Bages,

Bages

Voir la liste des communes

Bages : la rue principale

Superficie et situation géographique

Commune de 1195 hectares située en plaine, entre les lits du Tech et du Réart. Même si aujourd’hui l’étang de Bages n’existe plus, l’Agulla de Mar en conserve le souvenir (voir historique), et la végétation y est encore très particulière. Autre ancien étang, celui de Bajoles. Le paysage est aujourd’hui essentiellement composé de vignes, même si l’arboriculture occupe quelques hectares.

Communes limitrophes : Pollestres, Ponteilla, Villemolaque, Saint-Jean-Lasseille, Brouilla, Ortaffa, Elne, Montescot.

Première mention historique et origine du nom

Première mention en 922, sous la forme Baias, mais on trouve la forme Bages dès 981. L’origine est une racine pré-romane baia, désignant un lieu marécageux. D’ailleurs, tous les toponymes de forme similaire renvoient à un lieu où il y a un étang, notamment la commune de Bages, près de Sigean. A noter aussi, sur le territoire de la commune, le lieu-dit Bajoles, qui a exactement la même origine (= petits étangs).

Les recensements

1999

1990

1982

1901

1836

3359

3317

2711

2223

546

Bref aperçu historique

On peut suivre de façon presque continue l’évolution de la seigneurie de Bages, détenue au XIe siècle par une famille appelée “de Bages”. Le dernier seigneur avant la Révolution en était le marquis d’Oms. Il faut signaler au moyen âge le château de Réart, qui fut construit au-dessus du petit monastère de Saint-Jean de Réart, cité en 820. Il ne reste aujourd’hui plus rien du monastère, et presque plus rien du château.

Il faut imaginer vers l’an mil cette région de Bages comme un immense marécage. On sait que les templiers, à partir du XIIe siècle, ont contribué à assécher l’étang de Bages, ainsi que bien d’autres lieux marécageux voisins. Ces travaux se sont poursuivis au XIXe siècle, avec un principe assez simple : les eaux s’écoulent dans l’Agulla de Mer, qui les emporte jusqu’à l’étang voisin de Saint-Nazaire.

L’évolution de la population est apparemment étonnante, mais facilement explicable. Au départ, le lieu n’est guère peuplé, même au début du XIXe siècle : 546 habitants en 1836. Puis on assiste à une forte croissance jusqu’au début du XXe siècle (1901 : 2223 habitants). Ensuite, commence un long et lent déclin : 1682 habitants en 1931, et en 1962 on n’en est encore qu’à 1755. Bref, l’exode rural, là aussi, a joué un rôle non négligeable. Mais, depuis trente ans, la courbe s’est inversée, avec une poitique d’urbanisation plus dynamique, et la population dépasse maintenant les 3000 habitants.

L’église paroissiale

Elle est dédiée à saint André, et est mentionnée pour la première fois dans les textes en 1073. C’est un édifice roman transformé à plusieurs reprises : surélévation de l’abside au XIVe siècle, ajout d’une seconde nef au sud, ainsi que d’une chapelle funéraire gothique au nord.

Autres monuments et lieux à visiter

Le musée d’art naïf, qui attirait tant de visiteurs, est aujourd’hui fermé. Seule demeure la grande maison à l’architecture si étonnante.

Sur une petite colline au-dessus du Réart, se trouvent les restes de ce qui fut autrefois le château de Réart (lieu-dit le Castellas).

Les noms les plus portés au XIXe siècle par ordre d’importance

Noms portés en 1497

Darrius, Barate, Sahonet, Barrère, Ausseil, Marty, Taurinya, Trilles, Coubris, Soubielle, Carrère, Cols, Conte, Courty, Fons, Grau, , Oliveres, Palmade, Vergès.

Amoros, Ardit, Arnau, Baldrich, Belldru, Calla, Cellera, Colomer, Comes, Cornacha, De Moneys, De Peguller, Draper, Flos, Forucha, Gassiot, Grèvol, Jofrena, Lans, Madurol, Masaguer, Matheu, Mergall, Miquela, Mostallo, Pegullor, Raxer, Redona, Rossell, Sala, Terré, Tolies, Vallpedrosa, Vila.

Autres lien sur le site

Liens internet

Le site de la mairie de Bages
Vins de Bages : le domaine Bory

La commune en 1937 (annuaire-guide des P-O)

A 12 km de Perpignan. 1703 habitants. Superficie : 1165 hectares.

Produits : Vins, fruits, primeurs, alcools.

Fête locale : 30 novembre.

Curiosités : Eglise, grille en fer forgé du XVe siècle.

Cinéma : salle communale. Société sportive : Union bagéenne. Sociétés mutuelles : la Commune, la Bagéenne, Lendemain bagéen. Syndicat : Ouvriers agricole. Coopérative : Distillerie des Aspres.

Maire : Fabréga J. Adjoints : Maniel C, Bourges C. Conseillers : Barrère M, Maniel C, Toix Maxime, Raynal Noël, Bile A, Bousquet jh, Tignères G, Cortie J, Gazeilles J, Barrière P, Carbonneil E, Bichambis C, Payrart J, Soubielle R.

Secrétaire de mairie : Ricart J. Curé : Jouret. Docteurs : Joachim Colldécarréra, Lacaze Fernand. Receveur municipal : à Elne. Receveur des postes : Mme Bourgat. Facteur : Batlle Vincent. Instituteurs : Deit, Guiot. Institutrices : Nargieu, Deit, Guibard, Palau, Guiot. Garde : Moné François. Chef cantonnier : Llobères. Cantonnier : Thubert Firmin. Receveur buraliste : Colonna C.

Agent d’affaires : Erre. Agriculteurs (propriétaires) : Bory Baills, Bory Joseph, Barate Jh. Assurances : Erre, Barate Jh. Autobus : Bartissol Jh, Barret. Bouchers : Compagny, Fabra, Escarguel, Saris. Boulangers: Prats, Fau, Lagrifa, Illes. Bourreliers-selliers : Galy, Soler. Cafés : Justafré, Coste, Aspert, Salort. Camionneurs : Bonas, Vila. Charcutier : Company. Charrons-forgerons : Ricart, Majester. Chaudronnier : Mascle Sébastien. Chaussures (marchand de) : Vignettes M. Coiffeurs : Erre, Junqué, Maillols M, Tourné. Coiffeuse : Mme Erre. Confections pour dames : Vignettes, Jaulent. Cordonniers : Moliner, Trines. Courtier en marchandises : Robert A. Couturières : Ablard (Mlles). Cycles : Colomer Elie. Distillateur : Colomer François. Droguiste : Lléoncy. Engrais et produits chimiques : Coste Michel, Robert A. Entrepreneurs : Payrart, Trilles, Marty, Presta. Epiciers : Frein, Fabréga, Bonas, Vila (Vve), Fabre. Espadrilles (fabr. d’) : Batlle P. Ferblantier : Mascle. Futailles : Commes Jacques. Grains et fourrages : Coste, Vila, Bonas. Journaux (correspondants) : Grando Elie, Erre Bonaventure. Journaux (marchands de) : Tourné, Frein. Laitiers : Cortie, Azalagué, Toix, Escarguel. Maçons : Marty Fr, Trilles S, Payrart, Valero, Trilles B, Presta P. Maréchaux ferrants : Calvet frères, Pujol. Matelassier : Barate Henriette. Mécaniciens : Colomer Elie, Lacaze, Clavaguera. Menuisiers : Courty, Palau, Daynach. Merciers : Vignettes, Jaulent. Peintres : Solo, Giralt. Poissonnier : Mestres Laurent. Quincailliers : Bouchède Michel, Lléonci. Représentant de commerce : Maurin. Serruriers : Lacaze Denis, Lacaze Ad, Lacaze Marcel, Courty, Boyer. Tabacs (débit de) : Paoli, Coste. Tonnelier : Commes Jacques. Vétérinaires : Vaills Martin, Vaills Laurent. Vins (courtiers en gros) : Fabréga, Coste, Arnaud, Bassède Robert. Vins (négociants) : Aspert Jh, Vignau Flavien.

Retour à la liste des communes
Index