquant un cône de déjection (cône alluvionnaire déposé par un torrent), ou tout simplement un ravin.
Ravon Le nom est surtout porté en Vendée et dans les Charentes, on le rencontre aussi dans les Vosges. Dans ce dernier département, il désigne celui qui est originaire de Raon, nom de trois communes vosgiennes. Ailleurs, ce devrait être un nom de personne germanique, Rado, Radonis, devenue Raon, puis Ravon pour éviter un hiatus (hypothèse de M.-T. Morlet). On ne peut cependant éliminer totalement un rapport avec la rave (radis, navet et autres racines comestibles). Diminutifs : Ravonel (74), Ravonnaux, Ravonneau, Ravonneaux (39).
Ray Nom surtout porté dans l’Allier, la région lyonnaise et la Bourgogne. C’est un toponyme désignant une source jaillissante (latin radius, qui donne le français rai).

Retour à la page d’accueil du dictionnaire