Laroque-des-Albères (La Roca)

Au moyen-âge, on appelait “roca” une fortification élevée au sommet d’un éperon rocheux. Effectivement, Laroque s’est bâti en contrebas d’un château dont il ne reste aujourd’hui que des ruines, la mieux conservée étant une jolie tour circulaire située au point le plus élevé du village, avec un superbe panorama sur les Albères et sur le Roussillon (deux tables d’orientation permettent une meilleure lecture du panorama).

Le village, dont la population atteint environ 1200 habitants, mérite qu’on s’y attarde, ne serait-ce que pour flâner dans les ruelles qui montent vers le “fort”. L’église paroissiale est dédiée à saint Félix (sant Feliu). L’édifice, construit sans doute à la fin du moyen-âge, possède un portail de marbre blanc de belle facture, mais qui mériterait d’être restauré.

Mais Laroque, c’est surtout un lieu où il fait bon vivre. On y jouit de la végétation luxuriante des Albères, d’une situation géographique exceptionnelle (à quelques minutes de la mer et de la montagne), sans pour autant sombrer dans le snobisme de Sorède et de sa vallée prétendument “heureuse”.

Images à voir :

Retour à l’index