Ille-sur-Tet (Illa)

La plus importante des communes entre Perpignan et Prades, au moins sur le plan historique (car sur le plan démographique, Le Soler a pris le large). La première série de photos nous fait entrer dans la ville médiévale par la porte Nord (Portal de la Font), puis nous mène à la tour de l’Alexis, superbe bâtiment des XIe-XIIe siècles. De là, on arrive à l’ancien hôpital Saint-Jacques, reconverti en centre d’Art sacré (“l’Hospici”). A proximité, l’église romane de la Rodona, et d’importants pans de remparts.

La seconde série d’images nous permet de visiter un peu mieux la ville : d’abord la porte de la “maison du Comte”, dans laquelle Mérimée a situé le récit de la Vénus d’Ille. Puis une vue des remparts côté ouest, et une curieuse statue connue sous le nom des Enamorats (les Amoureux), peut-être enseigne d’un ancien lupanar. Autre curieuse statue, le Cagaire, dans une position qui a toujours amusé les Illois. A proximité de l’église, sur la Plaça del Ram, une belle croix des chemins du XVe siècle, et un détail de cette croix (le Messager). Enfin le fronton baroque de l’église Saint-Etienne, et, à l’intérieur de l’église, une superbe statue du roi David, construite en même temps que l’orgue.

Une troisième partie est consacrée aux Orgues d’Ille, site naturel protégé, en passe de devenir l’un des lieux les plus visités du département.

Images à voir :

Retour à l’index