A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par R

Raab-Ray
Rayer-Reynal
Reynard-Robic
Robidel-Rosselet
Rosselle-Rysermans

Robidel Nom porté dans la Manche, à rapprocher de formes telles que Robida (02), Robidaire (53), Robidas (72), Robidat (50), Robidet (Picardie). Je n’ai pour l’instant aucune explication sur ces noms. S’agit-il de diminutifs de Robert ? De noms ayant un rapport avec le verbe rober (= voler) ou avec la couleur rouge ? Ou bien y a-t-il une autre solution ?
Robier C’est dans le Lyonnais que le nom est le plus répandu, mais on le trouve aussi dans d’autres régions (Poitou, Sud-Ouest). Variante : Robié. Signification probable : voleur, larron (sens de l’ancien français robier). Autre sens possible : fabricant d’habits.
Robillard Diminutif (éventuellement péjoratif) du prénom Robert, porté notamment dans le Pas-de-Calais et l’Eure-et-Loir. Variantes : Robiliard, Robiliart, Robillart, Robilliard, Robilliart. Avec d’autres suffixes : Robillaud (03, 36), Robillon (63, 89), Robillot (58, 88).
Robin Très fréquent, c’est un diminutif de Robert porté dans toute la France, mais surtout en Vendée. Diminutifs : Robinard (35), Robinat (36), Robinaud (17), Robinault, Robinaut (35), Robinaux, Robineaux(72), Robineau (49), Robineaud (79), Robinet (08, 55), Robino (56). Matronymes : Robine (50), Robinette (02).
Robini Le nom est porté dans les Alpes-Maritimes. Rare en Italie, il y est plus fréquent sous la forme Robino (Piémont). C’est l’équivalent du français Robin (voir ce nom).
Robino Diminutif de Robin (lui-même diminutif de Robert) porté dans le Morbihan. On trouve dans l’Est la forme Robinot (88 surtout).
Robinson Diminutif de Robin (lui-même formé sur Robert), surtout porté aujourd’hui à Paris et dans les départements d’Outre-Mer. Le nom est également fréquent en Angleterre (= fils de Robin).
Robion Contraction de Robillon, diminutif de Robert, le nom est porté en Vendée et en Charente-Maritime. On trouve aussi le nom de famille en Provence, où il désigne celui qui est originaire de Robion, nom d’une commune du Vaucluse et d’un hameau à Castellane (04).
Robitaille Nom porté en Picardie, très présent aussi au Québec. Variantes ou formes voisines : Robitail, Robitaillie. Le sens en est assez obscur. On m’a proposé la taille, le taillis de Robin, autrement dit un toponyme, mais je ne trouve aucune trace d’un tel toponyme.
Robles Nom castillan. Toponyme désignant un lieu où poussent les chênes.
Roblet Porté notamment dans le Cher et la Saône-et-Loire, c’est une contraction de Robelet (56, 59, 70), diminutif de Robert. Matronyme : Roblette (28, 45). Avec des terminaisons différentes : Roblain (17, 58, 80), Roblein (21), Roblin (85, 58), Roblique (60, 62), Roblot (21, 89).
Roblin Fréquent en Vendée mais aussi dans la Nièvre, c’est une forme contractée de Robelin, diminutif du prénom Robert.
Robo Porté dans le Morbihan, devrait être un diminutif de Robert, à rapprocher de Robic et Robiou. A envisager éventuellement : un diminutif du breton "rob" (= bonbonne).
Roboly Nom rare (Bouches-du-Rhône) rencontré aussi sous la forme Robolin (Bourgogne). Devrait être un diminutif de Robol, toponyme évoquant des eaux bouillonnantes.
Robreau Porté dans la Vendée, les Deux-Sèvres et les départements voisins, le nom s’écrit aussi Robereau. Il semble que ce soit le diminutif de Robier, nom rencontré dans la même région. Ce dernier nom paraît correspondre à l’ancien français "robier" (= voleur, larron). Un lien avec le prénom Robert n’est cependant pas impossible. À noter qu’un hameau ou une ferme s’appelle le Pré Robreau à Saint-Pierre-du-Chemin (85).
Robson En anglais, désigne le fils de Rob, hypocoristique du prénom Robert.
Robvieux Nom rare qui paraît être originaire de Normandie (quelques mentions dans l’Orne au XVIIIe siècle), ce qui en ferait une variante de Robveille (61, 76, 50), également écrit Robeveille. Fat-il y voir le porteur d’un habit vieux ("robe vieille") ? C’est possible, dans la mesure où on rencontre la forme Vieillerobe dans un département voisin (35). Mais il convient de rester méfiant, car il pourrait bien s’agir d’un toponyme (Robeville ?), nom de hameau ou de lieu-dit.
Roc voir Roch.
Roca, Roque, Roques Plutôt qu’un simple rocher, le mot désigne le plus souvent une fortification construite au sommet d’un rocher. Les noms Roque et Roques sont surtout portés dans le Tarn, l’Hérault et les Pyénées-Orientales. Quant à Roca, le nom peut-être catalan ou italien.
Rocaboy Nom assez fréquent dans les Côtes-d’Armor, rencontré aussi en Normandie. Variante : Rocabois. Désigne celui qui est originaire d’une localité ainsi appelée. On a le choix entre le hameau de la Rocabois à Ploeuc-sur-Lié, et celui des Rues Rocaboy à Plessala (22).
Rocand Rare, le nom est surtout porté en Vendée. Sens incertain, mais il pourrait s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Roccon (racine "hrok" = corneille), qu’on retrouve dans le nom des communes de Rocquancourt (14) ou de Rocquencourt (60, 78). À noter qu’un hameau s’appelle Le Bois Rocand à Bois-de-Céné (85).
Rocard Nom de personne d’origine germanique, Hrokhard (hrok = corneille + hard = dur). Le nom est assez fréquent en Poitou-Charentes et en Vendée. Variantes : Rochard (49, 22, 42), Rochart (59, 77).
Rocariès Sans doute un toponyme dérivé de rocar ou de roquer (ensemble de roches).
Rocca Variante italienne ou corse de Roca (= fortification bâtie sur une éminence rocheuse). A partir de ce nom, on a formé le corse Rocca-Serra, avec le toponyme Serra qui a le sens de plateau abrupt ou ligne de crêtes.
Rocco Equivalent italien du français Roch (voir ce nom), le nom de famille est très fréquent en Campanie, on le rencontre aussi dans le nord du pays et dans le Lazio. Avec pluriel filiatif : Rocchi (Lazio et plus généralement moitié nord de l’Italie, Corse). Autres formes : Roccio, Rocci (Italie du Nord, Lazio), Ruocco (Campanie), Rocchio. Dérivés : Roccelli, Roccetti (rares et difficiles à localiser), Rocchetti (Lazio, Marches), Rocchietti (Piémont), Rocchini (Corse, Toscane), Rocchino (Campanie, Calabre).
Roch, Roc Nom de baptême renvoyant au saint du même nom. Ce dernier, particulièrement vénéré dans le Midi, fut victime de la peste dont il guérit grâce à son chien, qui léchait ses bubons. Le nom est d’origine germanique, Hrocho (hruk = corneille). La forme Roc semble venir de Catalogne du Sud. A noter que le nom a été aussi porté par un évêque d’Autun.
Rocha Variante de Roca (= la roche, toponyme généralement lié à une fortification escarpée) portée en Galice.
Rochais Porté en Vendée et dans les Deux-Sèvres (variante : Rochai), c’est l’équivalent de l’ancien français "rochoi" (= rocher). Formes voisines : Rochaix, Rochay (01).
Rochas Nom surtout porté dans l’Isère, les Hautes-Alpes et le Vaucluse. C’est un toponyme très répandu dans cette région, où il désigne un lieu rocheux, généralement avec une forteresse.
Rochcongar Nom de famille assez rare porté dans le Finistère. C’est un toponyme (= la roche, la forteresse de Congar, voir ce nom). On n’en trouve aucune mention actuelle dans le Finistère. Le dictionnaire des noms de famille bretons (A. Deshayes) signale un lieu-dit portant ce nom à Tréguier (22). Variante ancienne : Rocongar. Le nom rare Roscongar devrait lui aussi en être une variante.
Roche Nom très fréquent dans le Massif Central (Ardèche, Cantal). Pour le sens, voir Roca.
Rocheblave Nom porté dans la Lozère. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (la) Rocheblave (= la roche bleue), sans doute le Château de Rocheblave à Ispagnac (48). A signaler aussi un hameau à Tresques (30).
Rochefoucauld (de la) Désigne celui qui détenait la seigneurie de La Rochefoucauld, en Charente. Sens du toponyme : la roche (= la forteresse) de Foucauld (nom de personne d’origine germanique). Première mention : Fulchaldus de Rocha (1019).
Rocheland Rare, le nom est porté à la Réunion. Difficile d’en connaître la région d’origine (quelques mentions dans les Ardennes autrefois, mais on peut tout imaginer, y compris un nom anglais). A noter, ce qui pourrait être éventuellement une piste, le patronyme Rochelandet en Franche-Comté (25, 70).
Rochelemagne Nom rencontré dans le Cantal et la Haute-Loire (variante : Rochelimagne). Désigne celui qui est originaire de Rochelimagne, hameau de la commune de Polignac (43). Sens du toponyme : la forteresse, le rocher (roche) au milieu des marécages (limagne). M.T. Morlet signale la forme Rocha Limanhas en 1368.
Rocher Fréquent dans la Mayenne et la Haute-Loire, le nom désigne en principe celui qui habite auprès d’un rocher, ou qui est originaire d’une localité appelée (le) Rocher. Il existe d’ailleurs dans la Mayenne un petit village nommé le Rocher (commune de Château-Gonthier), le toponyme se retrouvant dans le département de la Manche (commune de Brouains). Rocher est également le nom d’un village de l’Ardèche.
Rochereau Le nom est surtout porté en Vendée. C’est un toponyme désignant une petite roche, le terme "roche" ayant le plus souvent en toponymie le sens de forteresse construite sur un rocher. Avec le même sens : Rocherel. A noter qu’une commune de la Vienne s’appelle Le Rochereau. Porté au Québec, le nom de famille Rocheleau devrait en être une variante ou une forme voisine.
Rochette Le nom est surtout porté dans l’Ardèche et les départements voisins. C’est un toponyme, diminutif de Roche, terme utilisé au Moyen Âge pour désigner une forteresse construite sur un éperon rocheux. Le nom désigne donc une petite fortification.
Rochon Deux possibilités : soit un diminutif de roche, soit un diminutif du nom de baptême Roch. Le nom est fréquent dans le Puy-de-Dôme et dans la Loire.
Rochoux Nom porté dans l’Indre (également 63, 33). C’est sans doute un diminutif du mot roche, évoquant un petit rocher, un lieu rocheux. Variante : Rochou (86). Autre possibilité : diminutif du nom de baptême Roch.
Rocquancourt Plus fréquent sous la forme Roquancourt, le nom est à la fois porté dans le Calvados et dans l’Oise. Il désigne celui qui est originaire de Rocquancourt, commune du Calvados, ou de Rocquencourt, nom de deux communes de l’Oise et des Yvelines. Autres formes : Rocquencourt, Roquencourt (60). Signification : le domaine de Roccon, nom de personne germanique.
Rocque Porté dans la Somme et en Normandie (14, 28), c’est une variante de Roche (voir Roca pour le sens). On rencontre la variante Rocques surtout dans le Sud-Ouest (40, 47). A noter aussi la forme masculine Rocq (59, 76, 86).
Rocquet Le nom est notamment porté dans le Nord et les Ardennes, ainsi que dans la Vienne. Voir Roquet pour le sens.
Rocquin Le nom est surtout porté en Lorraine (54), mais on le rencontre aussi dans d’autres régions. On peut en faire un dérivé de roc (= toponyme), mais il s’agit plutôt d’un diminutif du prénom Roch (voir ce nom).
Rocray Porté aujourd’hui en Amérique, le nom se rencontrait autrefois dans le département de l’Eure. Il désigne celui qui est originaire du Rocray, ferme située dans la commune de Beaumesnil (27). Deux autres hameaux s’appellent Le Rocray dans le Calvados : à Saint-Denis-de-Mailloc et à Pont-d’Ouilly.
Roctou Nom très rare présent autrefois dans l’Eure-et-Loir. Il pourrait s’agir d’une déformation de Rocton (= Roqueton), toponyme ayant le sens de petite roche (petite forteresse située sur un rocher). Il existe un hameau Le Rocton à Janzé (35). Le nom Rocton est porté quant à lui dans la Mayenne et les départements voisins (72, 61).
Roda Nom de famille catalan ayant le sens de "roue". C’est en général un toponyme évoquant sans doute un moulin à eau.
Rodalec, Rodallec, Rodellec Nom breton. Sobriquet donné à celui qui a les cheveux frisés (sens de l’adjectif breton rodellek).
Rodde Nom surtout porté dans le Cantal. Variantes : Roddes (43), Rode (24). C’est un toponyme très fréquent dans le Massif Central, où il peut avoir deux sens : soit une roue de moulin, soit un lieu broussailleux.
Roder, Röder En France, le nom est surtout porté dans la Moselle. On le rencontre également en Belgique et en Allemagne. Il peut s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Hrodhari (hrod = gloire + hari = armée). On pensera aussi à celui qui est originaire de Rode, Roda, ou encore Roder, nom de nombreuses localités en Belgique, en Allemagne et au Luxembourg (le plus souvent liées au verbe "roden" = défricher, mettre en culture).
Rodi Désigne sans doute celui qui est originaire de localités italiennes appelées Rodi ou Rodio, toponyme dont le sens ne m’est pas connu. On envisage parfois celui qui viendrait de l’île de Rhodes, mais c’est moins probable.
Rodier C’est dans la Lozère que le nom est le plus répandu. On peut penser à un nom de métier, fabricant de roues, charron ( occitan "rodièr"), éventuellement à un nom de personne d’origine germanique (voir Roder). Cependant, la meilleure solution est peut-être un toponyme avec le sens de "moulin" : de nombreux hameaux s’appellent (le) Rodier, ils sont souvent liés à la présence d’un moulin (trois exemples dans la Haute-Loire, deux dans le Puy-de-Dôme). Dans la Lozère, il existe un moulin de Rodier à Châteauneuf-de-Randon. Variantes : Rodié (34), Roddier (63).
Rodière Le nom est surtout porté dans le Tarn. Variante : Rodières. Il s’agit d’un toponyme, sans doute dérivé de l’ancien occitan "roda" (= buisson, clairière). A noter cependant que le mot "rodiera" a aussi le sens d’ornière. Dans le Tarn, un hameau s’appelle Rodière(s) à Lisle-sur-Tarn, un autre La Rodière à Peyregoux.
Rodinger Ou Rödinger. C’est une forme allemande du prénom Roger (voir ce nom). Variantes : Rödiger, Rüdiger, Rudigier, Rüdinger. Dans certains cas, on peut aussi envisager celui qui est originaire d’une localité appelée Rödingen ou Rödigen, nom de plusieurs communes d’Allemagne.
Rodolphe Plus fréquent comme prénom que comme nom de famille, c’est un patronyme porté dans le Berry et le Limousin. Il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Hrodwulf (hrod = gloire + wulf = loup), parfois confondu avec Raoul, ce qui semble d’ailleurs le cas en Berry : Rodolphe, appelé aussi Raoul, fut archevêque de Bourges au IXe siècle.
Rodot Le nom est assez courant dans la Saône-et-Loire et dans l’Yonne. C’est sans doute le diminutif de Rode, Rodon, nom de personne d’origine germanique (hrod = gloire). On trouve d’ailleurs des Rodon dans l’Yonne.
Rodriguez, Rodrigues Nom ibérique formé à l’aide du suffixe -EZ sur le nom de baptême Rodrigo. Ce dernier provient d’un nom de personne germanique, Hrodric (hrod = gloire + ric = puissant). La forme Rodrigues est galicienne ou portugaise.
Roé Nom de personne d’origine germanique, Hrodhari (hrod = gloire + hari = armée).
Roeder Porté en Alsace et dans la Moselle, c’est une variante de Röder (voir ce nom). Dérivé : Roederer.
Roehri Porté en Alsace, c’est un dérivé de Roehr, variante de Rohr, Röhr (= roseau). On trouve aussi en Alsace les noms Roehric, Roehrich, Roehrig, qui semblent correspondre à l’allemand Röhricht (= lieu planté de roseaux) mais qui peuvent aussi être des variantes du nom de personne Roderich.
Roelandt Variante flamande du prénom Roland (voir Rolland). Autres formes : Roeland, Roelands, Roelandts, Roelant, Roelants. Les formes avec -s final comportent un génitif marquant la filiation.
Roelens Porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique, c’est une forme flamande du prénom Roland (voir Rolland), avec un s final marquant la filiation. Variante : Roelen.
Roelly, Roelli Nom rencontré dans l’Est (90 notamment), également présent en Suisse. Il s’agit sans doute d’un hypocoristique de Roland.
Roels Porté notamment dans le Nord, c’est un hypocoristique néerlandais (flamand) du prénom Roland.
Roemellen Ou Roemelen. Nom porté dans le Territoire de Belfort, rencontré aussi sous la forme Roemelin (68). Devrait être un diminutif de Romel, nom de personne d’origine germanique (Romilo, racine rom de sens incertain).
Roers Forme génitive de Roer, nom porté en Belgique qui semble correspondre au nom de personne d’origine germanique Hrodhard (hrod = gloire + hard = dur).
Roesch Surtout porté dans le Bas-Rhin, c’est un surnom donné à un homme rapide, vif (sens du moyen-haut-allemand resch). Variantes : Resch, Resche, Rösch.
Roessler Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Roessel, Rossel, nom entre autres d’une commune de Nord-Rhénanie-Westphalie. Peut aussi désigner un cavalier (Roß = cheval).
Roethel Nom rencontré en Alsace. Diminutif de Roth (Roeth), surnom donné à un rouquin.
Rofé, Rofe Il semble s’agir dans la plupart des cas d’un nom hébreu signifiant médecin.
Rogalle On trouve surtout en catalan la forme Rogall. Semble un sobriquet désignant une personne qui ronfle ou qui a une voix rauque. Rogalle semble être un matronyme. Etymologie : sans doute le latin raucus (= rauque).
Rogane Nom rare porté dans le Puy-de-Dôme, mais que les plus anciennes mentions connues situent dans l’Allier (XVIIe siècle). Variantes : Roganne, Rougane, Rouganne. Sens obscur. Peut-être un toponyme, mais je ne trouve rien qui corresponde. À envisager éventuellement l’occitan "reganhar" (= montrer les dents, rechigner, gronder), mais je n’y crois guère. Une autre hypothèse serait d’envisager la commune de Roanne, dans la Loire, avec un g épenthétique.
Rogard Porté en Bretagne, c’est l’équivalent du nom de personne d’origine germanique Rocard (voir ce nom). Variantes : Rogar, Rogart. Forme ancienne : Roguard.
Rogé Variante du prénom Roger, portée dans le département du Nord et dans le Sud-Ouest (65, 81).
Rogenmuser Rare et porté dans le Haut-Rhin, le nom semble venir de Suisse. Sens obscur : il semble qu’on puisse voir dans le premier élément l’allemand Roggen (= le seigle). Je n’en sais hélas pas plus.
Roger, Rogier Nom de personne d’origine germanique, Hrodgari (hrod = gloire + gari = lance).
Roget Très présent en Vallespir (Saint-Laurent de Cerdans), c’est un diminutif formé sur Roig (voir ce nom).
Rogier Variante du nom de baptême Roger (voir ce nom) portée à la fois dans le Nord et dans le Vaucluse. Variantes : Rogiers, Rogiez (59), Rogié (55, 46).
Rogissart, Rogissard Le nom se rencontre surtout dans les Ardennes. Il devrait désigner celui qui est originaire de Rogissart, hameau à Gespunsart (08). Sens probable du toponyme : l’essart (lieu défriché) de Rogier (= Roger).
Rognard Patronyme porté dans l’Ain et la Haute-Savoie. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit le Rognard : il en existe un dans la commune de Versailleux (01). Sens du toponyme : terrain rugueux, accidenté.
Rognon Nom surtout porté dans le Doubs (également 80, 77). C’est un toponyme évoquant un terrain rocheux ou un talus, nom de plusieurs hameaux et d’une commune du Doubs (pour laquelle on a aussi proposé comme étymologie Rogeno, nom de personne germanique).
Rogon Nom de personne d’origine germanique, Hrogo (hrok = corneille). On le rencontre en Bretagne (22, 35) et dans le Lot. Rogon est le cas-régime de Rogue, Rogues, des noms que l’on trouve en Normandie et en Bretagne, ainsi que dans le Forez.
Roh Nom porté en Suisse, rencontré en Alsace-Lorraine sous la forme Rohe. C’est sans doute une forme de Rode, nom de personne d’origine germanique (Hrodo, de hrod = gloire). Selon Bahlow (Deutsches Namenlexikon), le nom viendrait plutôt du latin Rufus.
Rohmer Egalement Röhmer. Assez répandu en Alsace, désigne un pèlerin, celui qui est allé à Rome. Variantes : Roehmer, Roemer, Römer.
Rohn Rencontré surtout en Alsace-Lorraine. Il semble que ce soit un toponyme désignant un cours d’eau, que l’on retrouve dans les villes allemandes de Rohne, Rohna. Variante : Rohne. Dérivé : Rohner. Il existe un ruisseau appelé la Rohne à Niederbruck (68).
Rohou Porté dans le Finistère, c’est un toponyme fréquent en Bretagne : plusieurs hameaux s’appellent (le) Rohou, presque tous situés dans le Finistère. Le toponyme est formé sur "roc’h" (= roche, forteresse sur un rocher). La finale -ou semble ici un diminutif plutôt qu’un pluriel.
Rohr Porté en Alsace et dans la Moselle, le nom signifie "roseau" en allemand. C’est donc un toponyme devenu nom de famille. On le retrouve en composition dans Rohrbach et son dérivé Rohrbacher, désignant celui qui est originaire d’un lieu appelé Rohrbach (le cours d’eau aux roseaux), nom d’une commune de Moselle et de nombreuses localités allemandes ou autrichiennes. Autre dérivé : Rohrhurst (= le bosquet aux roseaux, Hurst étant une variante de Horst).
Roi Le nom est porté en Poitou-Charentes, en Vendée et dans la Loire-Atlantique. Plus courant sous la forme Roy, il désigne un roi (voir Rey pour l’explication).
Roidor Le nom de famille est surtout porté dans le Jura. Sens incertain. On pensera bien sûr, faute de mieux, à l’ancien français "roidor" (= raideur).
Roig, Roigt, Roitg Sobriquet catalan désignant une personne ayant soit le teint rouge, soit, ce qui est plus vraisemblable, les cheveux roux (roig = rouge).
Roiné Porté dans l’Ouest (44, 49, 72), le nom peut aussi s’écrire Roisné (53, 49) ou Rouéné, Rouesné (44, 49). Sens obscur. Vu la fréquence du nom et de ses variantes, ainsi que des formes voisines (Roinard, Roinel, Roinet, Roisneau par exemple), toutes rencontrées plus ou moins dans le même secteur géographique, il paraît logique d’y voir un ancien prénom : une variante de René est envisageable, mais improbable. On pensera plutôt à un nom de personne d’origine germanique, à rapprocher de Rainier (voir ce nom).
Roinsard Porté dans la Loire-Atlantique, le nom peut aussi s’écrire Roinssard, Rouinsard, Rouinssard. C’est une variante de Ronsard (lieu où poussent les ronces).
Roisin Désigne celui qui est originaire de la commune belge de Roisin, dans le Hainaut.
Roissard Surtout rencontré en Savoie, également présent en Normandie, c’est en principe un toponyme désignant un routoir (lieu où l’on rouissait le chanvre). Autre possibilité : surnom donné à celui qui effectue le rouissage.
Rojas Nom espagnol formé sur l’adjectif rojo (= rouge). Désigne sans doute celui qui est originaire d’un lieu-dit (tierras) Rojas, autrement dit les terres rouges. C’est le nom d’une commune en Castilla-León.
Rolando Variante de Roland (voir ce nom) portée en Espagne, où l’on trouve aussi la forme Roldan (Roldán), et en Italie, où l’on rencontre également la variante Orlando.
Rolet Nom assez fréquent des Ardennes à la Lorraine. On peut hésiter entre deux significations : soit un surnom donné à un scribe (rolet = petit rouleau), soit un diminutif du nom de personne d’origine scandinave Rol (ou germanique Roul).
Rolkowski Nom polonais qui semble être un dérivé de Rolka (allemand Rölke), diminutif du prénom Roland ou du nom de personne d’origine germanique Rollon. Il existe d’autres possibilités, mais moins crédibles (par exemple rolka = dévidoir).
Rolland, Roland Nom de personne popularisé par le héros de la chanson de geste, très célèbre dans la chaîne pyrénéenne (il a donné son nom à de nombreux toponymes). Il est d’origine germanique : Hrodland (hrod = gloire + land = pays).
Rollandeau Diminutif de Rolland (voir ce nom) surtout porté en Charente-Maritime. Autres diminutifs voisins : Rollandet (01), Rollandez (01, 39), Rollandin (07), Rollandy (13, 83), ce dernier nom pouvant aussi être considéré comme une forme latinisée de Roland.
Rollat Bien qu’il soit surtout porté dans la région lyonnaise ainsi que dans les Pyrénées-Orientales, le nom semble venir du Bourbonnais et désigner celui qui est originaire de la localité (ou région ?) appelée Rollat, nom que l’on retrouve dans les communes de Saint-Rémy-en-Rollat et Saint-Didier-en-Rollat (aujourd’hui Saint-Didier-la-Forêt).
Rollé Porté en Belgique, c’est peut-être le diminutif d’un nom de personne (Rol ou Roland), tout comme le nom voisin Rollet. On pensera aussi à Rolley, nom de lieu rencontré dans la province de Luxembourg, à Longchamps-lez-Bastogne (cité par le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane).
Roller Pourrait désigner celui qui est originaire de Rolle, localité suisse du canton de Vaud, mais c’est surtout un nom allemand désignant un voiturier, un roulier (sen attesté en moyen-haut-allemand).
Rollet Un nom très fréquent, mais qui pourtant demeure un peu énigmatique. Sa fréquence rend peu plausible l’hypothèse parfois admise d’un surnom donné à un scribe (celui qui utilise des rouleaux). Il s’agit plutôt du diminutif d’un nom de baptême, à choisir entre Roland, Raoul ou Roll (qui a donné aussi Rollon).
Rollin Nom de personne d’origine germanique, Rodlin (Hrodilin, diminutif formé sur hrod = gloire). C’est dans les Vosges et la Saône-et-Marne que le nom est le plus répandu. Variante : Rolin (54, 88).
Rollo Nom italien fréquent dans la province de Lecce, où l’on trouve aussi le pluriel de filiation Rolli. Il pourrait s’agir du nom de personne d’origine scandinave Rollo (voir Roul pour le sens).
Rolly Le nom est surtout porté dans la région de Saint-Etienne. M.T. Morlet en fait une variante méridionale de Rollin (voir ce nom). On le rencontre aussi dans l’Est, où il est plus fréquent sous la forme Rolli (Alsace), diminutif d’un nom de personne d’origine germanique qui peut être Roland ou Rudolf.
Romagnolo C’est en Italie du Nord que le nom est le plus répandu. Il désigne celui qui est originaire de la Romagne, et est beaucoup plus fréquent sous la forme Romagnoli. Variante napolitaine : Romagnuolo. Formes ayant le même sens : Romagna, Romagnan, Romagnani, Romagnesi, Romagni, Romagnolo, Romagnoli, Romagnone, Romagnoni, Romagnosi.
Roman, Romà, Romain Nom de baptême (la première forme, castillane en général, également présente en Provence, est la plus fréquente) issu du latin Romanus (= de Rome).
Romance Le nom est porté en Espagne. Difficile de faire un choix parmi les différents sens du mot "romance" en espagnol. On peut évidemment penser à un poète (compositeur de romances), mais le terme a pu désigner un mozarabe, solution qui semble préférable.
Romandel Très rare, le nom est aujourd’hui porté dans l’Aude, mais son origine géographique est certainement différente. C’est en effet un diminutif de Romand, nom rencontré dans le Jura, en Savoie et en Bresse. Signification : soit une variante du prénom Romain (la meilleure solution), soit celui qui vient de Romandie. Il existe une mention ancienne du nom Romandel en Saône-et-Loire.
Romanisio Le nom est porté en Italie dans le Piémont et en Ligurie. Il devrait désigner celui qui est originaire de la commune de Romano di Lombardia (province de Bergame), ou d’une localité plus petite portant le nom de Romano.
Romano D’origine italienne, c’est un nom de baptême très répandu dans toute la péninsule (latin Romanus = de Rome, français Romain). Variantes : Romani, Roman.
Romao Ou Romão. Forme portugaise du nom de baptême Romain (latin Romanus).
Romary Nom porté dans les Vosges et la Haute-Saône. Correspond au nom de personne d’origine germanique Romaric (rom : origine obscure + ric = puissant), qui fut popularisé par un saint du VIIe siècle, fondateur d’un monastère qui deviendra plus tard Remiremont (le mont de Romary).
Romby Nom porté dans l’Aisne. Désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, peut-être Rombies dans le département du Nord, près de Valenciennes. Le toponyme pourrait être rattaché au germanique hrumbiz (= bovidé). On rencontre également le patronyme Dromby (= de Romby) dans le Nord-Pas-de-Calais et les Ardennes.
Roméas Nom porté dans la Haute-Loire et les départements voisins (42, 07). Variantes : Roméa (26, 63), Rouméa, Rouméas (07). Il s’agit d’une forme contractée de Romegas, Roumegas, toponyme désignant en occitan un lieu envahi par les ronces. Il existe un ancien hameau appelé Roméas à Gilhoc-sur-Ormèze (07), et deux hameaux du nom de Rouméas (Gilhoc-sur-Ormèze et Saint-Barthélemy-Grozon, 07).
Romefort Le nom est porté dans la Gironde et la Haute-Vienne. C’est un toponyme, nom d’un hameau en Charente (commune de Saint-Front), également château féodal à Ciron (37). Signification probable : forteresse, le sens précis de "rome" restant cependant un peu obscur, du moins pour moi. Outre le sens de "ronce", on le rencontre en occitan pour désigner la herse d’une porte fortifiée. A noter aussi le terme gascon "roumas" (= muraille, clôture en pierres sèches).
Romengas, Romangas Nom vraisemblablement occitan, qui désigne un lieu où abondent les ronces. Vient du latin rumex, rumicis, signifiant au départ petite oseille. Le nom est aujourd’hui limité à la seule commune de Laroque-des-Albères. Ailleurs en France, on trouve la forme Roumengas en Haute-Garonne.
Romeo Autre forme de Romero, désignant également un pèlerin.
Romera Matronyme correspondant à Romero (voir ce nom).
Romero Nom très fréquent en Espagne, qui désigne un pèlerin. C’est également un nom de baptême. Pour l’étymologie, voir Romeu.
Romeu Surnom ou nom de baptême surtout catalan utilisé pour désigner un pèlerin (étymologiquement, il s’agit d’un pèlerin allé à Rome, "romaeus", mais nos Romeu devaient aller surtout à Saint-Jacques). Variantes et formes voisines : Romeuf (43), Romeur (29), Romier (42, 43, 69), Romieu (12, 48, 34), Romieux (56, 13, 43). Diminutif breton : Romigou (29).
Romezin Porté dans la Loire et la Haute-Loire (variantes : Romezy, Roumezi, Roumezin, Roumezy, ces dernières étant surtout portées dans l’Ardèche), le nom évoque peut-être le hameau de Roumezy à Empurany (07). Sens du toponyme : dérivé de l’occitan "rome" (= ronce). A noter que l’adjectif occitan "romesi" signifie aussi "hargneux".
Romiguier Nom surtout porté dans l’Aveyron, où l’on trouve aussi les formes Romiguié et Romiguière. Désigne celui qui habite un lieu-dit la Romiguière (ou le Romiguier) ou qui en est originaire. C’est le nom de plusieurs hameaux dans le département, à Campuac, Villefranche-de-Rouergue, Le Truel et Saint-Geniez-d’Olt. Sens du toponyme : terrain couvert de ronces.
Rominger Porté en Suisse et dans le Haut-Rhin, désigne en principe celui qui serait originaire d’une localité appelée Roming, Romingen, mais je n’en connais aucune. On peut éventuellement penser à Romange, dans le Jura, avec germanisation d’une finale latine.
Rommel Deux possibilités : soit une forme courte du nom de personne germanique Rumold, autrement dit Romuald (hruom = gloire + waldan = gouverner). Soit un surnom néerlandais ou bas-allemand donné à un homme tapageur (solution proposée par Debrabandere). Avec ce dernier sens : Rommelaere, Rommelaire.
Romo Porté en Espagne, c’est un surnom donné à celui qui a le nez camus (sens de l’adjectif romo).
Rompré On trouve surtout ce nom, assez rare, dans le Maine-et-Loire. Il pourrait désigner celui qui habite le lieu-dit Rond Pré (le pré rond). Ce n’est cependant qu’une hypothèse.
Ronac’h Nom rare porté dans le Finistère (variante : Ronach). C’est une contraction de Ronarc’h, Ronarch, ancien nom de personne breton, sans doute Roenmarch (roen = royal + marc’h = cheval).
Ronat Parfois écrit Rhonat, le nom est surtout présent dans la Drôme. Il semble que ce soit un toponyme. L’IGN signale la présence de deux hameaux ou fermes appelés Ronat, à Bellegarde-en-Diois et à Saint-Nazaire-le-Désert. À noter également que Leyronat, quartier de Crest, s’est aussi appelé par erreur Les Ronats.
Ronce Désigne celui qui est originaire de (la) Ronce, toponyme évoquant un lieu où poussent les ronces. Le nom de famille se rencontre dans des régions très variées (31, 37, 59).
Roncero Nom castillan, qui doit correspondre à l’adjectif roncero, pour lequel on a deux sens assez différents, mais tous deux péjoratifs : hypocrite ou veule.
Ronchard Surtout porté dans le Loire, le nom est aussi présent en Lorraine (54). C’est sans doute l’équivalent de Ronsard (lieu où poussent les ronces). Il existe un lieu-dit Ronchard à Ancerviller (54). Autre possibilité : surnom donné à celui qui ronfle.
Roncin On trouve surtout ce nom en Bretagne (22, 35). En ancien français, le roncin était un cheval de labour. Il s’agit donc d’un surnom dont l’interprétation n’est pas évidente : soit il s’agit d’une métaphore désignant celui qui peine comme un roncin, soit c’est une métonymie désignant le possesseur d’un roncin.
Ronde, Rondes On a tendance à voir dans ce nom, surtout porté dans les Pyrénées-Orientales, un sobriquet donné à une personne rondouillarde. Mais le fait qu’on ne le rencontre qu’au féminin et souvent terminé par un -s laisse penser qu’on a plutôt affaire à un toponyme, dont le sens reste à préciser : peut-être une enceinte circulaire.
Rondeau Très répandu dans l’Ouest (85, 44, 72 notamment), c’est en principe un sobriquet donné à un personnage rondouillard (mais il peut aussi s’agir d’un toponyme désignant un terrain rond, ou, en Poitou et en Saintonge, une rangée de vigne). Variantes : Rondaud (16), Rondaut (51, 29), Rondeaux (51, 57), Rondel (22, 35). Diminutifs : Rondelaud (86), Rondelet (18), Rondeleux (86), Rondelez (59), Rondelot (36, 86).
Rondeaux Fréquent en Picardie et en Champagne-Ardennes, le nom est un diminutif de rond, sobriquet désignant un personnage replet.
Rondepierre Essentiellement porté dans l’Allier, désigne celui qui est originaire de Rondepierre (la pierre ronde), hameau de la commune de Loddes, dans le même département.
Rondet Porté dans le Cher et en Saône-et-Loire notamment, c’est en principe un diminutif de l’adjectif "rond" (surnom donné à quelqu’un de replet).
Rondin Surtout porté dans l’Ouest (22, 35), également présent dans l’Allier, c’est un diminutif de l’adjectif "rond", surnom donné sans doute à un personnage grassouillet. Diminutifs : Rondinaud (16), Rondineau (44), Rondinet (21).
Rondouin Porté dans l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan, c’est un nom dont le sens me demeure inconnu. Le rapport avec l’adjectif ‘rond’ (surnom d’un homme replet) est tentant, mais n’explique pas la finale -ouin, qui correspond souvent à un nom de personne germanique terminé par win (= ami).
Rondu Porté notamment dans la Meuse, devrait désigner celui qui est originaire de Rondu, localité belge de la province de Luxembourg.
Ronel Surtout porté dans le Finistère (également présent en Guadeloupe), c’est un ancien nom de personne breton formé sur les racines roen (= lignée, noblesse) et hael (= noble). Autrement dit, ‘de noble lignée’.
Ronez Le patronyme est surtout porté dans la Marne (Somme-Suippes) et s’écrit parfois Rônez. Il devrait désigner celui qui est originaire de Rosnay, nom d’un village de la Marne et de diverses communes en France (10, 36, 85). La commune de la Marne est écrite Ronneiz dans un texte de 1274, et le "s" n’y a été introduit que tardivement. Signification probable du toponyme, du moins dans la Marne : le domaine de Rutenus, nom d’homme gaulois.
Ronflard Visiblement le surnom d’un ronfleur. Le nom est surtout porté dans l’Indre-et-Loire.
Ronnel Nom surtout porté dans le Pas-de-Calais et le Jura. Variante : Ronnelle (62, 59). Serait le surnom d’un personnage grognon, selon Dauzat et M.T. Morlet (verbe rôner = ronchonner). Autres formes avec vocalisation de la finale : Ronnaut, Ronnaux, Ronneau, Ronneaux (Nord-Pas-de-Calais, Bourgogne).
Ronsard Même s’il est rare, le patronyme Ronsard, popularisé par le poète du XVIe siècle, existe encore, on le trouve notamment dans l’Indre-et-Loire. Il renvoie à un lieu-dit (le) Ronsard = endroit couvert de ronces. Il pourrait s’agir du hameau du Ronsard à Areines (41).
Ronse Le nom évoque en principe un lieu où poussent les ronces. On le trouve notamment en Lorraine (54) et dans le Nord. Dans ce département, il devrait plutôt s’agir d’un nom flamand, forme néerlandaise de la commune de Renaix, en Flandre Orientale.
Ronteix Désigne celui qui est originaire de Ronteix, hameau à Gioux (23). Variante : Rontaix. En composition : Ronteix-Janisson. Le toponyme paraît évoquer une haie vive, sens retenu par le glossaire de l’IGN pour expliquer Ronteau, ou encore un tertre boisé (Morlet). Avec le même sens : Ronteau (17), Rontet (16), Rontard (49, 44).
Ronveaux Le nom est porté en Lorraine (54), dans le département du Nord et en Belgique. Formes voisines : Ronval, Ronvaux, Ronveau. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Ronveaux (apparemment le val rond, autrement dit le vallon arrondi). En Lorraine, on pensera notamment à la commune de Ronvaux, dans la Meuse. En Belgique, on trouve le toponyme dans la province de Namur (Chevetogne et Rognée).
Rony Nom porté surtout en Seine-et-Marne. Sans doute celui qui est originaire d’une localité appelée Rony, ou plutôt Rosny (deux communes dans la région parisienne). Sens du toponyme : domaine de Rutenus (Rodoniacum, 1182).
Roos Fréquent en Alsace-Lorraine, rencontré également en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique, le nom correspond au français Rose. Les sens peuvent être nombreux (voir Rose).
Roosevelt Nom d’origine hollandaise (Van Roosevelt ou Rosenvelt) désignant celui qui habite un lieu-dit Roosevelt, mot à mot ‘champ de roses’.
Roost Porté notamment dans le Haut-Rhin, le nom est plus fréquent sous la forme Rost et semble originaire de Suisse. Il correspond à l’allemand Rost (= gril, également feu, brasier en moyen-haut-allemand). On hésitera entre le surnom d’un cuisinier et celui d’un forgeron.
Roou Nom porté dans le Midi, depuis l’Aude jusqu’à Toulouse. Correspond vraisemblablement à l’occitan ròu (= mélange de céréales plantées ensemble, méteil). Il s’agirait alors d’un toponyme, désignant un terrain semé de méteil. Etymologie : germanique rogo. Le nom Araou a sans doute la même signification.
Ropars Forme bretonne du nom de baptême Robert. Variantes : Ropart, Ropartz, Roparz, Ropers, Ropert, Ropertz, Roperz.
Roperch Porté dans le Morbihan, c’est une autre forme de Ropert, variante bretonne de Robert. Variantes : Roper, Roperh, Roperhe.
Roptin Nom porté en Bretagne et en Normandie. Sans doute un hypocoristique du prénom Robert.
Roque, Roques voir Roca.
Roquefère Désigne celui qui est originaire de la commune de Roquefère, dans l’Aude. Il y a aussi des hameaux de ce nom à Monflanquin (47) et à Escroux (81), et des ruines à Chalabre (11). Signification : la forteresse sauvage, féroce (roca fera).
Roquefort Toponyme représentant au départ une forteresse située sur une éminence rocheuse. Le patronyme désigne ici une personne originaire de l’une des nombreuses communes portant ce nom dans tout le sud de la France.
Roquelaure Toponyme devenu patronyme. De nombreux lieux-dits portent ce nom dans le sud et le sud-ouest (= rocher où pousse le laurier).
Roquessolane Patronyme rencontré dans le Cantal, tout comme sa variante Roquessalana, Roquesalana. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit portant ce nom, qui signifie la roche (éventuellement la forteresse) exposée au soleil (à la solana).
Roquet Porté dans diverses régions, notamment dans l’Ouest (44, 35) et dans le Nord, c’est sans doute un toponyme avec le sens de petit rocher ou petite forteresse (roche = forteresse bâtie sur le roc). De nombreux hameaux s’appellent Le Roquet un peu partout en France. A envisager aussi un diminutif du prénom Roch.
Roqueta Variante catalane de Rouquette (voir ce nom pour le sens) rencontrée à Céret (66).
Roquette On rencontre ce nom surtout dans l’Aveyron et la Lozère. Voir Rouquette.
Roquevière Le nom est trop rare pour qu’on puisse en trouver l’origine géographique. Il s’agit d’un toponyme, qui signifie en principe ‘la roche vieille’, roche ayant ici le sens de forteresse bâtie sur un rocher.
Roquinarc’h Nom rare porté dans le Finistère. Variante : Roquinarch. Il désigne celui qui est originaire de Roquinarc’h, hameau de la commune de Saint-Rivoal, dans le même département. Le premier élément du toponyme devrait être "roc’h" (= roche, forteresse rocheuse). Selon A. Deshayes (voir bibliographie), le second élément serait composé de "kein" (= dos) et de "arc’h" (= coffre), ce dernier terme étant souvent utilisé pour désigner un dolmen.
Ros, Rous Sobriquet désignant au départ celui qui a les cheveux blonds (équivalent du castillan rubio). Par la suite, en Roussillon, il a pu prendre le sens de roux. C’est notamment valable pour Rous, qui peut correspondre au français Roux.
Rosa Fréquent dans toute l’Italie, correspond au nom de baptême féminin Rosa (en français Rose), popularisé par le culte de la Vierge et par plusieurs saintes (notamment sainte Rose de Viterba).
Rosado Fréquent en Espagne, rencontré aussi au Portugal, semble un surnom donné à celui qui a le teint rosé.
Rosales Fréquent en Espagne, renvoie à une localité du même nom. Signification : lieu où poussent les roses.
Rosan C’est en Guadeloupe que le nom est le plus répandu aujourd’hui, mais on trouve aussi des Rosan dans la Somme (variante : Rosant). Sens incertain. On peut penser à l’ancien français "rosoiant" (= rougissant), ou encore à "roisant" (= frais), mais rien de très évident.
Rosario Nom de baptême castillan évocateur de la dévotion au Rosaire. Autre forme : Del Rosario.
Rosas Désigne en espagnol celui qui est originaire d’une localité du même nom (on pensera notamment à la commune catalane de Roses). Dans certains cas le toponyme évoque les roses, mais pour Roses il s’agit de l’équivalent de l’île de Rhodes (ville fondée par des colons venus de cette île).
Rosaz Nom de famille savoyard évoquant la rose, soit comme prénom féminin, soit plutôt comme toponyme (cf. le hameau de La Rose à Rochefort, 73).
Rose Fréquent en Angleterre, en France et en Allemagne, le nom évoque la rose et peut être interprété de diverses manières : celui qui a le teint rose (la meilleure solution en France), celui qui habite dans un lieu où poussent les roses, celui dont l’enseigne comporte une rose. Il peut évidemment s’agir aussi d’un nom de baptême féminin.
Roseheim Désigne celui qui est originaire de Rosenheim, en Bavière, ou encore de Rosheim, dans le Bas-Rhin.
Rosell Egalement Rosseil, Rosseill. Diminutif catalan de Ros (voir ce nom).
Rosello, Rossello Nom donné en Catalogne à une personne originaire du Roussillon (il faudrait quand même être certain que Rosello n’a pas un autre sens en castillan).
Rosemain Le nom est porté dans les départements d’Outre-Mer, notamment en Martinique. Variante : Rosemin. S’agit-il d’un surnom, d’un prénom ou de la déformation d’un autre nom (par exemple Rosemann), je ne saurais le dire.
Rosenberg, Rosemberg Il s’agit d’un patronyme très souvent porté par des juifs, mais pas exclusivement (un nazi condamné à Nuremberg s’appelait Rosenberg !). Au départ, on a un toponyme allemand signifiant la colline de roses. Certes, il existe une commune portant ce nom en Prusse occidentale, mais il semble bien que le peuple juif y ait vu une valeur symbolique (le rose est la couleur associée à la tribu de Nephtali). C’est ce qui explique d’ailleurs la fréquence chez les juifs de patronymes comme Rosenbaum (rosier), Rosenblum (fleur de rose), Rosenfeld (champ de roses), Rosenthal (vallée de roses). La forme Rosemberg est liée à une francisation maladroite du nom, sans doute à cause d’un instituteur secrétaire de mairie désireux d’appliquer les règles orthographiques. Cette même absurdité explique des formes comme Rosembaum ou Rosemblatt (Rosenblatt = feuille de rose).
Rosenstiehl Porté notamment dans le Bas-Rhin (la variante Rosenstiel est également présente en Moselle), le nom signifie en allemand "tige de rose". Il fait partie des nombreux noms composés portés en général par des Juifs, avec une valeur symbolique (voir Rosenberg).
Roset Diminutif de Rose (voir ce nom) rencontré en Haute-Savoie et surtout en Martinique. Matronyme : Rosette (14, 58, 972). Formes italiennes (diminutifs de Rosa) : Rosetta, Rosetto, Rosetti.
Rosette C’est dans la Nièvre que le nom a toujours été le plus répandu, on le rencontre aussi dans le Calvados et aux Antilles. Dans bien des cas, c’est un matronyme, diminutif du prénom Rose. Cependant, dans la Nièvre, on pensera plutôt à un toponyme : de nombreux hameaux et lieux-dits s’appellent (la) Rosette, les Rosettes, notamment dans le Loiret et l’Yonne. Sens probable : lieu où poussent les roses.
Rosnet C’est dans le Puy-de-Dôme et le Maine-et-Loire que le nom est le plus répandu. Il s’agit apparemment d’un toponyme, nom d’un hameau à Saint-Jean-des-Ollières (63). On trouve également le nom Rosney (61, 76, 22) qui pourrait évoquer la Mare du Rosney à Boisset-les-Prévanches (27). Ces formes sont à rapprocher de Rosnay, toponyme assez répandu, nom d’une commune de Vendée, utilisé aussi comme patronyme. Sens incertain : à noter cependant que le toponyme Rosne est toujours lié à la présence d’un cours d’eau.
Rospide, Rospidegaray Voir Arrospide.
Ross Porté en Allemagne, en Alsace-Lorraine mais aussi en Grande-Bretagne, c’est un nom de personne d’origine germanique, Hrotzo, formé sur la racine hrod (= gloire).
Rossard, Rosard, Rossarde, Rosarde Ces noms sont sans doute originaires des Deux-Sèvres. Il s’agit de diminutifs formés sur Roux (personne aux cheveux roux). Les formes Rossarde et Rossarde sont des matronymes.
Rossat Nom savoyard, porté surtout aujourd’hui dans l’Isère, à rapprocher de l’italien Rossato. Désigne celui qui a les cheveux roux.
Rosselet Diminutif de Rossel, lui-même diminutif de Roux (voir ce nom). Le nom est rare, on le trouve notamment dans le 77 et le 51.

Retour à la page d’accueil du dictionnaire