Lansac,

Lançac

Voir la liste des communes

L’entrée du village en venant de Saint-Arnac

Superficie et situation géographique

Lansac est une petite commune de 520 hectares située en Fenouillèdes, dans le canton de Latour-de-France. L’ensemble du territoire est très boisé, les terres cultivables, consacrées à la vigne, dépassant à peine une centaine d’hectares (pour une bonne part les vignes sont situées au lieu-dit Prat del Barou. Lansac est traversé d’ouest en est par le Rec Grand, affluent de l’Agly. Le point culminant est le Roc de Lansac (500 mètres). À noter l’existence d’importants gisements de feldspath.

Communes limitrophes : Lesquerde, Rasiguères, Caramany, Saint-Arnac.

Première mention historique et origine du nom

La première mention connue remonte à l’an 1017 (villa Olonzach). Autres graphies médiévales : Olokag (1021), Lanciano (1173), Alansacho (1356), Lansach (1395). Il existe plusieurs localités françaises appelées Lansac, qui désignent en général le domaine (suffixe –acum) de Lancius ou Lantius, nom d’homme latin. Ce n’est pas le cas ici, du moins si on se fie aux deux premières formes recensées. Le toponyme doit en effet être rapproché d’Olonzac, nom d’une commune de l’Hérault, qui pourrait désigner le domaine de *Volonisius, dérivé de Volonius, autre nom d’homme latin, ou encore celui d’un éventuel *Olenitius, possible dérivé du mot olentia (= odeur désagréable).

Les recensements

Année :

2006

1999

1990

1982

1962

1901

1836

Habitants :

97

76

79

80

95

97

68

Bref aperçu historique

Peu de données sur l’histoire de Lansac, du moins à ma connaissance. Au XIe siècle, le village et son église Saint-Just dépendaient du monastère de Saint-Paul de Fenouillet, suite à une donation du comte Bernat Tallaferro de Besalú. On ne sait trop ce qu’il en est advenu par la suite, mais à partir du XVIIe siècle il fait partie des possessions des marquis du Vivier. Chose curieuse, la carte de Cassini (fin XVIIIe siècle) mentionne l’existence d’un prieuré à Lansac, ce qui paraît pourtant bien improbable.

En 1750, il y avait 20 habitants au village. Les terres cultivées étaient rares, mais elles suffisaient à nourrir ces habitants en céréales. On produisait aussi un peu de vin. La population n’a jamais été très importante, ne dépassant jamais les 100 habitants au XIXe siècle. Chose curieuse, c’est en 1954 que le village bat son record démographique, avec une population de 129 habitants. La principale culture est aujourd’hui la vigne, l’essentiel de la production étant commercialisé sous l’AOC Lesquerde. À noter qu’une bonne partie du nord-ouest du territoire est exploité par la société Denain-Anzin minéraux, qui extrait des quantités considérables de feldspath (carrières de Lansac-Saint-Arnac).

L’église paroissiale

Elle est dédiée à saint Just. C’est un petit édifice entièrement recouvert à l’extérieur d’un enduit blanc. La date de sa construction m’est inconnue, mais, même si elle a les allures d’une église romane, avec son abside semi-circulaire, elle paraît bien récente (XIXe siècle ?). Elle contient une croix en fer datée de 1666, venue de l’ancien cimetière. À noter son joli clocher-mur terminé en triangle.

Autres monuments et lieux à visiter

Le village est dominé au sud-ouest par le roc calcaire de Lansac, entièrement recouvert de chênes verts, sur lequel est construite une tour quadrangulaire qui pourrait dater du XIe siècle. Elle mesure à la base 3,8 sur 4,6 mètres et comporte deux étages (il y en a peut-être eu un troisième). La porte se situe au premier étage, couverte par un arc en plein cintre. Le rez-de-chaussée présente deux ouvertures en forme de meurtrières (source : Annie de Pous, Le Pays et la vicomté féodale de Fenollède).

Les noms les plus portés en 1841 par ordre d’importance

Autres listes de noms

Vidal, Calvet, Pélissié, Salva, Pacha, Capela, Merou, Saunier.

1758 (liste des propriétaires figurant dans le compoix, tous n’habitant pas forcément Lansac) : Marie Alquié, Pierre Barrière, Paul Bert, Philippe Bertrand, Bertrand Calvet, Benoît Calvet, Louis Joube, Guillaume Lafage, Galdérich Laforgue, Jean Mournet, François Salva, Vve Joseph Trie, Gabriel Vidal.

Autres liens sur le site

Liens internet

Lansac vu du ciel

La commune en 1937 (annuaire-guide des P-O, je ne suis pas responsable des éventuelles erreurs)

À 38 km de Perpignan. 108 habitants.
Productions : vin.
Fête locale : 8 août.
Maire : Capela Joseph. Adjoint : Destaville Paul. Conseillers : Pélissier A, Bertrand A, Saly P,Mournet J, Capela F, Rivière M, Izard P, Capela H.
Facteur : Colomer.
Garde : Bertrand Marius.
Receveur buraliste : Bertrand.
Autobus : Babou Raoul.
Coiffeur : Saly Paulin.
Électricien : Destaville Paul.
Épicier : Bertrand.

Retour à la liste des communes
Index