Vira,

Virà

Superficie et situation géographique

Situé en Fenouillèdes, Vira est une commune de 1296 hectares. La plus grande partie du territoire (60%) est constituée par la forêt de Boucheville. Points les plus élevés : le Serrat Nau (1310 m), le roc de Boucheville (1247 m). Le village se trouve à 620 mètres d’altitude, il est consituée de quelques maisons s’échelonnant le long d’un coteau.

Communes limitrophes : Fenouillet, Fosse, Le Vivier, Rabouillet, Gincla.

Première mention historique et origine du nom

Première mention en 1011 (Virano), puis Vira à partir du XIVe siècle. Comme pour la plupart des toponymes terminés en -à, il s’agit d’un nom de domaine gallo-romain, formé avec le suffixe -anum à partir d’un nom de personne, ici Virus (dérivé de vir = homme).

Les recensements

1999

1990

1982

1901

1836

29

32

42

150

125

Bref aperçu historique

L’abbaye de Cuixà possédait un alleu à Vira en 1011, selon la bulle du pape Serge IV relative aux biens de cet établissement. Le chapitre de Saint-Paul de Fenouillet y eut ensuite plusieurs possessions, qu’il conserva jusqu’à la Révolution. Au XVe siècle, la seigneurie était détenue par une branche de la famille du Vivier : Blaise du Vivier possédait à la fois les territoires de Vira et de Perles (ancien village faisant aujourd’hui partie de Fosse). En 1676, les deux villages sont aux mains de la famille de Maireville. La seigneurie, à laquelle s’est ajouté Campoussy, était détenue en 1727 par Charles de Thésan du Luc, puis en 1766 par le sieur Gasi.

L’église paroissiale

L’église paroissiale Sainte-Croix a été édifiée au XVIe siècle. Le retable du maître-autel date du XIXe siècle. A noter une croix processionnelle du XVIIe siècle, une cadireta et des statues du XVIIIe siècle.

Autres monuments et lieux à visiter

Un seul lieu à visiter, mais ô combien attrayant : la forêt de Boucheville, avec d’innombrables sentiers et pistes, et les maisons forestières de Gastepà et de Roquebrune.

Les noms les plus portés en 1841 par ordre d’importance

Autres listes de noms

Cayre, Fillol, Mathieu, Palmade, Pomes, Bonard, Delmas, Flamand, Poumes, Vidal.

Autres liens sur le site

Liens internet

La commune en 1936

A 57 km de Perpignan. 88 habitants. Altitude : 468 mètres. Produits : châtaignes, bétail, seigle, pommes, bois de chauffage. Fête locale : 14 septembre. Curiosités : forêt domaniale de Boucheville.

Maire : Argelès Etienne. Adjoint : Marcerou Joseph. Conseillers : Bonard A., Delmas A., Fabresse L., Baillat C., Faure Jh., Vidal Fr., Fabre J., Vidal M.

Institutrice : Mlle Pech

Epicier : Fabre J.

Retour à la liste des communes
Index