A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par R

Raab-Ray
Rayer-Reynal
Reynard-Robic
Robidel-Rosselet
Rosselle-Rysermans

Rosselle Tout comme Rousselle, c’est une variante de Roussel (éventuellement matronyme), surnom et nom de personne (= celui qui a les cheveux roux). C’est dans le Nord-Pas-de-Calais que le nom est le plus répandu.
Rosset Un des nombreux diminutifs formés à partir de Roux, sobriquet désignant un homme aux cheveux roux.
Rossetto Très fréquent en Italie du Nord, notamment en Vénétie, c’est un diminutif de Rosso, surnom donné à un homme roux, également nom de baptême. La forme plurielle Rossetti est encore plus fréquente : on la trouve dans toute l’Italie, à l’exception de la Calabre, de la Sicile et de la Sardaigne. Variantes : Rosseto, Rosseti. Autres dérivés : Rossino, Rossini, Rossolin, Rossolino, Rossolini, Rossone, Rossoni, Rossoti, Rossotti, Rossello, Rosselli, Rossellini.
Rossfelder Désigne celui qui est originaire de Rossfeld, nom d’une commune du Bas-Rhin, également porté par plusieurs localités allemandes (Roßfeld, Roßfelde). Signification : le champ de Ross, nom de personne germanique, plutôt que le champ du cheval, explication parfois rencontrée.
Rossi Forme avec pluriel de filiation de Rosso, surnom italien ou corse désignant celui qui a les cheveux roux, également utilisé comme nom de baptême.
Rossier Le nom est présent en Île-de-France, mais c’est en Savoie qu’il a toujours été le plus répandu. Il paraît désigner celui qui habite un lieu-dit "la Rossière" (lieu marécageux, où poussent les roseaux), nom entre autres de hameaux à Novalaise et à Saint-Jean-d’Arves (73). Un éventuel dérivé de l’adjectif "roux" est également envisageable, mais paraît plus douteux.
Rossignol Surnom donné peut-être à un chanteur ou à un siffleur par métaphore avec l’oiseau (étymologie : latin populaire *lusciniolus, dérivé de luscinia), mais aussi à celui qui habite un lieu-dit (le) Rossignol. Le patronyme est très courant dans toute la France, notamment en Auvergne et en Bourgogne. Variantes : Rossigneul (50), Rossigneux (39), Rossignole, Rossignolle (Picardie), Rossignon (08, 88), Rossignot (70), Roussignol (76, 07), Roucinhol (07).
Rossille Le nom est surtout porté dans l’Ardèche, la Drôme et le Vaucluse. Sens identique à Roussille (voir ce nom).
Rossion Surtout porté dans les Ardennes et en Lorraine, devrait être un diminutif de Roux (celui qui a les cheveux roux, éventuellement nom de baptême).
Rossit Surtout porté dans le Frioul et à l’est de la Vénétie, c’est une forme régionale de Rossito, Rossiti, diminutifs de Rosso (celui qui a les cheveux roux, également nom de baptême).
Rostaing, Rostand Nom de personne d’origine germanique, Hrodstain (hrod = gloire + stain = pierre).
Rostan Voir Rostaing. La variante Rostan est fréquente dans le Sud-Est.
Rostoll En France, le nom est le plus souvent porté par des gens qui étaient en Afrique du Nord au XIXe siècle, mais c’est en Catalogne qu’il est le plus fréquent. Il correspond au mot catalan rostoll (tiges de céréales qui restent dans le champ après la moisson, ou encore champ qui vient d’être moissonné). Difficile de comprendre le sens exact du surnom. On notera cependant que dans certaines régions (Baléares notamment) le terme a été utilisé pour désigner une personne misérable, de basse condition. Enfin, l’occitan utilise le mot rostol pour désigner une radoire (sorte de règle pour aplanir le grain quand on le mesure). Dérivés : Rostollet, Rustullet.
Rostollan Le nom est porté dans les Hautes-Alpes. Variantes : Rostolan, Rostolland. Il pourrait s’agir du surnom d’un mesureur de grains (occitan rostolar = aplanir le grain à l’aide d’une sorte de règle appelée rostol, en français radoire).
Rostoucher Nom assez rare porté en Moselle depuis le XVIIe siècle, également écrit Rosticher, Rostucher. Il devrait correspondre à l’allemand Rosstauscher, qui désigne un maquignon. Formes allemandes similaires : Rossteuscher, Rossteutscher.
Rostykus Le nom est ukrainien, encore que la finale -us paraisse plutôt lithuanienne. Je n’ai aucune certitude sur son sens, sinon qu’on pourrait le rapprocher d’un adjectif lithuanien (rustus) ayant le sens de coléreux, sévère.
Rota C’est dans la plupart des cas un nom italien, d’une extrême fréquence en Lombardie. Il signifie ‘roue’, et semble le plus souvent associé à la présence d’une meule, d’un moulin (surnom possible d’un meunier ou toponyme).
Rotella Deux possibilités pour ce nom italien : soit un matronyme, diminutif du nom de baptême Piero, Pietro (= Pierre), soit celui qui est originaire d’une localité appelée Rotella, Ruotella (toponyme formé sur ruota = roue, sans doute roue de moulin), toponyme assez répandu en Italie.
Rotg Variante de Roig (voir ce nom).
Rotgé Variante du nom de baptême Roger, le nom est surtout porté dans les Hautes-Pyrénées. Autre forme : Rotger (30). Le nom Rotges (11), assez rare, devrait être pour sa part un toponyme évoquant une terre rouge.
Roth Nom allemand ou alsacien. Sobriquet désignant une personne au teint rougeaud ou aux cheveux roux (roth = rouge). Variante Rothe en Lorraine.
Rotival Porté dans le Lyonnais (69, 71), le nom s’écrit aussi Rotivel. Faut-il y voir un toponyme évoquant une vallée exposée au soleil (cf. Côte-Rôtie) ? Peut-être, mais je n’y crois guère, car dans cette région on attendrait plutôt un adjectif postposé au nom. A envisager éventuellement une déformation du nom de personne germanique Rotbald, attesté sous la forme Rotvald au Moyen Âge dans la région lyonnaise.
Rotsaert Porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique (variante : Rotsart), c’est selon M.T. Morlet un toponyme désignant une terre défrichée. Le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane y voit pour sa part une variante flamande de Rocard, Rochart (voir Rocard).
Rottat Patronyme porté dans l’Allier. Aucune idée précise quant à sa signification, sinon un éventuel rapport avec la roue.
Rottier Nom de personne d’origine germanique, Hrothari (hrod = gloire + hari = armée). C’est dans la Sarthe que le nom est le plus répandu. Variantes : Rothier (51), Rotier (80, 49), Rotthier (59), Rottiers (02).
Roturier Le terme a désigné au moyen âge un paysan (latin médiéval ruptuarius), celui qui exploitait une roture (terre nouvellement défrichée). Toujours au moyen âge, il a ensuite désigné celui qui n’était pas noble, mais on préfèrera le sens initial pour expliquer le nom de famille. Celui-ci est surtout porté en Vendée et dans les Deux-Sèvres (variante : Rotturier, 17). Avec un autre suffixe : Rotureau (49, 86).
Roty Le nom se rencontre surtout dans le Nord (variante : Rotty), l’Ille-et-Vilaine et à Paris (variante : Rosty). On peut évidemment penser au surnom d’un rôtisseur, solution peut-être trop simpliste. Dans la plupart des cas, on devrait avoir affaire à un toponyme : plusieurs hameaux de l’Ouest s’appellent le Roty (surtout en Loire-Atlantique), le mot semblant désigner une terre en friche ou en jachère, ou encore une terre défrichée. En Normandie et en Picardie, le terme Roty est souvent appliqué à une colline : plusieurs lieux-dits et hameaux s’y appellent le Mont Roty (colline ensoleillée ?). A noter enfin que Roty est aussi un nom de localité en Belgique (à Fraipont, province de Liège, et à Mirwart (province de Luxembourg).
Rouag Nom sans doute arabe sur lequel je n’ai aucune idée.
Rouam Nom très rare, rencontré dans le Sud-Ouest. Semble correspondre à l’occitan rodam, mot qui peut avoir plusieurs sens : roues en général (peut-être le surnom d’un charron), roue de moulin, et parfois aussi ornière. A noter que Rouam, Rouami sont aussi des noms arabes, qui pourraient avoir désigné celui qui vient d’Europe (r.w.m = Rome, plus tard Byzance).
Rouan Nom porté dans l’Ariège (également 31, 34). C’est un toponyme fréquent dans le Sud-Ouest. Pour l’Ariège, on notera un hameau à Saverdun, mais c’est surtout dans le Gers qu’on rencontre le plus de lieux-dits. Sens incertain : peut-être un petit ruisseau, une rigole.
Rouanet Nom courant dans le Tarn. L’étymologie proposée par M.T. Morlet (qui a les cheveux semblables au poil d’un cheval rouan) ne me paraît guère appropriée à cette région occitane. Peut-être un toponyme (voir Rouan) : un hameau s’appelle Rouanet à Anglès (81).
Rouault En principe nom de personne d’origine germanique, Hrodwald (hrod = gloire + wald = qui gouverne), le patronyme se rencontre surtout en Bretagne (22, 56), il est aussi présent dans la Vienne. Variantes : Rouau (56, 33), Rouaud (44, 56, 35), Rouaut (22), Rouaux (35, 79). A noter que, pour la plupart de ces noms ainsi que pour Rouat (29), A. Deshayes (Dictionnaire des noms de famille bretons) pense à un ancien nom de personne breton (rod = don + alt = personne liée par le sang).
Roubache Porté en Afrique du Nord aussi bien par des musulmans que par des juifs, c’est un nom dont le sens m’est inconnu. Maurice Eisenbeth (les Juifs d’Afrique du Nord) en faisait une variante de Rouach, Rouache, à rattacher selon lui à l’hébreu rosh (= tête). On peut aussi penser pour Rouache à la racine r.w.H, avec le sens de ‘soulager’ (commune à l’arabe et à l’hébreu, qui lui donne aussi le sens de souffle, vent). Reste enfin la racine arabe r.b.H (= gagner), qui pourrait être la meilleure solution.
Roubaud Très fréquent en Provence, c’est un nom de personne d’origine germanique, Hrodbald (hrod = gloire + bald = audacieux). Formes similaires : Roubault, Roubaut, Roubeau, Roubeaud, Roubot (Bourgogne le plus souvent), ainsi que les variantes italianisées Roubaudi et Roubaudy (06, 83).
Roubertie Porté dans la Corrèze, désigne celui qui habite un lieu-dit "la Robertie" ou en est originaire. De nombreux hameaux s’appellent ainsi, en particulier dans la Dordogne. Pour la Corrèze, on pensera à deux hameaux, l’un à Saint-Chamant, l’autre à Chamboulive. Sens du toponyme : le domaine, la ferme de Robert. Formes voisines : Roubertier (83, 12), Roubertiès ou Rouberties, Roberties (82), Rouberty (30), Roberthie, Robertie (16), Robertier (34), Robertière (16, 17).
Rouby Nom porté dans le Périgord et l’Ardèche, également très présent dans l’Aude et les départements voisins. C’est l’équivalent occitan de Robin, diminutif de Robert.
Roucairol Le nom, également écrit Roucayrol, Roucayrols, Rouquairol, Rouquayrol, Rouqueirol, Rouquérol, semble originaire du Tarn, où il devrait désigner celui qui est originaire de Roucayrols, hameau à Pampelonne. Mais on pensera aussi au hameau de Roucayrols à Saint-Sever-du-Moustier, et à celui de Roucayrol à Brasc, deux communes de l’Aveyron. Signification du toponyme : soit un lieu rocheux, soit un lieu fréquenté par le cul-blanc ou motteux, oiseau dont le nom occitan est "rocairòl".
Roucas Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Roucas, toponyme occitan ou provençal ayant le sens de gros rocher. Le patronyme, très rare, se rencontre dans l’Aude et les Bouches-du-Rhône.
Rouch Surtout porté dans l’Ariège et le Tarn, semble une variante du prénom Roch, tout comme la forme Rouc, rencontrée dans le Forez, mais on pensera évidemment aussi à un rocher (toponyme). Troisième sens possible : une variante de l’adjectif occitan rog (catalan roig), qui signifie ‘rouge’ et désigne un rouquin.
Rouchaud Nom porté dans le Limousin et le Périgord. Variante : Rouchaux. C’est un nom de personne d’origine germanique, Hrokwald (hrok = corneille + waldan = gouverner). Autre forme : Roucaud (31, 32, 81). Il peut aussi s’agir d’un toponyme, avec le sens de petite roche.
Roucher Variante de Rocher (voir ce nom) portée en Poitou et en Anjou.
Rouchier Surtout porté dans l’Ardèche, c’est sans doute un toponyme correspondant au mot rocher. On peut éventuellement envisager une variante du prénom Roger.
Rouchon Variante de Rochon (voir ce nom) portée dans le Forez.
Rouchouse Le nom est surtout porté dans la Loire. Variante : Rouchouze. Il s’agit d’un toponyme désignant un rocher, un terrain rocheux. C’est le nom de plusieurs hameaux, notamment à Sainte-Sigolène (43), à Jonzieux et à Saint-Régis-du-Coin (42), ou encore à Saint-Jeure-d’Andaure (07, écrit la Rouchouze).
Rouco Nom porté en Galice ou au Portugal. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit Rouco. Une commune portugaise s’appelle Rouco de Baixo (Castelo Branco). Le toponyme évoque une grotte, une anfractuosité. Rouco pourrait aussi être un surnom pour celui qui a la voix rauque.
Roudaire Nom surtout porté dans le Puy-de-Dôme et le Lot, rencontré aussi sous la forme Roudayre. Désigne en occitan un rôdeur, un vagabond (rodaire).
Roudier Porté notamment dans le Puy-de-Dôme, l’Allier et la Haute-Vienne, désigne tout comme Rodier un fabricant de roues, un charron. Variante : Roudié (47, 82).
Roudil Le nom est fréquent dans l’Ardèche (également 47). Selon M.T. Morlet, c’est un nom de personne d’origine germanique, Hrodilo, diminutif formé sur la racine hrod (= gloire). On remarquera cependant que, au moins dans le Rouergue, le mot rodilh désigne la poupée de filasse pour la quenouille. Diminutifs : Roudillon (42), Roudillaud.
Rouedou Ce patronyme rare se rencontre surtout aujourd’hui à la Martinique. Origine géographique difficile à situer. Il pourrait cependant s’agir d’un nom méridional, et dans ce cas ce serait un toponyme désignant un petit bois de chênes (diminutif de Rouède, forme contractée de Rourède. Une commune de la Haute-Garonne porte le nom de Rouède).
Rouelle Nom surtout porté dans la Manche, où l’on rencontre également la variante Roualle. Il est difficile de faire la différence entre ces deux noms et Rouellé, Rouallé, eux aussi présents dans la Manche. Dans tous les cas, le nom désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, par exemple les communes de Rouellé dans l’Orne ou de Rouelles dans la Seine-Maritime, ainsi que de nombreux hameaux.
Rouesné Nom essentiellement porté dans la Loire-Atlantique (variante : Rouéné). Voir Roiné.
Rouet Nom fréquent dans l’Indre, ainsi que dans les Deux-Sèvres et en Vendée. Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Rouet, toponyme fréquent dans le Centre et dans l’Ouest. Pour l’Indre, on notera le hameau du Rouet à Poulaines et celui du Moulin de Rouet à Faverolles. Signification : peut-être un petit ruisseau ou un canal (diminutif de ru).
Rouff Le nom est surtout porté en Moselle. Variante : Rouf (88). Rencontré aussi sous les formes Ruef, Rueff, Ruff, Ruoff, c’est un nom de personne d’origine germanique, Ruffo, hypocoristique de Rudolf.
Rouffet Surtout porté dans la Creuse, c’est une variante de Ruffet (voir ce nom).
Rouffianges Originaire de Rouffianges, village de la Corrèze (on trouve aussi le toponyme dans le Cantal). Il s’agit d’un toponyme désignant au départ le domaine appartenant à Ruffius, formé avec le suffixe latin -anicas.
Roufosse Désigne celui qui est originaire de Roufosse, nom d’une localité belge à Mortier (province de Liège). Le toponyme existe également en France (marais de Roufosse à Cambronne-lès-Ribécourt, Oise).
Rougalle Le nom est porté dans l’Ariège. Variantes : Rougale, Rougalles. On trouve plus fréquemment la forme Rogalle (également Rogale, Rogalla). Il désigne celui qui est originaire du village de Rogalle (09), commune de Soueix-Rogalle.
Rougebief Nom rare porté dans le Jura. Désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, en l’occurrence la commune de Saint-Antoine, dans le Doubs, non loin de Pontarlier, qui s’appelait autrefois Rougebief. Sens du toponyme : le canal d’un moulin (bief) dont l’eau est rouge.
Rougemont Celui qui est originaire d’une localité appelée Rougemont ou qui en a détenu la seigneurie (de Rougemont). C’est dans le Pas-de-Calais que le patronyme Rougemont est le plus répandu, on le trouve aussi dans l’Yonne et dans d’autres départements. Variantes : Rougemon (71), Rougemond (69). Sens du toponyme : le mont rouge. De très nombreuses localités (hameaux et communes) portent ce nom.
Rougeot Diminutif de l’adjectif "rouge", désigne celui qui a le teint rouge ou les cheveux roux. Le nom est surtout porté en Bourgogne et en Franche-Comté.
Rouger Variante de Roger (voir ce nom) portée surtout en Languedoc, dans le Massif Central et le Poitou. On trouve également le nom Rougé, très répandu dans l’Aude.
Rouget Fréquent notamment en Bourgogne, c’est un diminutif de l’adjectif rouge, désignant celui qui a le teint rouge ou les cheveux roux. Matronyme : Rougette. Diminutif : Rougetet.
Rougeventre Porté notamment dans les Yvelines, c’est un sobriquet facile à comprendre (rouge ventre) mais difficile à interpréter de façon certaine (peut-être un autre nom du rouge-gorge ?). Dans le même style, on notera le nom Rougeoreille, porté dans le Loir-et-Cher.
Rougier, Rougié Variantes de Roger (voir ce nom) portées surtout dans le Sud-Ouest.
Rougon Un nom popularisé par l’oeuvre de Zola, qui faisait venir le fondateur de la famille Rougon des Basses-Alpes. Et c’est effectivement dans ce département (aujourd’hui Alpes-de-Haute-Provence) que le patronyme est le plus répandu. Il désigne celui qui est originaire de Rougon, un village proche de Castellane (04).
Rouguette Très rare et porté dans le Lot-et-Garonne, c’est certainement une variante de Rouquette (voir ce nom).
Rouhaud Variante de Rouault (voir ce nom).
Rouil Nom surtout porté dans les Deux-Sèvres et dans la Vienne. M.T. Morlet évoque celui qui percevait le droit de rouil, perçu sur l’aunage des toiles, mais il s’agit plutôt d’un toponyme désignant un petit ruisseau menant à la mer.
Rouillard Nom très porté dans la Sarthe et la Mayenne, ainsi que dans le Maine-et-Loire. Son sens est incertain, mais il semble s’agir d’un toponyme désignant un petit ruisseau (plusieurs lieux-dits en France, presque toujours liés à un cours d’eau). C’est d’ailleurs aussi le sens du mot Rouille. A noter cependant qu’en moyen français le rouillard était aussi une sorte de barrique (cf M.T. Morlet).
Rouillé Nom assez répandu en Côtes-d’Armor, également présent en Vendée et en Poitou-Charentes. Plusieurs possibilités : dans de nombreux cas, le nom est un toponyme désignant, tout comme Rouille, un petit ruisseau menant à la mer. A noter cependant la commune de Rouillé (86) qui est un nom de domaine gallo-romain formé sur le nom de personne latin Rullius. En Bretagne, on peut aussi penser à un dérivé de ruilh (= rouleau). M.T. Morlet évoque enfin celui qui percevait le droit de rouil, perçu sur l’aunage des toiles.
Rouis Porté en Afrique du Nord, notamment en Tunisie, devrait être un diminutif de Raïs (arabe "ra’îs" = tête, chef).
Roukens Patronyme néerlandais, également rencontré en Belgique et dans le département du Nord sous la forme Roekens. C’est un double génitif (-en + -s) de noms de personnes tels que Roek, Rouk, qui correspondent à la racine germanique "hrok" (= corneille) et peuvent être des formes courtes de noms tels que Roekaert (= Rocard).
Roul Surtout porté dans la Loire-Atlantique, c’est un nom de personne d’origine germanique, soit variante de Raoul, soit Rodwulf (hrod = gloire + wulf = loup).
Rouland Fréquent en Normandie et dans la Mayenne (variantes : Roulland, Roullant), c’est l’équivalent du prénom Roland. On trouve la forme Roulant dans le Sud-Est (06, 83).
Roulé Porté dans l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan, devrait renvoyer à un nom de localité. On pensera, entre autres, à Roullée, commune de la Sarthe. Variante : Roullé.
Rouleau C’est dans la Loire-Atlantique et la Vendée que le nom est le plus répandu. Voir Roulot pour le sens. Formes voisines : Roulaud (87, 16), Rouleaud (24, 44, 16), Rouleaux (35, 88, 76). Avec doublement du L : Roullaud (44), Roulleau (28, 35, 49), Roulleaud (17), Roulleaux (61, 35).
Roulet Variante de Rolet ou de Rollet (voir ces noms) surtout portée en Savoie et en Dauphiné, également présente en Limousin. Autre forme : Roullet (45, 79).
Roullier Nom surtout porté dans l’Orne. Désigne celui qui exerçait le métier de roulier (voiturier qui transportait les marchandises sur un chariot). Variantes : Roulier (73, 72), Roulié (12, 66).
Roulot Porté notamment dans la Marne et la Saône-et-Loire ainsi que dans l’Aisne, devrait être un diminutif de Roul, nom de personne d’origine germanique (Hrodwulf : hrod = gloire + wulf = loup), éventuellement de Raoul. On peut aussi envisager un diminutif de role (= rouleau, écrit), surnom éventuel d’un scribe.
Roulph Le nom se rencontre dans le Sud (30, 83, 84). On me le signale comme étant d’origine italienne. Il s’agit visiblement d’une forme contractée de Rudolf, Rodolphe, nom de personne d’origine germanique, Hrodwolf (hrod = gloire + wolf = loup). On trouve en Alsace le nom Ruoff, qui a la même signification.
Rouls Porté en Belgique et dans le département du Nord, c’est un génitif de Roul, nom de personne d’origine germanique (Rodwulf : hrod = gloire + wulf = loup), mais peut-être aussi hypocoristique de Roland ou même variante de Raoul.
Roulx Rare et porté dans les Hautes-Alpes, c’est un nom sur lequel il est difficile de se prononcer. On peut penser bien sûr à une variante de Roux, mais on envisagera aussi les noms de personne Roul (voir Rouls) et Roulph (voir ce nom).
Roumajon Le nom est porté dans le Gard. Variantes ou formes similaires : Roumejon (48), Roumejou (30). Il faut sans doute le rapprocher de Roumegous (voir ce nom), toponyme évoquant les ronces.
Roumaneix Nom porté dans la Creuse. Semble un diminutif du prénom Romain. A noter le lieu-dit Puy de Roumaneix à Saint-Amand-Jartoudeix (23).
Roumani Nom d’origine tunisienne. Correspond, avec le suffixe arabe -i (marquant la filiation ou l’appartenance à un clan), au nom rûmân qui désigne à l’origine un Romain, plus tard un Byzantin.
Roumanille Nom porté dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Il devrait s’agir d’un toponyme, à rapprocher de l’occitan romanel, romanela (= l’oronge), ou encore de romanelier (groseillier des Alpes). On trouve des lieux-dits Romanille à Aups et à Moissac-Bellevue, dans le Var (Romanille est également un nom de famille). Autre possibilité : diminutif du prénom Romain.
Roume Porté notamment dans la Corrèze, le Cantal et l’Hérault, désigne le plus souvent celui qui habite un lieu-dit (la) Roume, endroit où poussent les ronces. A noter le hameau de Roume à Salon-la-Tour (19). Autre possibilité : celui qui est allé à Rome (surnom de pèlerin).
Roumegous Toponyme occitan désignant un lieu empli de ronces. Le nom de famille correspond à celui qui habite le lieu-dit Roumegous ou qui en est originaire. C’est dans le Tarn et en Gironde qu’il est le plus répandu. Variantes : Roumegou (07), Roumegoux (33, 81), Roumengou (31), Roumengous (11). Il existe deux communes appelées Roumégoux (15, 31), et une autre nommée Roumengoux (09), dont sont originaires de nombreux porteurs du nom.
Roumègues Désigne en occitan un lieu où poussent les ronces. Le nom est surtout porté dans le Lot (variante : Roumègue). Autres formes : Roumegas (81, 82), Roumega (64). Anoter dans le Lot les hameaux du Roumégas à Saint-Martin-de-Vers et des Roumégas à Arcambal.
Roumi Nom de famille porté dans le Maine-et-Loire, rencontré aussi sous la forme Roumy (50, 58, 03). Le nom semble méridional (il désigne en principe un pèlerin étant allé à Rome, mais peut aussi être une variante du prénom Romain). On le retrouve dans deux hameaux de la Manche : l’Hôtel Roumy (Geffosses) et le Hameau Roumy (Saint-Martin-le-Gréard). Mais dans les deux cas le patronyme semble antérieur au toponyme. A noter aussi les hameaux de Roumy à Miremont (63) et à Rayet (47).
Roupie Le nom est surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine. Variante : Roupy. M.T. Morlet y voit le surnom de celui qui a la goutte au nez (sens de ropie au Moyen Âge). Il pourrait aussi s’agir d’un surnom lié au rouge-gorge (ancien français roupie, signalé par Godefroy). A noter que Roupy est aussi le nom d’une commune de l’Aisne.
Rouquet Fréquent dans la Haute-Garonne et dans le Cantal, c’est un toponyme très répandu qui a le sens de petit rocher, sans doute avec le sens de petite forteresse située sur un lieu rocheux (diminutif de Roque).
Rouquette, Rouquettes Très fréquent dans l’Aveyron et l’Hérault, c’est un toponyme, diminutif de Roque, terme utilisé au moyen âge pour désigner une forteresse construite sur un éperon rocheux. Le nom désigne donc une petite fortification. Plusieurs lieux-dits s’appellent ainsi, de même que deux communes : l’une dans la Dordogne, l’autre dans l’Aveyron (département où justement le patronyme est le plus répandu).
Rouquier Porté dans l’Aveyron et les départements voisins, le nom peut aussi s’écrire Rouquié. C’est sans doute un toponyme avec le sens de "lieu rocheux" (divers hameaux dans le Tarn et le Lot). Autre possibilité : celui qui habite un lieu-dit "la Roque" ou "Rouquière". Le nom de famille Rouquière, beaucoup plus rare, existe aussi dans l’Aveyron.
Roure, Rouvière, Rovira Tous ces noms renvoient à un arbre, le chêne rouvre (chêne à feuillage caduc, contrairement au chêne vert). Origine : latin robur.
Rourissol Assez rare, le nom est surtout porté dans l’Ardèche. Variantes : Rouressol, Rourrissol. C’est un toponyme désignant un bois de chênes rouvres (occitan roure + suffixe -issòl). Le nom de famille devrait désigner celui qui est originaire du hameau du Rouressol, à Pont-de-Labeaume (07).
Rous voir Ros.
Rousière Le nom est surtout porté dans la Mayenne, où l’on trouve aussi la forme Rousier. C’est un toponyme pour lequel on peut hésiter entre deux sens : lieu où poussent les roseaux ou lieu planté de rosiers. A noter le hameau de la Vieille Rousière à Mayenne (53), commune où l’on trouve aussi les hameaux des Hautes Rousières et des Basses Rousières.
Roussarie Toponyme désignant sans doute un lieu où poussent les roseaux, le nom est surtout porté en Dordogne (variante : Roussary).
Rousseau, Rousseaux, Roussel Diminutifs formés sur Roux (voir ce nom).
Rousselet, Rousselot Diminutif de Roussel, lui-même diminutif de Roux (celui qui a les cheveux roux). Le patronyme Rousselet se rencontre surtout dans l’Yonne et la Seine-et-Marne. Quant aux Rousselot, on les trouve en Lorraine (54, 88).
Rousselière Nom porté dans les Deux-Sèvres et en Loire-Atlantique. Désigne celui qui est originaire de la localité de la Rousselière (= domaine de Roussel). Deux hameaux portent ce nom, en Charente-Maritime et en Vendée. On trouve les formes voisines Roussoulière, Roussoulières dans l’Aude et le Tarn-et-Garonne.
Rousselle Matronyme formé sur Roussel, lui-même diminutif de Roux (voir ce nom). On trouve des Rousselle plutôt dans l’Est, notamment en Champagne (51).
Rousserie Surtout porté dans la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme, c’est un toponyme avec le sens de lieu marécageux, où poussent les roseaux. Variante : Roussery.
Rousset Diminutif de Roux (voir ce nom) fréquent dans de nombreuses régions, mais surtout dans la Loire, la Lozère et l’Isère.
Roussière Assez répandu en Vendée, désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (la) Roussière. Sens du toponyme, très fréquent dans l’Ouest : lieu où poussent les roseaux, ou encore domaine appartenant à un nommé Roux.
Roussigné Deux régions d’origine pour ce nom : d’une part la Bretagne (35, 44), de l’autre le Languedoc (11, 09). Dans les deux cas, le nom a pu désigner un conducteur ou un marchand de chevaux (ancien français et occitan "rossinier"). A noter cependant que divers lieux-dits ou hameaux peuvent correspondre à ce nom : La Roussigné à Lamillarie (81), Le Roussigné à Saint-Mars-sous-Ballon (72), Roussigné à Vervant (17).
Roussille Surtout porté dans le Lot-et-Garonne, c’est un toponyme très répandu (une trentaine de hameaux, notamment dans le Sud-Ouest et en Auvergne) évoquant le rouge-gorge (occitan rossilha). Variantes : Roussilhe, Roussilhes (46).
Roussillon Le nom peut évidemment désigner celui qui vient du Roussillon, mais c’est dans l’Isère qu’il est le plus répandu : il vaut donc mieux penser dans ce cas à celui qui est originaire de Roussillon, nom d’une commune de ce département. A noter également deux autres communes, dans le Vaucluse et la Saône-et-Loire. Variantes : Roussilhon (07, 03), Roussillou (31), Roussilloux (38).
Roussin Diminutif de Roux, surtout porté dans l’Ouest (35). Doubles diminutifs : Roussineau (41, 72), Roussinet.
Roussot Diminutif de Roux (celui qui a les cheveux roux), le nom est surtout porté dans le Jura. Variante ou matronyme : Roussotte (21).
Roussy Nom porté dans le Limousin. C’est une variante occitane de Roussin, diminutif de Roux (qui a les cheveux roux).
Roustan Voir Rostaing. La variante Roustan, comme Rostan, est fréquente dans le Sud-Est.
Rousteau Le nom est porté dans l’Ouest (49, 85, 72). Variantes ou formes voisines : Roustaud, Roustiau, Roustel. Sens incertain : M.T. Morlet propose la contraction d’un éventuel Rousseteau, double diminutif de Roux, mais le nom Rousset n’est pas vraiment porté dans l’Ouest. A noter les formes voisines Routeau, Routhiau, Routhieau, portées en Vendée, ainsi que Routel (Normandie). Sans doute tous ces noms désignent-ils une petite route, la route ayant été d’abord au Moyen Âge un chemin ouvert dans la forêt. Mais on pensera aussi à l’ancien français rostel (= gril).
Roustic Nom rare porté notamment dans l’Aude. Peut-être une déformation de Roustit (voir ce nom), mais on pensera d’abord à l’occitan rustic (= grossier, rude).
Roustit Porté dans le Tarn et le Tarn-et-Garonne, correspond à l’occitan rostit, participe passé du verbe rostir (= rôtir, griller). Il peut s’agir d’un surnom pour un personnage bronzé, mais on pensera plutôt à un lieu-dit (coteau exposé au soleil). Il existe un hameau appelé le Roustit à Saint-Hippolyte (12), un autre se nomme Roustit à Lamagistère (82).
Routard Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais (variante : Routart), rencontré aussi dans le Tarn. C’est un nom de personne d’origine germanique, Hrodhard (hrod = gloire + hard = dur). Autre variante : Rotard (44, 59).
Route, Routa Rencontré dans le Sud-Ouest, notamment dans le Lot, c’est au départ un toponyme désignant une terre nouvellement défrichée (latin rupta).
Routhier C’est une variante de Routier, rencontrée plutôt vers l’Est (51, 71). Le terme s’appliquait en principe à des soldats mercenaires, des fantassins, souvent livrés à eux-mêmes et consituant des bandes de pillards. Mais il peut aussi s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Hrodhari (hrod = gloire + hari = armée).
Rouvel Surnom donné à celui qui a le teint rougeaud, éventuellement les cheveux roux (ancien français rovel, du latin rubellum), c’est du moins le sens du nom en Normandie, où il est le plus répandu. Dans le Massif Central, par contre, c’est un diminutif de rouve (variante de rouvre = variété de chêne), et donc un toponyme. Diminutifs : Rouvelaud (23, 87), Rouvelet (12), Rouvelin (54), Rouvellou (50), Rouvelou, Rouveloup, Rouveloux (87).
Rouvellac Désigne celui qui est originaire de Rouvellac, hameau de Rullac-Saint-Cirq (12). Le sens est apparemment identique pour Rouvellat, porté dans le même département. Sens du toponyme : sans doute un dérivé de rouve, rouvel (= chêne rouvre).
Rouvet C’est dans le Puy-de-Dôme que le nom est le plus répandu. Il devrait désigner celui qui est originaire du Rouvet, hameau à Aix-La-Fayette (63). Signification du toponyme : bois de chênes rouvres.
Rouvier Nom porté dans le Sud-Est (83, 13) et dans l’Hérault. Désigne celui qui habite un lieu-dit le Rouvier ou la Rouvière (bois de chênes rouvres). Variante : Rouvié (34).
Rouvière Très fréquent en Languedoc (30, 34, 48), désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit la Rouvière (= bois de chênes rouvres, latin robur). Variante rare : Rouvierre.
Rouvillois Le nom est à la fois porté dans le Pas-de-Calais et en Bretagne (35, 56). Il renvoie à des localités telles que Rouville et Rouvillers (Picardie, Normandie), des toponymes désignant le domaine de Radulf (Radwulf), nom de personne d’origine germanique. Autres formes : Rouvillain (80, 60), Rouville (76, 80, 60), Rouviller (62), Rouvillon (59).
Rouvin Nom assez rare, que l’on rencontre à la fois dans le Gard et en Normandie (50, 76). C’est un surnom donné à celui qui a le teint vermeil (sens de l’ancien français rovin). Dans le Midi, on pensera aussi à un diminutif de rouve (autre nom pour le chêne rouvre).
Rouvreau Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Rouvreau ou qui y habite. Sens du toponyme : petit bois de rouvres (variété de chêne à feuillage caduc, du latin robur). C’est dans les Deux-Sèvres que le nom est le plus répandu. Variantes : Rouvraux, Rouvreault. Le patronyme Rouvre se rencontre pour sa part surtout dans le Loir-et-Cher et la Sarthe.
Roux Sobriquet désignant celui qui a les cheveux roux, c’est l’un des noms les plus fréquents en France, notamment dans les Bouches-du-Rhône et la Drôme. On peut dans certains cas envisager une variante du prénom d’origine germanique Raoul (cf. la ville de Châteauroux).
Rouxel Diminutif de Roux (celui qui a les cheveux roux) porté en Bretagne et en Normandie (22, 50 notamment). Double diminutif : Rouxelin (50).
Rouyar Le nom, rare, était porté dans l’Ille-et-Vilaine au XVIIIe siècle. On le retrouve ensuite à la Guadeloupe, où l’on rencontre aussi la forme Rouyard. Il devrait s’agir d’un nom de persone d’origine germanique, Hrodhard (hrod = gloire + hard = dur).
Rouyer Nom lorrain, variante de Royer (voir ce nom).
Rouzaire Variante de Roudaire (voir ce nom), portée notamment dans le Cantal et la Lozère.
Rouzaud Surtout porté dans l’Ariège et les départements voisins (66, 31), c’est peut-être un toponyme désignant un lieu où poussent les roseaux (ancien français ros, issu du germanique raus). Variante : Rouzau. Autre possibilité : nom de personne d’origine germanique, Hrodwald, solution qu’on préfèrera pour les noms bretons Rouzault, Rouzaut (voir Rouault pour le sens). Autres formes : Rouzeau (18), Rouzeau (23, 09), Rouzeaux (50, 23).
Rouzée Nom porté dans le Val-d’Oise et en Seine-Maritime. Il devrait s’agir d’un toponyme désignant un lieu où poussent les roseaux (ros en ancien français). Le rapport avec la rosée est évidemment possible, mais dans quel sens ? Notons qu’à partir de la fin du XIIe siècle, le mot rosée a aussi désigné un aliment très tendre : c’est une piste à envisager.
Rouzet Surtout porté dans l’Ardèche et le Doubs, ce devrait être un toponyme (lieu où poussent les roseaux).
Rouzies, Rouziès Nom porté dans l’Aveyron et le Tarn-et-Garonne (variante : Rouzié). C’est un toponyme sur lequel il est difficile de se prononcer : on a affaire soit à un lieu où poussent les roseaux (donc un terrain marécageux), soit à un endroit planté de rosiers (ou plutôt d’églantiers).
Rouziou Le nom est surtout porté dans la Loire-Atlantique. Variante : Rouzioux. Il faut sans doute y voir un diminutif de ‘roux’, comme pour le breton Rouzic.
Roveillo Le nom désigne en catalan un champignon bien connu et très recherché, le lactaire délicieux. Sans doute un sobriquet donné à un grand amateur de ce champignon. Etymologie : vient du catalan rovell (= rouille).
Roverch Egalement écrit Roverc’h, c’est un nom breton, porté notamment dans les Côtes-d’Armor. Peut-être l’équivalent du prénom Robert (sous sa forme Roperch), mais Deshayes envisage plutôt une transformation de l’ancien nom de personne Roderch (= qui a belle apparence).
Rovira Très fréquent en pays catalan, le nom désigne un lieu planté de chênes (voir Roure).
Roy Peut venir de France ou de certains pays voisins (Belgique, Pays-Bas). Signifie roi. Pour l’interprétation, voir Rey.
Royal C’est dans le département du Nord que le nom est le plus répandu. Il est également présent en Belgique et en Lorraine. Difficile de savoir si c’est un sobriquet pour celui qui prend des allures de rois, ou bien un toponyme (la terre appartenant au roi, le chemin royal).
Royer Il peut s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Hrodhari (hrod = gloire + hari = armée). Mais, dans certaines régions, c’est aussi un fabricant de roues (variante de Rouyer). C’est dans l’Est que le nom est le plus répandu (54, 52).
Royère Le nom est porté en Provence (13, 84) et en Limousin (23). Variante rare : Royères (87). C’est un toponyme, nom de deux communes dans la Creuse (Royère) et la Haute-Vienne (Royères), ainsi que de plusieurs hameaux (par exemple la Royère à Oppède, dans le Vaucluse). Signification : lieu où pousse le chêne rouvre.
Roynard Porté notamment dans le Maine-et-Loire, le nom peut aussi s’écrire Roinard. C’est une variante de Reynard, Renard (voir ce nom).
Roynette Le nom est surtout porté dans les Ardennes et dans la Somme, département où on trouve aussi la forme Roynet. Son sens est incertain, mais on peut envisager un diminutif de "royne" (= reine), soit comme surnom, soit comme prénom.
Royo Assez fréquent en Espagne, désigne en principe celui qui a les cheveux roux (variante de rojo = rouge).
Royre Porté autrefois dans le Lot-et-Garonne (variante : Roire, 47, 42), c’est un toponyme désignant un lieu où pousse un chêne rouvre. A noter le hameau du Royre à Saint-Mamet-la-Salvetat (15)
Roz Essentiellement porté dans le Jura et prononcé "ro", peut correspondre au nom de baptême Roch, ou désigner un rocher. Rencontré parfois en Bretagne, il y représente celui qui est originaire de Roz, nom de deux communes et toponyme fréquent (= coteau, colline).
Rozas Assez fréquent en Espagne, c’est un toponyme correspondant au mot "roza", qui désigne une terre labourée, mais peut aussi en Aragon avoir le sens de petit canal, et dans les Asturies celui de lieu où poussent arbustes et buissons. Trois communes espagnoles s’appellent Rozas (provinces de Cantabrie, Zamora et Burgos). A noter que le nom de famille est aussi porté en Guadeloupe.
Rozat Le nom est notamment porté dans la Côte-d’Or. Il était également présent autrefois dans l’Allier et la Moselle. Sens incertain : peut-être le surnom d’une personne au teint rosé. En composition : Rozat de Mandres (Lorraine), qui renvoie à l’une des diverses communes de l’Est appelées Mandres (52, 54, 55).
Roze Variante de Rose (voir ce nom) surtout portée en Bourgogne et en Champagne, tandis que la forme avec accent Rozé se rencontre en Bretagne (35, 56) et devrait être un toponyme (lieu planté de roses).
Rozen Porté dans le Finistère et le Morbihan, le nom peut désigner en breton soit la rose, soit une colline à végétation de lande (breton roz dans les deux cas). On préfèrera ce dernier sens, il s’agirait donc d’un toponyme devenu nom de famille.
Rozès Désigne le plus souvent celui qui est originaire du village de Rozès, dans le Gers. A noter cependant que le nom de famille est aussi présent dans l’Ariège. Sens du toponyme : on peut hésiter entre la rose (églantier) et le roseau.
Rozier Le nom est porté dans la région lyonnaise (69, 42, 71, 26). Comme pour Rosier, porté dans la même région (également 972), on peut penser à un lieu où pousse le rosier ou l’églantier, mais il devrait plutôt s’agir d’un endroit abondant en roseaux. C’est un toponyme fréquent. On pensera notamment à la commune de Rozier-en-Donzy (42).
Rozière Fréquent en Lozère, on le retrouve sous la forme Rozières dans l’Aveyron. C’est un toponyme désignant un lieu où poussent les roseaux. Variantes : Rosière, Rosières, Rouzière. Le toponyme est très répandu dans toute la France.
Rozmus Voir Erazmus.
Rozo Surtout porté dans le Morbihan, c’est un dérivé du breton ros, roz (= tertre couvert de bruyère ou de fougères, souvent au-dessus de la mer). On trouve également le nom Rozo dans les Ardennes, où son sens est plus incertain : peut-être le nom de personne germanique Rotzo (racine hrod = gloire).
Rozon Nom très rare porté dans l’Aube et la Marne. Semble correspondre à un toponyme désignant un lieu où poussent les roseaux (à rapprocher de Rozay, dans l’Aisne, ou encore de Rozoy).
Rual Le nom est porté en Bretagne (44, 56, 35). C’est un ancien nom de personne (voir Ruello pour le sens).
Ruans Sans doute originaire d’une localité du même nom. Il existe une commune nommée Ruan dans le Loiret.
Ruart Le nom est aujourd’hui porté en Guadeloupe. C’est une autre forme de Ruard (42, 26, 46), lui-même variante de Rouard (88, 13), Rouart (Ile-de-France, Picardie). Il s’agit d’un nom de personne d’origine germanique, Hrodhard (hrod = gloire + hard = dur).
Ruas Le nom semble originaire de la Lozère et pourrait désigner celui qui est originaire de Ruas, hameau aux Bondons (48). D’autres hameaux ou lieux-dits portent ce nom, notamment dans la Drôme et l’Ardèche. Pour le sens, on hésitera entre celui de ruisseau (la ferme appelée "Ruas" à Puygiron (26) est nommée "les Rieux" dans un texte du XVIe siècle, et celui de rue, route, plus probable, et qui explique le nom savoyard Ruaz.
Ruault Surtout fréquent en Bretagne, également présent en Normandie, c’est une variante de Rouault (voir ce nom).
Rubatat Nom rare porté dans l’Isère, rencontré aussi sous la forme Rubattaz. C’est un diminutif de Rubat (73, 38), en italien Rubatto. On peut évidemment penser au verbe rubare (= voler, dérober), mais il doit plutôt d’agir d’un nom de personne d’origine germanique, Hrodbald (hrod = gloire + bald = audacieux).
Rubi, Rubí Désigne sans doute celui qui est originaire de la localité catalane portant ce nom (Rubí), située à proximité de Barcelone. Le toponyme pourrait venir du latin "rupinus", avec le sens de "lieu rocheux".
Rubin C’est en Haute-Savoie et dans les départements voisins que le nom a toujours été le plus répandu, mais on le rencontre aussi dans l’ouest du pays (76, 35). C’est le plus souvent l’équivalent de l’italien Rubino, nom de personne médiéval que l’on rattache à l’italien "rubino" (= rubis). Autres possibilités : variante de Robin, Roubin (diminutifs de Robert) ou de Ruben (nom biblique porté par le fils aîné de Jacob).
Rubino, Rubini Nom de personne italien, généralement considéré comme étant au départ un surnom lié au rubis (italien rubino). Autre possibilité, une aphérèse de Cherubino, Cherubini (= Chérubin).
Rubio Nom castillan désignant celui qui a les cheveux blonds.
Rublon Le nom est surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine. Il semble s’agir d’une contraction de Rubeillon, nom porté dans le même département. Reste à en comprendre le sens, ce qui n’est pas simple. On peut faire éventuellement le lien avec l’ancien français "rubelin", variante de "rovelin" (= roux, rougeaud, diminutif de "rovel").
Ruby On rencontre ce nom dans le Limousin, mais aussi en Alsace-Lorraine. Il semble s’agir dans les deux cas d’un diminutif de Robert (dont Rubert est une variante dans l’Est), même si on évoque parfois un rapport avec le rubis (surnom éventuel d’un lapidaire).
Ruchenne Porté en Belgique, notamment dans la province de Liège, c’est un nom de sens incertain. La finale -enne semble indiquer qu’il s’agit d’un toponyme, mais je n’en trouve aucune trace (il y a bien Ruchenna, mais c’est en Pologne).
Rucheton Le nom est surtout porté dans la Creuse. On trouve l’équivalent Roucheton dans le Lyonnais (42, 69). Il semble s’agir d’un diminutif de Ruchet, Rouchet, des toponymes avec le sens de ruisseau (divers petits cours d’eau s’appellent le Ruchet, le Rouchet, aussi bien en Champagne qu’en terre occitane). Le rapport avec le mot "ruche" semble improbable.
Rudeau Le nom est surtout porté en Dordogne, mais il est aussi présent en Lorraine (57, 54). Formes similaires : Rudaud (16), Rudault (41), Rudaut (59), Rudaux, Rudeault, Rudeaut, Rudeaux (60), Rudel (63), Rudelle (12, 47). On peut certes penser à un diminutif de l’adjectif "rude" (en ancien français, il désignait surtout une personne ignorante), mais on a le plus souvent affaire à un toponyme. Ainsi Rudeau est le nom d’une commune de la Dordogne (Rudeau-Ladosse), et Rudelle est une commune du Lot-et-Garonne. De nombreux hameaux portent des noms identiques. Sens possible du toponyme : diminutif de l’occitan "roda" (= roue), peut-être pour désigner un moulin ou une agglomération de forme circulaire.
Rudler Nom porté notamment dans le Haut-Rhin. On considère qu’il a le même sens que Riedler, reste à savoir lequel : soit un dérivé du moyen-haut-allemand riet (= terrain marécageux, où poussent les roseaux), soit un dérivé de Rüdel, hypocoristique du prénom Rudolf.
Ruel Patronyme fréquent dans l’Ardèche et la Haute-Loire, rencontré également dans la Sarthe et dans l’Orne. C’est un nom de lieu, tantôt diminutif de rue ou de ru (Ouest), tantôt évoquant l’aire pour battre le blé, en occitan rol, ruel (Massif Central).
Ruellan Voir Rivalland pour le sens. Le nom est surtout porté dans les Côtes-d’Armor. Variantes : Ruelland, Ruellant, Ruellen, Ruelen, Ruelin (22, 29).
Ruellet Surtout porté dans les Vosges et le Cher, c’est un diminutif de Ruel (voir ce nom).
Ruello Nom surtout porté dans les Côtes-d’Armor. Deux possibilités : soit un toponyme (deux hameaux de ce département s’appellent Ruello), qui pourrait correspondre au français ruelle. Soit le diminutif d’un ancien nom de personne breton, Rioual (ri = roi + uual = valeureux). Variantes : Ruellot, Ruellou, Ruelloux.
Ruesche Le nom est porté dans le Maine-et-Loire au moins depuis le XVIe siècle. Il faut le rapprocher de Ruesse, toponyme fréquent dans le Cher avec le sens de ‘petit bois’. On ne peut cependant s’empêcher de penser aussi à des formes telles que Ruesch, Rouèche, rencontrées en Alsace-Lorraine. Rouèche renvoie selon M.T. Morlet au germanique rudisca, avec le sens de ‘bois défriché’ (finalement assez proche de Ruesse). Ruesch est une variante de Rüsch, à rapprocher de Reusch (endroit où poussent les joncs ou les roseaux, marécage).
Ruez Le nom est surtout porté dans le Territoire de Belfort (variante : Ruey) et dans la Saône-et-Loire. Il sembe que ce soit une variante de Ruet (69, 73), toponyme désignant un petit ruisseau. On ne peut cependant négliger une origine alémanique, et dans ce cas ce serait une variante de Rutz, Ruetz (= Rudolf, nom de personne).
Rufas Nom espagnol porté notamment en Aragon. Il faut sans doute le rattacher à l’adjectif rufo, qui peut avoir plusieurs sens : rouge, vermeil, ou encore bouclé, frisé, enfin qui fait preuve d’un luxe ostentatoire. La finale -as semble cependant évoquer un toponyme : peut-être les terres rouges ?
Rufer Très présent en Alsace, le nom désigne en allemand actuel un crieur (Ruf = appel, cri). Au moyen âge, il devait s’agir d’un héraut. Variante : Ruffer.
Ruffat Autrefois très fréquent en Roussillon, ce nom est formé sur rufa (= ride), et semble correspondre à un autre patronyme assez courant, Arrufat, sobriquet désignant sans doute une personne coléreuse (occitan arrufar = se fâcher).
Ruffel Nom porté dans le Tarn, également présent dans le Morbihan. Dans les deux cas, il semble s’agir d’un diminutif du nom de baptême Ruf (latin Rufus, de rufus = roux), popularisé par un évêque d’Avignon. Précisons cependant qu’en occitan rufel désigne un copeau de menuisier, et que ruf signifie rude, raboteux, ridé. Le patronyme Rufel existe aussi, notamment dans la Haute-Garonne.
Ruffenach Porté dans le Bas-Rhin et en Lorraine (88, 54), le nom est également écrit Ruffenack, Rufenach, Rufenacht (forme présente dans le Doubs et en Seine-Maritime), Ruffnack. Il désigne celui qui est originaire de Rüfenacht, village de la commune de Worb, près de Berne (Suisse), ou encore de Rüfenach, dans le canton d’Argovie (Aargau).
Ruffet Nom porté dans les Côtes-d’Armor, rencontré également dans d’autres régions (87, 69). Sans doute un diminutif de Ruf (latin Rufus = roux), ancien nom de baptême popularisé par plusieurs saints. Voir aussi Ruffat.
Ruffier Assez répandu en Savoie, c’est un nom de sens incertain. Peut-être un dérivé du nom de personne germanique Ruffo, forme courte de Hrodwulf, ou encore un dérivé de Rufus (latin "rufus" = roux). Autres formes : Ruffié (09), Rufier (30), Rouffier (83).
Ruffinatti Porté dans le Piémont (Turin), c’est le pluriel de filiation de Ruffinatto, dérivé de Ruffino, Ruffini (voir Rufino pour le sens). Variantes portées en France : Ruffinato, Ruffinati. Autres dérivés : Ruffinella, Ruffinengo, Ruffinetto, Ruffinoni.
Rufiange Nom très rare aujourd’hui. Sans doute une variante de Rouffianges (voir ce nom).
Rufino Porté en Italie et dans la péninsule ibérique, c’est un nom de personne, diminutif du latin Rufus (rufus = roux), popularisé par plusieurs saints.
Ruggeri Nom de famille italien, forme plurielle de Ruggiero (= Roger). Variantes : Ruggero, Rugiero, Rugieri, Ruggier, Ruggieri, Roggero, Roggeri, Roggiero, Roggieri.
Ruibanys Déformation de Riubanys (voir ce nom).
Ruide Rare, le nom est porté dans le département du Nord et dans l’Aisne. Difficile de se prononcer, surtout dans cette région où les noms peuvent être français ou flamands. En supposant une forme flamande, on peut envisager le rapprochement avec les noms De Ruyt, De Ruyte, surnoms possibles pour un homme grossier (moyen néerlandais "ruut"), ou encore apocopes de Ridder, Rudder, Ruyter (= chevalier, cavalier).
Ruillet Porté notamment dans la Marne, c’est une autre forme de Rouillet (61, 69, 79), toponyme qui évoque le plus souvent un bief, un canal.
Ruitton Porté dans l’Isère et le Rhône (variante : Ruiton), paraît être un dérivé du mot "rui", également écrit "ruit", avec le sens de ruisseau. Le nom de famille Ruit, très rare, se rencontre pour sa part dans le Var, où un hameau s’appelle Ruit à Ampus.
Ruiz Nom castillan, formé par dérivation (suffixe de filiation -EZ) sur Ruy. L’origine de ce dernier nom est la même que celle de Rodrigo (voir Rodriguez).
Rulleau Surtout porté dans la Gironde et la Vendée, c’est une variante de Rouleau (voir Roulot pour le sens). Autres formes : Rulaud, Ruleau, Rullaud, Rulleaud (Indre, Charentes, Vendée).
Rullière Surtout porté dans la Loire, désigne celui qui est originaire de la Rullière, nom de hameaux à Saint-Didier-en-Velay (43) et à Doizieux (42), ou encore des Rullières à Saint-Julien-du-Pinet (43).
Rulquin Porté dans la Meuse et en Belgique (variante : Rulkin), c’est un diminutif de filiation (suffixe -equin) formé sur le nom de personne d’origine germanique Roul, Rul (Hrodwulf : hrod = gloire + wulf = loup).
Rumeau C’est souvent un nom de personne d’origine germanique, Rumowald (hruom =gloire + waldan = gouverner). Dans le Sud-Ouest, on pensera plutôt à un lieu où poussent les ronces. Le nom Rumeau est surtout porté dans l’Ariège et les Hautes-Pyrénées. On trouve la forme Rumeaux dans le Gers (un hameau s’appelle le Rumeau à Laymont), mais aussi dans le Pas-de-Calais (où une commune s’appelle Rumaucourt). Autres formes, plus rares : Rumau, Rumaud, Rumault.
Rumeu Variante du catalan Romeu (= pèlerin), le nom est porté en Catalogne, mais il est également attesté dans l’Aude depuis le XVIIIe siècle.
Rumigny Le nom est surtout porté dans la Somme (variante : Ruminy). Il désigne celui qui est originaire de Rumigny, nom d’une commune de ce département, également commune des Ardennes. Signification : le domaine de Rumo, nom de personne germanique latinisé en Rumenus.
Rumin Le nom est porté dans le Finistère. Variantes : Rumain, Rumen. C’est un toponyme, nom de plusieurs hameaux ou lieux-dits de ce département. Signification : colline pierreuse (run + mein), terme qui a pu éventuellement s’appliquer à un cairn.
Runavot Nom porté dans le Finistère (variantes Runarvot et Runambot). Désigne celui qui est originaire de la localité de Runavot (commune de Plougastel-Daoulas). Sens du toponyme : run = tertre, colline + bod = demeure. Bref, la maison sur la colline.
Ruocco Variante napolitaine de Rocco, patronyme italien qui correspond au nom de baptême Roch (voir Roch).
Ruols Nom rare qui semble venir de l’Aveyron. Il devrait donc désigner celui qui est originaire de Ruols, nom de hameaux à Luc et à Calmels-et-le-Viala (12).
Ruot On me signale ce nom en Touraine, mais je le trouve plutôt dans l’Est (52, 88). Certainement un diminutif : soit une petite rue, soit un petit ru (ruisseau).
Rupp Assez fréquent dans la Moselle, le nom peut aussi s’écrire Ruppe, Ruppen. C’est une forme courte de Ruppert, Rupprecht (Ruprecht), équivalents allemands du prénom Robert.
Ruppert Surtout porté en Moselle, correspond au prénom Robert (voir ce nom). Autres formes : Rupprecht, Ruprecht (67), Rupert (surtout portée aujourd’hui en Guyane et à la Réunion). Variante latinisée : Rupertus (54).
Ruppet Nom rare porté dans le Finistère. Aucune idée, sinon une adaptation éventuelle de Ruppert (voir ce nom).
Ruquois Surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais (variantes : Rucquoi, Rucquois, Rucquoy, cette dernière forme étant également présente en Belgique), désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, par exemple (le) Rucquoy à Mouscron (province du Hainaut), mais il pourrait y avoir d’autres hameaux ou lieux-dits en France.
Rusard Le nom est aujourd’hui très rare, il était surtout porté dans l’Ille-et-Vilaine. Il devrait s’agir du surnom donné à un personnage rusé.
Ruso Surtout porté en Espagne, le nom peut difficilement désigner un Russe (sens actuel du mot ‘ruso’, d’emploi tardif). On pensera plutôt à un lieu où pousse le sumac (castillan ancien rus, du latin rhus), mais c’est loin d’être une certitude. Le nom se rencontre parfois en Italie (Calabre), où il pourrait être une variante de Russo.
Russell Ou Russel. C’est en anglais l’équivalent du français Roussel (diminutif de Roux, celui qui a les cheveux roux, éventuellement nom de baptême).
Russello Diminutif de Russo (voir ce nom), ce patronyme italien est assez fréquent dans la moitié sud de la Sicile. Autre diminutif rencontré dans la même région : Russino. Les formes plurielles Russelli et Russini existent aussi, mais elles sont très rares.
Russo L’un des deux ou trois noms italiens les plus répandus, surtout dans le sud du pays. Il signifie ‘roux’, mais a également été utilisé comme nom de baptême. Forme plurielle : Russi.
Rusterholtz Ou Rüsterholtz. Nom surtout porté dans le Doubs et le Haut-Rhin (variantes : Rüsterholz, Ruesterholtz, Ruesterholz). Le nom signifie ‘bois d’ormes’ (Rüster = orme + Holz = bois). C’est donc un toponyme devenu nom de famille. Les plus anciennes mentions connues situent les Rüsterholz en Suisse. Formes voisines : Rüstenholtz, Rüstenholz (67, 68).
Rusti Nom porté en Martinique. Signification incertaine. Peut-être une variante de Rustin (voir ce nom).
Rustin RUSTIN serait un hypocoristique du nom de baptême RUSTIQUE, porté par plusieurs saints (< latin RUSTICUS = des champs). Autre hypothèse, une variante du nom ROSTAING, qui est lui un nom de personne d’origine germanique (hrod = gloire + stain = pierre).
Rustique Nom porté surtout dans le Sud-Ouest. C’est un ancien nom de baptême qui correspond au latin Rusticus (= des champs), qui fut popularisé par plusieurs saints, notamment un évêque de Narbonne au Ve siècle ainsi que le diacre disciple de saint Denis. Variante rare : Rustic (11).
Ruta C’est en Sicile (province de Raguse) que le nom est le plus répandu. Il est aussi présent dans le Lazio et les Pouilles. En France, c’est à Marseille qu’on le rencontre le plus souvent. Il semble que ce soit un toponyme (attesté en Sicile et en Calabre). Quant au sens, "ruta" désigne en italien la rue (plante), reste à savoir s’il en est de même dans les dialectes du Sud.
Ruth En France, c’est dans les Ardennes, la Moselle et les Vosges que le nom est le plus répandu. On le rencontre aussi en Belgique et en Allemagne. Il s’agit d’un nom de personne renvoyant à la racine germanique "hrod" (= gloire). Dans la plupart des cas, on peut le considérer comme une forme courte de Rudolf.
Ruton Nom porté dans des régions très diverses : on le trouve dans l’Aisne, mais aussi en Lorraine (54) et dans la Creuse. Variante : Ruthon (23). Il s’agit du cas-régime de Ruth, nom de personne d’origine germanique (Hruot, formé sur hrod = gloire). Le patronyme Ruth se rencontre pour sa part surtout dans les Ardennes et les Vosges.
Rutty Le nom est porté dans l’Isère (Lavaldens) depuis le XVIIe siècle. Il a toujours été également très présent en Suisse dans la région de Genève (Cologny). On trouve la forme similaire Ruty dans le Jura. Il devrait s’agir d’un toponyme désignant une terre défrichée ("ruti", terme suisse signalé par Pégorier dans son glossaire des termes dialectaux de l’IGN). Un hameau s’appelle le Ruty à Romagnieu (38). Le toponyme est également assez courant en Suisse et en Haute-Savoie.
Ruviella Plus souvent écrit Rubiella, ce nom espagnol est notamment porté dans l’Aragon. Sens incertain. Peut-être un toponyme dérivé de "rubia" (= la garance).
Ruy Le nom est surtout présent dans l’Ain et la région lyonnaise, mais on le rencontre aussi dans le Var. C’est un toponyme désignant un ruisseau. Une commune de l’Isère, près de Bourgoin, porte ce nom.
Ruyant Nom rencontré dans le Nord et dans l’Oise. C’est apparemment le participe présent du verbe d’ancien français ruir (= rugir), surnom donné à un homme coléreux.
Ruyle Nom très rare porté dans le département du Nord. Sens obscur. Il pourrait correspondre à l’ancien français "ruiel" (= ruisseau).
Ruytghem Devrait désigner celui qui est originaire de Ruitegem, localité belge de Flandre orientale. Avec le même sens : Ruitegem, Van Ruitegem, Van Ruyteghem.
Rylski Nom de famille polonais dérivé de la racine ryl (rylo = museau), sans doute un sobriquet.
Rymarczyk Nom polonais évoquant celui qui fait des ceintures ou des lanières de cuir (rym), éventuellement un sellier (rymarz).
Rysermans Nom porté dans le Pas-de-Calais et en Belgique. Surnom flamand qui désignerait celui qui ramasse le bois mort (selon le Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane).

Retour à la page d’accueil du dictionnaire