A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par T

Tabaize-Temmam
Tempels-Thorn
Thornton-Toual
Touati-Triouleyre
Trioux-Tytelman

Thornton Nom de famille porté en Angleterre et en Ecosse, qui désigne celui qui est originaire de l’une des nombreuses localités ainsi appelées. Sens du toponyme : mot composé de thorn (= buisson épineux) et tun (= enclos).
Thoron Nom rencontré à la fois en Limousin et dans le Morbihan. En Limousin et dans les régions voisines, il s’agit d’un toponyme, avec le sens de petite colline, ou plutôt de source, fontaine (variante de Touron, voir ce nom). En Bretagne, il n’est pas certain que le sens soit le même. Peut-être un dérivé du breton tor (= ventre).
Thorrignac Le nom se rencontre surtout dans le Sud-Ouest. Une chose est sûre, il correspond à un nom de localité dont la forme latine est Tauriniacum (= domaine de Taurinius). Je ne trouve aucune trace de village appelé Thorrignac, par contre il y a beaucoup de Thorigné, Thorigny, dont l’origine est exactement la même.
Thouaille Nom porté dans la Meuse, la Marne et la Haute-Marne. Sens incertain. Il paraît s’agir d’un toponyme, rencontré dans plusieurs régions sous des formes diverses : un hameau de l’Aveyron s’appelle Thouailles (Laissac) et semble à l’origine du nom de famille Touailles (46). Il existe un lieu-dit Touaille à Bassuet (51). Le toponyme est également fréquent dans l’Ain et la région lyonnaise sous les formes Thuaille et Tuaille, qui semblent s’appliquer à un bief, un petit canal (à rapprocher de l’ancien français tuel = tuyau ou de l’occitan tuela), et dont le nom de famille Tuaillon (70, 88) paraît être un dérivé.
Thouan C’est dans l’Eure-et-Loir que le nom est le plus souvent rencontré. Diminutif : Thouanel (35). Il devrait s’agir d’un hypocoristique du nom de baptême Antoine, mais ce n’est pas une certitude.
Thouard Nom de personne d’origine germanique, Theodhard (theod = peuple + hard = dur). On le rencontre surtout en Poitou-Charentes. Variante : Thouart (23). Il peut parfois désigner celui qui est originaire de Thouars (79).
Thouary Porté dans la Loire-Atlantique, devrait désigner celui qui est originaire de Thouaré, commune du même département.
Thoubert Nom assez rare qui est une variante de Toubert (voir Tubert), patronyme surtout porté dans les Pyrénées-Orientales.
Thouil Pourrait désigner celui qui est originaire de Thouil, hameau à Villegouge (33). Le nom est hélas trop rare pour qu’on puisse en dire plus (localisation géographique impossible).
Thouilly Rare, le nom est porté dans le Jura. Il apparaît aussi en Saône-et-Loire au XVIIIe siècle. Variante : Touilly. Sens incertain. Peut-être un toponyme avec le sens de lieu boueux (de l’ancien français "tooillier" = salir, souiller).
Thouin Porté en Bretagne (22, 35) et dans les Deux-Sèvres, c’est un nom de personne d’origine germanique, Theodwin (theod = peuple + win = ami). Autre possibilité, notamment dans les Deux-Sèvres : aphérèse de Berthouin (voir Berthoin).
Thouix Porté dans la Gironde, le nom s’écrit aussi Touix. Difficile de connaître son origine géographique réelle (très peu de mentions avant 1900) et sa signification. Un lien semble possible avec le nom Thouil, porté dans la même région (voir Thouil).
Thoumas Variante de Thomas portée dans le Limousin et le Quercy. Diminutifs : Thoumassou, Thoumazeau, Thoumazet, Thoumazou.
Thoumieux Le nom est surtout porté dans la Haute-Vienne et le Lot. Variante : Thoumieu (15, 47). Forme ancienne : Thomieux. C’est une forme avec aphérèse de Barthoumieux (24).
Thouraine Porté dans les Deux-Sèvres et rencontré aussi sous la forme Thourayne, c’est l’équivalent de Touraine, Touraynne (79) et de Tourainne (50), désignant celui qui est originaire de Touraine.
Thouraud Le nom est porté dans la Haute-Vienne. Variantes : Thoureau, Touraud, Toureau, Toureaud (03, 63, 87 surtout). C’est un toponyme fréquent, sans doute avec le sens de colline, tertre.
Thouret Patronyme surtout porté dans le Doubs. On trouve aussi les variantes Thourey (39) et Thourez (74). Difficile d’avoir une certitude : s’agit-il de toponymes (petite tour ou petite colline) ? S’agit-il de prénoms (par exemple des diminutifs d’Arthur ou des variantes de Thierry) ? Difficile de trancher.
Thouroude Nom porté en Normandie (14). Voir Troude. Variante : Thouroulde (27).
Thouvenet Diminutif d’Etienne (voir Thouvenin) rencontré dans la Vienne et dans les Vosges. Autres diminutifs voisins : Thouvenot (88, 55), Thouvenel (54, 88), Thouveny (54). On rencontre aussi dans le Jura les formes Thouverey et Thouverez.
Thouvenin Un nom qui vient plutôt de l’est de la France. C’est un diminutif qui correspond au prénom Etienne, sous sa forme Estève. Ona au départ la forme *Estevenin, qui devient Thouvenin, par aphérèse et autres modifications phonétiques difficiles à développer ici.
Thoyer Le nom est porté dans l’Aube et le Loir-et-Cher. Variante : Toyer. Je n’en sais pas plus pour l’instant.
Thruaud Nom rare porté dans la Loire-Atlantique, rencontré aussi sous la forme Truaud (17, 44). Je n’en connais pas le sens. A rapprocher peut-être de l’occitan truelh (= pressoir).
Thuard Nom de personne d’origine germanique, Thiudhard (thiud = peuple + hard = dur), surtout porté dans le Perche.
Thuaud Nom de personne d’origine germanique, Thiudwald (thiud = peuple + waldan = gouverner). On le rencontre surtout dans la Loire-Atlantique et dans la Vendée. Variantes : Thuault, Thuaut (53, 61). Diminutif : Thuaudet (72, 27, 28).
Thudéroz Nom rare porté dans le nord de l’Isère (Les Avenières notamment). Peut-être un diminutif du nom de personne germanique Theodhari (theod = peuple + hari = armée), latinisé en Theoderius, et dont l’évolution a dû aboutir à *Theudier. Ce nom est l’éponyme de la commune de Saint-Chef (s. Teuderii au IXe siècle, s. Theuderii au XIe siècle). Il a été popularisé par un ermite viennois du VIe siècle.
Thuez, Thues Porté dans le nord de la France et en Belgique, c’est une forme avec génitif de filiation de Thuet, diminutif de Thuard ou Thuault, noms de personne d’origine germaniques formés sur la racine theud (= peuple).
Thuillard Nom porté dans la Somme (variante : Thuillart). C’est un dérivé de Thuillier (voir ce nom), diminutif ou plutôt péjoratif.
Thuillier Très fréquent en Picardie, désigne celui qui fabrique les tuiles, et sans doute aussi les briques, ce qui explique le succès du patronyme dans le nord de la France. Variantes : Thuillez, Thuilliers, Thuilliez, Thullier, Thulliez, Tulliez, toutes dans la même région.
Thumerelle Nom porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Variantes : Thumerel, Thumereau, Tumerel, Tumerelle. Le terme désigne un tombereau (surnom donné à son conducteur ?). Il a eu aussi au moyen âge le sens de piège, machine de guerre, trébuchet. Difficile de savoir quelle solution est la meilleure.
Thuriaux Les anciennes mentions du nom le situent soit dans la Nièvre, soit dans le Morbihan (quelques mentions aussi en Belgique). Variantes : Thuriau, Thuriaud, Thuriault, Thurieau, elles aussi présentes dans les mêmes départements. Dans le Morbihan, c’est un ancien prénom popularisé par saint Thuriau (latin Turiavus), éponyme de la commune de Saint-Thuriau (56). Ailleurs, ce devrait être un hypocoristique d’Arthur.
Thurner Porté en Alsace, le nom désigne soit un guetteur, soit celui qui habite un lieu-dit Thurn (= la tour, autre forme de l’allemand Turm), nom entre autres d’une commune de Bavière. Formes voisines : Thurnher, Thurnherr (68).
Thury Deux possibilités : dans l’Ardèche et la région lyonnaise, c’est un nom de personne correspondant au latin Taurinus, éponyme de la commune de Saint-Thurin (42). Ailleurs (Normandie, Picardie notamment), c’est un toponyme, nom de diverses communes (14, 60, 21, 89). En composition : Thury-Bouvet (07), Thury-Guénin (10, 21).
Thyarion Nom rencontré en Suisse et en Franche-Comté. Semble être un dérivé de Thierry, mais je n’en ai aucune certitude.
Thys Variante flamande du nom de baptême Matthieu (voir Mathieu) formée par aphérèse. On trouve aussi les graphies Thijs, Thijsen, Thysen, Thyssen.
Tibaut Voir Thibault pour le sens. Le nom est surtout porté dans les Pyrénées-Orientales, les Alpes-Maritimes et l’Indre. Variantes : Tibau (66), Tibaud (06, 85), Tibault (79, 23, 54), Tibaux (59, 62, 51), Tibbaut (59), Tibeau (82, 59). Formes italiennes : Tibaldo, Tibaldi. Diminutif : Tibaudeau (85).
Tiberghien Le nom est porté dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie. Variantes : Tiberghiem, Thiberghien, Thiberguen. Il ressemble à un toponyme, mais aucune localité ne correspond, ni en France, ni en Belgique. La meilleure solution est peut-être d’y voir le cas-régime du nom de personne Thiberge (voir Thivierge pour le sens).
Tiberi Ou Tibéri. Fréquent en Corse, correspond au nom de personne d’origine latine Tibère, en italien Tiberio (latin Tiberius), porté par le second empereur romain et par un martyr chrétien.
Tibi Surtout porté par des juifs séfarades de l’est de l’Algérie et de Tunisie, le nom peut être interprété de deux façons : le plus simple serait d’en faire un dérivé de l’arabe Tîb (= parfum), mais on admet généralement qu’il vient de Tayyib (= bon, bienfaisant), forme arabe correspondant à l’hébreu tôb (même sens), qui est à l’origine de Tobie.
Tibolla Le nom, assez rare, est porté en Italie dans le nord de la Vénétie. Je n’en connais hélas pas la signification.
Tiburce Le nom est surtout porté en Martinique et à la Réunion. C’est un ancien prénom (latin Tiburcius qui pourrait renvoyer à la ville de Tibur, ancien nom de Tivoli) popularisé par un saint martyrisé au IIIe siècle avec Valérien. Formes italiennes : Tiburzio, Tiburzi.
Tichadou Voir Teixidor.
Tichanné Un peu plus courant sous la forme Tichané, le nom devrait être originaire du Gers ou des Landes. Il désigne un tisserand (variante de noms tels que Téchené, Téchiné, Teychené, Tisané ou Tisné, tous portés dans le Sud-Ouest). Autre variante : Tichené.
Ticheyre Porté autrefois dans l’Aude, le nom désigne un tisserand (variante du catalan Tixeire, le x catalan se prononçant comme un ch).
Tidière Le nom est porté dans l’Indre et la Creuse. Variante : Tidier. Formes anciennes : Thydière, Thydiaire. Sens incertain. Eventuellement une variante de Didier par dissimilation, mais ce n’est qu’une hypothèse.
Tidjani Egalement écrit Tijani, le nom renvoie à la localité de Tijane, dans l’Atlas marocain. Il a été popularisé par un saint du XVIIIe siècle, ‘aHmad ‘al-tijânî, qui vécut en Algérie et au Maroc (il est mort à Fès) et fonda une confrérie portant son nom (la confrérie tijâniyya).
Tièche On rencontre le nom en Suisse. Il est également porté dans diverses régions de France, mais c’est apparemment dans l’Eure qu’il était autrefois le plus répandu. Il désigne celui qui vient d’Allemagne, qui parle allemand (ancien français tiesche, à rapprocher de tudesque). Dérivé : Tiéchon (60, 59).
Tiengou Nom rare porté en Bretagne (22, 35). Je n’en connais pas la signification. Peut-être un toponyme commençant par ti- (= chez, la maison de).
Tiennot Diminutif du prénom Etienne, porté notamment en Normandie et en Picardie (76, 80), ainsi que dans la Nièvre. Matronyme : Tiennotte (35). Variante : Tiénot.
Tierba Le nom est très rare. C’est en principe l’équivalent espagnol du français théorbe, sorte de luth à deux manches inventé au XVIe siècle en Italie, et donc le surnom de celui qui joue de cet instrument.
Tierle Nom rare porté dans le Cantal, notamment à Mourjou depuis le XVIIIe siècle au moins. Aucune idée précise quant à sa signification. Un rapprochement avec l’occitan teiral (= talus) ou avec tieira (= rangée de souches) est cependant très envisageable.
Tierney Nom rare porté dans l’Ille-et-Vilaine, qui devrait désigner celui qui est originaire du Tiernez, hameau à Loudéac (22). À noter aussi que Tierney est un nom de famille fréquent en Irlande. C’est une forme anglicisée du gaélique O’Tighearnaigh, le descendant de Tighearnach (surnom ou nom de personne signifiant "maître", "seigneur").
Tierny Porté dans le Nord-Pas-de-Calais, désigne celui qui est originaire de Thierny (commune de Presles-et-Thierny, dans l’Oise). Si le nom est irlandais, c’est une variante de Tierney (voir ce nom).
Tifas Nom de personne originaire d’Afrique du Nord. Je n’en connais pas la signification.
Tiffon Le nom est notamment porté dans le Morbihan (variante : Tifon) et en Charente. Il faut sans doute y voir une variante ou un hypocoristique de Tiffaine (voir Tiphaine). Diminutifs : Tiffonet, Tiffonnet (16).
Tignat Nom rare porté dans l’Ain et le Jura. Il devrait désigner celui qui est originaire de Tignat, hameau de la commune d’Izernore, près de Nantua. Sens probable du toponyme : le domaine de Tinius, nom d’homme latin.
Tignères, Tinyeres Ce nom renvoie vraisemblablement à un métier, celui de teinturier. En catalan ancien, la forme tenyeire était en effet utilisée parallèlement à tenyidor pour désigner ce métier. Le verbe teindre (catalan tenyir) vient du latin tingere.
Tignoux Très rare, le nom était porté autrefois dans le Lot. On le rapprochera de Tignous (Ariège), surnom probable de celui qui est atteint de la teigne (le sens actuel du mot "teigneux" étant tardif). A noter cependant, toujours dans l’Ariège, le nom de famille Tignol dont le sens ne m’est hélas pas connu.
Tigrain Nom rare porté dans l’Yonne (variante : Tigrin). Il pourrait s’agir du nom de personne d’origine germanique Thiadgrim, Theodgrim (theod = peuple + grim = cruel).
Tihy Nom surtout porté dans le Calvados, où l’on trouve aussi la forme Tihi. Il devrait s’agir d’une variante de Tilly, désignant celui qui est originaire d’une localité du même nom : il existe de nombreuses communes appelées Tilly, dont deux dans le Calvados (Tilly-la-Campagne et Tilly-sur-Seulles). Sens du toponyme : lieu planté de tilleuls (on propose parfois aussi un nom de domaine gallo-romain, le domaine de Tilius, Tillius).
Tijou C’est dans le Maine-et-Loire que le nom est le plus répandu. On trouve aussi en Charente la forme Tijoux. Sens obscur.
Tilignac Le nom est porté dans le Cantal et la Corrèze. Variantes : Tilinac, Tilinat, Tillinac. Le suffixe -ac montre qu’il renvoie à un nom de localité (ancien village, hameau), reste à savoir laquelle.
Tilkens Rencontré parfois dans le département du Nord, c’est dans le Limbourg que le patronyme est le plus répandu. C’est un diminutif de Thiel, nom de personne d’origine germanique (Thielo < Theodilo : theod = peuple). Le nom Tilkens est formé avec le suffixe -ken, suivi d’un -s de filiation. On trouve en Belgique romane la variante Tilkin.
Tilki Nom turc désignant le renard, surnom probable d’un homme rusé.
Tillard Fréquent notamment dans le Calvados et la Manche, désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Tillard, lieu où pousse le tilleul. Variantes : Thillard (Charentes, Normandie), Thilard (Charentes), Tilliard (Nord).
Tillet Désigne celui qui est originaire d’un lieu-dit (le) Tillet (bois de tilleuls, éventuellement petit tilleul). Le nom est porté dans diverses régions. C’est dans la Vienne qu’il est le plus répandu.
Tillier C’est dans la Saône-et-Loire et dans la Somme que le nom est le plus répandu. Il peut désigner un lieu où pousse le tilleul, mais dans de nombreux cas il s’agit plutôt d’une autre forme de Tellier (fabricant ou marchand de toile). Variantes : Tilliez (62, 71), Thillier (41, 62, 03), Thilliez (02, 62, 59).
Tilliet Nom porté dans des régions variées (95, 74, 77 notamment), rencontré sous les formes Tilliette et Tilliez dans le Nord-Pas-de-Calais. Tout comme Tillet (86, 69, 46), c’est un toponyme avec le sens de ‘bois de tilleuls’.
Tillieux Nom surtout porté dans le Nord et la Somme. C’est un toponyme désignant un lieu où pousse le tilleul. Variantes : Tilleu, Tilleuil, Tilleul, Tilleux, Tillieu.
Tillois Plus courant sous la forme Tilloy, le nom est surtout porté dans le Pas-de-Calais. C’est un toponyme fréquent, nom de nombreuses communes. Signification : bois de tilleuls. Avec le même sens : Tilloloy, Tillolloy (80), nom d’une commune de ce département.
Tilly C’est en Bretagne (22) que le nom est le plus répandu. Il devrait s’agir d’un dérivé de "tilh" (= tilleul, parfois orme). Un hameau s’appelle Tilly à Troguery (22).
Timlelt Nom kabyle, qui semble avoir un rapport avec la couleur blanche : la racine m.l signifie "être blanc" en langues berbères, et, en kabyle, tamellalt veut dire blanche ou oeuf. Umlil est la couleur blanche (et un prénom féminin) dans une des langues berbères du Maroc. C’est aussi l’argile blanche en kabyle.
Timmerman, Timmermans Nom flamand qui correspond à un métier, celui de charpentier (timmer = maison en bois, mais sans doute au départ bois d’oeuvre).
Timsit Surtout porté par des juifs originaires d’Afrique du Nord, c’est le nom d’un village (Temzit) du Nefoussa, région située entre la Tunisie et la Libye. C’est aussi un nom de tribu.
Tinat Le nom est le plus souvent originaire du Cher ou de l’Allier, et doit être un hypocoristique de Martin ou d’Etienne. Rencontré parfois aussi en Savoie, il désigne celui qui est originaire de la Tinat, lieu-dit de Sainte-Hélène-sur-Isère (73), également hameau à Saint-Baudille-et-Pipet (38). Sens du toponyme : cuvette creusée par l’érosion torrentielle.
Tinayre Nom assez rare, peut-être originaire d’Auvergne, qui désigne un fabricant de cuves, de tonneaux (occitan tinaire).
Tinchant Porté notamment dans les Vosges et dans l’Aube, c’est un nom dont le sens ne m’est pas connu (peut-être un toponyme ?).
Tindon Un nom de la Creuse, et plus généralement du Limousin. Dans le Rouergue, le mot tindon signifie sot, niais. Il est possible que ce soit ce sens que l’on retrouve ici, le nom serait alors un sobriquet péjoratif.
Tinel Nom rencontré dans des régions assez diverses, depuis le Languedoc (notamment les Cévennes) jusqu’à la Normandie et la Picardie. Deux sens possibles : soit un cuvier, et donc l’utilisateur ou le fabricant de cuviers (= baquets). Soit un bâton en forme de levier servant à porter des seaux, des barils. Dans ce cas, il s’agirait du surnom d’un porteur. Ce dernier sens était encore attesté en Picardie au XIXe siècle. A noter dans l’Aisne la forme Tinelle.
Tinencourt, Tinancourt Nom porté dans la Somme. Désigne sans doute celui qui est originaire de la localité de Tirancourt (commune de La Chaussée-Tirancourt, dans la Somme), à moins qu’il ne s’agisse d’une graphie erronée pour Tincourt, également localité de la Somme.
Tinevez Le nom est surtout porté dans les Côtes-d’Armor. Variantes : Tinevès, Tynevès (29), Tynevez (22, 29). Il fait partie des nombreux toponymes bretons commençant par Ti-, Ty- (= maison). Ici, il s’agit de la maison neuve (nevez).
Tintignac Désigne celui qui est originaire de Tintiniac, hameau de la Corrèze (commune de Naves).
Tinturier Porté notamment dans l’Indre, correspond au métier de teinturier, tout comme les noms Teinturier (76, 23, 53), Tainturier (21, 76, 92), Leteinturier (14, 50, 76).
Tiourine Nom russe également écrit Tiurin. Je n’en connais pas le sens.
Tiphaine C’est un ancien nom de baptême, du grec Theophania (theos = dieu + phainem = paraître), qui évoque la fête de l’Epiphanie, ou plus précisément celle de la Théophanie (manifestation de Dieu lors du baptême du Christ), célébrée le même jour que l’Epiphanie. Le patronyme est porté en Normandie et dans la région parisienne. Variantes : Thifagne, Thifine, Thifagne, Thifaigne, Thiphaine, Tiéfaine, Tieffine, Tiffaine, Tiffoin, Tiffoine, Tifine, Tiphagne, Tiphaigne, Tiphangne, Tiphine (voir aussi Thieffine). Diminutifs : Tiphaneau, Tiphaneaux, Tiphanneau, Thifineau, Tiffaneau, Tiffanneau, Tiffenat, Tiffeneau, Tiffineau.
Tiplié Rare, le nom est porté dans l’Aude et les départements voisins (31, 34). Il faut sans doute le rattacher au verbe occitan tiplar (= pleuvoir en rafales) et à son dérivé tiple (rafale de pluie), lui-même à l’origine du nom Tiple (63). Il existe un lieu-dit ‘Les Tipliés’ dans l’Aude vers le château du Bezu.
Tiralongo Nom originaire d’Italie où il est surtout porté au sud de la Sicile (Raguse, Syracuse). C’est un surnom dont le sens n’est pas facile à élucider (qui tire loin ou longtemps ?).
Tirard Dérivé du verbe tirer, désignant une personne têtue, opiniâtre (comme la bête qui tire sur les rênes). Nom porté en Normandie (14, 76) ainsi que dans l’Isère.
Tirat Nom porté dans le Vaucluse et le Var, ainsi que dans l’Hérault. L’occitan tirat est le participe passé du verbe tirar (= tirer), mais il a aussi désigné un drap fin, de qualité (surnom possible d’un marchand de drap).
Tirefort Nom porté dans le Tarn et dans l’Aude (variante : Tirafort). On le trouve aussi en Franche-Comté sous la forme Tireford. Il semble s’agir d’un toponyme, rencontré dans l’Aude à Montbrun-des-Corbières, également présent dans d’autres régions de France. Le mot "tira" désigne en occitan un sentier, notamment un sentier en pente. Donc, peut-être un sentier à forte pente.
Tirel Le nom est fréquent dans la Manche (matronyme : Tirelle) et dans l’Ille-et-Vilaine. Variante : Thirel (76, 27). Sens incertain : peut-être un diminutif de Thierry. Autre possibilité : diminutif de l’ancien français tire, nom donné à une étoffe de soie. Formes avec finale vocalisée : Tireau (53), Thireau (28).
Tirello Nom rare porté en Italie du Nord, où il est beaucoup plus fréquent sous la forme Tirelli. Sens incertain. Faut-il y voir un diminutif de "tiro" (= tir, action de tirer) ? On envisagera aussi un hypocoristique de Gualtieri (= Gautier).
Tirezgui Nom berbère voisin du kabyle Arezki, dans lequel on trouve la racine consonantique r.z.q, qui signifie pourvoir à la subsistance. On peut l’interpréter comme du Nourricier, du Bienfaiteur (appliqué à Dieu).
Tirman Le nom est surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais (variante : Tirmant). Sens incertain. A noter le hameau de la Tiremande, à Ligny-lès-Aire (Pas-de-Calais), qui pourrait être une piste.
Tirmont Désigne celui qui est originaire de Tirmont, nom d’un hameau de l’Oise (commune de Fresneaux-Montchevreuil). Nom porté dans le Nord et la Somme. Variante : Tirmond.
Tirone En italien, le mot peut signifier celui qui est nouveau, un novice. Est-ce bien le sens du patronyme ? Je ne le pense pas. Autre possibilité, plus vraisemblable : augmentatif de tiro (= cheval de trait), avec un sens métaphorique ou métonymique.
Tirvaudey Nom assez rare porté en Haute-Saône. Variante : Thirvaudey. Sens obscur. Peut-être une déformation de Thibaudet (diminutif de Thibaut).
Tischmacher Nom allemand, variante de Tischer, Tischler : celui qui fabrique des tables, autrement dit un menuisier.
Tisné Nom porté essentiellement en Gascogne. Correspond au métier de tisserand (gascon tisnèr).
Tison Le mot tison désigne en ancien français un morceau de bois, allant du tison jusqu’à la quille d’un navire. Difficile donc de savoir ce que le surnom désigne ici (origine : latin titionem). C’est en tout cas dans le département du Nord qu’il est le plus fréquent. On le trouve aussi en Angleterre (variante : Tyson) et en Italie (Vénétie).
Tissandier Le nom est surtout porté dans le Cantal et le Puy-de-Dôme. Variantes : Tissandié (82, 47), Tissendier, Tissendié (31, 82). C’est l’un des nombreux termes désignant le métier de tisserand.
Tisserand Le nom désigne bien sûr un tisserand. Il est surtout porté dans les Vosges et la Haute-Saône. Variantes : Tisserant (88, 02), Tisserent (77). Diminutifs : Tisserandet, Tisserandot (21). Avec le même sens : Tisserat (18), Tisseraud, Tissereau (17), Tisseron, Tisseront (08), Tisserond (49).
Tisset C’est dans la Corrèze et le Cantal que le nom est le plus répandu. On le rencontre sous la forme Tichet dans la Lozère. Sens incertain. Peut-être un diminutif de noms tels que Tissier, Tisseyre (= tisserand).
Tissier, Tixier Nom qui renvoie au métier de tisserand.
Tissinié Le nom désigne un tisserand. Il est porté notamment dans le Tarn-et-Garonne. Variante : Tissinier (11, 32).
Tissot Nom savoyard désignant le tisserand.
Titeca Nom porté en Belgique et dans le département du Nord. C’est une variante de Tytgat, nom de personne d’origine germanique (Theodgaut : theod = peuple + gaut = goth). Autres formes : Titecat, Titgat, Tytgadt, Tytgath.
Titelein Nom rare porté dans le département du Nord. C’est sans doute un diminutif de l’allemand Dietel, qui lui-même correspond à Dietrich (= Thierry). On rencontre en Allemagne la forme équivalente Dietlein.
Titelouze Le nom est porté dans le Pas-de-Calais (aujourd’hui sous la forme Titelouze de Gournay). Il a été popularisé par Jehan Titelouze, organiste né à Saint-Omer au XVIe siècle. Sens incertain. Peut-être un dérivé de Tittel, Titel, variantes allemandes ou néerlandaises de Dietel (hypocoristique de noms commençant par Diet-, le plus souvent Dietrich).
Titus Le nom se rencontre à la Réunion et en Martinique, on le trouve aussi dans l’Allier. Dans la plupart des cas, il semble s’agir d’un prénom donné tardivement, sans doute à l’époque coloniale, et devenu nom de famille (faisant référence à l’empereur Titus). Il peut cependant s’agir aussi d’une forme latinisée du nom de personne d’origine germanique Tite (formé sur theod = peuple).
Tivoli Nom italien désignant celui qui est originaire de la ville de Tivoli, dans le Lazio. Il a souvent été porté par des juifs, qui y avaient au moyen âge une importante communauté.
Tixador Voir Teixidor.
Tjampens Nom porté en Belgique (on trouve aussi la forme T’Jampens). C’est sans doute une variante flamande de Sampin, diminutif du nom de personne Samson, Sampson (cf Dictionnaire des noms de famille en Belgique romane), avec s final de filiation.
Tlemçani, Tlemcani Nom algérien. Désigne celui qui est originaire de Tlemcen ou de la région de Tlemcen (montagne de Tlemcen, plaine de Tlemcen). Le nom est formé à l’aide du suffixe -i, souvent utilisé pour désigner la provenance (valeur d’ablatif).
Tobin Le patronyme est le plus souvent originaire d’Irlande, où la forme ancienne Tóibín est considérée comme un nom venu de France. Ce serait une aphérèse de Saint-Aubin, nom de plusieurs communes normandes. A envisager aussi : un diminutif de Tobias, nom anglais de Tobie, personnage biblique.
Tobot Nom assez rare porté dans le Nord-Pas-de-Calais. Aucune idée précise. On peut éventuellement suggérer le nom de personne d’origine germanique Theodbald (theod = peuple + bald = audacieux).
Tocabens, Tocaben La forme originale du nom est certainement Tocavent, toponyme désignant un endroit balayé par le vent (où le vent frappe). On rencontre d’ailleurs le patronyme Tocaven dans le Lot (variante Tocquaven), et en Catalogne du sud on trouvait autrefois des Tocavent. C’est dans les Pyrénées-Orientales que le nom Tocabens est le plus répandu, et les Tocaben sont surtout localisés dans le Lot.
Tocheport, Toucheport Nom rencontré notamment en Dordogne et dans la Vienne. Semble désigner celui qui conduit un troupeau de porcs (voir Toucheboeuf).
Tocqueville Désigne celui qui est originaire de Tocqueville, nom de cinq communes normandes. Sens du toponyme : le domaine de Toki, nom de personne norois (formé à partir de Thôr, divinité scandinave).
Tocut Nom rencontré dans la Marne et les Ardennes. Sens obscur. A rapprocher peut-être de l’ancien français toche, toque (= coup), le nom désignant alors celui qui donne ou plutôt reçoit des coups. On trouve aussi la variante Tocu.
Todd Anglais ou écossais, le nom désigne le renard, surnom lié à la ruse ou à la couleur des cheveux (moyen anglais du Nord "tod" = renard).
Todesco Fréquent en Vénétie, ce nom italien désigne un Allemand (variante de "tedesco"). Avec pluriel de filiation : Todeschi. On trouve aussi en Lombardie et dans le Sud (Campanie, Pouilles) la forme Todisco. Dérivés : Todescat, Todescato, Todeschini.
Toffin Le nom est porté en Picardie (02, 80). Il devrait s’agir d’un diminutif de Christophe, formé par aphérèse (à rapprocher de l’allemand Toffel ou de Tofflin, rencontré dans le Pas-de-Calais). Selon M.T. Morlet, ce serait plutôt un diminutif de Toeuf (62), nom de personne d’origine germanique (Toffo).
Toffol Le nom est porté en Vénétie, où il est plus courant sous les formes Toffolo et Toffoli (également De Toffol). Diminutifs : Toffolin, Toffolini (également Toffolet en Haute-Savoie). C’est un hypocoristique de Cristofolo (= Christophe).
Togliatti Nom italien porté en Piémont (Turin), pluriel de filiation de Togliatto (même région). Il devrait s’agir d’un dérivé formé par aphérèse sur Bertoglio, nom de famille très courant en Piémont et en Lombardie (voir ce nom).
Toglione D’origine italienne, le nom est très rare (variante avec pluriel de filiation : Toglioni). C’est apparemment un dérivé (suffixe augmentatif -one) formé par aphérèse sur Bertoglio (voir ce nom).
Togni Hypocoristique du prénom italien Antonio (= Antoine), qui est lui-même à l’origine de nombreux dérivés : Tognacci, Tognaccioli, Tognazzi, Tognazzini, Tognella, Tognetti, Tognini, Togniotti, Tognotti, Tognola, Tognoli. Dérivé savoyard : Togniettaz.
Toillon Sans doute une variante de Tuaillon (voir Thouaille) portée dans la Haute-Saône et les départements voisins. Autre forme : Toillion. On peut aussi envisager un dérivé du mot ‘toile’, mais c’est peu probable.
Toinon Surtout porté dans la Loire, c’est un diminutif de Toine (aujourd’hui Martinique et Guyane), Toin (49, 53), aphérèses du prénom Antoine. Avec d’autres suffixes : Toinard (39, 69, 35), Toinault (49), Toinel (35), Toinet (73), Toinette (matronyme, 64, 974), Toinnet (38, 69), Toinot (89), Toinote (81, matronyme).
Toix Nom assez rare porté dans les Pyrénées-Orientales et dans le Tarn. En catalan, l’adjectif toix signifie mou, lent d’esprit. C’est apparemment ce sens qu’il faut retenir pour le patronyme, qui serait donc un sobriquet.
Tollenaire Rare et porté notamment dans l’Oise, c’est la forme francisée du nom flamand Tollenaere qui désignait autrefois celui qui perçoit le tonlieu, c’est-à-dire la taxe payée par le marchand pour avoir le droit d’étaler sa marchandise dans un marché. Autres formes : Tollenaers, Tolleneer.
Tolleron C’est dans la Nièvre que le nom est le plus répandu. Aucune idée précise. Il faut peut-être en faire un dérivé du verbe d’ancien français tolir (= dérober, enlever), mais c’est loin d’être évident.
Tollis Surtout porté dans les Landes, ce devrait être un toponyme (cf. le hameau de Tolle à Laurède). Le sens est peut-être voisin de celui du catalan "toll" (= trou d’eau, flaque).
Tollitte Nom porté dans l’Est (55, 52, 51). On trouve la variante Tollite en Seine-et-Marne. Aucune idée pour l’instant. Peut-être un rapport avec le verbe toldre, tollir (enlever, supprimer). Variante ancienne : Tolitte (51).
Tollon Voir Thollon.
Tollot Le nom est surtout porté dans les Vosges et la Saône-et-Loire. Sans doute un hypocoristique de Barthol, Bartol (= Barthélémy).
Tolmont Nom porté dans la Sarthe. Sens incertain : voir Toulemonde.
Tolosa, Tolza, Tolsa, Tolra Tous ces noms désignent une personne originaire de la ville de Toulouse. La forme Tolosa se rencontre surtout dans les Pyrénées-Atlantiques, les autres sont généralement catalanes. Autres formes : Tolsan, Tolsau (Aquitaine), Tolosan (Var). A noter que ces noms ont été aussi employés comme noms de baptême au Moyen Âge (Tolsanus de Vivers, 1147, cartul. de Saint-Sernin).
Tolozanot Très rare, le nom désigne certainement celui qui est originaire de Toulouse, mais il semble récent : quelques mentions dans l’Ardèche au début du XXe siècle. Peut-être une francisation de l’italien Tolosano (même sens).
Tolstoï Ecrit également Tolstoy, c’est un sobriquet appliqué à une personne dodue, bien en chair (russe tolsty = gros).
Tom Porté dans le Finistère, semble être un hypocoristique de Thomas. Je ne vois en tout cas aucune autre solution.
Tomas Variante essentiellement castillane de Thomas (voir ce nom).
Tomasi Fréquent en Corse et en Italie, c’est une forme plurielle de Tomaso, Tomasso, Tommaso, qui correspond au prénom Thomas. Autres formes : Tommasi, Tomassi. Dérivés : Tomasello, Tomaselli, Tomasetto, Tomasetti, Tomasino, Tomasini, Tomasinelli, Tomasoni, Tomassacci, Tomassetto, Tomassetti, Tomassin, Tomassino, Tomassini, Tomassone, Tomassini, Tommaselli, Tommasino, Tommasini, Tommasone, Tommassini.
Tomaszewski Diminutif du nom de baptême polonais Tomasz (= Thomas).
Tomat Nom très répandu en Italie dans le Frioul. C’est une variante du prénom Thomas (Tommaso), typique de cette région.
Tombal Surtout porté dans le Nord et dans la Somme, présent également en Belgique, le nom s’écrit aussi Tomballe. Diminutif du mot tombe, c’est un toponyme, nom de hameaux ou de lieux-dits, qui pourrait être lié à la présence d’un dolmen.
Tombeur, De Tombeur Nom rencontré dans les Ardennes françaises et belges. Désignait en ancien français un saltimbanque. Et le verbe tomber signifiait faire des culbutes.
Tomblaine Le nom est surtout porté dans la Haute-Vienne (variante : Tombelaine). C’est un toponyme, diminutif de tombe, lié généralement à la présence d’un tumulus ou d’un dolmen. Une commune s’appelle Tomblaine dans la Meurthe-et-Moselle.
Tombois Le nom est porté en Belgique (variante : Tomboy), on le rencontre aussi dans la Marne, les Ardennes et l’Aisne, ainsi que dans les Vosges. C’est un toponyme assez courant en Belgique, avec le sens de tumulus.
Tomczyk L’un des nombreux diminutifs polonais du prénom Tomasz (= Thomas).
Tomisani Nom italien. Il s’agit apparemment d’une variante par métathèse de Tomasini, diminutif de Tommasi (= Thomas). Autre possibilité : un diminutif de Tomei, qui correspond à Bartolomeo.
Tondelier Le nom est surtout porté dans la Somme et le Pas-de-Calais. Variante : Tondellier. Sens incertain. M.T. Morlet propose un équivalent de "tondeur" (voir Tondeur). Une autre solution serait d’y voir une variante de "tonnelier", avec introduction d’un d épenthétique, hypothèse d’Herbillon et Germain (voir bibliographie). La première solution me semble préférable (à rapprocher de "tondaille", tonte des bêtes à laine).
Tondeur Surtout porté dans le Nord-Pas-de-Calais, le nom désigne soit celui qui tond les animaux, soit celui qui tond le drap. Variante : Tondeux (Normandie, Bretagne). Avec article : Letondeur, Letondeux (50).
Tonerie Patronyme rare porté dans la Manche. On le rencontre aussi sous la forme Tonnerie. La finale -ie semble indiquer qu’il s’agit d’un nom de lieu, sans doute un microtoponyme. Que désigne-t-il ? L’endroit où l’on fabrique des tonneaux ? Un lieu où le tonnerre est fréquent ? La ferme ou le domaine d’un nommé Tonnerre (patronyme fréquent dans l’Ouest) ? Difficile de se prononcer. A noter l’existence d’un hameau appelé la Tondrie dans la Loire-Atlantique (commune des Touches).
Toni Fréquent dans l’Italie centrale (de Rome jusqu’à Bologne), c’est une aphérèse du nom Antoni, forme plurielle de Antonio (= Antoine).
Tonin Porté dans le Sud-Est de la France, c’est souvent un nom italien originaire de Vénétie, équivalent du prénom Antonin (diminutif d’Antoine, italien Antonio). Formes similaires : Tonino (Frioul), Tonini (moitié nord de l’Italie, Corse). Diminutifs : Toninello (Piémont), Toninelli (Corse, Lombardie, Toscane). Lorsque le nom n’est pas italien, le sens est le même (variante : Thonin, nom porté en Savoie).
Tonneau Nom surtout porté dans le département du Nord et dans la Haute-Saône. Comme Tonnel (59, 80), il désigne par métonymie un tonnelier. Autre sens possible : sobriquet pour un homme gros. Variantes : Tonneaut, Tonneaux, Tonnelle.
Tonnelier Fabricant de tonneaux. Le nom est mentionné pour la première fois dans les textes au XIIIe siècle.
Tonnoille Nom rare qui paraît originaire du département du Nord. Il correspond à l’ancien français "tonnoille", tonneau à mettre la viande selon le dictionnaire de Godefroy (mention à Lille au XIVe siècle), ou plus simplement variante de "tonnelle" = tonneau.
Tonnoir Le nom est porté dans le département du Nord ainsi que dans l’Ouest (49, 79). C’est une autre forme de Tonnerre (56, 59, 39), nom rencontré aussi sous la forme Tonnaire (39). On peut penser au surnom d’un homme coléreux, qui crie beaucoup, mais on n’oubliera pas que Tonnerre est aussi un toponyme (nom d’une commune de l’Yonne).
Tonquédec Désigne celui qui est originaire de Tonquédec, nom d’une commune des Côtes-d’Armor. Etymologie incertaine.
Topart, Toupart Surtout porté dans la Somme et le Nord-Pas-de-Calais, le nom peut correspondre à l’ancien français top (= touffe de cheveux, toupet), ou encore au verbe toper (= cogner) : ce serait dans ce cas le surnom d’un homme bagarreur, violent. Variante ancienne : Toppart.
Topiline Nom russe où on reconnaît le suffixe filiatif -ine, précédé du nom Topil dont le sens m’est inconnu (difficile de savoir si on peut le rapprocher de "topol", qui désigne le peuplier dans la plupart des langues slaves).
Topsent Le nom est porté dans l’Eure, où il a donné naissance au hameau des Topsents à Trouville-la-Haule. Sens incertain. La finale -sent semble correspondre à l’élément germanique -sind (= voyage), qui entre en composition dans de nombreux noms de personne féminins, mais dans ce cas le premier élément m’est totalement inconnu (à moins d’y voir une variante de theod = peuple, à l’origine du nom Teutsindis, mentionné dans le polyptyque d’Irminon).
Toquard Le nom est porté en Normandie et en Bourgogne. Variante : Toquart. Dérivé du verbe "toquer" (= heurter), il a pu désigner une personne violente, mais il est attesté dans l’Ouest avec le sens de "qui a une grosse tête" (cf. Robert historique), ce qui en ferait peut-être un dérivé de "toque". La forme Tockert, portée dans la Meuse, au Luxembourg et en Belgique, pourrait en être une variante, mais c’est loin d’être une certitude.
Toquer Nom breton (29) qui correspond au mot toker (= chapelier). C’est donc un nom de métier, celui qui fait et vend des chapeaux.
Torcatis Aucune certitude pour ce nom plutôt rare (au siècle dernier, on ne le rencontrait dans les P-O que dans la commune de Corbère-les-Cabanes). Peut-être un nom formé sur le verbe torcar, dont l’équivalent français est torcher, et qui signifie nettoyer en frottant.
Torchaussé Nom rare rencontré dans l’Ille-et-Vilaine (Feins), également écrit Torchaussée. Ce pourrait être un toponyme avec le sens de route sinueuse, je ne vois en tout cas rien d’autre.
Torchon Nom rencontré surtout dans le Cher. Variante de torçon, mot qui signifie en ancien français torsion, mais surtout violence. Surnom donné à un homme brutal.
Tordet Assez rare et porté notamment dans le Loiret, semble un dérivé de l’ancien français tort (= tordu, estropié, bossu).
Tordeux Porté notamment dans l’Aisne, le nom se rencontre aussi sous la forme Tordeur (59, 62). Il désigne un producteur d’huile (le pressoir à huile étant fréquemment appelé tordoir).
Tordjman Nom fréquemment porté par des juifs méditerranéens, également par des arabes : désigne un traducteur, un interprète (arabe turjumân, qui est à l’origine du français truchement, utilisé avec cette signification dans le Bourgeois gentilhomme). Variantes : Torjman, Tourdjman.
Toreilles voir Torreilles.
Torner, Torné voir Tourné.
Toro Nom espagnol signifiant taureau. Sans doute une métaphore désignant une personne violente et bouillante.
Toron Le nom est surtout porté dans la Somme. Variante : Torond (62, 08). Sens incertain. Il semble logique d’y voir l’ancien français "toron" (= colline), mais il faut savoir que le toponyme se rencontre presque exclusivement dans les zones de l’occitan et du francoprovençal.
Torondell Venu de Catalogne du sud, le nom pourrait venir de torondo (= bosse au front), mais c’est plutôt une variante de toronell, turonell, avec le sens de petite colline.
Torossian Un nom arménien, avec l’inévitable suffixe de filiation -ian. Signifie fils de Toros, ce dernier nom étant une forme arménienne de Théodore.
Torque Le nom est porté dans le Nord-Pas-de-Calais, mais on le rencontre aussi dans le domaine occitan (87, 07), où il faut sans doute le rattacher au verbe "torcar" (= frotter, nettoyer). Pour le nord de la France, on peut faire le même rapprochement, mais on pensera aussi au mot "torche", attesté avec son sens actuel depuis le XIIIe siècle.
Torralba Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Torralba (= la tour blanche), toponyme très fréquent en Espagne, notamment en Catalogne, rencontré aussi au Portugal et en Italie. Variante catalane : Torrauba.
Torre Fréquent en Corse, le nom est également porté en Italie et en Espagne. Il désigne celui qui habite à proximité d’une tour (ou à un lieu-dit la Torre).
Torregrosa, Torregrossa Patronyme catalan désignant celui qui est originaire d’une localité portant ce nom (= la grande tour). Un village de Catalogne du sud s’appelle ainsi, près de Juneda (les Garrigues).
Torreilles, Toreilles Vient du latin turricella, et désigne une petite tour. Mêmes remarques que pour Torres. Peut souvent désigner une personne originaire de l’une des communes portant ce nom (une en Roussillon et une en Empordà).
Torrejon Ce nom espagnol signifie ‘petite tour’. Egalement écrit Torrejón, il désigne celui qui est originaire de l’une des nombreuses localités portant ce nom.
Torrens, Torrent Désigne celui qui habite la maison proche du torrent. Eventuellement aussi localité d’origine. C’est dans les Pyrénées-Orientales que ces deux noms sont les plus répandus. Variante : Torrents (13).
Torres Celui qui possède une tour ou habite à proximité de celle-ci (latin turri).
Torrossian Voir Torossian.
Tortay Surtout porté dans l’Indre-et-Loire, ce devrait être un toponyme. On pensera à l’île Tortay, ancien nom de l’île Aucard, à Tours (cité par Jean Moreau, "les Noms de famille en Touraine"). Le nom semble venir de l’ancien français "tort" (= tordu, détour). A noter le patronyme voisin Tortey, en Franche-Comté.
Torterat Le nom est surtout porté dans le Cher. Diverses mentions anciennes également dans la Nièvre et l’Allier, département où un hameau s’appelle Les Torterats à Aurouer. Sens incertain : on peut penser à un marchand de tourtes, mais aussi à la tourterelle. Nom voisin : Tortereau (85).
Tortevoie Surtout porté dans la Sarthe, c’est un toponyme avec le sens de chemin sinueux (tortueux). Variantes : Tortevois, Tortevoix, Tortevoye. Avec le même sens : Torterue, qui apparaît en composition dans le nom Torterue de Sazilly (Sazilly étant une commune de l’Indre-et-Loire).
Tortiller Surtout porté dans l’Ain, le nom s’écrit aussi Tortillet, Tortillier. On hésitera entre un marchand de tourtes (ancien français "tortelier") et celui qui fabrique des flambeaux, des torches (ancien français "tortil"). Le nom voisin Tortillon (45) désigne pour sa part un chemin ou un cours d’eau sinueux.
Toscano Le nom est très répandu dans toute l’Italie. Le pluriel de filiation, Toscani, se rencontre surtout en Lombardie. Forme vénitienne ou française : Toscan (en composition : Toscan du Plantier, 04, 38). Il désigne bien sûr celui qui est originaire de Toscane, tout comme les formes Tosco et Toschi (diminutif : Toschini). Dérivés : Toscanelli, Toscanini.
Tosi Nom d’origine italienne, avec le pluriel de filiation -i. C’est un sobriquet ayant le sens de tondu (toso), dont on pense qu’il s’appliquait aux jeunes enfants (latin tonsus). Tout comme le singulier Toso, c’est dans le nord de l’Italie que le nom est le plus répandu, il y est même extrêmement fréquent. Diminutifs : Tosel, Tosello, Toselli, Tosetto, Tosetti, Tosini. Augmentatif : Tosoni.
Tostain Nom porté dans le Calvados (variante Tostin) et plus généralement en Normandie. C’est un nom de personne d’origine scandinave, Thorsteinn, formé sur Thor (dieu du tonnerre et de la pluie) et steinn (= rocher). Autres variantes : Toustain, Toutain, Totain.
Tosti Nom d’origine italienne formé sur Tosto, qui est en principe un surnom ayant le sens de volontaire, déterminé, rapide (latin tostus = grillé, qui a pris ensuite le sens de rapide, et a donné en français l’adverbe tôt). Il peut aussi s’agir d’un adjectif sicilien signifiant dur, têtu, obstiné. Variante : Tosto.
Tostivint, Tostivin Rencontré en Bretagne (35, 22 notamment), c’est apparemment un surnom donné à une personne peu généreuse, qui garde son vin et refuse d’en faire profiter les autres (breton tost = serré, avare).
Totain Voir Tostain.
Totée Rare, le nom est porté notamment dans la Sarthe. Sens obscur. Il existe bien un hameau appelé Totée, mais à Oriol-en-Royans, dans la Drôme.
Toti Ce nom italien est l’hypocoristique d’un nom de baptême terminé en -to, sans doute Benedetto (= Benoît). C’est dans le Lazio et en Toscane qu’il est le plus fréquent. Le singulier, Toto, est un peu plus rare et plus méridional. Formes similaires : Totto (très rare), Totti (porté notamment en Corse).
Toual Il s’agit le plus souvent d’un nom arabe désignant celui qui est grand (arabe tawîl = long). Variante : Touil. Il existe cependant des Toual d’origine française, mais impossible de localiser avec précision la provenance géographique (quelques mentions dans les Vosges autrefois), ce qui rend le sens difficile à trouver.

Retour à la page d’accueil du dictionnaire