De Ponteilla (Pontellà) à Pollestres

Nous voici dans la plaine proche des Aspres. Ici, la vigne occupe l’essentiel des terres cultivables. Quant aux villages, la couleur dominante y est le rouge de la brique utilisée dans la construction, avec de beaux enduits de teinte ocrée.

Ponteilla se remarque de loin grâce à ses deux clochers, qui ne correspondent d’ailleurs pas à deux églises : le premier surmonte une belle porte de cairons (briques catalanes), et seul le second appartient à l’église, un édifice d’origine romane profondément remanié au fil des siècles. Cette église est dédiée à saint Etienne.

A quelques encablures, le petit village de Nils (ou Nyls delon la graphie adoptée sur les panneaux) possède deux églises : l’une, d’origine romane, dédiée à saint Martin, est fortement endommagée, mais en cours de restauration. Elle a été remplacée au XVIIe siècle par une autre église, consacrée à la Vierge.

Plus proche de Perpignan, Pollestres a vu sa population s’accroître ces dernières années, mais la concentration pavillonnaire n’y est pas encore excessive. Depuis la rue principale, une légère montée permet d’accéder à la place de l’église. Dédiée à saint Martin, cette dernière est un édifice roman à une seule nef, dont on admirera le beau portail de marbre presque blanc, datable du XIIIe siècle.

Images à voir :

Retour à l’index