A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Noms commençant par V

Vabre-Vanneste
Vanni-Verlinden
Verlon-Villard
Villarreal-Vyvé

Villarreal Désigne celui qui est originaire de Villarreal, nom de plusieurs localités espagnoles. Sens du toponyme : la ville royale (soumise à la seule autorité du roi).
Villatte Le nom est surtout porté dans la Creuse et le Cher. Variantes : Villate (24, 87), Villattes (33). C’est un diminutif du latin villa (= domaine), désignant un petit domaine, une ferme. De très nombreux hameaux s’appellent Villatte ou Villate, c’est aussi le nom d’une commune (Villate) en Haute-Garonne. Diminutifs : Villateau (85), Villatel, Villatelle (23), Villatèle (39, 74).
Villaume Variante de Guillaume (voir Guillem) portée le plus souvent en Lorraine (54, 88). Diminutifs : Villaumet (38), Villaumez (90).
Ville Voir Vila.
Villechaise Le nom est surtout porté dans la Haute-Vienne (variantes : Villechaise, Villechèze), on le rencontre aussi en Bourgogne. C’est un toponyme composé de villa (= domaine puis village) et de chaise (latin casa = maison). Plusieurs hameaux s’appellent ainsi.
Villefranque, Villefranche Personne originaire de la commune du même nom (il y en a de nombreuses en France).
Villéger Le nom est surtout porté dans la Haute-Vienne. Variantes : Villégier, Villeléger, Villelégier. Il désigne le domaine de Léger, Légier, nom de personne d’origine germanique (voir Léger). Un hameau s’appelle Chez Villéger à Gajoubert (87).
Villegort Francisation de l’espagnol Villagordo (voir ce nom).
Villèle, de Villèle Nom de famille qui renvoie à une localité appelée Villèle (diminutif de villa = domaine, puis ville ou village). Il s’agit sans doute du hameau de Villèle, dans la Haute-Garonne (commune de Merville), département où le patronyme Villèle est le plus répandu. Le nom existe également en Espagne sous les formes Villela (nom d’une commune de la province de Burgos) et Vilella (fréquente en Catalogne).
Villemot Diminutif de Guillaume porté notamment dans la Haute-Marne. Autres diminutifs portés dans l’Est : Villemain (88, à ne pas confondre avec Villemain, commune des Deux-Sèvres), Villemard (88, 70), Villemart (51), Villemet (51), Villemin (70, 88, diminutifs Villeminey, Villeminot, Villeminoz), Villemint (54).
Villemur Désigne mot à mot le domaine (puis la ville) fortifié (clos par un mur). C’est un nom porté par plusieurs localités, notamment deux communes de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées. Le patronyme renvoie donc à une personne originaire d’une de ces localités.
Villeneuve, Villanueva Formes française et castillane correspondant au catalan Vilanova (voir ce nom).
Villepinte Porté dans le Sud-Ouest (variante : Villepinthe), désigne celui qui est originaire de Villepinte, nom d’une commune de l’Aude, également hameaux à Cazeneuve-Montaut et à Montesquieu-Volvestre (31). Le toponyme demeure mystérieux : il signifie mot à mot ‘le domaine peint’, mais de quelles peintures pouvait-il bien s’agir ? Villepinte est aussi une commune de la banlieue parisienne.
Villepontoux Nom porté dans la Dordogne (variante : Villepontou). Désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom, qui signifie en principe le domaine ou la ville du petit pont. Aucun lieu ne porte exactement ce nom. A noter cependant le hameau de Pontou à Saint-André d’Allas (24) et surtout celui de Villepoutour à Châteauponsac (87).
Villepreux Nom porté dans le Sud-Ouest, mais aussi dans le Cher et l’Allier. Désigne celui qui est originaire de Villepreux, nom d’une commune dans les Yvelines et de hameaux en Gironde (Sainte-Florence) et dans le Lot-et-Garonne (Seyches, Agnac). Sens du toponyme : a priori la ville vaillante, mais attention, ce n’est pas le cas dans les Yvelines, où il s’agit du domaine des poiriers ou du domaine pierreux (Villa pirosa, 1030). Variante : Vilpreux (18).
Viller Autre forme de Villers, portée en principe dans l’Est (57, 90). Voir Vilar pour le sens.
Villeret Nom surtout porté dans l’Indre, l’Indre-et-Loire, la Vienne et la Somme. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée (le) Villeret, toponyme très répandu en France. Outre plusieurs hameaux, c’est le nom de trois communes dans l’Aisne, l’Aube et la Loire. Signification : le petit domaine, puis le hameau (diminutif du latin villare).
Villerme Variante de Guillaume rencontrée notamment dans la Mayenne. Diminutifs : Villermain, Villermaux, Villermin (54), Villermet (73), Villermois (35), Villermot, Villermoz (Franche-Comté, Savoie), Villermy.
Villerot Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Villerot. Le nom est surtout porté dans la Saône-et-Loire, où existe un hameau Le Villerot à Thurey. Autres hameaux à Alligny-Cosne (58), Saint-Sylvain-d’Anjou (49) et Sainte-Colombe-sur-Loing (89). Sens du toponyme : petit domaine, puis hameau (diminutif du latin villare).
Villers, Villiers Désigne celui qui est originaire de l’une des nombreuses localités portant ce nom. Pour le sens, voir Vilar.
Villetorte Porté en Gironde et dans les Landes, le nom renvoie à une ancienne localité (= la ville ou le village tordu, tortueux), mais je n’arrive pas à trouver laquelle.
Villette Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée (la) Villette, toponyme très répandu qui désigne au départ un petit domaine, puis un petit village. Le nom de famille est fréquent, on le rencontre notamment dans le Nord et dans l’Orne. Variante : Vilette.
Villeval Nom porté dans les Ardennes. Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Villeval (la ville d’en bas, le domaine d’en bas). Il existe en France un hameau nommé Villeval, mais au Gault-Perche, dans le Loir-et-Cher. Par contre, on rencontre le toponyme en Belgique, à Maizeret (province de Namur). C’est apparemment la bonne solution.
Villevieille Le nom est indissociabe de Villeneuve, auquel il s’oppose. Il désigne l’ancienne agglomération, après la construction d’un nouveau village. Le patronyme se rencontre dans les Bouches-du-Rhône, ainsi que dans la Loire et la Haute-Loire. Variante : Villevielle. Outre la commune de Villevieille (30), le toponyme est très répandu dans tout le sud de la France (nombreux hameaux).
Villez Surtout porté dans le département du Nord, c’est une variante de Viller, Villers, toponyme fréquent désignant un hameau (latin villare).
Villière Le nom est surtout porté dans les Ardennes et les Vosges. C’est un toponyme fréquent qui suppose une forme latine *villaria, dérivée de "villa" (= ferme, domaine). La forme plurielle Villières, plus rare, est portée dans le Sud-Ouest.
Villierme Variante de Guillaume rencontrée en Bourgogne (21). Diminutif : Villiermet (73).
Villoud Porté en Savoie, devrait être un diminutif de Guillaume ou une variante de Guillaud (voir ces noms).
Vilmont Nom porté dans la Somme et dans l’Oise (variante : Vilmond). Il s’agit sans doute du nom de personne d’origine germanique Willimund (willi = volonté + mund = protection).
Vilmorin (de) C’est une forme contractée de Villemorin, nom d’une commune de Charente-Maritime, également ancienne paroisse de l’Yonne (commune de Dracy) et hameau dans la Sarthe (Coulans-sur-Gée). A noter cependant que le nom de famille Villemorin se rencontre en Lorraine, et qu’il pourrait donc s’agir d’un ancien fief lorrain aujourd’hui rayé des cartes.
Vilnot Nom de famille assez rare porté en Vendée, rencontré aussi sous les formes Vilneau, Villeneau, qu’il faut sans doute rapprocher de Villaneau, Villanneau (79, 86). Tous ces noms devraient être des diminutifs de Villaine, Vilaine, toponyme fréquent désignant une petite exploitation rurale (latin villana). Autre possibilité : diminutifs de Vilain (voir ce nom).
Vimard Nom de personne d’origine germanique (voir Guimard pour le sens) porté en Normandie (14 notamment). Variantes : Vimar, Vimare, Vimart.
Vimont Surtout porté en Normandie (50, 76), c’est un nom de personne d’origine germanique (voir Vilmont). Le nom de famille peut aussi désigner celui qui est originaire de la commune de Vimont (14), qui a la même étymologie. Variante : Vimond.
Vinadelle Nom surtout porté dans le Cher (variante : Vinadel). C’est un diminutif de Vinade, sans doute un toponyme lié à la présence de la vigne (et donc du vin). A noter cependant que le toponyme Vinade semble souvent rattaché à la présence d’un cours d’eau (cf le Valat de la Vinade, à Meyrueis, 48).
Vinard Porté dans l’Ardèche, le nom évoque en principe le vin ou plutôt la vigne (nom probable de hameau ou de lieu-dit). Le dictionnaire de M.T. Morlet propose le nom de personne d’origine germanique Winhard (Guinard), solution possible dans l’Est et en Normandie, ou encore en Suisse, où quelques familles Vinard ont existé.
Vinatier Le nom est surtout porté dans la Corrèze. On trouve en Gironde la variante Vinatié. Il semble correspondre au métier de marchand de vin (le terme désigne aussi en occitan un ivrogne). A noter cependant que Vinatier est parfois un toponyme (cf. le Vinatier, à Lyon-Bron).
Vinber Nom rare porté dans le Pas-de-Calais, où il s’écrit aussi Vimber. C’est une variante de Vimbert (76, 61), nom de personne d’origine germanique (sens identique à Guimbert, voir ce nom).
Vinça Porté autrefois dans les Pyrénées-Orientales, désigne celui qui est originaire de la commune de Vinça, dans le même département. Variante : Vinsa. Le nom a parfois été utilisé au moyen âge comme nom de baptême.
Vince Porté dans la Loire-Atlantique, le nom pourrait être un hypocoristique de Vincent, mais c’est loin d’être une certitude.
Vincelot Sans doute diminutif de Vincent, le nom est porté dans l’Ouest (49, 72, 86). Avec un autre suffixe : Vincelet (02).
Vincendeau Diminutif de Vincent (voir ce nom) surtout porté en Vendée et dans le Poitou.
Vincendon Diminutif de Vincent (voir ce nom), rencontré surtout dans le Forez et le Dauphiné.
Vincent Nom de baptême issu du latin vincens (= qui triomphe). Saint Vincent aurait été martyrisé en Espagne en 304, lors des persécutions ordonnées par Dioclétien. Il résista à de nombreux supplices, dont le plus connu est celui du gril où on tenta de le faire brûler en ajoutant du sel sur ses plaies. Il ne se résolut à mourir que lorsqu’on eut décidé de l’étendre sur un lit douillet. Variante : Vincens (81, 31).
Vincenti Rencontré notamment en Corse, c’est une forme plurielle de l’italien Vincente, qui correspond à Vincent (voir ce nom). Diminutifs : Vincentelli, Vincentini. Le nom est également fréquent en Italie sous les formes Vincenzo, Vincenzi (ou encore Vicenzo, Vicenzi). Diminutif : Vincenzini.
Vinchon Surtout porté dans l’Aisne, c’est un diminutif de Vinche, forme courte de Vinchent, Vinchant, variantes picardes de Vincent. Autre diminutif : Vincheneux (60, 80).
Vinciguerra On considère généralement ce nom de famille italien comme étant à l’origine un surnom ou un nom de personne destiné à écarter le malheur de celui qui le porte (mot à mot : que tu vainques la guerre !). On retrouve la même idée dans les noms Vinciprova et Vismara (autrefois Vincimala), appelant à vaincre les épreuves, les malheurs. On trouve surtout les Vinciguerra dans le nord de l’Italie et en Campanie.
Vincke Nom flamand qui désigne un pinson, surnom donné soit à celui qui chante toujours, soit à un éleveur de pinsons. Variantes : Vinck, Vincq, Wynck, Wyncke.
Vinclet Je ne peux rien dire sur ce nom, sinon qu’il est extrêmement rare et était porté dans l’Eure au début du XXe siècle. Seules des recherches généalogiques devraient permettre d’éclaircir le mystère.
Vindel Nom porté dans les Vosges (également 76, 71), rencontré sous la forme génitive Vindels dans le Nord. Il semble s’agir du nom de personne d’origine germanique Wendilo (racine wint = nom d’un peuple slave), que l’on retrouve aussi dans Wendel, Wendels, Vendel, Vendels (Vendel peut aussi être un toponyme).
Vinet Fréquent en Vendée et dans les Charentes, désigne sans doute un producteur de vin (autre possibilité : toponyme avec le sens de petite vigne).
Vinette Sans doute toponyme avec le sens de petite vigne, le nom est porté dans la Sarthe et les départements voisins (28, 61).
Vingert Surtout porté en Moselle, le nom est aussi écrit Wingert. Il peut s’agir d’une variante de Weingart, Weingarten, terme désignant la vigne, surnom possible d’un vigneron ou nom de lieu-dit. On envisagera aussi le nom de personne d’origine germanique Wighard, avec nasalisation de la voyelle initiale (voir Wiegert). Dérivés de Wingert : Wingerter, Wingertsmann.
Vinglin Nom surtout porté dans le Tarn et le Lot-et-Garonne. Aucune idée quant à sa signification.
Viniacourt Porté dans le Pas-de-Calais, c’est une variante de Vignacourt, désignant celui qui est originaire de la commune de Vignacourt, dans la Somme.
Vinolas ou plutôt Viñolas, nom castillan formé sur un toponyme (= la vigne).
Vinot Le nom est assez fréquent dans la Haute-Saône et les Vosges. Difficile de choisir entre une petite vigne (toponyme) et un producteur de vin. En composition : Vinot-Préfontaine ou Vinot de Préfontaine (27).
Vinouze Nom porté dans l’Ouest (44, 49, 56). On rencontre aussi la variante Vinouse (35). C’est un toponyme désignant un lieu où l’on cultive la vigne (où l’on produit du vin).
Vinsu Autrefois écrit Vinçu, le nom se rencontrait à Corbère (P-O). Son sens me demeure obscur.
Vinuesa Nom espagnol désignant celui qui est originaire de Vinuesa, commune de la province de Soria.
Vinyes Nom assez rare rencontré à Reynès (66). Désigne soit le possesseur d’une vigne, soit celui qui habite le lieu-dit (la) Vinya, ou qui en est originaire. On trouve également la forme Vinyas à Saint-Laurent-de-Cerdans.
Viol Un nom sans doute difficile à porter, et pourtant le viol est un petit chemin (du latin via = voie). Aujourd’hui très rare, le nom se rencontrait dans l’Est et dans le Dauphiné.
Violaté Le nom est très rare, mais on en trouve des mentions en Lorraine au XVIIIe siècle. Peut-être un marchand de violat (médicament ou sirop à base de violette).
Viole Surtout porté dans le Tarn et le Tarn-et-Garonne, c’est un toponyme évoquant un chemin (diminutif du latin via = route). Variantes : Violes, Violles, ainsi que Violle surtout dans le Cantal.
Violet, Viollet Tout dépend de l’origine géographique du nom. En Roussillon il faut le voir comme un diminutif de viola (violette ou viole). Dans l’est et le sud-est, il désigne plutôt un petit chemin (du latin via avec suffixe diminutif).
Violleau Nom surtout porté en Vendée et en Poitou-Charentes. Difficile de choisir entre un petit chemin (toponyme) et un joueur de viole. Variantes : Violeau, Violeaud, Violau, Viollaud, Violleaud.
Vion On rencontre le nom dans le département du Nord, ainsi que dans l’Ain, la Savoie, la Saône-et-Loire. Dans de nombreux cas, c’est une variante de Guion, cas-régime du prénom Guy. On pensera aussi, notamment de la Savoie à la Champagne, à un toponyme avec le sens de ‘chemin’. Diminutifs : Vionet, Vionnet (Savoie, Franche-Comté). Dans l’Ain, le nom Vion est souvent présent en composition : Vion-Broussaille, Vion-Delphin, Vion-Dury (ou Viondury), Vion-Loisel (ou Vion-Loizel). Il en va de même pour Vionnet en Savoie (Vionnet-Fuasset, Vionnet-Gabriolet, Vionnet-Verdun).
Viorrain Nom rare présent dans les Hautes-Pyrénées, où il est attesté au XVIIIe siècle. Je n’en connais pas le sens.
Viort Nom rare surtout porté dans le Var. Aucune idée quant à sa signification.
Viossat Le nom est surtout porté dans la Drôme. On le retrouve dans le nom de deux hameaux (ou fermes) appelés "ferme Viossat", à Chavannes et à Châteauneuf-sur-Isère (26). Je n’en connais pas le sens. A noter la graphie Viossaz, rencontrée en Savoie.
Viot Courant à la fois dans l’Ouest et dans l’Est, ce nom est une variante du diminutif Guyot, formé sur Guy (voir Guiu).
Vioujas Porté notamment dans l’Ardèche, c’est l’équivalent des noms Viogeas, Viogeat, Viougea, Viougeas, Viougeat rencontrés pour leur part dans la Drôme. Le nom semble désigner celui qui est originaire de Viougeas, hameau à Silhac (07). Le toponyme est à rapprocher de l’occitan "viòg" (= vide) et pourrait désigner une terre inculte.
Viquerat Assez rare, le nom se rencontre dans la région lyonnaise mais pourrait être d’origine suisse. C’est un diminutif de viguier (officier de justice, latin vicarius).
Viquesnel Porté dans l’Eure, désigne celui qui est originaire du Viquesnel, hameau à Routot, dans le même département.
Viratelle C’est en Seine-et-Marne que le nom est le plus fréquent (il y est attesté depuis le début du XVIIe siècle). On le rencontre aussi dans le Loiret. Il semble s’agir d’un toponyme, variante de l’occitan Villatelle (= le petit domaine). Il existe des hameaux (la) Villatelle à Grandrif et Saint-Gervais-d’Auvergne (63), également la Vilatelle à Cellier-du-Luc (07), ainsi que de très nombreux Villetelle dans le Limousin. Reste à savoir si une migration sud-nord est bien à l’origine des Viratelle de Seine-et-Marne. Variante : Viratel.
Virazels Surtout porté dans le Tarn, désigne celui qui est originaire de Virazels, nom de hameaux à Courris (81), Saint-Georges-de-Luzençon et La Bastide-Pradines (12). Variante : Virazel.
Virello Le nom est surtout porté dans les Alpes-Maritimes, où il est attesté depuis le XVIIe siècle. Il est très rare en Italie, où on trouve plutôt la forme Virelli (Calabre, Basilicate). C’est apparemment un diminutif de l’italien ancien "viro" (= homme). Il aurait été donné à des enfants trouvés, mais je n’en ai aucune certitude.
Virenque Nom languedocien (34, 30). Désigne celui qui est originaire de la Virenque, vallée traversée par la Vis, également nom d’un affluent de la Vis (30).
Viret Nom savoyard, rencontré en Italie du Nord sous les formes Viretto, Viretti. Diminutif : Vireton. On hésitera entre le surnom d’un tourneur et un diminutif de l’italien "viro" (= homme), sans doute utilisé comme nom de personne.
Virevaleix Rare et porté dans la Dordogne, le nom s’écrit aussi Virvaleix. Formes anciennes : Virevalet, Virvalet. C’est une variante de Villevaleix, nom de divers hameaux en Limousin : dans la Haute-Vienne (Sainte-Anne-Saint-Priest) et dans la Corrèze (L’Eglise-au-Bois et Saint-Setiers). Signification : le domaine, le village situé dans une petite vallée.
Viriat Nom porté en Lorraine (88, 54). On peut penser à celui qui est originaire d’une localité appelée Viriat, mais on ne rencontre ce toponyme que dans l’Ain. Sans doute plutôt un dérivé de Viry (voir ce nom), considéré comme nom de baptême.
Viricel Nom surtout porté dans la Loire (variantes : Viricelle, Virissel), rencontré aussi en Lorraine (88, 54). Désigne celui qui est originaire du Viricel, hameau à Grézieu-le-Marché (69), ou plutôt de la commune de Viricelles (42). Signification : Viricella (1153) est une transformation de vallicella (= la petite vallée).
Virieu (de) Le nom renvoie à la commune de Virieu, dans l’Isère, et désigne soit celui qui en est originaire, soit celui qui en détenait la seigneurie. A noter qu’il existe aussi dans l’Ain les communes de Virieu-le-Grand et Virieu-le-Petit. Signification : le domaine de Virius, nom d’homme latin (suivi du suffixe -acum, cf la mention Viriacum au XIe siècle).
Virieux Porté dans le Lyonnais (69, 38, 42), peut désigner celui qui est originaire de Virieu (voir ce nom), mais il existe aussi plusieurs hameaux appelés Virieux, notamment dans la Loire (Cleppé, Pélussin, Saint-Germain-Laval).
Viriot Nom porté en Lorraine (54, 88), où l’on trouve aussi la forme voisine Virion. Il s’agit d’un diminutif de Viry, nom de baptême lorrain qui était sans doute l’équivalent de Giry, variante de Gilles.
Virlogeux, Virlojeux Le nom Virlogeux est surtout porté dans l’Allier. La variante Virlojeux se rencontre dans la Creuse. J’aurais tendance à rapprocher ce patronyme du verbe occitan virolejar (= tournoyer, voltiger, faire des pirouettes), et à y voir un surnom donné à un baladin, un saltimbanque. Mais ce n’est qu’une timide hypothèse et il pourrait aussi s’agir d’un toponyme. A noter l’existence d’un hameau appelé Virlogeux à Rocles (03).
Virmes Nom très rare porté dans l’Hérault (Pomérols). Difficile de se faire une idée. Peut-être faut-il rapprocher ce nom de Veremes, rencontré dans le Cantal, qui paraît évoquer les vendanges.
Virolan Le nom est aujourd’hui porté presque uniquement en Guadeloupe, ce qui était déjà le cas il y a cent ans. Il semble s’agir d’un toponyme contenant l’idée de tournoiement (du verbe virer = tourner), évoquant peut-être un moulin à vent, ou encore un tourbillon, la liste des possibilités étant loin d’être épuisée. Un hameau et un château s’appellent le Virolan à Briantes, dans l’Indre : c’est sans doute là qu’il faut situer les origines des porteurs du nom.
Virolet Le nom est porté dans l’Allier, ainsi que dans les Ardennes et la Marne. Variante : Virollet (08, 51, 16). Il doit s’agir le plus souvent d’un toponyme avec le sens de chemin sinueux (sens attesté notamment en Limousin). A noter cependant que le mot "virolet" a aussi désigné un jouet d’enfant (sorte de girouette) ainsi que la verge ou les testicules.
Viroux Nom porté en Belgique et dans les Ardennes (présent aussi en Limousin). Désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Viroux : en Belgique, le nom se rencontre à Haut-le-Wastia (province de Namur). Quelques hameaux du Sud-Ouest s’appellent le Virou, notamment en Gironde (le patronyme Virou existe aussi), le toponyme semblant désigner un chemin sinueux.
Viry Surtout porté dans les Vosges, c’est un nom de baptême lorrain qui était sans doute l’équivalent de Giry, variante de Gilles. Peut aussi désigner celui qui est originaire d’une localité appelée Viry, mais il n’en existe aucune dans les Vosges (peut-être Virey en Haute-Saône).
Visage Le nom est surtout porté dans l’Eure-et-Loir et le Loiret. On trouve l’équivalent Le Visage en Bretagne, notamment dans le Morbihan (variante : Levisage). Difficile d’en deviner la signification. Le sens actuel du mot "visage" est certes envisageable, mais on ne comprend pas ce qu’il pourrait vouloir dire dans un surnom. Peut-être faut-il prendre le nom avec son sens primitif (= le sens de la vue), et dans ce cas il désignerait celui qui a une vue perçante. Autre possibilité : le sens figuré de "façade, muraille", attesté au XIVe siècle, et on aurait alors affaire à un microtoponyme devenu nom de famille.
Visard Sans doute un surnom donné à un homme sage, avisé (dérivé de l’ancien français vis = avis). Il pourrait cependant s’agir d’un nom de personne d’origine germanique, hypothèse retenue parfois pour le patronyme belge Visart.
Visciano Le nom est très fréquent en Italie dans la région de Naples. Il désigne celui qui est originaire de Visciano, nom de plusieurs loccalités italiennes, dont deux dans cette région.
Visconti Ce nom italien correspond au français vicomte. Il est très fréquent dans toute l’Italie, mais on le rencontre surtout en Lombardie. Comme pour tous les titres de noblesse employés comme noms de famille, l’interprétation est malaisée : sobriquet ironique, surnom donné à celui qui était au service d’un vicomte ou exploitait des terres lui appartenant, telles sont les solutions les plus fréquemment admises. Variante : Visconte (Campanie). Diminutif : Viscontini (Lombardie).
Visdeloup Présent dans les Côtes-d’Armor au moins depuis le XVIe siècle, c’est en principe un sobriquet signifiant "visage de loup". A noter l’existence d’un Bois Visdeloup à Hillion (22).
Visentin Très répandu en Vénétie, désigne celui qui est originaire de Vicenza, commune et province de la même région. Avec le même sens : Vicentin, Vicentini, Visentini.
Viseux Surtout porté dans le Pas-de-Calais, le nom se rencontre aussi sous les formes Viseur, Viseurs. Il a dû désigner un guetteur ou un éclaireur (ancien français viseor).
Visomblain, Visomblin Nom rencontré dans le Loir-et-Cher. Vu sa rareté et sa forte localisation, on peut penser à un nom de localité, mais je n’en connais aucune qui corresponde. A moins qu’il ne s’agisse d’une déformation de Villeromain ou Villermain, deux communes du Loir-et-Cher, mais c’est plutôt tiré par les cheveux !
Vissac Porté dans la Haute-Loire, désigne celui qui est originaire de Vissac, commune de ce département (Vissac-Auteyrac). Signification : le domaine de Vicinius ou Vicius, nom d’homme latin. Diminutif : Vissaguet (= le petit Vissac), nom d’un hameau de la même commune.
Visse Le nom est surtout porté dans le département du Nord. Il pourrait s’agir d’un nom flamand correspondant au moyen néerlandais visse (= putois), et donc d’un sobriquet.
Visseaux Ce nom de famille peut avoir des origines géographiques assez variées. On le trouve notamment dans la Meuse et les Ardennes, mais aussi dans la région lyonnaise, et plus précisément le Dauphiné. Les dictionnaires de Dauzat et de M.T. Morlet y voient un artisan fabriquant des vis, solution qui ne m’emballe pas outre mesure, mais je ne vois rien d’autre à proposer. On pourrait penser à un toponyme évoquant un rocher pointu, cependant le nom est très rare en topographie. On notera malgré tout la commune de Vesseaux, dans l’Ardèche.
Vissio Le nom est porté en Italie dans le Piémont. On le rencontre en France dans les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône. Il s’agit d’un nom de famille très rare, même en Italie, et je n’ai hélas aucune solution.
Vissuzaine Apparemment bourguignon, c’est dans la Nièvre que le nom était autrefois le plus porté. Sens incertain. Au XIXe siècle, Lorédan Larchey y voyait celui est originaire de Vic-sur-Aisne, ce qui fait un peu loin et me semble tiré par les cheveux.
Vistel Porté notamment dans le Jura, pourrait désigner un homme vif, agile (sens attesté en ancien français pour l’adjectif vistelet). Il n’est cependant pas interdit de penser à la commune de Vittel (88), avec apparition d’un s épenthétique. Ainsi, en Bourgogne, le nom de famille Visteaux semble renvoyer à la commune de Vitteaux (21).
Vitale, Vitali Fréquent en Italie et en Corse, c’est un nom de baptême correspondant au latin vitalis (voir Vidal). Forme française ou occitane : Vital (85, 31). Diminutif : Vitalini.
Vitas Nom le plus souvent juif, porté surtout en Italie. On le considère comme une transcription de l’hébreu Hayîm (= la vie).
Vitaux Le nom semble originaire de Picardie. Il faut sans doute le rattacher à Vitau, variante du nom de baptême Vital (voir Vidal). Autre possibilité : une déformation de Vitoux, variante picarde du prénom Victor.
Viteau Patronyme surtout présent dans l’Yonne. Variante : Viteaux. C’est en principe une variante du nom de baptême Vital (voir Vidal). Autre possibilité, notamment dans cette région : celui qui est originaire de Vitteaux (21).
Vitry Désigne celui qui est originaire de Vitry, toponyme très répandu dans la moitié nord de la France (13 communes portent ce nom). Sens du toponyme : domaine gallo-romain (suffixe -acum) appartenant à Victorius. Le patronyme est présent un peu partout en France, notamment dans la région parisienne, ainsi que dans l’île de la Réunion, où il est très courant.
Vitse Porté notamment dans le département du Nord (variante : Vits) et dans la Somme, le nom désigne en moyen néerlandais la vesce, plante fourragère.
Vitte Surtout porté dans l’Ain et la Somme, c’est un nom de personne d’origine germanique, Witto (wid = bois), qui a donné dans d’autres régions la forme Guitte (17).
Vittori Pluriel de filiation de l’italien Vittore, Vittorio, nom de baptême correspondant au français Victor. Diminutifs : Vittorelli, Vittorietti.
Vittoz Nom porté en Savoie et en Dauphiné. En principe c’est une variante du nom de baptême Victor. Autre possibilité : nom de personne d’origine germanique, Witto (wid = bois).
Vitu Forme populaire du prénom Victor, c’est un nom de famille porté en Picardie (02, 80) ainsi que dans les Vosges.
Vitureau C’est dans la Nièvre et dans l’Yonne que le nom est le plus répandu. Il s’agit certainement d’un diminutif de Vitu(r), forme populaire du nom de baptême Victor.
Viudes Ce nom est apparemment formé sur le catalan viuda (= veuve), avec S d’appartenance, et désigne donc les membres de la famille d’une veuve.
Vivancos Nom espagnol assez courant, notamment dans la province de Murcie. Il semble que ce soit un toponyme : une localité s’appelle Los Vivancos dans la même province. À noter aussi l’existence du nom Vivanco, qui devrait pour sa part renvoyer à Vivanco de Mena (village de la province de Burgos). Aucune idée sur la signification précise du toponyme.
Vivant Surtout porté dans la Saône-et-Loire (également 49, 44), c’est un ancien nom de baptême (latin Viventus = vivant), que l’on retrouve dans le nom d’un hameau bourguignon à l’origine d’un vin de très grand cru (la Romanée-Saint Vivant). On le rencontre dans la France méridionale sous les formes Vivens, Vivent.
Vivarès Nom surtout porté dans l’Hérault (variante : Vivarez). Désigne celui qui est originaire du Vivarais (en occitan Vivarès), région qui correspond en gros au département de l’Ardèche, et qui doit son nom à la ville de Viviers.
Vivenot Diminutif de Vivien (voir ce nom) porté notamment dans la Meuse et la Marne. Avec un autre suffixe : Vivenel.
Vivenzi Nom italien formé avec pluriel de filiation sur Vivenzio, nom de personne d’origine latine (Viventius = qui vit, vivace). Patronyme surtout répandu au départ dans le sud de l’Italie.
Vivern Nom porté en Catalogne, qui semble être un nom de personne d’origine germanique, Wigbern (wig = combat + bern = ours). A noter cependant l’existence d’une forme Viverna, apparemment d’origine béarnaise, qui pourrait être un toponyme (à rattacher éventuellement au mot d’origine gauloise beber = castor, occitan vibre).
Vives Ce patronyme catalan renvoie au latin vivas (= que tu vives !), utilisé comme nom de personne, qui s’appliquait à un enfant comme souhait de longue vie. C’était un nom de baptême, mais il a été aussi souvent porté par des israélites (transcription de l’hébreu Haïm < Hayîm = vie).
Vivés, Vivès Un patronyme roussillonnais qui peut désigner celui qui est originaire de la commune de Vivès (ou d’une localité de même nom), ou bien se rapporter au possesseur d’un vivier.
Vivet Fréquent dans l’Oise et en Normandie, c’est un diminutif de l’adjectif vif, et donc un surnom désignant celui qui est vif (sens attesté dès le XIIe siècle).
Vivian Nom porté dans le Sud-Est (13, 84), rencontré aussi en Moselle. Voir Vivien pour le sens. Variantes : Viviand, Viviant (Savoie). Formes italiennes ou corses : Viviano, Viviani.
Viviani Patronyme italien ou corse, pluriel de filiation de Viviano, nom de baptême qui correspond au français Vivien (latin Vivianus). Forme provençale : Vivian. Forme savoyarde : Viviand.
Vivien Nom de baptême d’origine latine (Vivianus < vivus = vivant), qui a été popularisé notamment par un évêque de Saintes (Ve siècle). C’est dans l’Orne et le Calvados que le patronyme est le plus répandu.
Vivier Fréquent dans de nombreuses régions, le nom de famille est notamment porté dans l’Allier, les Deux-Sèvres, le Rhône et la Seine-Maritime. C’est un toponyme, avec en gros le même sens qu’aujourd’hui (bassin pour l’élevage des poissons). Variantes ou formes voisines : Viviers (26), Viviès (31), Viviet (01), Viviez (62). Formes féminines : Vivière (42), Vivières.
Viville Porté notamment dans l’Oise, c’est une contraction de Viéville (= la vieille ville, le vieux village), et donc un toponyme devenu nom de famille. A noter qu’une commune s’appelle Viville, mais elle se trouve en Charente.
Vivone Nom italien originaire de Campanie (province de Salerne). Il semble s’agir d’un dérivé de Vivo, nom plus rare mais également présent en Campanie, qui signifie "vivant" et a dû être donné comme nom de baptême. A noter que la forme Vivona est fréquente en Sicile et en Calabre.
Vizcaino Nom castillan. Personne originaire de Biscaye (province basque dont la capitale est Bilbao).
Vlaeminck Porté en Belgique et dans le département du Nord, le nom désigne un Flamand (néerlandais "Vlaming"). Variantes : Vlaemynck, Vlaminck, Vlamynck. Avec génitif de filiation : Vlemincks, Vleminckx, Vleminx, Vlemynckx.
Vocanson Surtout porté dans la Haute-Loire, le nom s’écrit aussi Vocançon, Vaucanson. C’est un toponyme, sans doute "la vallée de Canson" (nom d’homme ou nom de lieu). Il existe un lieu-dit Vaucanson à Lapte (43).
Voeckler Nom assez rare porté en Alsace. Variantes : Vockler (Vöckler), et sans doute aussi Voclerc, Voclère. Le nom est cité dans le dictionnaire de Bahlow (voir bibliographie), qui en fait une variante de Fockler, lui-même variante de Feckler, terme qui désignerait une personne malhabile. Tout cela est à prendre avec réserve. Seules des formes anciennes du nom permettraient d’y voir plus clair.
Voeltzel Surtout porté dans le Bas-Rhin, c’est un dérivé de Voltz, Völtz, lui-même à rapprocher de Volk, nom de personne d’origine germanique (folc = peuple).
Vogel Fréquent en Alsace-Lorraine, correspond au nom commun allemand Vogel (= oiseau). C’est un surnom donné soit par métaphore (léger, étourdi, chanteur comme un oiseau), soit par métonymie (= oiseleur). Variantes : Voegel, Voegele, Vogele, Vogels. Diminutifs : Voegeli, Voegelin, Vogeli, Vogelin.
Voghi Nom italien assez rare, porté notamment en Lombardie. Sens obscur. Peut-être un rapport avec la ville de Voghera (province de Pavie), mais je n’y crois guère.
Vogien Porté dans la Meurthe-et-Moselle et plus fréquent sous la forme Vogin, désigne en principe celui qui vient des Vosges. Avec le même sens : Vosgein, Vosges, Vosghien, Vosgien, Vosgiens, Vosgin, Vosgins. Attention cependant : ces formes peuvent aussi correspondre au patronyme allemand Vösgen, dérivé de Voss (= renard).
Vogler Le nom désigne en allemand un oiseleur. Il est assez fréquent dans le Bas-Rhin. Variante : Vogeler (57). Formes flamandes : Vogelaar, Vogelaer, Vogeleer. A noter aussi la graphie francisée Voglaire (62).
Vogt Nom porté en Alsace-Lorraine. Désigne un bailli, un intendant, un juge (allemand Vogt, du latin advocatus).
Voguet C’est en Savoie que le nom est le plus répandu. On le rencontrait aussi autrefois dans la Meuse, la Marne et la Haute-Marne. Sens incertain. Peut-être un diminutif ou une variante de "voguer", qui désignait un rameur en moyen français.
Voiland Porté en Franche-Comté, notamment dans le Territoire de Belfort, pourrait être un nom de personne d’origine germanique, équivalent de l’allemand Weiland (ou Wieland). Les racines de ce nom sont controversées, mais on sait qu’il a désigné le forgeron dans la mythologie germanique.
Voillard Surtout porté dans la Haute-Marne, c’est un nom de personne d’origine germanique, Willhard (will = volonté + hard = dur). On trouve le même nom dans l’Ouest sous la forme Guillard.
Voillaume Variante lorraine (55, 88) du prénom Guillaume. Diminutifs : Voillemier, Voillemin, Voillemont (52), Voillemot (88), Voillot (58, 21).
Voinchet Nom porté notamment dans la Haute-Marne et la Haute-Saône. Le dictionnaire de M.T. Morlet penche pour un lieu où pousse la pervenche (latin vinca > voinche). Seul problème, aucune mention d’un toponyme Voinche ou Voinchet (il existe bien la Ferme des Voinchets à La Quarte, 70, mais le lieu est certainement issu du nom de famille). La solution devrait donc être différente : peut-être une variante de Guinchet, surnom donné à un homme rusé (ancien français guenche = tromperie, francique *wenkjan = obliquer).
Voindrot Le nom est surtout porté dans la Saône-et-Loire, où il est attesté depuis plusieurs siècles. Variante probable : Voidrot. Il pourrait s’agir d’un diminutif de Voynier, Voinier, nom de personne d’origine germanique (voir Voinier), avec apparition d’un d épenthétique entre n et r.
Voinesson, Voinnesson Nom rare rencontré en Lorraine (54, 88). C’est un diminutif de Voine, nom de personne d’origine germanique (Wano, de wan = espérance).
Voinier Surtout porté en Lorraine (54, 88), c’est un nom de personne d’origine germanique, Wanhari (wan = attente, espoir + hari = armée). Variantes : Voignier (54, 88), Voynier (71).
Voinot Nom surtout porté en Lorraine (54). C’est un diminutif de Voine, nom de personne d’origine germanique, Wano (wan = espérance). Voinet et Voynet ont bien sûr la même origine.
Voirin Nom rencontré en Lorraine (88, 54 notamment). On peut y voir un rapprochement avec le verre (voire en ancien français), mais il s’agit plus probablement d’une variante de Warin, qui correspond au nom de personne Garin (voir ce nom).
Voiron Surtout porté en Savoie, désigne celui qui est originaire de la commune de Voiron (38), ou encore du hameau de Voiron à Thoiry (73). Sens incertain : Dauzat rattache le nom à la racine pré-indoeuropéenne *kar (= rocher, sommet rocheux). On peut aussi penser à une forme savoyarde du nom de personne d’origine germanique Garon.
Voisard Sans doute le surnom donné à un personnage habile, avisé, ou encore rusé, trompeur (sens des adjectifs médiévaux voiseor et voisié). Le nom est surtout porté en Franche-Comté. Variantes : Voisart (59), Voizard (Lorraine).
Voiselle Rencontré en Lorraine et en Champagne, c’est un matronyme formé sur Voisel (variante Voiseau en Bourgogne), un nom que l’on trouve dans les mêmes régions ainsi que dans les Ardennes. Voisel semble un diminutif de voise, qui signifie en ancien français chemin. Donc celui qui habite près d’un petit chemin.
Voiseux Porté en Bourgogne et dans le Pas-de-Calais, correspond soit à l’ancien français "voisos" (= sage, avisé), soit à "voiseor", qui a un sens un peu plus péjoratif (= habile, trompeur).
Voisin Beaucoup de hameaux portent ou ont porté ce nom, qui correspond au catalan veïnat : groupe de deux ou trois maisons à l’écart du village. Le patronyme désigne celui qui est originaire d’un semblable hameau. Il peut cependant correspondre parfois à l’adjectif voisin utilisé comme surnom.
Voisine Nom rencontré dans l’Ouest (49). Désigne celui qui est originaire d’un village, d’un lieu-dit portant ce nom. Voisin, Voisine avaient au moyen âge le sens de hameau (latin vicinus, diminutif de vicus). Deux communes portent le nom de Voisines, mais elles se trouvent plutôt à l’Est (89, 52).
Voiton Le nom est surtout porté dans la Loire-Atlantique et la Mayenne. Sens obscur. Il pourrait s’agir d’un diminutif de Voitier, variante de Gautier, mais le nom Voitier est lorrain.
Vol Difficile d’avoir une certitude sur ce nom porté notamment dans la Marne et la Seine-et-Marne. Il est tentant d’en faire une variante du nom allemand Vohl, lui-même probable variante de Fohl (= poulain, cf. l’allemand Fohlen), mais aucune donnée généalogique ne permet de confirmer cette solution. On envisagera donc plutôt l’ancien français "vole" (= volage, frivole).
Volant Nom porté en Bretagne (29, 56), ainsi qu’en Belgique et dans le Nord-Pas-de-Calais. Sans doute le surnom d’un homme volage, léger.
Volatier Nom surtout rencontré en Saône-et-Loire (également 18, 03…). Il semble s’agir d’un nom de métier, mais lequel ? Celui qui fabrique des volants (grandes faucilles pour la moisson) ? Celui qui fabrique des volets (on appelait ainsi au moyen âge soit une sorte de voile porté sur la tête, soit un tamis) ? Et puis il y a la solution toute simple qui consiste à en faire un marchand de volailles (dans ce cas, il s’agirait d’une contraction de *volatilier, qui aurait été formé sur volatilie, terme rencontré au XIIe siècle). Bref, beaucoup d’incertitudes.
Volberg Le nom est porté en Martinique. Il semble correspondre à Volberg, localité allemande de Rhénanie du Nord-Westphalie. A envisager aussi une déformation de Volbert (également rencontré en Martinique mais plus rare), nom de personne germanique (Folcberht : folc = peuple + berht = brillant).
Volckaert Porté dans le département du Nord et en Belgique, c’est un nom de personne d’origine germanique, Folchard (folc = peuple + hard = dur). Le nom se rencontre aussi sous les formes Volkaert, Volkaerts, Volkart, Volkert (les deux dernières étant plutôt allemandes).
Volland Nom porté surtout dans l’Ain. Semble correspondre à l’adjectif volant, qui a eu au moyen âge le sens de "volage, léger". Le volant était aussi une grande faucille servant aux moissonneurs, mais le sens paraît plus tardif. A noter aussi l’existence dans l’Isère de deux hameaux appelés le Volland (communes d’Eyzin-Pinet et Meyrié). Il pourrait donc s’agir d’un toponyme, dont le sens m’échappe, à rapprocher de Volle (voir ce nom).
Volle Fréquent dans l’Ardèche et les départements voisins, désigne celui qui est originaire de (la) Volle, nom de plusieurs hameaux de l’Ardèche (communes de Sainte-Eulalie, Sagnes-et-Goudoulet, Meysse). Le sens du toponyme m’est inconnu : il semble souvent lié à des forêts.
Vollmer, Volmer Patronyme porté en Alsace-Lorraine. C’est un nom de personne d’origine germanique, Folcmar (folc = peuple + mar = célèbre). Variantes : Volkmar, Volkmer, Vollmar, Volmar.
Volmat Nom porté dans l’Isère. Devrait désigner celui qui est originaire d’un lieu-dit la Volmat à Voreppe (38). A noter aussi le hameau de Volmat à Langeac (43).
Volny Le nom est porté dans les départements d’Outre-Mer, où on rencontre les graphies voisines Volmy, Volnay, Volney, Volnin, qui semblent avoir toutes la même origine. Il devrait désigner celui qui est originaire de Volnay, nom de deux communes de la Côte-d’Or et de la Sarthe.
Volondat Nom rencontré dans le Limousin. Semble correspondre au français volonté. Surnom donné à un homme volontaire ?
Volozan Le nom est porté dans la Loire, l’Ardèche et l’Isère. Je n’en connais pas la signification, mais il y a de fortes chances pour que ce soit le nom d’un ancien village. Le patronyme a surtout été porté à Saint-Étienne-de-Valoux (07), où il est présent au moins depuis la fin du XVIe siècle.
Volpe Très répandu dans toute l’Italie, le nom désigne en italien le renard, surnom pour un homme rusé, éventuellement un rouquin. La forme plurielle, Volpi, elle aussi très fréquente, est plus répandue dans la moitié nord du pays. Dérivés : Volpajola, Volpei (Corse), Volpato, Volpati, Volpatto, Volpatti, Volpetti, Volpiano, Volpicelli, Volpino, Volpini, Volpone, Volponi.
Volpelier Comme sa variante Volpellier, le nom a surtout été porté dans l’Aveyron, où il est présent au moins depuis le XVIIe siècle. Il évoque un terrier de renard ou un lieu fréquenté par le renard (occitan "volpilhièra"), tout comme les formes voisines Volpelière, Volpellière, Volpilière, Volpillière, rencontrées surtout dans le Gard, ou encore Volpeillière (04). C’est donc un toponyme devenu nom de famille. Ce toponyme se rencontre surtout en Lozère, où deux hameaux s’appellent la Volpilière, à Saint-Pierre-des-Tripiers et à Saint-Julien-du-Tournel. A noter dans le Gard le moulin de Volpellière à Redessan.
Volpilhac Porté dans le Cantal, désigne celui qui est originaire de Volpilhac, hameau à Roannes-Saint-Mary (15). Sens du toponyme : lieu fréquenté par le renard (occitan "volp") ou domaine de Vulpilius, nom d’homme latin.
Voltaire Ce nom de famille ne se rencontre que dans les départements d’Outre-Mer, où il a été visiblement attribué en hommage au philosophe. Rappelons que le nom Voltaire est une anagramme de L.I. Arouet, dans laquelle le v équivaut au u.
Von Losch Désigne celui qui est originaire d’une localité portant ce nom ou qui en a détenu la seigneurie. On pensera notamment à Löschen (Brandebourg), mais le toponyme est surtout présent en Autriche et en République Tchèque.
Vonarb Nom porté dans le Haut-Rhin et le Territoire de Belfort. Il faut apparemment le décomposer en von Arb, le mot Arb étant sans doute un toponyme, à rattacher à l’allemand Erbe (= héritage).
Voranger Le nom est porté dans l’Eure et la Seine-Maritime. Variantes : Voranget, Vorenger. Sens incertain. Il pourrait s’agir, tout comme Varanger (76), d’un nom de personne d’origine germanique, Warengarius, que l’on retrouve dans le nom de la commune de Varengeville.
Voreaux Surtout porté dans l’Aisne, le nom se rencontre aussi dans le Nord (variante : Voreux). S’agit-il du surnom d’un individu vorace (ancien français vorer = dévorer) ? C’est probable. A noter cependant l’existence d’un lieu-dit le Voreux à Hérissart (80). Rappelons que Zola avait donné ce nom à la principale mine de son roman Germinal.
Voron Porté dans la Loire et le Rhône, devrait renvoyer à un nom de localité, peut-être Voiron, dans l’Isère (le nom de famille Voiron se rencontre pour sa part surtout en Savoie).
Vos Surnom néerlandais lié au renard, plus courant sous les formes De Vos, Devos.
Vosnier Rare, le nom est porté dans l’Eure. Sens incertain. On le rapprochera de Vonier, Voniez (Doubs), patronymes eux aussi difficiles à élucider. Peut-être correspondent-ils au nom de personne d’origine germanique Wanhari (wan = attente, espoir + hari = armée), tout comme les noms lorrains Voignier, Voinier.
Votelet Nom très rare qui semble correspondre à Vautelet, lui-même bien rare, ce qui rend difficile la localisation de son origine. Plus fréquent, le nom Wautelet (08, 59, 62) est considéré comme un diminutif de Gautier, ce qui devrait être aussi le cas pour Votelet et Vautelet.
Voujon Porté dans le Loiret, le nom pourrait désigner celui qui est originaire de Voujon, hameau à Cercié (69).
Voumard Très rare en France, le nom est plus fréquent en Suisse. Il s’agit d’une variante d’un nom de personne d’origine germanique, soit Vollmar (voir Vollmer) avec vocalisation du l, soit plutôt Goumard (voir Gomard).
Vouriot Le nom est assez fréquent dans l’Est (88, 57, 52). Variante : Voriot (88). Sens obscur.
Voyau, Voyeau Nom porté dans l’Ouest (44, 85). La solution la plus simple est de se dire qu’il s’agit d’un toponyme, diminutif de voie, voye (= route, chemin), et donc de celui qui habite un lieu-dit portant ce nom ou qui en est originaire. Il faut cependant signaler l’existence, dans l’Ouest, du patronyme Voy (49, 79, 86), qui semble correspondre à un ancien nom de baptême (il existe une commune appelée Le Mazet-Saint-Voy, mais elle se trouve dans la Haute-Loire). Voyau pourrait donc très bien être un diminutif de Voy. Dernière possibilité : une variante de l’ancien français voieur, officier chargé de la police des voies publiques (qui semble à l’origine du patronyme Voyeux).
Voyemant Le nom est porté en Saône-et-Loire. Variantes : Voymant, Voyement. Il devrait correspondre à l’ancien français voiement (= la vue, le regard), le sens précis du surnom restant à déterminer. On trouve en Normandie la forme Voiment, qui semble équivalente.
Voyer Nom fréquent en Vendée et en Poitou-Charente. C’est sans doute l’équivalent du viguier, officier de justice. Peut-être aussi un officier chargé de la police des chemins (des voies).
Voyle Porté notamment dans l’Ain, le Rhône et le Jura, c’est une variante de Voile (01, 69), le sens précis du mot "voile" étant ici obscur (surnom de marchand ou de fabricant ?).
Vozelle Voir Vauzelle.
Vrac Le nom est porté dans la Manche (en composition : Vrac-Deschamps). Il s’agit d’un terme apporté par les Normands et désignant tout ce qui est rejeté par la mer, qu’il s’agisse des épaves ou du varech. Reste à savoir le sens exact du nom de famille. Le dictionnaire de M.T. Morlet propose un lien avec l’ancien français vracage (droit perçu sur les épaves et les objets perdus).
Vrain Le nom est surtout porté dans le Centre-Ouest (49, 45, 41). On touve aussi la forme Vraine dans l’Aisne. C’est une contraction de Verain (89, 02), ancien nom de baptême équivalent de Veran (voir ce nom).
Vranckx Porté dans le département du Nord et en Belgique, c’est un génitif de filiation formé sur Vranck, équivalent de Franck (nom de personne d’origine germanique Franco). Variante : Vrancx. Avec génitif faible : Vrancken, Vranken, Vrankenne.
Vrevin Le nom est porté dans le département du Nord. Tout comme Vervin (60), il semble désigner celui qui est originaire de la commune de Vervins (02). Autre possibilité : surnom de l’utilisateur d’un filet de pêche (ancien français vervain, vrevain).
Vrignaud Le nom est fréquent en Vendée et dans les départements voisins. C’est un diminutif de Vrin (18), lui-même forme contractée de Verin ou Verain, ancien nom de baptême correspondant au latin Veranus, popularisé par divers saints. Variantes : Vrignau, Vrignault, Vrigneau, Vrigneaud. Avec un autre suffixe : Vrignon (diminutif : Vrignonneau). On trouve aussi les formes Vrignat (18), Vrignot (14) et Vrinat (58).
Vuagnat Surtout porté en Haute-Savoie, c’est un dérivé de vuagne, terme savoyard équivalent à l’ancien français gaaigne (= terre labourable, généralement semée en céréales). Peut-être le surnom d’un laboureur. Formes voisines : Vuagnard, Vuagneux, Vuagniaux, Vuagnoux.
Vualle Porté autrefois dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est une variante de Walle (voir ce nom).
Vuarnet Nom de famille savoyard. C’est un dérivé de vuarne, vuargne, terme régional ayant le sens de "sapin" (en principe le sapin argenté). Formes voisines : Vuargnoz et Vuargnier (ce dernier nom pouvant aussi être une variante de Garnier).
Vuarrier Nom porté en Haute-Savoie (variante : Vuarier). Les noms savoyards commençant par Vua- correspondent le plus souvent à des noms français en Ga- (Vuarnier = Garnier). Ce qui nous donne ici une forme Garrier, qui pourrait être une variante de Jarrier (voir ce nom). Autre possibilité : un nom de personne d’origine germanique, à rapprocher de Garnier.
Vuattoux Patronyme porté en Savoie. C’est un nom de personne d’origine germanique, sans doute Watold (wat = gage + ald, old = vieux). Variantes : Vuatoux, Vattoux, Vatout, Vatoux.
Vuidart, Vuidard Le nom se rencontre presque exclusivement dans le département des Vosges. C’est sans doute un diminutif de Guy (germanique Wido, de wid = bois), à moins qu’il s’agisse d’un nom de personne à part entière (un hypothétique *Widhard).
Vuillard Nom de personne d’origine germanique, Willihard (will = volonté + hard = dur), porté en Franche-Comté (39, 25).
Vuillaume Forme de l’est de la France correspondant à Guillaume (voir Guillem).
Vuillemin Diminutif de Vuillaume = Guillaume (voir Guillem).
Vuillequez Nom porté surtout dans le Doubs. Il s’agit sans doute d’un diminutif de Guillaume (le w germanique ne s’est pas transformé en g en Franche-Comté).
Vuiller Rare et porté dan l’Aisne, c’est une variante de Willer (voir Willers).
Vuillermoz Variante du nom de baptême Guillaume (voir Guillem) rencontrée en Savoie et en Franche-Comté.
Vuillot Diminutif de Vuille, forme abrégée de Guillaume portée en Franche-Comté. Le nom Vuillot se rencontre surtout en Bourgogne (71). Variantes : Vuillod (01), Vuilloud (74), Vuilloz (39, 74).
Vuitteney Nom porté dans le Doubs, où l’on trouve plus fréquemment la forme Vuittenez. C’est un diminutif de Vuiton, Vuitton (39), nom de personne d’origine germanique à rapprocher de Guy (racine wid = bois). Avec d’autres suffixes : Vuitel, Vuittenod.
Vukelich Variante de Vukelic, nom serbo-croate, dérivé filiatif formé à partir de "vuk" (= loup, sans doute utilisé comme nom de personne).
Vukojevic Patronyme serbo-croate désignant le fils de Vukoj, lui-même dérivé de Vuk (nom de personne correspondant à vuk = le loup). Vuk est aussi à l’origine du nom Vukovic.
Vulcain Dans les départements d’Outre-Mer, où il est aujourd’hui le plus porté, le nom renvoie sans doute au dieu mythologique, et a dû être attribué en 1848 après l’émancipation des esclaves. Mais il y a aussi des Vulcain en Bourgogne, dont le nom s’est écrit autrefois Villequain, Vuilcain, Vuilquin. Il s’agit d’un diminutif du prénom Guillaume (Vuillaume) formé avec le suffixe -quin.
Vulpescu Nom roumain (également Vulpesco), formé avec le suffixe de filiation -escu sur Vulpe (roumain vulpe = renard).
Vyers Porté dans le département du Nord, c’est un nom dont la signification m’est inconnue.
Vyvé Nom porté dans le département du Nord, rencontré aussi sous la forme Vyvey (59, 80). Semble correspondre à Vivez, considéré par M.T. Morlet comme un diminutif de l’adjectif ‘vif’.

Retour à la page d’accueil du dictionnaire